• 2-BAIES ROUGES – NOIRES attention !

    Page complétée en décembre 2021

    Important ! En ce moment des illustrations "sautent" çà et là... En cas de problème cliquez ICI

    Baies rouges – Baies noires : votre attention SVP !

    BAIES ROUGES – BAIES NOIRES attention à la digestion !

     

    Attention ! Troubles digestifs

    Renvois, ballonnements, aigreurs, brûlures, reflux gastriques, gaz intestinaux, grande fatigue...

    Les troubles digestifs peuvent être gênants voire douloureux.

    Parmi les aliments mauvais pour la digestion, notons :

    Myrtilles, groseilles, cassis, airelles, canneberges, fraises, framboises, mûres...

    Nous savons tous que les baies sont excellentes pour la santé (en plus d'être excellentes au goût !). Or, un aliment peut être bon pour la santé, comme c'est aussi le cas pour les choux, l'oignon et l'ail, les aliments crus, mais mauvais pour la digestion.

    En ce qui concerne les baies, celles-ci contiennent des petites graines, que l'on a parfois du mal à digérer car elles irritent notre intestin (un intestin irrité, infecté ou enflammé n'est jamais agréable...)

    • Voir Aronia (Baies rouges noires 10.)

     

    Par conséquent, même si ces petits fruits ont de nombreuses vertus santé, si vous avez l'intestin fragile, consommez-les avec modération (Fourchette & Bikini)

    2-BAIES ROUGES – NOIRES attention !

    Voyez la page de Yantra

    Voyez des pdf de Yantra

     

     

    Attention ! Faux et usage de faux

    Pourquoi ne trouve-t-on plus de vraies myrtilles au rayon fruits ?

    Sous l’appellation « myrtilles » on nous vend en fait des « bleuets », une variété américaine anormalement grosse et à la chair verdâtre. 

     

    BAIES ROUGES – BAIES NOIRES attention à la digestion !

    Pas le même goût. Pas la même couleur. Pas la même taille.

    Et surtout pas les mêmes propriétés thérapeutiques !

    D’ailleurs, on comprend tout de suite la supercherie quand on découvre que le bleuet se cultive en verger... la suite >>>

    Voyez le pdf de Yantra

     

     

    Attention ! Des baies toxiques

    D'après Rustica [archive sans vidéo]

    Il ne faut pas se fier aux oiseaux qui se régalent en automne de ces baies de toutes les couleurs car pour l'homme elles sont toxiques !

    Voir Centres antipoison (intox / détox)

     

    Cornouiller sanguin (Cornus sanguinea)

    Cornouiller sanguin (Cornus sanguinea)

    Arbuste (1 à 5 m) à feuilles caduques de la famille des Cornacées, originaire d'Europe. Entre avril et juin, les fleurs, blanches, mellifères (attirent les abeilles pour leurs nectar et pollen sur une longue durée), font place à des drupes noires (comme les cerises) faiblement toxiques à petite dose, non comestibles (comme les feuilles, elles contiennent de l'aucubine * et des tanins qui peuvent causer des gastro-entérites), à ne pas confondre avec le cornouiller mâle rouge foncée dont les baies sont comestibles.
    Le cornouiller sanguin pousse partout voire est envahissant sur sol calcaire en sous bois. En hiver les vanniers récoltent les tiges rouges pour apporter de la couleur à leurs travaux. Son nom vient de la couleur de ses branches rouges en hiver et de son feuillage qui s’enflamme en automne.

    Voir la suite sur Rustica
    * L'aucubine est un hétéroside iridoïde présent dans certains végétaux et ayant un usage médicinal en phytothérapie.
    Voir La feuille magique du Cornouiller sanguin (Tela Botanica) [archive sans vidéo]

    [https://www.youtube.com/watch?v=HbEPIJNyODc] YouTube 23 juin 2016

     

    Fragon petit-houx (Ruscus aculeatus)

    Fragon petit-houx (Ruscus aculeatus) aux petits fruits rouges toxiques !

    L'arbrisseau fragon petit-houx (Ruscus aculeatus) est une curiosité végétale : ce que l’on prend pour des feuilles sont en fait des rameaux, appelés cladodes, comme chez les cactus et les Opuntia. La preuve ? Les fleurs, puis les fruits, se situent sur ces rameaux, ce qui ne serait pas le cas s’il s’agissait de vraies feuilles. Les cladodes sont extrêmement pointus, ce qui rend la manipulation de la plante ardue. C’est cette caractéristique qui a valu au fragon son surnom : petit-houx. La plante est très décorative, mais attention : ses petits fruits rouges sont toxiques !

    Source et suite Rustica [archive]
    Voir aussi
    Baies rouges noires 7. PDF (petit-houx pp 3-4)
    Info Fragon petit-houx
    Racines et tubercules comestibles (liste)

     

    Fusain d'Europe (Evonymus europaeus)

    Fusain d'Europe (Evonymus europaeus)

    Arbuste (2 à 4 m) de la famille des Célastracées. Les fleurs vert pâle (mai-juin) font place à des capsules loculicides rose corail à 4 ou 5 loges contenant des graines jaune-orangé "qui claque". Fruits toxiques (sauf pour les oiseaux) à l'odeur nauséabonde, qui contiennent un mélange d'hétérosides et d'alcaloïdes.
    On rencontre le fusain d'Europe sur tout type de sol (terrains frais, profonds, neutres ou calcaires).
    Un bien bel arbuste dont le bois de son rameau quadrangulaire à 4 faces carbonisé à l’étouffée produit le fusain utilisé par les dessinateurs ; rarement attaqué par les pucerons, il est toutefois défolié par la spectaculaire chenille de l’hyponomeute sans conséquence pour sa survie. Pour info, le fusain noir pourpré Euonymus atropurpureus, un feuillu originaire d'Amérique du Nord aux fruits non comestibles, est une plante médicinale.

    Voir la suite sur Rustica
    Voir Les différents fusains (Gerbeaud) [archive sans vidéo]

     

    Hièble ou Yèble (Sambucus ebulus)

    Hièble ou Yèble (Sambucus ebulus)

    Plante herbacée vivace (de 50 cm à 2 m), famille des Caprifoliacées, qui disparaît en hiver pour réapparaître au printemps. Son rhizome est rampant, très envahissant. La floraison est en juin-août, bien après le sureau noir, fleurs mellifères et blanches comme celles du sureau. Les fruits sont des baies noires luisantes contenant 3 graines qui sont moyennement toxiques (nausées, vomissements), en fait, toute la plante est faiblement toxique.
    Là où l'hièble pousse la terre est riche (affectionne les sols riches en nutriment, en bordure des champs). Toute la plante dégage une odeur fétide lorsqu'elle est froissée ce qui éloigne les cueilleurs de baies. Toutefois les baies sont à la hauteur des enfants donc méfiance !

    Voir la suite sur Rustica
    Voir pdf de Yantra Baies rouges noires 5. (Les sureaux p.3 - Hièble p.13)
    Voir aussi Toxiplante [archive]

     

    Lauriers

    Les feuilles de laurier noble (Laurus nobilis), ou laurier-sauce, ne sont pas toxiques (aux doses traditionnellement utilisées bien sûr, tout peut devenir toxique à forte dose).

    Mais ne confondez pas le laurier noble avec les autres plantes qu'on appelle "laurier" – laurier-rose, laurier-tin, laurier-cerise, laurier des bois, laurier du Portugal, etc. – que l’on voit souvent dans les jardins et dont l’utilisation médicinale est interdite aux non-initiés. Donc n'y touchez pas.

    Parmi tous les lauriers, le laurier-rose (Nerium oleander) est une des plantes les plus dangereuses et toutes ses parties sont toxiques. L'ingestion d'une simple feuille peut s'avérer mortelle pour un adulte, en raison des troubles cardiaques provoqués. Cet arbre vivace possède d'élégantes fleurs parfumées qui peuvent être blanches, rouge-rose, jaune, orangées ou rouge-orangé.

    Laurier-rose ou Oléandre

    La viorne tin (Viburnum tinus L.) est aussi appelée laurier-tin ou laurentin. Les fruits mûrs ne présentent pas d'intérêt alimentaire. Avant maturité ils seraient légèrement toxiques, provoquant des troubles digestifs comme ceux des autres viornes (genre Viburnum).

    Laurier-tin

    Le laurier-cerise (Prunus laurocerasus), parfois appelé laurier de Trébizonde, laurier-amande ou laurier-palme, est un arbuste de la famille des Rosaceae, fréquemment planté en haies, appréciant les climats doux (côtes méditerranéenne et atlantique). La chair du fruit est faiblement toxique lorsqu'il est consommé alors qu'il n'a pas atteint sa maturité complète. La graine contenue dans le noyau est très toxique car elle contient des substances qui en s'hydrolysant donnent naissance à de l'acide cyanhydrique inodore mais extrêmement toxique (odeur d'amande amère). Bien qu'utilisées parfois pour parfumer des pâtisseries, les feuilles sont toxiques. Elles servent à la préparation de "l'eau distillée de laurier cerise officinale" (vertus antispasmodiques et calmantes)

    Le daphné lauréole (Daphne laureola), laurier des bois, laurier épurge, laurier purgatif (parfois appelé auréole) est un arbrisseau à tige dressée, à feuilles oblongues, les terminales en rosettes, vernissées, persistantes, de la famille des Thyméléacées. La plante contient des résines (proches de celles des Euphorbiacées). Le contact avec les différentes parties peut provoquer des dermites. La consommation des fruits entraîne des brûlures de la bouche et du tube digestif et, si les quantités ingérées sont importantes, il y a un risque de convulsions. Le daphné lauréole est de fait considéré comme toxique.

    Appartenant, comme le laurier-ceriseles pruniers et les cerisiers, à la famille des Rosacées, le laurier du Portugal (Prunus lusitanica) est un arbuste dense à la silhouette légère et de croissance lente. Non taillé, il devient naturellement un petit arbre de forme conique, harmonieuse. Les tiges pourpres portent des feuilles ovales, dentelées, vert foncé lustré. En mai-juin, l’arbuste se couvre de grappes étroites de petites fleurs blanches à 5 pétales, aux étamines saillantes. Parfumées, elles attirent en nombre les insectes butineurs. Elles donnent ensuite de petits fruits rouges de la taille d’une cerise, ovoïdes, charnus, pourpre foncé, non comestibles : décoratifs mais toxiques.

     

    Lierre grimpant  (Hedera helix) ou commun

    Lierre Hedera helix rameau de tiges florifères, feuilles ovales à sommet aigu et baies

    Rameau de tiges florifères, feuilles ovales à sommet aigu et baies

    Les baies du lierre grimpant sont très toxiques pour l’homme.

    Voir Wikipédia
    Voir aussi
    Des produits « éco » pour ma maison
    L'herbier du savonnier (Info Savon)
    Lessive de lierre
    Lierre grimpant Hedera helix

     

    Muguet (Convalaria majalis)

    Muguet baies rouges

     

    Ne vous fiez pas à sa beauté, le Muguet est toxique, voire mortel ! Il demande la même prudence dans sa manipulation que le Sceau-de-Salomon.

    En fait, tout est toxique dans cette plante : clochettes, tige et feuilles.

    On ne doit jamais goûter les baies, si attractives pour les enfants mais très toxiques, ni mâchonner un brin de muguet

    ... jusqu'à éviter de boire l'eau du vase dans lequel on a mis un bouquet de muguet (surveiller les enfants... vu dans PRINTEMPS)

    Les risques principaux sont de l'arythmie cardiaque.

    En savoir + : Muguet (Société française de médecine d'urgence)

     

    Sceau-de-Salomon (Polygonatum)

    Sceau-de-Salomon baies de Polygonatum odoratum

    Baies de Polygonatum odoratum

    Même toxicité que le muguet.

    L'intoxication avec le Sceau-de-Salomon se fait notamment par le rhizome et les baies (saponosides à sapogénines spirostaniques), ces dernières particulièrement responsables d'intoxication chez l'enfant.

    Ces baies sont noires pour Polygonatum officinale, P. multiflorum et P. odoratum et rouges pour P. verticillatum.

    Aussi par ingestion des feuilles ou des fleurs.

    Les signes d'intoxication sont : troubles digestifs (nausées, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales, hyper-salivation) - troubles cardiaques.

    En savoir + : Sceau de salomon (Société française de médecine d'urgence)

     

    Tamier commun (Tamus communis)

    Le Tamier commun est une espèce de plantes grimpantes monocotylédones de la famille des ignames, une vivace rhizomateuse qui préfère les sols calcaires et la mi-ombre. Elle est commune en Europe, en Asie et dans le nord de l'Afrique, régions dont elle est originaire. Cette belle liane pousse naturellement dans nos forêts, bords de route et haies, où ses tiges volubiles s'enroulent autour des troncs d'arbres.

    Elle est parfois appelée haut liseron, racine-vierge, vigne noire, raisin du Diable, sceau de Notre-Dame, herbe aux femmes battues : la première propriété thérapeutique du tamier fait disparaitre les bleus consécutifs aux coups, contusions et autres ecchymoses.

    Pour cela, il convient de frotter le rhizome sur la zone meurtrie ou d’appliquer un cataplasme de racine cuite. Aujourd’hui, le tamier s'utilise essentiellement en granules d’homéopathie Tamus communis 7 CH par exemple ou TM (teinture mère) pour : des rhumatismes persistants, des crises de goutte - des ecchymoses, des hématomes cutanés.

    Dans le Sud-Ouest de la France, on mange les jeunes pousses de tamier comme des "asperges sauvages" qu’on appelle "respounchous". Ce sont les seules parties de la plante qui ne soient pas toxiques. La cuisson fait disparaitre l’amertume très marquée.

    En fin d’été, des baies rouges d’½ cm de diamètre, globuleuses, brillantes, apparaissent et restent en place même après que les feuilles et les tiges aient fané. Elles contiennent des saponosides qui les rendent toxiques : elles irritent les muqueuses et peuvent provoquer des troubles digestifs et respiratoires en cas d’ingestion. L’épais rhizome noir et charnu du tamier, dont l’intérieur est blanc, contient des cristaux d’oxalate de calcium, ce qui le rend irritant, non dépourvu de danger quant à son utilisation.

    En savoir + sur jardinage Le Monde 

     

    Troène commun (Ligustrum vulgare)

    Troène commun (Ligustrum vulgare)

    Le troène (ou troëne) commun est un arbre ou arbuste (1 à 4 m parfois plus) buissonnant de la famille des Oléacées, produisant des drupes noir bleuté en forme de grappe, mûres en octobre (et persistant une bonne partie de l'hiver) mais de plus en plus tôt avec le réchauffement climatique, après une floraison blanche en juin-juillet. Le fruit contient un sucre très amer au goût très désagréable. Mais attention ! toutes les parties du troène sont toxiques !
    Le troène commun pousse partout mais avec une préférence pour les sols calcaires en  lisière des bois.
    Il peut être utilisé comme porte-greffe du lilas (en mai, fleurs blanches. mellifères, qui exhalent un parfum très proche du lilas). Ses rameaux sont utilisés par les vanniers ou pour former des plessis * dans le jardin. 

    Voir la suite sur Rustica
    Voir aussi Planfor [archive] - Troène (Les Arbres)
    * + voir pdf de Yantra Baies rouges noires 8. (plessage p.13)

     

    Viorne obier (Viburnum Opulus)

    Viorne obier (Viburnum Opulus)

    Arbuste (1 à 4 m) à feuilles caduques de la famille des Caprifoliacées (ou Adoxacées). Les fleurs, fausse ombelles blanches, font place à des baies rouges malodorantes vénéneuses (un alcaloïde, la lycorine) pour l'homme (crues et surtout vertes, elles sont susceptibles de provoquer des troubles digestifs à faible dose et des troubles neurologiques et cardiaques à forte dose) et ne sont mangées qu'en cas de disette par les oiseaux. En fait, les fruits cuits seraient consommables, mais il est conseillé de considérer cette plante comme faiblement toxique.
    On trouve la Viorne obier sur sol plutôt riche, frais et humide.
    Les tiges étaient utilisées autrefois comme tuyaux de pipe. Viburnum opulus roseum est la variété 'Boule de neige' cultivée pour les jardins.

    Voir la suite sur Rustica
    Approchant, voir pdf de Yantra Lantana camara (Viorne) + page Le Lantana
    Voir aussi plus haut Lauriers (Viorne-tin)

    Source pour Cornouiller sanguin, Fusain d'Europe, Hièble, Troène commun et Viorne obier :

    Rustica Reconnaître 5 arbustes fruitiers à baies toxiques [archive sans vidéo]

     

     

    Attention ! La saison des fruits rouges est courte...

    BAIES ROUGES – BAIES NOIRES attention !

    Le tableau récapitulatif des périodes de collecte des baies et petits fruits de Yantra

    Voyez aussi le pdf de Yantra

    Et encore

    ____________________

    * Note : Airelle vigne d'Ida, "Graine rouge" = Uishetshemen (Ude nilan) en langue innue.

     

     

    Recettes avec des petits fruits rouges

    Voir Cuisine : Recettes avec des fruits

     

    Ma mère cassait parfois un ou deux noyaux pour y glisser dans ses confitures d'abricots un bout de l'amande, qui donnait un goût exquis à la préparation. Mais pas plus. Il faut savoir que les amandes contenues dans ces noyaux sont toxiques voire mortelles à haute dose (cyanure). Mais qui aurait l'idée de casser ces coques "durissimes" pour en manger l'intérieur, alors qu'il y a tant d'autres "fruits secs" délicieux et plus faciles à consommer ?! Ma mère ne faisait cela que pour donner de la qualité à sa confiture. Et elle ne le faisait pas systématiquement...

    2-BAIES ROUGES – NOIRES attention !

     

     

    Recettes avec d'autres fruits

    Salade de fruits et roquette

    => Voir Cuisine : Recettes avec des fruits 

     

     

     

    haut de page

     

    Enregistrer

    Enregistrer