• KABIR v.1440-1518

     

    Kabîr, en arabe kébir signifie « grand », est un poète, philosophe, musicien, tisserand, réformateur religieux, à la fois hindou vishnouïte et musulman soufi, probablement né de parents musulmans, à Vârânasî (Bénarès). Il est aussi lié au shivaïte Nātha yoga : Gorakhnath, de l'Inde du nord et au sikhisme.

    Sans doute illettré, il est considéré comme le père de la langue et littérature hindi : de même que l'anglais est surnommé la langue de Shakespeare, de même le hindi est la langue de Kabir (il est le premier poète mystique à utiliser une langue vernaculaire indienne, les poètes n'employant alors que le sanskrit).

    Kabir est vénéré par les hindous comme un saint hindou (un sage pour les sikhs aussi), et ses disciples actuels (25 millions d'adeptes dans le monde) suivent le Kabir panth, ou « voie de Kabir » (Shirdi Sai Baba se déclara membre de cette tradition)

    >>> suite sur Wikipédia

     

    >>> voir aussi LALLÂ

     

    KABIR v.1440-1518 

     

    Mon ami, espère la visite de l'Hôte tant que tu es en vie.
    Plonge dans l'expérience tant que tu es en vie !
    Pense... et réfléchis... tant que tu es en vie.
    Ce que tu appelles "salut" appartient au temps d'avant la mort.

    Si tu ne brises pas tes liens tant que tu es en vie.
    Penses-tu que des fantômes s'en chargeront après ?

    Cette idée que l'âme atteindra l'extase seulement parce que la chair est pourrie,
    Tout cela est pur fantasme.
    Ce qui est trouvé maintenant est trouvé alors.
    Si tu ne trouves rien maintenant, tu termineras simplement avec un appartement dans la Cité des Morts.
    Si tu fais l'amour avec le divin maintenant, dans la vie qui suit ton visage sera celui du désir satisfait.

    Ainsi plonge dans la vérité, découvre qui est l'Enseignant
    Et crois dans la Grande Résonance !

    Voici ce que te dit Kabir : lorsque l'Hôte est recherché,
    C'est l'intensité de la recherche de l'Hôte qui fait tout.
    Regarde-moi et tu verras un esclave de cette intensité.

    Poème cité par Thomas d'Ansembourg dans Être heureux ce n'est pas nécessairement confortable.

     

    • Pourquoi crier si fort ?

    « Ô mollah », dit Kabîr, « pourquoi crier si fort : Crains-tu qu'Allah soit sourd ? Celui que tu appelles tout haut, cherche-le dans ton cœur ! »

     

    Ô Cadi, à quoi bon cette nouvelle exégèse ?
    Qu'as-tu donc compris au Coran ?
    Jour et nuit tu prêches les masses
    Quel que soit le sens qui t'apparaisse !
     
    Sûr de toi, tu veux me circoncire,
    Mais cela, je le refuse, ô frère !
    Si telle était la volonté d'Allah,
    Alors tous les hommes naîtraient circoncis !
     
    Si le circoncis devient Turc,
    Qu'en est-il de sa femme ?
    Si ta moitié ne peut être circoncise,
    Tu restes donc à moitié Hindou !
     
    Si le cordon fait le brahmane,
    Qu'en est-il de sa femme ?
    Si de naissance elle est servante,
    Pourquoi goûter ce qu'elle cuisine ?
     
    D'où viennent les Hindous ? D'où viennent les Turcs ?
    Qui donc leur a montré un chemin différent ?
    Interroge ton cœur, ton cœur à toi :
    Où est ce paradis ? Qui donc y est allé ?
     
    Au lieu de t'égarer, médite, médite sur Ram * :
    Pourquoi montrer, ô fou, tant de fanatisme ?
    Dit Kabir, tu es perdu, ô mon ami,
    Si tu n'implores la protection de Ram !

    * Ram (Rām), transcription possible de Rāma, roi mythique de l'Inde sujet du Rāmāyana, choisie par certaines personnalités indiennes (Wikipédia)

     

     

    Le 05 avril c’est Ram Navami, anniversaire de la naissance de Râma, septième incarnation de Vishnou.

    Voici l'interprétation du Râmâyana en tant que Philosophie de vie.

     

    Ra signifie lumière et Ma signifie en moi ou dans mon cœur.

    Alors, Râma signifie la Lumière en moi.

    Le père de Rama s'appelle Dasharath et sa mère Kausalya.

    Dasharath signifie Dix chariots. Les 10 chars symbolisent les 5 organes des sens et les 5 organes d'action. Ainsi, Dasharath signifie celui qui a la maîtrise des 10 sens.

    Kausalya signifie compétence, habileté.

    Alors, l'habile cavalier des dix chars peut donner naissance à Ram. Et, lorsque les 10 chars sont utilisés avec habileté, la Radiance naît à l'intérieur.

    Rama est né dans le royaume de Ayodhya. Ayodhya signifie un endroit où aucune guerre ne peut arriver, celui ne peut être vaincu. Donc, quand il n'y a pas de conflit dans notre esprit, alors le rayonnement peut apparaître.

    Le Râmâyana n'est pas seulement une histoire qui s'est produite il y a longtemps. Il a une signification philosophique, spirituelle et est d'une profonde vérité.

     

    On dit que « le Râmâyana se déroule dans notre propre corps » :

    • Râma est notre Âme
    • Sîtâ est notre Esprit
    • Notre Souffle ou Force de vie (Prâna) est Hanuman *
    • Notre Conscience est Lakshmana
    • et Râvana est notre Ego

    KABIR v.1440-1518

    Sîtâ, Râma et Laksmana, manuscrit indien de la fin du XVIIe siècle

    * Hanumân est évoqué dans Guerrières ! - Plus généralement le Singe dans Pré... méditation

     

    Lorsque notre Esprit (Sita) est volé, capturé par notre Ego (Ravana), alors notre Âme (Râma) est perturbée ; l'Âme ne peut retrouver Sita et libérer l'Esprit seule.

    L'Âme doit se faire aider du Souffle (Hanuman) en étant Conscience (Lakshmana) : avec l'aide du Souffle et de la Conscience, l'Esprit peut s'unir avec l’Âme et l'Ego est détruit.

    En réalité le Râmâyana est un événement phénoménal et éternel qui se passe tout le temps.

    La coutume est de jeûner pour Ram Navami et de se baigner dans une rivière sacrée (particulièrement la Sarayu à Ayodhya).

    Merci à Elie Shitalou pour ce beau partage. (Ananda)

     

     

     

    haut de page

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer