• Cuisine : Bouillon de poule

    Page créée le 07 février 2018

    Le bouillon de poule

    Cuisine : Bouillon de poule

    Un remède contre le mal de gorge SCIENTIFIQUEMENT prouvé

    Source : Le Bouillon de Poule... [archive]

    Mal de gorge, rhume... Avec l'hiver, les petits maux de santé apparaissent à tout-va. Quand la grosse écharpe n'a pas suffi à vous protéger, il existe un remède très efficace, vieux comme le monde... La fameuse recette du bouillon de poule ! Tellement bon, économique, et facile à faire, qu'il serait dommage de s'en priver ! Sans oublier que c'est un remède reconnu par les scientifiques contre le mal de gorge.

    L'efficacité de cette recette de grand-mère a été démontrée par des chercheurs de l'université du Nebraska, aux États-Unis. Dans une étude, ils ont démontré in vitro les effets du bouillon de poule sur notre organisme.

    Selon eux, il agit sur un certain type de globules blancs, les neutrophiles, nécessaires pour lutter contre une infection. Ils ont noté « une réduction significative de leur activité, suggérant que le bouillon de poule a un effet anti-inflammatoire prouvé ». [1]

    Avec ses bienfaits bien utiles pour soulager un mal de gorge ou un rhume, le bouillon a tout bon, surtout s'il est fait maison !

    Voir Préoccupations hivernales

    Ingrédients pour 6 personnes

    • 1 poulet entier (que vous pouvez remplacer par une poule, tout aussi délicieuse, juste un peu plus grasse)
    • 3 gros oignons [1]
    • 1 grosse pomme de terre
    • 3 panais
    • 2 navets blancs
    • 10 carottes
    • 1 bouquet de persil frais
    • 1 c. à s. de sel
    • 1 c. à c. de poivre
    • 2 litres d'eau
    • Vous pouvez ajouter 5 tiges de céleri à la recette et bien sûr des vermicelles pour un bouillon encore meilleur !

    ____________________

    [1] L’oignon et la grippe

    Au XVIe siècle, bien avant la découverte des microbes, on croyait que les oignons pouvaient absorber « l’air toxique » associé à certaines maladies comme la peste bubonique pour éviter les contagions. La vérité, c’est que la seule manière de diminuer les symptômes du rhume et de la grippe avec un oignon est de l’ajouter à de la soupe au poulet.

    « Les boissons chaudes et la soupe ont des effets bénéfiques parce qu’ils libèrent les voies nasales », dit le naturopathe Michael T. Murray.

    « Plusieurs études ont révélé les bénéfices de la soupe au poulet ; la dernière s’est même intéressé à une protéine spécifique, la carnosine, contenue dans cette soupe et qui protège le système immunitaire. » 

    www.msn.com

    Préparation

    Cuisine : Bouillon de poule

    • Placez le poulet dans une grande marmite et couvrez-le d'eau froide.
    • Portez à ébullition.
    • Lavez tous les légumes.
    • Coupez en morceaux pas trop gros oignons, pomme de terre, panais, navets et carottes.
    • Mettez tous ces légumes dans la marmite (quand l'eau est à ébullition)
    • Ajoutez le sel et le poivre.
    • Baissez le feu et laissez mijoter environ 1h30.
    • À l'aide d'une écumoire, ôtez le gras et autres impuretés à la surface de l'eau.
    • Ajoutez le persil préalablement coupé au couteau.
    • À l'aide de l'écumoire, retirez tous les légumes de la marmite.
    • Mixez-les ou écrasez-les grossièrement au presse-purée.
    • Réintroduisez cette purée dans la soupe.
    • Faites cuire 45 min de plus à feu doux.
    • Retirez le poulet de la marmite.

     

    Votre bouillon de poule est prêt :-)

    Facile, rapide, tellement délicieux et de plus, efficace : vos petits maux de gorge et rhumes ne seront plus qu'un mauvais souvenir... Bon appétit !

    Conseils

    • Si possible, prenez des légumes bio afin de pouvoir garder leurs peaux qui sont pleines de nutriments pour le corps.
      Voir Épluchures de pommes de terre
    • Vous pouvez utiliser un reste de bouillon pour cuire des pâtes, par exemple.
    • Les restes du poulet, quant à eux, permettent d'élaborer d'autres plats.
      Voyez ci-dessous !

    Conseils pour réussir son bouillon

    Après les excès des fêtes, rien de tel qu’un bon bouillon réconfortant. Le chef William Ledeuil, en véritable spécialiste, nous donne des conseils pour bien le préparer. Tout un art !

    • Faites toujours blanchir les viandes ou les volailles puis rincez-les avant de les cuisiner en bouillon afin de retirer toutes les impuretés. 
    • N’utilisez que des produits frais et de qualité car l’eau du bouillon concentre tous les nutriments. 
    • Les garnitures aromatiques doivent être découpées en petits morceaux pour qu’elles conservent toutes leurs saveurs. Inutile de les colorer pour ne pas altérer le goût du bouillon.
    • Respectez bien le temps de cuisson d’une recette et la puissance du feu.
    • Débutez la cuisson à l’eau froide puis écumez régulièrement. À ébullition, baissez le feu pour assurer une bonne osmose entre les ingrédients. 
    • Ce n’est qu’à la fin qu’il vous faut ajouter les plantes aromatiques pour qu’elles gardent toutes leur fraîcheur et leurs saveurs.

     

    Idées recettes

     

    Riz au poulet façon risotto

    vu dans ... des restes de poulet de comment-economiser.fr [archive]

    Avec un peu de poulet (décortiquez la carcasse) et un reste de riz.

    • Faites revenir une échalote dans un peu d’huile.
    • Ajoutez le riz et mouillez avec ½ verre de lait.
    • Ajoutez les morceaux de poulet.
    • Laissez mijoter 5 minutes et saupoudrez d’une poignée de gruyère râpé.
    • Servez aussitôt.
    • Vous pouvez aussi plus simplement faire sauter la viande avec le riz et des oignons.

     

    Soupe catalane au riz pour réconforter

    Ceci nous éloigne de la poule, mais nous rapproche du riz. Plus précisément du riz rond (qui se prête bien aux soupes et préparations comme le riz au lait, contrairement au riz long, plus indiqué pour accompagner) entrant dans le remède universel des Catalans contre tous refroidissements et affaiblissements hivernaux... Je la tiens d'amis catalans et je n'ai pas les dosages, mais la soupe est très simple à préparer en fait :

    • Il suffit de faire cuire dans beaucoup d'eau du riz rond
    • auquel on adjoint quelques feuilles de laurier fendues (pour développer leur arôme, donc leurs bienfaits)
    • et un peu de sel (au céleri) pour l'agrément si besoin.
    • Le riz est cuit quand il est tendre sous la dent,

    soit au-delà de l'al dente des Italiens : rassurez-vous cependant, cette soupe est goûteuse... surtout si vous la préparez dans... du bouillon de poule... et la boucle est bouclée !

    • À consommer bien chaud.

    Conseil

    Si vous utilisez le bouillon de poule à la place de l'eau, ne salez pas.

     

    Poulet en sauce à la provençale

    vu dans Poulet en sauce... de femmeactuelle.fr [archive]

    Pour 6 personnes (soit pour environ 1,6 kg de poulet décortiqué).

    • Mélangez 2 c. à s. d’huile avec
    • Badigeonnez-en des morceaux de poulet.
    • Déposez les morceaux dans un plat et enfournez 20 min à 210 °C.
    • Ajoutez 500 g de pulpes de tomates en conserve,
      • 150 g d’oignons grelots pelés,
      • 150 g d’olives noires
      • et 1 feuille de laurier.
    • Prolongez la cuisson 30 min à 180 °C.

    Conseil

    Si vous utilisez des restes de poulet, réduisez les temps de cuisson.

     

    ____________________

    Curiosité

    Au Moyen-Âge, le comble du chic était de manger… du poulet !

    Au Moyen-Âge, il n’y avait pas de pesticides dans la farine (non raffinée) ni d’insecticides dans le saumon. Il n’y avait pas, non plus, de chlore (cytotoxique) ni d’aluminium (neurotoxique) dans leur eau, contrairement à celle qui provient de nos robinets, ni de bisphénol, et autres perturbateurs endocriniens dans les bouteilles d’eau en plastique, sans oublier la dioxine dont la libération est accentuée par la réfrigération… Le plus grave danger était la contamination bactériologique. (Commentaire de Brando)

    Comprenez que manger une poule, c’était se priver des œufs futurs – acte suicidaire pour un paysan. Les « gueux » ne tuaient les poules que lorsqu’elles cessaient de pondre.

    « Où sont les poulardes ?! », s’exclamait Messire Godefroy de Montmirail dans Les Visiteurs. Servir du poulet à ses convives était un signe de richesse et de puissance. C’est ainsi que le Seigneur montrait son côté flambeur.

    Les temps ont bien changé. Aujourd’hui, c’est l’inverse : le poulet est banal, et le saumon, un luxe...

    Lu dans Ces aliments étaient courants au Moyen-Âge (Santé Nature Innovation)

    ____________________

    Collection "cuisine" de Yantra

    Aromatiques épices 1.

    Aromatiques épices 2.

    Cuisines du monde

    Cuisine : Boulettes à la suédoise

    Cuisine : Chia 

    Cuisine : Chocolat des Mayas

    Cuisine : Curcuma et eau chaude citronnée

    Cuisine : Délicieux rafraîchissements aux plantes

    Cuisine : Fleurs de Sureau noir

    Cuisine : Ghee et Sauce béarnaise

    Cuisine : Irish stew, le ragoût irlandais

    Cuisine : Kaniwa

    Cuisine : La douceur des Laddu

    Cuisine : Légumes oubliés

    Cuisine : Nimbu-pani

    Cuisine : Pré- Pro- biotiques

    Cuisine : Recettes végétariennes

    Cuisine : Trois pâtes à tartiner

    Cuisiner les Mauvaises herbes

     

     

     

    haut de page