• HILDEGARDE (3)

    Pages précédentes :

    page 1 : Une visionnaire d'exception - Une naturopathe avant l'heure - La santé en quatre humeurs

    page 2 : Ses plantes préférées - D'autres plantes de la joie - Les pierres : ses précieuses alliées

     

     


     

    Note : voir page 2 D'autres plantes de la joie (Le pain et note [1])

    Les gâteaux de la joie

    • 45 g de noix de muscade, 45 g de cannelle
    • 10 g de clou de girofle
    • 1 kg de farine d’épeautre
    • 300 g de beurre
    • 300 g de miel
    • 300 g d’amandes douces pilées
    • 4 œufs
    • ½ cuillerée à café de sel
    • Eau ou lait.
    • Mélangez les ingrédients avec suffisamment d’eau ou lait. 

    Les adultes peuvent manger quotidiennement 4 ou 5 biscuits, les enfants, 3.

     

    Source : institut-hildegardien.com

    Hildegarde nous dit au sujet de ces gâteaux :

    « Ils dispersent l’amertume qui est dans ton cœur, ils l’apaisent et l’ouvrent. Mais ils ouvrent aussi tes cinq sens, te rendent gai, purifient tes organes sensoriels, réduisent les humeurs nocives et donnent à ton sang une bonne composition. Ils te rendent robuste, joyeux et efficace dans ton travail. »

    Hildegarde nous décrit encore bien d’autres remèdes faciles à mettre en application, mais le premier, c’est l’alimentation. Sa vision holistique de la santé doit nous faire prendre en compte les différents aspects de notre être, pour un résultat optimal ! (Messages-de-la-Nature.ek.la) [archive]

     

    Une autre recette : Les biscuits de la joie [archive]

    Des idées menus pour la semaine : cliquez là !

     

     

    La palme d'or

    Sainte Hildegarde - La santé entre ciel et terre, Daniel Maurin (op cit) 

    Certains ont la palme d'or de la santé, car ils sont à la fois digestes, nourrissants et peu encrassants : ce sont en particulier l'épeautre, céréale ancienne de même texture que le blé mais de composition différente, le fenouil, les châtaignes. Ces aliments possèdent une digestibilité remarquable en même temps qu'une valeur nutritive exceptionnelle ; on pourra donc les utiliser largement dans la cuisine, sous toutes les formes [...] Ces trois aliments peuvent fort bien s'associer dans un mets délicieux qui revigore et redonne force et santé.

    Les châtaignes

    « Ce fruit est utile contre toute faiblesse qui est dans l'homme. Mangez-en souvent avant et après les repas : le cerveau s'en nourrit, les nerfs se fortifient, et ainsi passera le mal de tête... Le châtaignier est très chaud et, à cause de sa chaleur, il possède de grandes vertus, car il symbolise la modération et tout ce qu'il contient est utile contre toutes sortes de faiblesses. »

    Hildegarde [Médecine de sainte Hildegarde, aux Éd. Résiac] 

    Le fenouil

    « Le fenouil contient une douce chaleur, et sa nature n'est ni sèche ni froide. Mangé cru, il ne fait pas de mal. Et, de quelque façon qu'on le mange, il rend le cœur joyeux ; il procure à l'homme une douce chaleur, une bonne sueur et assure une bonne digestion. Sa graine est également de nature chaude et elle est bonne à la santé de l'homme si on l'ajoute à d'autres plantes dans les médicaments.
    Celui qui mange du fenouil (en semence) chaque jour à jeun, diminue le phlegme et la décomposition, adoucit l'odeur de son haleine, et assure une bonne vue grâce à sa bonne chaleur et à ses bonnes propriétés. »

    Hildegarde [Physica, tome 1, par Jérôme Millon, p. 91]

    L'épeautre, Triticum spelta, "reine des céréales" pour Hildegarde, se consomme en grains, en flocons (au petit déjeuner ou dans la soupe de légumes), sous forme de pain, de semoule ou de pâtes.

    • Le grand épeautre

    Plutôt cultivé dans le nord de l’Europe. En Italie, on le nomme le Farro. C’est le blé des Romains, qui a été introduit en Europe par les Barbares. Il a un rendement inférieur au blé tendre et ne supporte pas les engrais chimiques. Il est difficile de séparer la balle du grain et s'avère donc cher à exploiter. L’épeautre est plus riche en vitamines et minéraux que les autres variétés de blé. Il a notamment 4 fois plus de magnésium et est plus digeste. Le grand épeautre est une céréale rustique surtout utilisée pour faire du pain, des pâtes. (Bio-c-bon.eu)

    • Le petit épeautre ou engrain

    C’est l’ancêtre du blé actuel, né des blés primitifs. Cultivé dans les Alpes de Haute Provence, il peut être exploité sur des sols pauvres ou rien d’autre ne pousse. Le petit épeautre est moins allergisant que les autres variétés de blé. Il se mange comme du riz et est plus savoureux et digeste que le grand épeautre. Il est très riche en calcium et magnésium. (Bio-c-bon.eu)

    « L'épeautre est un excellent grain, de nature chaude, gros et plein de force, et plus doux que tous les autres grains : à celui qui le mange, il donne une chair de qualité, et fournit un sang de qualité. Il donne un esprit joyeux et met de l'allégresse dans l'esprit de l'homme. Sous quelque forme qu'on le mange, soit sous forme de pain, soit dans d'autres préparations, il est bon et agréable. »

    Hildegarde [Physica, tome 1, par Jérôme Millon, p. 37]

    Voyez plus bas : L'épeautre, une céréale resurgie du passé (Grand ou petit ? là est la question)


     

    Le café d'épeautre

    Sainte Hildegarde - La santé entre ciel et terre, Daniel Maurin (op cit) 

    Pour le préparer, utiliser de l'épeautre torréfié (à défaut dans une poêle bien sèche en inox ou en fer noir, en le remuant sans cesse), puis faire bouillir 2-3 cuillers à soupe dans un litre d'eau pendant une dizaine de minutes. Passer et boire chaud.
    Il est possible de réutiliser jusqu'à 6 fois ce premier breuvage en y ajoutant chaque fois une cuiller à soupe de café d'épeautre. Cette préparation, sucrée avec du sucre de canne ou du miel, est délicieuse et remplace avantageusement le café sans en avoir les inconvénients. Elle chasse la bile noire et contribue à un bon équilibre de tout le corps.

     

     



    Jura souabe - mai 2003

    La Souabe (en allemand Schwaben) est une région historique d'Allemagne. Le même mot désigne aussi en français les habitants et le dialecte de la région, le souabe. Le district de Souabe est aussi le nom d'une des sept régions administratives (Regierungsbezirke) de l'État libre de Bavière. Étymologiquement, le mot Schwaben (et donc Souabe) se déduit du peuple des Suèves, un groupe de tribus germaniques. Le Jura souabe (en allemand Schwäbische Alb) est une chaîne de montagne du sud-ouest de l'Allemagne.
    Voir Un circuit autour du château Hohenneuffen : un rapport d'une randonnée sur le Jura souabe.

     

     

    La suite avec Les « autres » aliments

     

    page 1 : Une visionnaire d'exception - Une naturopathe avant l'heure - La santé en quatre humeurs

    page 2 : Ses plantes préférées - D'autres plantes de la joie - Les pierres : ses précieuses alliées

    page 3 : vous y êtes ! Haut de page

    page 4: Les « autres » aliments - Chants hildegardiens : les tonalités du bien-être - Huit siècles après, un nouveau départ