• 2-Pomme Malus communis

    Fiche provisoire sur la pomme, décembre 2020

    Pomme

    Malus communis

    La pomme et la poire sont dits "fruits complexes", parfois assimilés à des drupes composées – dérivant de plusieurs carpelles.

    Pommes

    La pomme, comme le coing ou la poire, est issue d'un ovaire infère, c'est-à-dire situé sous le reste de la fleur et, par conséquent, entouré par le réceptacle floral. Après la fécondation, le réceptacle se développe en même temps que le fruit.

    Pommier fleur

    La pomme fait partie de ces fruits "climactériques" comme l'avocat, la tomate ou la banane, c'est-à-dire que pour mûrir, elle émet un hormone volatile, l'éthylène. Elle continue de mûrir après récolte.

     

    La pomme superaliment

    La pomme est un superaliment, et pas seulement grâce à sa fameuse vitamine C.

    Les pommes contiennent de la pectine, un type de fibre agissant comme un prébiotique. La pectine nourrit et favorise les bonnes bactéries de l'ntestin. L’intestin grêle n’absorbe pas les fibres durant la digestion. Celles-ci vont dans le côlon, où elles vont favoriser la croissance de bonnes bactéries. Cette pectine se transforme également en d’autres composés utiles circulant dans l’organisme. Cela pourrait être la raison des effets protecteurs des pommes contre l’obésité, le diabète de type 2 et les maladies cardiaques. (Mr Plantes)

    Nutritive, la pomme est néanmoins un allié minceur peu calorique, coupe-faim et actif sur le métabolisme des lipides.

    Manger une pomme par jour est potentiellement lié à un risque plus faible de diabète de type 2. Même consommer quelques pommes par semaine peut avoir un effet protecteur similaire. Ceci serait lié aux polyphénols des pommes aidant à prévenir les lésions tissulaires des cellules bêta du pancréas. Les cellules bêta produisent de l’insuline et sont souvent endommagées chez les personnes atteintes de diabète de type 2. (Mr Plantes)

    La pomme contient de nombreux antioxydants diminuant les risques cardiaques (réduction de la tension artérielle et de la formation de caillots dans le sang).

    Les pommes contiennent des composés qui peuvent aider à combattre l’asthme. Les pommes riches en antioxydants peuvent aider à protéger les poumons des dommages oxydatifs. La peau de pomme contient de la quercétine, un flavonoïde, qui peut aider à réguler les réponses du système immunitaire et à réduire l’inflammation. la pomme serait donc capable par ce biais de prévenir l’asthme et les réactions allergiques. (Mr Plantes)

    La pomme protège les poumons via son action anti-inflammatoire, à raison de deux à cinq pommes par semaine – et prévient les cancers, notamment du côlon, du sein et du foie.

    Les pommes peuvent protéger contre les lésions à l’estomac causées la classe des analgésiques appelés anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), qui peut endommager la muqueuse de l’estomac. Deux composés végétaux des pommes seraient à l’origine de cette propriété, l’acide chlorogénique et la catéchine. Ces substances seraient particulièrement utiles pour limiter l’effet délétère des anti-inflammatoires chimiques sur les voies digestives. (Mr Plantes)

    Les pommes peuvent être bonnes pour la santé des os. Manger des fruits est lié à une densité osseuse plus élevée, un marqueur de la santé des os Les composés antioxydants et anti-inflammatoires contenus dans les fruits pourraient aider à promouvoir la densité et la résistance des os. De plus, manger des fruits peut aider à préserver la masse osseuse en vieillissant. (Mr Plantes)

    La peau et la chair des pommes peuvent aider à protéger le cerveau. Cependant, le jus de pomme fraîchement pressé peut également distiller des propriétés pour limiter le déclin mental lié à l’âge. (Mr Plantes)

    Consommez les pommes, de préférence bio, entières avec la peau (après les avoir bien lavées) car la pelure contient des antioxydants importants.
    Leur consommation est liée à un risque moindre de nombreuses maladies majeures, y compris diabète et cancer. Leur teneur en fibres solubles peut favoriser la perte de poids et la santé intestinale.

    Conservez les pommes au frais.

    -----

    Vu dans Superaliments et 10 propriétés avérées des pommes pour la santé (Mr Plantes) [archive]

    Voir aussi

    Diète 'sportive' (pdf p.50)

    Info Pépins de pomme

     

    Le vinaigre de cidre

    -----

    Voir plus bas "La pomme à boire (cidre)"

    Voir aussi

    Vinaigre de cidre

    Cuisine et sirops de santé

    Le vinaigre des 4 voleurs

     

    La pomme friandise

     

    Pâtes de fruits aux pommes ou aux coings

    Pomme, coing et pâte de fruits

    Friandises de fruits d'automne, douceurs aux arômes naturels, la pomme et le coing se prêtent particulièrement bien à la confection de pâtes de fruits. (Rustica)

    Préparation : 01 heure – Cuisson : 01 heure

    • Lavez les fruits, pelez-les puis coupez-les en petits quartiers en éliminant les cardes et les pépins.
    • Enfermez les pelures, les cœurs et les pépins dans une mousseline.
    • Mettre les fruits, le nouet de mousseline, 2 l d’eau et le jus des citrons dans la bassine à confitures.
    • Faites cuire jusqu’à ce que les fruits soient bien tendres, puis versez sur un tamis à confiture au-dessus d’une grande terrine.
    • Pressez légèrement et laissez égoutter 2 h.
    • Réservez le jus de cuisson pour préparer de la gelée.
    • Passez la pulpe résiduelle des fruits au moulin à légumes afin de la réduire en purée : pour que celle-ci ne soit pas granuleuse, passez une autre fois au moulin avec une grille plus fine.
    • Pesez la purée et mettez dans la bassine rincée avec le même poids de sucre cristallisé.
    • Faites cuire 40 min sur feu doux, sans cesser de brasser à la spatule afin de dessécher le mélange. Attention aux cratères qui crèvent en surface pouvant provoquer des brûlures aux mains par projection.
    • La pâte est prête quand elle se détache des parois. Mieux vaut une cuisson plus longue et plus douce qu’une menée vivement : les fruits perdront plus d’humidité et le temps de séchage en sera réduit d’autant.
    • Huilez un grand moule à rebord ou la plaque creuse du four. Versez-y la pâte et lissez la surface. Laissez refroidir et sécher 48 h.
    • Démoulez la pâte sur une surface plane (marbre de préférence), arrosez sur ses deux faces avec le cognac, puis poudrez de chaque côté d’un voile de sucre cristallisé. Laissez sécher 24 h.
    • Au bout de ce temps, coupez la pâte en carrés de 2,5 à 3 cm de côté (8 rangées de 12 carrés environ) et roulez séparément dans du sucre cristallisé. Éventuellement, faites sécher 24 h de plus.
    • Conservez les pâtes de fruits dans une boîte hermétique en fer blanc en séparant chaque couche avec une feuille de papier sulfurisé.

    Variantes

    Sur Rustica

    -----

    Voir aussi Châtaigne 

     

    La pomme à boire

     

    Le jus de pomme

    Le jus de pomme fraîchement pressé peut distiller des propriétés pour limiter le déclin mental lié à l’âge. Le jus réduit les espèces nocives de l’oxygène réactif (ROS) dans les tissus cérébraux et minimise donc par ce biais le déclin mental. Le jus de pomme peut aider à préserver l’acétylcholine, un neurotransmetteur se faisant plus rare avec l’âge. De faibles niveaux d’acétylcholine sont liés à la maladie d’Alzheimer. (Mr Plantes)

    Voir plus haut La pomme superaliment

     

    Le cidre

    Cidre

    -----

    Voir aussi cidre ou poiré

     

    Le vinaigre de cidre, voir plus haut

     

    L'eau-de-vie de pomme

    -----

    Voir Listes de liqueurs & alcools (Calvados et lambig) 

     

    Cocktail rafraîchissant

    Que faire avec les plantes sauvages ? Pourquoi pas un petit cocktail rafraîchissant ? Mais quelle plante utiliser ? Voici une recette à base de lierre terrestre (Glechoma hederaceae), de jus de pomme, et pourquoi pas d’alcool, à votre guise ! (Le Chemin de la Nature)

    [https://www.youtube.com/watch?v=lNca0WWFLxY] YouTube 11 juillet 2019

    -----

    Voir

    Canicule et hydratation

    Cuisiner les « mauvaises herbes »

    Quelques rafraîchissements

    Rafraîchissements aux plantes

    Sport et hydratation

    Tisanes et eaux aromatiques

     

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    Documentation

    Ceci n'est pas une pomme

    ceci n'est pas une pomme !

    Vos yeux vous trompent, pourtant votre vue n’est pas en cause. Il y a derrière ce phénomène un piège insoupçonnable dans lequel des millions de personnes tombent sans s’en rendre compte. Avec des conséquences dramatiques pour leur santé.

    Peut-être éprouvez-vous vous aussi ces ressentis

    Une baisse de forme, de moral, d’enthousiasme, de libido.

    Le sentiment fréquent d’être irritable, d’avoir mal au dos, à la tête, au ventre, un sommeil qui ne repose plus, une fragilité qui fait qu’on attrape le petit coup de froid qui épargne les autres, qu’il faut vivre avec une fatigue chronique.

    L’impression qu’à l’intérieur de son corps, un mécanisme néfaste est à l’œuvre.

    Un mécanisme qui épuise, qui affaiblit, qui vieillit…

    Qui affecte le corps et l’esprit, alors même que parfois nous croyons bien faire. Car oui, nous avons été trompés. La pomme dans laquelle nous croquons en toute confiance "MENT" sur son identité.

    Elle est déguisée en pomme, mais c’est une "calorie vide", comme l’explique le chercheur américain Brian Halweil, du Worldwatch Institute. Une calorie vide, c’est-à-dire grasse, sucrée, inutile, voire dangereuse pour la santé. (The Organic Center)

    Pareil pour l’oignon, le brocoli, des dizaines d’autres fruits, légumes, viandes, qui ont depuis des années perdu presque tout nutriment.

    Tout s’est passé sans qu’on y voit rien, en sous-sol, lorsque les industriels de l’agro-alimentaire ont cherché à tirer le maximum de rentabilité du sol. Comme "ils" l’ont fait avec les machines, les hommes, ils l’ont fait avec la terre.

    "Ils" l’ont asphyxiée massivement d’azote, de phosphore, d’engrais, pour la faire "cracher". Un déluge de pesticides a contaminé les sols et détruit la vie microbienne. Les aliments se sont appauvris un peu plus chaque année.

    Jusqu’à en mourir, ou presque

    "Les teneurs en vitamines A et C, protéines, phosphore, calcium, fer et autres minéraux ou oligo-éléments ont été divisées par 25, voire par 100, en un demi siècle" explique le Dr. Dominique Rueff, spécialiste en nutrition.  Des aliments dont la qualité nutritionnelle a été divisée par 100 !

    Revenons à notre pomme

    "Hier, quand nos grands-parents croquaient dans une transparente de Croncels, ils avalaient 400 mg de vitamine C, indispensable à la fabrication et à la réparation de la peau et des os."

    "Aujourd’hui, les supermarchés nous proposent des bacs de Golden standardisées, qui ne nous apportent que 4 mg de vitamine C " (L'Obs)

    De son côté, la vitamine A est en chute libre dans 17 des 25 fruits et légumes scrutés par des chercheurs canadiens dans une étude. Le déclin est absolu pour la pomme de terre et l’oignon qui n’en contiennent plus le moindre gramme.

    Il y a un demi-siècle, une seule orange couvrait la quasi-totalité de nos besoins quotidiens en vitamine A. Aujourd’hui il faudrait en manger 21 pour arriver au même résultat...

    Direct-santé (Extrait de Lettre 06/2019)

     

     

     

    haut de page