• Négativité et pensée positive

    Page créée fin août 2019

     Négativité et pensée positive

    Voir L'énergie de l'Aura

    Le lâcher-prise

    Le lâcher-prise - v. aussi Lâcher-prise et créativité - signifie déplacer son attention sur des choses faciles à gérer quand le problème qui vous maîtrise ne vous laisse plus apercevoir le soleil.
    C'est arrêter de vous en faire quand les solutions vous échappent et avoir confiance.
    Lâchez prise et luttez contre l'emprise de l'inquiétude !

    Voyez aussi Anahata, Cœur et sentiments

    Les instants de doute, même s'ils reviennent de temps en temps, ne seront pas inutiles, parce qu'ils vous rappelleront que les efforts méritent les mêmes volontés, jusqu'à ce que la liberté recherchée demeure.

    Le doute est le courage de la conscience.

    Jean Bédard

    Une technique pour chasser les peurs >>> voir Les 4 éléments : l'Air

    Feuilletez un extrait de mon pdf >>> "de l'angoisse aux blessures affectives"

     

    Pensée positive

    Vous savez que les pensées sont créatrices, ainsi donc, vous créez vous-même la vie que vous vivez. Pour être heureux, trouvez un compromis entre ce que vous voulez et ce que vous avez déjà fait. Faites-le...

    • en pensant toujours que vous obtiendrez ce que vous désirez pour que votre vie soit heureuse.

    Au lieu de demander la "bonne" personne dans votre vie,
    demandez à être la personne idéale pour la relation idéale.

    Utilisez la FORCE qui est en vous, la force de l'Amour pour y parvenir, ainsi vous créerez vous-même votre bonheur.

    • Commencez par vous sentir proche de votre but.
    • Imaginez-le se dessiner devant vous.
    • Pénétrez à l'intérieur de votre vision.
    • Ressentez ces éléments nouveaux qui vous font vibrer de joie.
    • Sentez-vous comme si vous étiez déjà dans ce moment merveilleux que vous attendez tant.
    • Ne regardez pas en arrière, mais restez dans cette vision du but accompli.

     

    Faites cet exercice le plus souvent possible. Lâchez prise, faites confiance, croyez en votre force intérieure, voyez les choses se réaliser devant vous comme vous les avez imaginées... Gardez la FOI toujours et ne vous laissez pas décourager par le piège du temps.

     

    Cependant, il ne faut pas imaginer l'inimaginable ! Vous croire dans un conte où d'un coup de baguette magique une bonne fée fera de vous une belle princesse, un roi puissant, un riche marchand, un artiste adulé... Il vous faut rester dans le domaine du raisonnable non de l'illusion. La "magie" de Merlin l'Enchanteur est un spectacle pour faire rêver, pour passer un agréable moment, ce qui n'est pas, soit dit en passant, une mauvaise chose. Mais si vous voulez changer un aspect de votre vie, ce n'est pas la bonne piste. Vous devez être à la fois spectateur et acteur, être à la fois contemplatif et actif, et surtout être conscient de vos limites.

    Il y a plusieurs façons d'approcher ce genre d'exercices de "pensée positive". Aussi, j'ai conçu quelques tableaux et schémas comme autant d'outils pratiques qui aident à mieux les comprendre et les mettre en œuvre de la façon la plus efficace. Ceci dit, une petite "pensée positive" de temps à autre dans la journée ne fait pas de mal au moral !

    Ci-dessous deux extraits de mes pdf :

     

    Pensées et émotions

    Les pensées négatives

    (ext. Autosuggestion .pdf)

    rien

     

    Les émotions

    (ext. Santé Spirituelle .pdf)

    Ces tableaux sont identiques, sauf que, pour faciliter la lecture, l'un fait ressortir les pensées négatives et l'autre, les émotions négatives et positives.

    Manque le corollaire aux pensées négatives, les pensées positives :

    Les flèches dorées à double sens, à gauche, indiquent que les échanges entre notre moi intime et l'extérieur sont harmonieux et constants ; à droite, les flèches rouges, à sens unique vers le centre, indiquent l'intrusion du monde extérieur qui s'impose dans notre moi intime.

    Visualisation créative Émotions

    Voir Intelligence

    Vous avez remarqué, dans les premiers tableaux, que la peur est à la fois une pensée et une émotion (négatives). Elle est à l'opposé de l'amour, autrement dit, nous ne pouvons aimer, être aimants, si nous avons peur. Je vais donc plus loin avec le schéma ci-dessous, vous donnant quelques pistes pour retrouver votre confiance :

    Vous remarquerez qu'au niveau "IGNORANCE-VOLONTÉ", il est encore possible de traverser la ligne (nous nous réveillons de notre inertie ou nous perdons courage, mais ça, il ne faut pas !).
    Au niveau "mental-intuition/intelligence du cœur", c'est déjà beaucoup plus difficile, mais pas impossible (avons-nous pu enfin faire taire notre mental, après un travail sur nous-mêmes ?...) ; il s'agit plutôt ici d'une façon de fonctionner que d'une étape.
    Quand nous arrivons au niveau "DOUTE/PEUR-CRÉATIVITÉ", nous sommes installés dans ce que nous avons créé...

    « Nier les émotions négatives est inefficace »

    Entretien avec Yves-Alexandre Thalmann, psychologue clinicien, professeur de psychologie et formateur. Il vient de publier « Pensée positive 2.0, la loi d'attraction enfin expliquée » (Éd. Source Vive) (LeFigaro.fr - Santé)

    [...] je préfère parler d'efficacité. La pensée positive promet la réalisation de nos désirs. Or rejeter les émotions négatives (peur, colère, tristesse…) n'y aide pas. Convaincue que la loi d'attraction existe, cette idéologie présuppose aussi que si l'on pense à des catastrophes, celles-ci arriveront forcément. Or ce procédé cognitif est bien connu : plus je me dis « il ne faut pas penser à un ours blanc », plus j'y pense en réalité. Plus je refoule ma colère, plus elle me commande. Nier les émotions négatives est donc inefficace. Autre facteur d'inefficacité : si je me visualise comme ayant réussi mon examen, ou ayant perdu du poids, comme le suggèrent là encore les chantres de la pensée positive, je mobiliserai moins d'énergie et, donc, obtiendrai de moins bons résultats que si je prends aussi en compte certains obstacles ; les envisager permet évidemment de mieux les dépasser. C'est là une découverte essentielle de la pensée positive « nouvelle version » que je tente de promouvoir.

    Une sorte de pratique du « plan B » ?

    Exactement. En intégrant les pensées dites négatives, on réintègre du réel. Exemple : je donne rendez-vous à mon enfant à la gare à 18 heures. Plutôt que simplement me répéter « il sera là, il sera là » - pure pensée positive -, j'anticipe un éventuel retard des trains et lui suggère de laisser son téléphone portable allumé afin que nous communiquions facilement… Je visualise le but, certes, mais en me préparant aux empêchements possibles.

    >>> la suite LeFigaro.fr - Santé

    Voir Pensée Positive 2.0

    et « Aller mieux » grâce à la psychologie positive

    « Le non-jugement

    Le mental aime séparer, catégoriser et cataloguer l'information, afin de comprendre il jauge tout. Malheureusement, connaître n'est pas comprendre.
    Un mental actif et non dirigé par le cœur a tendance à adopter des opinions [1] bien arrêtées, des idées [2] souvent rigides, sur une grande partie de ce qu'il absorbe.
    Dans bien des cas, la capacité à porter des jugements constitue un atout car elle nous permet de faire des choix personnels ou à prendre de bonnes décisions.

    Cependant, le jugement peut être mal utilisé : opinions négatives qui nous séparent des autres, nous permettent de les montrer du doigt, de nous trouver supérieurs à eux ; et sur presque tout : problèmes, lieux, choses et surtout gens. Le plus souvent, ces jugements sont fondés sur de l'information incomplète, souvent préjudiciable.

    Les jugements négatifs ne sont tout simplement pas sains : comme d'autres déficits, ils créent du stress et de l'incohérence dans nos systèmes biologiques. Parce que le jugement exerce un effet nocif sur le corps, c'est la personne qui juge qui en souffre le plus.
    Et parce que nous jugeons les autres et nous-mêmes si machinalement, nous pouvons aisément adopter perceptions [3] et attitudes fondées sur le jugement sans même nous en apercevoir.

    La véritable discrimination fondée sur le cœur est très différente du jugement fondé sur la "tête", ce dernier - de loin le plus courant - souvent érigé en vertu par voie de rationalisation.
    "Je ne le jugeais pas vraiment ; je ne faisais que l'évaluer" : combien de fois est-ce vrai ?

    Tandis que l'évaluation véritable est bénéfique et empreinte d'efficacité énergétique
    ce que nous appelons "évaluation" n'est souvent qu'un prétexte au jugement

    Une bonne façon de savoir si notre évaluation vient du cœur ou de la tête
    est de voir si nous sommes neutre [4] à propos de nos opinions

    Tandis que la tête tient bon, le cœur offre une compréhension nouvelle. Il ne ferme pas la porte à l'information ou à l'intuition, il donne la conscience requise pour devenir neutre et laisser les choses se dérouler. »

    D. Childre & H. Martin, L’intelligence du cœur-La Solution Heartmath (Heartmatharticles divers)
    ainsi que pour l'exercice, Freeze-Frame, plus bas. 

    [1] Opinion (lat. opinio, opinari : opiner) : jugement, façon de penser sur un sujet, synonyme de avis. "L'opinion publique" est la manière de penser la plus répandue dans une société et "défier l'opinion" revient à défier le qu'en dira-t-on.
    "Avoir une bonne/mauvaise opinion de" c'est estimer, apprécier... Au pluriel, les opinions sont les convictions, les croyances d'une personne, d'un groupe social, souvent des idées politiques.

    [2] Idée >>> définition LÀ !

    [3] Perception : acte ou faculté d'appréhender au moyen des sens ; façon dont chacun considère une situation ou un événement. Notre perception d'un événement ou d'un problème sous-tend notre réaction à cet événement ou problème. Notre niveau de conscience détermine à la fois notre perception initiale et notre capacité d'extraire de la signification des données disponibles.
    La recherche démontre que, lorsque la logique et l'intellect du mental sont harmonieusement intégrés à l'intelligence intuitive du cœur (voir Intuition ou Intelligence), notre perception des situations change souvent d'une façon importante, offrant des perceptions plus larges et des possibilités nouvelles.

    [4] Neutre : en physique, le fait d'avoir une charge électrique nette de zéro ; en machinerie, une position dans laquelle un ensemble de roues dentées est débrayé.
    Chez les êtres humains, "passer au neutre" signifie "débrayer" consciemment des réactions mentales et émotionnelles automatiques à l'égard d'une situation ou d'un problème, afin d'acquérir une perspective plus large.

    Épuration des émotions négatives > voir L'énergie de l'Aura

    Exercice du Freeze-Frame >>> LÀ ! 

     

    Visualisation créative  

    > Vishuddha, la porte de l'Esprit

    rien    

    Pour le Thymus, voir aussi : Hypothalamus et système endocrinien

     

    Feuilletez un extrait de mon pdf >>> "de l'angoisse aux blessures affectives"

     

    Le nœud gordien

    Visualisation créative

    Les émotions sont très complexes et notre schématisme émotionnel peut être difficile à gérer.
    Le Freeze-Frame fournit un outil fiable pour la gestion de nombreuses émotions et réactions émotionnelles ; parfois, cependant, lorsque nous le faisons, nous voyons clairement comment mieux affronter une situation mais nous ne sentons pas complètement libérés du point de vue émotionnel.

    Pour dépasser des questions émotionnelles profondément incrustées, il faut plus qu'une technique d'une minute... Il faut entrer plus profondément dans l'intelligence du cœur et c'est là que nous avons besoin du CUT-THRU ou "RACCOURCI".

    Nous savons tous ce que "raccourci" veut dire. Lorsque nous prenons un "raccourci", nous "coupons à travers", comme dans l'expression "couper à travers champs".
    C'est ce que nous faisons lorsque nous allons "directement au cœur" d'un sujet.
    Le fait de revenir à l'essentiel permet de nous remettre sur les rails.

    C'est comme le récit du nœud gordien, dans la mythologie grecque.

    Un jour, Gordias, roi de Phrygie, fit un nœud si complexe que personne ne pouvait le défaire. Puis il misa tout sur ce nœud, proclamant que si quiconque pouvait le dénouer, il ferait de cette personne le monarque de toute l'Asie.

    L'idée intéressait Alexandre le Grand qui désirait beaucoup régner sur l'Asie. Pourquoi mener une bataille avec des milliers d'hommes lorsqu'il pouvait tout simplement se montrer plus malin qu'un roi ?

    Après avoir jeté un coup d’œil au nœud, Alexandre se douta qu'il ne pouvait le défaire. Mais il n'y voyait aucun problème. Il tira son épée et, d'un coup, trancha le nœud gordien, devenant ainsi le monarque de toute l'Asie.

    Essayer de "dénouer" nos émotions peut ressembler à une lutte contre un nœud que nous n'arrivons pas à défaire. Parfois, nos efforts ne font que le compliquer davantage.

    Le Cut-Thru est conçu pour nous aider à trancher le nœud gordien de nos émotions. Il nous permet de traverser plus rapidement la distorsion émotionnelle pour atteindre un "lieu" de résolution. Il permet de transformer les émotions paralysantes et stressantes en sentiment de paix et de régénération, sans recourir à la rationalisation ni au refoulement.

    Au cours du processus, nous abandonnons nos rancunes et nos points de vue personnels, ainsi que le besoin de nous vautrer dans nos sentiments. Ce n'est pas que nous ne les ressentons plus ; nous les ressentons toujours. Mais nous nous obligeons à les transcender.

    Nous apprenons à gérer nos émotions ans une certaine mesure au cours de notre développement physique naturel et nous nous débrouillons avec. Cependant, avec les bons outils, nous pouvons gérer nos émotions de façon délibérée et efficace.

    Le Cut-Thru n'est pas une formule magique qui ferait disparaître instantanément les émotions problématiques (ce n'est pas toujours le cas). Si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes, nous savons que nos émotions sont terriblement difficiles à gérer. En tant qu'humains, nous avons cultivé notre mental mais négligé nos émotions. Même les plus grands intellects ont souvent laissé leurs émotions au hasard, sans prendre la peine de se diriger consciemment vers une gestion émotionnelle qui aurait rendu leur vie tellement plus facile et moins frustrante.

    D. Childre & H. Martin, L’intelligence du cœur-La Solution Heartmath
    ainsi que pour l'exercice suivant, Cut-Thru :

    Exercice du Cut-Thru >>> LÀ !

     

    Auto-libération >>> voir L'énergie de l'Aura (2) 

    Aborder un problème

     

     

    Vu dans Visualisation créative

     

     

     

    haut de page