• 1-Eau Histoires d'eaux

    Page mise à jour en juillet 2019

    Histoires d'eaux

    1-Eau Histoires d'eaux

    Qanât en Iran, sorte de puits pour capter l'eau

     

    Expressions à l'eau

    Note : en brun, voyez plus bas

    Le terme eau est un dérivé très simplifié du latin aqua via les langues d'oïl. Le terme aqua a été ensuite repris pour former quelques mots comme aquarium. Un mélange aqueux est un mélange dont le solvant est l'eau. Le préfixe hydro dérive quant à lui du grec ancien ὕδωρ (hudôr) et non pas de ὕδρος (húdros) lequel signifie « serpent à eau » (d'où l'hydre).

    Voyez aussi l'Hydre de Lerne

    Par eau, on comprend souvent liquide incolore constitué en majorité d'eau, mais pas uniquement d'eau pure. Suivant sa composition chimique qui induit son origine ou son usage, on précise :

    Quelques gouttes d'eau de pluie

    • On trouve de l’eau oxygénée dans l’eau de pluie. C’est parce que l’eau de pluie reçoit un atome additionnel de l’ozone. Par conséquent, cette eau accélère la croissance de vos plantes.
    • ... les animaux des fermes, dans les jardins... aiment boire dans les flaques d'eau de pluie après un orage. C'est que cette eau est chargée et vivifiante ! (Eau bonne à consommer)
    • À propos du rinçage des cheveux. L'eau de pluie serait idéale, mais de nos jours, même la récolter à la campagne, loin de toute activité chimique et industrielle, ne promet pas une eau exempte d'acides. Le mieux est d'utiliser une eau de source. Si vous pouvez la prendre à une fontaine, c'est le mieux, à mon avis.

    Voyez aussi Eau plate ou pétillante

    Humour : l'eau plate du jour de Wikipédia

    Voyez aussi L’idéal ? Filtrer l’eau

    Eau-forte Eau-forte 'Femme baignant ses pieds' (1513), par Urs Graf (1485-1529)

    • une femme perd ses eaux avant l'accouchement ;

    Voyez aussi Préparez votre accouchement

    • noces d'eau, 100 ans de mariage.

    Voyez Wikipédia

     

    Tableau d'eaux

     

    Eau de Cologne

    L'Eau de Cologne est une préparation alcoolique, créée en Italie, par Jean-Marie Farina (1685-1766) ou Giovanni Paolo Feminis (v.1660-1736) à la fin du XVIIe siècle. L'expression désigne ainsi, à l'origine, soit un parfum, soit plus généralement une catégorie de parfums contenant 4 à 6 % d'essences.

    Elle doit son nom à la ville de Cologne où elle connut un grand succès. Cette eau est basée sur les essences dites "Hespéridées" (obtenues par expression du zeste des fruits, bergamote, cédrat, citron, lime, orange, mandarine, pamplemousse et autres produits dérivés de l’oranger)

    Un alcoolat, autrefois appelé "esprit", est le résultat de macération et distillation de l'alcool (alambic) sur une (ou plusieurs) substance(s) aromatique(s) : l'eau de Cologne est un alcoolat. On le distingue de l'alcoolature, fabriquée exclusivement à partir de plantes fraîches. La colature est le filtrage d'un liquide par divers procédés (décoction, infusion) ; liquide obtenu par ce filtrage. (Voyez Mélisse et Romarin)

    L'essence de petit grain bigarade est appréciée en pharmacie comme en parfumerie (entrant dans la fabrication de bases pour eaux de Cologne), produite par distillation (entraînement à la vapeur d'eau) des rameaux + fruits verts issus de la taille des arbres ("petit grain"), tous les 2 ans (vu dans Oranges Mandarine Pamplemousse)

    Essence ou huile essentielle ?

    Ces termes, qui ne sont pas strictement synonymes, désignent tous deux une extraction de molécules aromatiques. Par abus de langage le terme "huile essentielle" est souvent employé indifféremment, notamment au sujet des agrumes, même par des professionnels sans doute, non par paresse, mais pour éviter de longues et fastidieuses explications aux novices qui les oublieront très vite (car ce qui les intéresse, c'est la propriété du produit et ce qu'il peut soigner...). Cependant, il faut retenir - et c'est là la grande différence - que les essences, extractions "à froid" (ou expressions) sont photosensibilisantes (réaction à la lumière) de par la présence de coumarines, parmi d'autres molécules non volatiles qui n'entrent pas dans la composition des huiles essentielles obtenues par entraînement à la vapeur d'eau.

    Vu dans Oranges Mandarine Pamplemousse

    Voici "ce que dit" Naturatopia

    2-Blender, centrifugeuse, extracteur

    L'usage externe a mis en évidence l'action cicatrisante et antiseptique des sommités fleuries du romarin, "herbe de Provence", qui entrent dans la composition de la teinture de Citron composée, c'est-à-dire « l'Eau de Cologne ».

    Une recette

    Dans 1 litre d'alcool à 90°, ajoutez 4 g de chacun de ces ingrédients :

    • fleurs d'oranger, romarin, cédrat et bergamote.
    • Laissez ce mélange macérer pendant 24 h.
    • Filtrez. Votre eau de Cologne est déjà prête à l'emploi.

    Vu dans Belle sans maquillage

    remontez

     

    Eau de Javel

    Voyez : Javel

    Solution de Dakin

    Voyez aussi

    Bicarbonate

    Des produits ''éco...'' pour ma maison

    Info URGENCES

    Ingrédients à éviter

     

    Eau de Lourdes

    L'eau de Lourdes provient d'une source dégagée par Bernadette Soubirous dans la grotte de Massabielle, dans le cadre des apparitions de Lourdes. Bernadette Soubirous déclara que la Dame qu'elle voyait lui a dit : « Venez boire à la fontaine et vous y laver ». Depuis, les pèlerins boivent cette eau ou s'y baignent aux piscines.

    Cette eau, réputée miraculeuse, est en libre disposition dans les espaces du sanctuaire. Mais des commerçants vendent en ville des bouteilles pour rapporter de l'eau de Lourdes, et un commerce d'autres souvenirs très divers s'est développé jusque dans les épiceries...

    69 guérisons miraculeuses reconnues par l'Église catholique

    De très nombreuses personnes affirment avoir été guéries à Lourdes. En 1884, l'Église catholique a mis en place une structure, appelée « Bureau des constatations médicales », pour examiner les déclarations. Elle se montre très prudente. Le processus d'authentification passe par trois grandes étapes :

    1. Examen par le Bureau médical de Lourdes ;
    2. Transfert au Bureau médical international ;
    3. Investigation par le diocèse d'origine de la personne guérie.

    Le diocèse d'origine de la personne guérie statue sur l'état de miracle. Le sens à donner à la guérison est alors le guide principal de l'évêque concerné (il doit s'agir d'un signe de Dieu et non d'une simple guérison).

    69 guérisons ont, à ce jour, reçu le statut de « guérison miraculeuse » après un processus qui peut s'étaler sur plusieurs années.

    Évolution

    Monseigneur Jacques Perrier, évêque de Tarbes et Lourdes, résuma le 17 mars 2003 l'avis de sa hiérarchie :

    « L’attitude actuelle des médecins est très respectueuse du magistère de l’Église. Comme chrétiens, ils savent que le miracle est un signe d’ordre spirituel. Ils ne veulent pas s’en faire les juges. De plus, pour un esprit moderne, il est difficile de dire, à propos de quelque réalité que ce soit, qu’elle est inexplicable. On peut seulement dire que, jusqu’ici, elle est inexpliquée. »

    Voyez Wikipédia

     Doc +

    Méditations

    La Méditation de l'Eau "Amour et Gratitude" s'appuie sur les travaux du Docteur Emoto sur l'eau

    Voyez aussi

    Alimentation et santé : La meilleure arme contre le stress

    Eau (symbolisme et religions)

    Eau (symbolisme)

    Doc. Gallica : L'eau bénite : ses origines, son histoire, son usage

    remontez

     

    Eau de mer

    Voyez Thalassothérapie

    Voyez aussi Eau salée - Eau "physiologique"

     

    Eau déminéralisée

    C'est une eau qui ne contient en principe aucun ion ; en revanche, il peut rester des matières non chargées (matières organiques, bactéries, etc.). On l'appelle aussi "eau déionisée". Elle est qualifiée d'eau purifiée.
    À température ambiante, le pH de l'eau déminéralisée est d'environ 7 *.

    • Dans l'usage courant, l'eau déminéralisée est notamment employée pour les fers à repasser à vapeur (disponible dans la plupart des supermarchés dans la rangée des eaux embouteillées ou près des produits d’entretien).

    Voyez

    * tableau pH

    L'eau désionisée ou osmosée de Wikipédia

    remontez

     

    Eau-de-vie

    De nombreuses boissons alcoolisées sont des eaux-de-vie. Le saké, en revanche, n'est pas une eau-de-vie mais un vin de riz.

    Voyez Quelques eaux-de-vie

    Voyez aussi Lexique "phyto-médical"

    L’eau-de-vie guérissait

    Aqua vitae "l’eau qui redonne la vie", c’est ce que pensaient autrefois les alchimistes du Moyen Âge qui tentèrent de créer un élixir de longue vie. On lui a longtemps attribué des vertus médicinales, avec une certaine raison car le degré alcoolique de la plupart des eaux-de-vies en faisait d'excellents antiseptiques utilisables en internes (gargarismes en cas d'inflammation de la sphère ORL).

    Voyez aussi pot Neti

    Mais un alcool à 45 degrés pour se soigner, on n’y croit plus de nos jours ! Cependant qu'elle servait encore à soigner les enfants jusqu’à l’aube du XXe siècle... avec certains dégâts sur leur développement physique et mental ainsi que leur santé à long terme du fait des doses données.

    Pourtant c’est ce qui donne l’origine du terme "eau-de-vie" à cette boisson alcoolisé. Aujourd’hui, on retrouve de l’eau-de-vie aromatisée à de nombreux parfums. Cependant, les premières eaux-de-vie étaient fabriquées à base de fruit. Et les eaux-de-vie les plus courantes sont : l’eau-de-vie de prune, de poire et de cerise. 

    Liqueur

    Une liqueur est une boisson spiritueuse résultant d'une macération de fruits ou de plantes dans l'alcool. L'alcool agit comme un solvant et capte le goût, la couleur et le parfum des produits agricoles. Cette extraction est appelée « infusion » ; elle est mise en œuvre pour élaborer une liqueur.

    Voyez Tisane

    Au Canada francophone, une liqueur désigne une boisson gazeuse non alcoolisée.

    On considère que les premières liqueurs remontent au Moyen Âge nées conjointement dans les monastères en France et chez les Jésuites de Vérone. Ces liqueurs étaient obtenues par macération dans l'eau-de-vie et de l'eau de camomille sucrée, de plantes et d'épices, dont on voulait extraire les principes essentiels, comme l'anis, le fenouil, l'aneth, la coriandre et le carvi.

    Tout un chacun se mit à leur rechercher des vertus curatives et digestives à l'exemple du docteur Brouault, qui, en 1636, mit sur le marché des liqueurs à base de plantes aromatiques macérées dans l'alcool. Disciple d'Arnaud de Villeneuve (1240-1311) il fit des émules puisque Fagon, apothicaire sous Louis XIV (1638-1715), rendit populaire à la Cour la Popula et le Rossolis, tandis que le roi de Lorraine digérait grâce au Vespretto. (Wikipédia)

    Voyez

    Qu’est-ce que l’eau de vie : 7 secrets contés par une distillerie (Distillerie Eyguebelle)

    Wikipédia

    Tour de France 1954

    L'accordéoniste Yvette Horner promeut la liqueur Suze dans la caravane du Tour de France

    Tour de France 1954 Yvette Horner promeut la liqueur Suze

    remontez

     

    Eau distillée

    C'est l'eau produite par un procédé d’ébullition et d’évaporation qui tue les bactéries et enlève toute impureté : voyez L'eau réellement distillée de Wikipédia.

    • Cette eau peut être bue (en cures : en cas de concrétions calciques ou becs de perroquets et pour nettoyer l'intérieur du corps)

    Production d'eau pure

    L’eau pure est un excellent solvant et absorbe facilement les gaz qui entrent à son contact. Par conséquent, l’eau pure est pratiquement introuvable. Les laboratoires d’analyses ont néanmoins besoin de cette eau pure pour réaliser des analyses fiables. Ils vont donc faire appel, au cours du temps, à des techniques de purification de plus en plus sophistiquées.

    Après l’eau distillée, bidistillée, déminéralisée, déionisée, la technique progresse vers une eau de plus en plus pure, donc coûteuse à produire et de plus en plus instable.

    Voyez Wikipédia

     

    Eau florale

    Font partie des hydrolats les eaux florales, obtenues à partir des fleurs (eau de fleur d'oranger, eau de rose, etc.)...

    Voyez Huiles essentielles 1. généralités

     

    Eau gazeuse

    L'eau gazeuse, eau acidulée, eau effervescente, eau pétillante, eau gazéifiée, ou encore soda club ou soda nature en Amérique du Nord, est une eau dans laquelle un ou plusieurs gaz se trouvent dissous par une action naturelle.

    L'eau se charge en dioxyde de carbone (CO2, communément appelé « gaz carbonique ») lors de sa remontée vers la source ou est artificielle (par ajout en pharmacie, en usine ou à domicile de dioxyde de carbone ou de produits créant l'acide carbonique).

    On distingue :

    • l’eau naturellement gazeuse, qui est effervescente à sa source. Du gaz issu de cette source peut être réincorporé à l’eau si l'effervescence a diminué pendant le stockage ;
    • l’eau effervescente, renforcée au gaz de la source. L'effervescence est augmentée avec du gaz issu de la même source ;
    • l’eau plate à laquelle on adjoint du dioxyde de carbone ;
    • l’eau dégazéifiée. Son gaz naturel est partiellement ou totalement éliminé.

    Voyez Wikipédia

     Voyez aussi Eau plate ou pétillante

    Eau de Seltz

    L’eau de Seltz est d'abord une eau minérale naturellement gazeuse (Selterswasser) provenant des sources de la ville allemande de Niederselters, en Hesse moyenne, dans le Taunus (arrondissement de Limburg-Weilburg). C'est une eau minérale alcalino-muriatique, basique en raison de sa teneur en bicarbonate de soude, riche en sel. Dès le XVIe siècle, cette eau était connue pour ses propriétés thérapeutiques, digestives et diurétiques.

    La consommation s'en répand en Europe dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle (eau de Selse, 1771) puis au XIXe siècle avec le développement des théories hygiénistes, particulièrement après l'épidémie de choléra qui ravagea Paris en 1832. On entreprend alors la fabrication d’eau de Seltz artificielle, par adjonction de dioxyde de carbone.

    Ainsi, de nos jours, appelle-t-on couramment "eau de Seltz" une eau gazeuse faite d'eau pure, chargée d'acide carbonique sous forte pression. Elle est conservée dans une bouteille spécifique, appelée « siphon », généralement métallique, munie d'une valve, qui permet de servir l'eau en jet, grâce à la pression intérieure. L'eau de Seltz est une eau semblable aux eaux gazeuses traditionnelles, mais on en fait un usage particulier pour la réalisation de cocktails (Spritz, par exemple), auxquels on donne « un coup de siphon ».

    Voyez Wikipédia

    remontez

     

    Eau lourde

    tableau périodique tp_253

    Tableau périodique des éléments chimiques

    Identique à l’eau ordinaire H2O (1H2O), constituée des mêmes éléments chimiques, l’eau lourde ou oxyde de deutérium D2O (2H2O) voit ses atomes d'hydrogène remplacés par des atomes de l’isotope (2H) ou deutérium deux fois plus lourd parce que son noyau contient un neutron en plus du proton présent dans chaque atome d’hydrogène.

    Gilbert Lewis isola le premier échantillon d'eau lourde pure en 1933.

    Voyez Wikipédia - Société Chimique de France

    Remarques :

    • de l'eau formée à partir d'oxygène 18 et d’hydrogène ordinaire (H218O : Eau-18O) est sensiblement de même masse que l'oxyde de deutérium, et pourrait donc aussi être désignée sous le nom d'eau lourde (en pratique c'est rarement le cas, sauf précision explicite) ;
    • l'oxyde de tritium T2O (ou 3H2O) et l'eau tritiée HTO (ou 1H3HO) sont parfois désignés sous le nom d’eau super-lourde. (Wikipédia)

    L'eau semi-lourde

    L'eau semi-lourde ou eau deutérée, est l'oxyde mixte HDO (1H2HO). Dans les océans, mers et eaux de surface, elle est en proportion naturelle bien plus abondante que l’eau lourde. Il arrive qu'on parle à tort d’eau lourde à son propos, au lieu d'eau semi-lourde.

    Remarque : quand dans une formule chimique ou tout autre contexte on utilise les symboles D et T (deutérium et tritium) alors H devient le symbole du protium et non plus celui de l'élément chimique hydrogène. (Wikipédia)

    Voyez Wikipédia - Société Chimique de France

    L'eau légère

    Dans la terminologie des réacteurs nucléaires (domaine de l'énergie nucléaire), l'eau légère est l'eau ordinaire (dont la formule chimique est H2O) par opposition à l'eau lourde (ou quand on évoque l'eau semi-lourde).

    On qualifie souvent d'eau légère l'oxyde de protium (1H2O) ou l'eau naturelle constituée essentiellement de cet oxyde.

    Voyez Wikipédia : Eau légère - Eau lourde

    Propriétés comparées des eaux lourde, semi-lourde et légère

    L’eau lourde n’est pas considérée comme toxique.
    Cependant quelques réactions métaboliques nécessitent de l’eau classique, c’est pourquoi la consommation exclusive d’eau lourde peut être considérée comme dangereuse pour la santé. (Wikipédia)

    Propriétés physiques de l'eau lourde (Société Chimique de France)

    Des expériences sur des souris ont montré que le principal effet de cette consommation est de réduire le nombre de mitoses, causant progressivement la dégradation des tissus qui nécessitent une rapide régénération. Après plusieurs jours d’ingestion d’eau lourde uniquement, les fluides corporels contiennent environ 50 % d’eau lourde. À ce moment, les symptômes commencent à apparaître, dont la réduction des divisions cellulaires, notamment pour les cellules à renouvellement rapide telles que celles des cheveux ou des parois de l’estomac. (Wikipédia)

    Utilisation de l'eau lourde (Société Chimique de France)

    Doc +

    Discussion : Eau lourde (Wikipédia)

    Bataille de l'eau lourde (Wikipédia)

    remontez

     

    Eau "magnétisée"

    • On l'obtient en laissant séjourner une pierre dans un verre d'eau toute la nuit.
    • Puis on la boit au petit matin (à jeun)

    Voyez Pierres de soin

     

    Eau minérale

    Eau de boisson d'origine souterraine, faisant en général l'objet d'une exploitation commerciale. Sa définition légale varie selon les différents pays. Elle doit en général présenter certaines caractéristiques chimiques minimales et/ou constantes.
    Sa teneur en certains sels minéraux (dont radioactifs ou toxiques à certaines doses) étant parfois significative, il faut en tenir compte dans le bilan alimentaire total, notamment en cas d’insuffisance rénale (aiguë ou chronique).
    Voyez LE FLUOR : UNE ARME CHIMIQUE. La fin de ce pdf donne un récapitulatif des concentrations en fluor des eaux minérales avec conseils de consommation.

    Voyez aussi : si on arrêtait l'eau en bouteille ?

    On classe les eaux minérales en cinq grandes catégories : bicarbonatées, sulfatées, sulfurées, chlorurées et oligo-métalliques faiblement minéralisées, et on les utilise dans douze orientations thérapeutiques.

    Voyez : Les eaux thermales

    Voyez aussi eau potable

    remontez

     

    Eau oxygénée

    Le peroxyde d'hydrogène, communément appelé eau oxygénée, est un composé chimique de formule H2O2. Il s'agit d'un liquide clair, légèrement plus visqueux que l'eau, incolore en solution, aux puissantes propriétés oxydantes.
    C'est un agent de blanchiment efficace, utilisé comme désinfectant et jadis comme ergol oxydant (comburant) pour aéronautique (années 1940) et astronautique (années 1950), voire comme monergol pour "rocketbelts" dans les années 1960.
    Le peroxyde d'hydrogène existe naturellement chez les êtres vivants comme sous-produit de la respiration cellulaire.
    La concentration des solutions de peroxyde d'hydrogène est parfois indiquée en volumes ; une solution à x volumes correspond au dégagement de x litres d'O2 par la décomposition d'un litre de solution (autrement dit, une eau oxygénée à 10 volumes signifie que 1 litre de solution peut dégager 10 litres d’oxygène actif, c’est à dire le gazeux)
    Ces différents dosages, 10, 20 ou 30 volumes… vont déterminer l’utilisation du produit. Quelques exemples :

    • 10 volumes. L’eau oxygénée est un désinfectant : applications locales, soins médicaux…
    • 20 volumes. Idéale pour la décoloration de duvets ou cheveux
    • 30 volumes. Blanchiment du linge
    • 60 volumes. Blanchiment grandes surfaces, PVC, bois…
    • L'eau oxygénée boratée (bore - borate) est prescrite pour le lavage des oreilles notamment en cas d’otite chez les enfants.

    Voyez aussi Borax

    Usages pour la maison

    • Il existe de multiples méthodes pour redonner de l'éclat à son linge blanc, dont l'eau oxygénée (le soleil reste cependant un blanchiment gratuit et simple : il suffit de faire régulièrement sécher son linge à l'extérieur par beau temps)
    • Lavage après lavage, rien n'enlève une tache de transpiration, mais il est possible d'enlever les auréoles disgracieuses sous les manches avant le passage à la machine, par exemple, avec l'eau oxygénée (pour le blanc ou les couleurs claires)
    • L’eau oxygénée permet de blanchir du linge jauni : laissez-le tremper dans de l’eau chaude additionnée de la moitié d’une bouteille d’eau oxygénée de 30 volumes.
    • Pour détacher des PVC jaunis, fenêtres, appareils électriques, matériel informatique… frottez la surface avec un coton imbibé d’eau oxygénée à 60 volumes.

    L’eau oxygénée reste malgré tout un produit toxique
    L’utilisation trop fréquente sur les cheveux peut les abîmer ou même les brûler ; après utilisation et temps d’action du produit, prenez soin de toujours rincer correctement.
    Respectez les doses et ne répétez pas trop souvent les applications selon le cas.
    De manière alternative utilisez d’autres produits inoffensifs.

    Voyez Wikipédia - Société Chimique de France

    Voyez aussi Eau oxygénée

    remontez

     

    Eau potable

    Le concept de « potabilité » varie à travers le monde, fruit d'un contexte historique, scientifique et culturel local. Il détermine la question de l'accès à l'eau, puisqu'une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain.

    Une eau liquide est dite potable (du latin potabilis signifiant "qui peut être bu") lorsqu'elle présente certaines caractéristiques - concentration en chlorures, pH (voyez tableau pH), température… - la rendant propre à la consommation humaine.

    Voyez Wikipédia

    Voyez aussi eau minérale

    Eau de table (eau en bouteille)

     Eau de source

    Eau douce

    Eau dont la salinité faible permet la consommation. C'est l'eau des rivières, des lacs, de pluie, des glaciers, des tourbières, etc. par opposition à l'eau de mer. C'est un critère de potabilité essentiel car l'eau est très difficilement débarrassée du sel en solution. Une eau douce contient généralement moins d'un gramme de matières solides dissoutes (comme les sels, métaux et éléments nutritifs) par litre. À titre de comparaison, l'eau de mer en contient plus de trente et le sérum physiologique en contient 9 g/litre (0,9 %)

    Voyez Wikipédia

    Voyez aussi

    Les zones humides

    Eau salée - Eau "physiologique"

    Eau du robinet

    L'eau du robinet ou eau de distribution (ou parfois eau courante) est une eau potable distribuée directement chez l'utilisateur (ménages, entreprises, bâtiments publics...). Elle est transportée par un réseau de canalisations depuis son point de captage (source, forage, rivière...) jusqu’aux robinets des utilisateurs.

    Jet d'eau

    Le plus souvent, cette eau est rendue potable par un centre de traitement et de désinfection, puis stockée dans un ou plusieurs réservoirs (exemple château d'eau) en attendant d'être consommée.

    La qualité de l’eau du robinet est très règlementée et soumise à de nombreux contrôles sanitaires, dans les pays développés. Elle provient le plus souvent d’une nappe souterraine, d’une rivière ou plus simplement d'une source apparente et subit de nombreux traitements avant d’arriver au consommateur. Dans certaines régions, elle provient du dessalement. Il s'agit du circuit de l'eau, qui suppose une véritable transformation de la ressource et tout un service de la distribution de l'eau.

    Voyez Wikipédia

    Voyez aussi l’eau du robinet

    remontez

     

    Eau salée - Eau "physiologique"

    Voyez plus bas : Solution physiologique - Sérum physiologique

    • Il suffit de dissoudre ½ c. à thé de gros sel de mer non raffiné dans 240 ml (8 oz) d'eau bouillie et refroidie ou
    • 1 c. à c. rase de gros sel de mer non raffiné dans 1 litre d’eau bouillie et refroidie.
    • ''L’eau physiologique" est utile, entre autres, en bain de bouche en cas d'inflammation et saignement des gencives, aphtes, pour assainir la bouche…

    Voyez Eau de mer

     

    Eau solarisée simple

    • Remplir d’eau un grand saladier en verre blanc et l’exposer au soleil (ou tout au moins à la lumière solaire) pendant 9 jours, à raison de 3 heures / jour.
    • Entre temps, recouvrir le récipient d’un linge noir et mettre le tout dans un placard.
    • Mettre ensuite cette eau en bouteilles peintes en noir ou recouvertes de papier alu.

    Cette eau garde un grand pouvoir pendant 21 jours environ.
    Au-delà, ce pouvoir s’amenuise, et il est conseillé de fabriquer une autre eau.

    • Ne pas jeter la "vieille" eau solarisée, en arroser les plantes qui en seront ravies !

    Henri Devère, Secrets et vieilles Recettes magiques

    • Cette eau peut être bue (en cas de sinusite notamment, où une consommation d'eau accrue permet d'éclaircir les sécrétions et de les évacuer plus facilement ; dans ce cas, autant boire une eau qui soit "énergétique" !)

     

    Eau thermale

    Voyez : Thermalisme

    remontez

     

    Solution physiologique - Sérum physiologique

    Voyez plus haut : Eau salée - Eau "physiologique"

    • Constituée d'eau distillée et de chlorure de sodium (NaCl) dilué, la solution physiologique présente la particularité d'être une substance isotonique au sang (c’est-à-dire présentant la même osmolarité que les principaux fluides corporels, en particulier le sang)...
      Autrement dit c'est une solution de chlorure de sodium qui a la même concentration moléculaire que le plasma sanguin.

    Attention, si l'appellation de "liquide physiologique" peut également être employée, celle de sérum physiologique est impropre car ce type de solution ne correspond pas à un sérum.
    Le sérum physiologique ne doit pas être stocké à une température supérieure à 25° C, et ne doit pas être refroidi.
    Certaines solutions physiologiques d'usage commun sont commercialement disponibles à diverses concentrations à des fins différentes.
    La solution est utilisée en médecine pour...

    • nettoyer le nez (drainage rhino-pharyngé), les oreilles ou les yeux, des nouveau-nés et bébés notamment ;
    • nettoyer les yeux de la présence de corps étrangers ou d'une infection mineure ;
    • ou pour nettoyer les yeux exposés aux gaz lacrymogènes...
    • Sous le nom de "sérum physiologique", elle est utilisée comme diluant pour certains médicaments à administrer de manière parentérale ;
    • ou encore comme solution pour réhydrater les patients victimes de déshydratation...
    • Pour détacher le sang sur un vêtement, un truc parmi d'autres : tamponnez avec un tissu imbibé de solution physiologique.
    • Etc.

    Voyez Des produits ''éco...'' pour ma maison

    remontez

     

     

    Documentation

     

    Alimentation et santé

    Boire de l'eau en 7 raisons (DGS) pdf

    Elle constitue près de 65% de notre corps et en plus de nous être vitale, l’eau possède également des vertus parfois inconnues... 7 raisons pour vous convaincre de boire de l’eau plus souvent !

    Canicule : Rester hydraté (+ vidéo "il est bon de transpirer") - Madame Figaro

    Quand les températures avoisinent les 30 degrés, il est facile de se déshydrater sans s’en rendre compte. « En temps normal, le corps a besoin d'environ 2,5 à 3 litres d’eau pour compenser les pertes hydriques liées à la transpiration et l’urine. Notre alimentation va en apporter environ 1,5 litre, et le 1,5 restant sera apporté par les liquides. Mais en cas de fortes chaleurs, ce besoin en eau monte à 2 litres », explique Laurence Plumey, médecin-nutritionniste, auteur du livre Sucre, Gras et Sel, ce que contiennent vraiment nos aliments (éditions Eyrolles).

    Voyez aussi

    L'hydratation

    Délicieux rafraîchissements aux plantes

    Les « eaux détox »

    Eau bonne à consommer

    - Bonne eau bonne à consommer

    - Qi-gong et le verre d'eau

    Eau chaude citronnée et curcuma

    Voyez aussi

    Cuisine : Nimbu-pani

    Cuisine : sirops de santé

    Eaux végétalisées

    Réglementation. En France, la dénomination "lait" sans indication de l'espèce animale de provenance, est réservée au lait de vache. Tout lait provenant d'une femelle laitière autre que la vache doit être désigné par la dénomination "lait" suivie de l'indication de l'espèce animale dont il provient : "lait de chèvre", "lait de brebis", "lait d'ânesse", etc. Seules les dénominations "lait de coco" et "lait d'amande" sont autorisées pour des produits non laitiers. C'est une aberration de nommer lait de soja, de riz, de noix, d'avoine ou de pistache cette boisson à base végétale. Le terme exact est : EAU VÉGÉTALISÉE.

    Voyez aussi Blender, centrifugeuse, extracteur :

    L'extraction/pressage des fruits/légumes (recettes) - Laits végétaux

    Stress : la meilleure arme, l'eau ! (Médisite) [archive] [pdf]

    On dit souvent qu'écouter de la musique ou être au calme détend. Oui... mais d'après une étude publiée dans Plos One, le plus efficace contre le stress serait le clapotis de l'eau.

    Voyez aussi Eau de Lourdes : Méditations

     

    Le cycle de l'eau

    Livre pédagogique sur la nappe de Dijon Sud à destination des enfants, avec explication sous forme romancée et illustrée du cycle de l'eau, de la pollution, des besoins en eau... (Gest'eau)

    Cours d'eaux en ordre ! (jog)

    Cours d'eau - Schémas réutilisables (Gest'eau)

    Élément central de l'hydrosystème, le cours d'eau se retrouve logiquement au cœur de la gestion de la ressource en eau, conduite à l'échelle de son bassin versant. Toutefois, ce n'est pas seulement un objet hydrographique. Il est objet de multiples usages (de loisirs, agricoles, industriels, etc.), est essentiel à tout un pan de biodiversité aquatique, participe de l'identité d'un territoire (donnant par exemple leurs nom à une majorité de départements)

     

    Les zones humides

    Marais, tourbières, prairies humides, lagunes, mangroves… entre terre et eau, les milieux humides présentent de multiples facettes et se caractérisent par une biodiversité exceptionnelle... Bienvenue sur le site des milieux humides !  (Gest'eau)

    Comment découvrir les zones humides ?

    [https://www.youtube.com/watch?v=rVStFHRfOnc]

    "Salle de lecture" du Ministère de la Transition écologique et solidaire
    thème "Biodiversité et paysages"

    icône application/pdf Téléchargez ces fiches pdf

     

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    Histoires d'eaux

    Les chimistes se réfèrent parfois (avec humour) à l’eau avec un nom savant (et justifié), le monoxyde de dihydrogène, dans des parodies de recherche scientifique sérieuse, qui présentent ce produit comme mortellement dangereux et à bannir... (Wikipédia)

    Série de Yantra

    Avec juste de l'eau !

    Bonne eau bonne à consommer

    Les 4 éléments : l'Eau

    Feuilleton estival de [Books of] Dante

    Histoires d’eau, épisode 1 [archive]

    Histoires d’eau, épisode 2 [archive]

    L'eau et l'arbre, le couple "vital"

    Le Manuel de l’Eau par Onésime Reclus [archive]

    • "Magnifique trouvaille en vérité ! … et tellement à propos… Merci de l’avoir partagée" (Fran) "C’est ce que je me suis dit aussi. Les corridors de l’histoire nous envoient souvent des échos dont la modernité, ici, nous accable. Mais continuons à rester attentifs et à changer, même d’imperceptible manière, les choses tout autour de nous" ([Books of] Dante)
    • Manuel de l'eau : suite et complément du Manuel de l'arbre... (Gallica)
    • NB : il existe pour le "Manuel de l’eau" différents exemplaires d’époque, occasions dont l’état est très variable, allant du passable au très bon. Bnf Gallica imprime aussi à la demande ce livre à l’identique. En voici le ISBN, Manuel de l’eau par Onésime Reclus : 978-2012177215 ([Books of] Dante)
    • Voir aussi Philosophie de l'Arbre

    Là où je prie, un endroit calme, dire merci à ce que la beauté du créateur a fait pour moi, d'un ciel bleu immaculé, devant la source de vie, l'eau qui nous a été fournie en générosité par le créateur, l'arbre qui est mon confident tout en me donnant une bonne dose d'Énergie, le sol dont mes pieds puissent prendre la puissance de la terre, c'est ça pour moi mon milieu de prière, je prie à mon rythme.

    Transmis par Meeguich Biron - Les peuples autochtones en images

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    Archives de manifestations « Eau » et « Milieux humides »

    - Matinées d'échanges du SAGE "Estuaire de la Gironde" : Guide méthodologique "Milieux Humides" (33) du 14 au 30 octobre 2015.

    À la suite de l'élaboration du Guide méthodologique pour la prise en compte des milieux humides dans les projets de territoire du SAGE (Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux), quatre matinées d'échanges, notamment à destination des élus locaux et de leurs services techniques, sont proposées au cours du mois d'octobre 2015 L'objectif de ces rencontres est d'initier une dynamique locale, autour de la préservation (...) 

    Eau et agriculture

    Pérenniser les bonnes pratiques environnementales des exploitations agricoles mardi 12 janvier 2016 à Brégnier-Cordon (01) (Gest'eau)

    "... on assiste au développement de conseils et diagnostics individuels dans le cadre de démarches collectives autour desquels il paraît utile de capitaliser"

    Site Internet : Association Rivière - Rhône Alpes

    - Journée mondiale des zones humides 

    Chaque année, la Journée mondiale des zones humides est célébrée le 02 février, pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides, le 02 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar.

    Organisée par le Forum des marais atlantiques en partenariat avec l’Onema, le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, l’Association Ramsar France et le Conseil départemental du Finistère, cette journée réunira les partenaires nationaux, la presse et les acteurs locaux de la préservation des zones humides.

    Par exemple, la journée 2016 a eu pour thème « Les zones humides pour notre avenir : modes de vie durables »

    Colloque national des zones humides 2016 (finistere.fr)

    Journée mondiale des zones humides : c'est quoi ?

    - Réparer la nature ? L’exemple des milieux humides"

    Colloque national qui eut lieu les 03-04 février 2016 à Brest (29)

     

     

     

    Haut de page