• Cuisine : Le coin du coing

    Page créée fin 2020

    Le coin du coing

    Le coing ne se consomme pas cru, car immangeable, mais en compote, sous forme de confiture ou de pâtes de fruits ; pour accompagner gibier ou volaille (faire revenir des tranches dans du beurre) ou en gratin de fruits (pommes, poires, coings)... ou pour faire des liqueurs. (Vu dans Automne à table)

    2-BAIES ROUGES – NOIRES attention !

    Le coing est un faux fruit de même forme que la poire, comme la pomme ou la poire, c'est-à-dire issu d'un ovaire infère (= situé sous le reste de la fleur) et par conséquent entouré par le réceptacle floral. Après la fécondation, le réceptacle se développe en même temps que le fruit.

    Coings au four

    "Très amateur de préparations à base de coings, je connais celle [...] très goûteuse [des] coings au four."

    • Après les avoir épluchés et coupés en morceaux moyens,  
    • bien les citronner, les mettre dans un plat avec de l’huile de coco en base.
    • Puis verser sur les morceaux de coings
      • une belle rasade d’huile de coco,
      • environ 25 cl de crème de coco ou de soja,
      • une gousse de vanille bio. 
    • Saupoudrer largement de xylitol,
    • arroser d’une bonne dose de jus de citron
    • et terminer par un verre d’alcool blanc (doses pour un plat de 30 x 20 x 6 cm). 
    • Enfourner environ pour ½ heure à 150/160°. 
    • Contrôler la bonne cuisson avec un couteau pointu. 
    • Sortir du four dès le moelleux atteint et laisser tiédir.
    •  Puis régalez-vous !!! [1]

    -----

    Source https://www.santenatureinnovation.com/pouviez-gouter-coings/

    [1] https://www.santenatureinnovation.com/avis-de-recherche/

    Vu dans Recettes avec des fruits

    Gelée de coings

    La gelée de coings peut se préparer en même temps que la pâte de fruits (voir plus bas) pour éviter le gaspillage.

    Coing gelée

    Préparation : 20 minutes – Repos : 02 heures – Cuisson : 40 minutes

    Pour 2 pots

    • 2 kg de coings
    • Autant de sucre que le jus obtenu
    • citron
    • Eau
    • Lavez les fruits. Pelez puis coupez-les en petits quartiers en éliminant les cardes et les pépins.
    • Placez les pelures, les cœurs et les pépins dans une mousseline. Rien ne se gaspille.
    • Mettez l'ensemble dans une marmite ou une bassine à confiture. Ajoutez le jus des citron et de l'eau un peu plus qu'à hauteur des fruits..
    • Faites cuire jusqu’à ce que les fruits soient bien tendres, puis versez sur un tamis à confiture au-dessus d’une grande terrine.
    • Pressez légèrement les fruits et la mousseline et laissez égoutter environ deux heures.
    • Gardez la pulpe de fruits pour réaliser la pâte de fruits.
    • Récupérez le jus de cuisson et pesez-le.
    • Versez le jus dans une casserole et ajoutez la même quantité de sucre.
    • Portez à ébullition 1-2 minutes puis coupez le feu.
    • Stérilisez 10 minutes les pots et les couvercles de confiture dans une marmite d'eau bouillante. Séchez délicatement.
    • Remplissez les pots avec la gelée, fermez et retournez.
    • Attendez que la gelée ait refroidi pour les retourner à nouveau.

    Fermés, ces pots peuvent se conserver plusieurs mois dans un endroit frais et sec. Une fois ouverts, placez-les au réfrigérateur.

    -----

    Source Rustica [archive]

    Pâtes de fruits aux pommes ou aux coings

    Friandises de fruits d'automne, douceurs aux arômes naturels, la pomme et le coing se prêtent particulièrement bien à la confection de pâtes de fruits. (Rustica)

    Pomme, coing et pâte de fruits

    Préparation : 01 heure – Cuisson : 01 heure

    • 3 kg de pommes ou de coings
    • 2 citrons
    • 1,5 à 2 kg de sucre cristallisé
    • 5 cl de cognac (facultatif)
    • Huile
    • Un nouet de mousseline (= un baluchon de mousseline... noué)
    • Lavez les fruits, pelez-les puis coupez-les en petits quartiers en éliminant les cardes et les pépins.
    • Enfermez les pelures, les cœurs et les pépins dans une mousseline.
    • Mettre les fruits, le nouet de mousseline, 2 l d’eau et le jus des citrons dans la bassine à confitures.
    • Faites cuire jusqu’à ce que les fruits soient bien tendres, puis versez sur un tamis à confiture au-dessus d’une grande terrine.
    • Pressez légèrement et laissez égoutter 2 h.
    • Réservez le jus de cuisson pour préparer de la gelée.
    • Passez la pulpe résiduelle des fruits au moulin à légumes afin de la réduire en purée : pour que celle-ci ne soit pas granuleuse, passez une autre fois au moulin avec une grille plus fine.
    • Pesez la purée et mettez dans la bassine rincée avec le même poids de sucre cristallisé.
    • Faites cuire 40 min sur feu doux, sans cesser de brasser à la spatule afin de dessécher le mélange. Attention aux cratères qui crèvent en surface pouvant provoquer des brûlures aux mains par projection.
    • La pâte est prête quand elle se détache des parois. Mieux vaut une cuisson plus longue et plus douce qu’une menée vivement : les fruits perdront plus d’humidité et le temps de séchage en sera réduit d’autant.
    • Huilez un grand moule à rebord ou la plaque creuse du four. Versez-y la pâte et lissez la surface. Laissez refroidir et sécher 48 h.
    • Démoulez la pâte sur une surface plane (marbre de préférence), arrosez sur ses deux faces avec le cognac, puis poudrez de chaque côté d’un voile de sucre cristallisé. Laissez sécher 24 h.
    • Au bout de ce temps, coupez la pâte en carrés de 2,5 à 3 cm de côté (8 rangées de 12 carrés environ) et roulez séparément dans du sucre cristallisé. Éventuellement, faites sécher 24 h de plus.

    Conservez les pâtes de fruits dans une boîte hermétique en fer blanc en séparant chaque couche avec une feuille de papier sulfurisé.

    -----

    Variantes sur Rustica

    Vu dans Pomme Malus communis

     

    ----------

    Automne à table

    Pomme Malus communis

    Recettes avec des fruits

     

     

     

    haut de page