• Automne à table

    Page mise à jour en août 2019
     

    SEPTEMBRE équinoxe

     

    Numéros d'urgence gratuits à connaître

    Automne

    AUTOMNE

    Automne en cures

    Automne en activités

    PRINTEMPS/AUTOMNE intox / détox

     

    Châtaigne et Marron 

     

    Qu'est-ce qu'on mange en automne ?

     

    Fruits d'été, j'en fais de la compote !

    Accueil

    Retenez cette myriade de grains rouges et noirs, si gouteux et vertueux ! En compote, coulis voire confiture, ils permettront d'ensoleiller les jours moroses à venir...

    Baies... attention !

    Baies et petits fruits :
    Le livret des cueillettes
    Le tableau récapitulatif

    Confiture mi-figue mi-raisin

    Accueil

     

    Biscuits d’automne

    Riches en amidon, les cenelles (fruits de l'Aubépine) peuvent compléter la farine de blé dans des biscuits. Pour plus d'originalité, vous pouvez l'associer aux Châtaignes, autres « fruits à pain » de nos forêts.

    • Faites une purée épaisse en faisant cuire 250 g de cenelles dans un petit ¼ de litre d'eau pendant 20 minutes.
    • Passez au moulin à légumes en vous aidant du liquide, puis passez la purée obtenue à travers une passoire à grillage fin, pour être sûr d'éliminer tous les noyaux et autres débris.
    • Vous devez obtenir environ 150 g de purée épaisse de cenelles à mélanger avec
      • 150 g de purée de châtaignes,
      • 40 g de sucre,
      • un peu de poudre levante,
      • 1 c. à s. de miel de châtaignier,
      • 40 g de beurre ramolli,
      • 1 gros œuf
      • 1 petite poignée de cerneaux de noix concassées grossièrement.
    • Si la pâte est trop molle, ajoutez un peu de fécule de maïs.
    • Sur une tôle garnie de papier sulfurisé, déposez des petits tas bien espacés, de la valeur d'environ 1 c. à s.
    • Cuisson : une dizaine de minutes au four préchauffé à 220°.

    Source : Entre menthe et lavande
    Voir : Le pouvoir thérapeutique des Arbres
    Châtaignier : Le châtaignier Castanea sativa

     

    Fruits et légumes d'été : les astuces de notretemps.com pour bien les conserver

    Avec ces techniques de conservation qui préservent vitamines et saveurs, profitez tout l'hiver de vos récoltes d'été.

     
     

    5 fruits et légumes de septembre à mettre au menu

    [en cache]

    Aubergine, Panais, Haricots verts, Poire, Raisin...

     

    Légume-racine de la famille des carottes à l'agréable goût sucré, riche minéraux (dont le magnésium qui aide l’organisme à lutter contre les petits coups de fatigue), en vitamines (dont la B6 qui permet une meilleure assimilation du magnésium) et en antioxydants, le panais est néanmoins souvent oublié en cuisine.

    >>> Bâtonnets de panais grillés

     

    Automne à table

     
     

    Connu pour être un allié de taille pour la santé cardiovasculaire, le raisin (surtout le rouge), est une excellente source d’antioxydants. Il renferme des flavonoïdes, comme la quercétine ou les catéchines, connues pour limiter l’oxydation du "mauvais" cholestérol (LDL). N'oubliez pas d'en profiter cet automne !

    >>> Certains font la "Cure de raisin"
    ... et 10 conseils

     Voyez l'article Automne en cures

     

    Que mange-t-on en octobre ?

    Le mois d’octobre est la pleine saison mycologique

    Champignon de Paris, cèpe, morille, girolle, trompette de la mort... en sauce, en soupe, en accompagnement de viandes ou de poissons, en omelette, ou même sur une tartine.
    Le champignon est riche en vitamines, oligo-éléments, minéraux, fibres, protéines... et peu calorique.

    Automne à table

    !!! Attention !!!

    Cueillette des champignons, ce qu’on a le droit de faire, ou pas

    Conseils pour éviter les intoxications aux champignons

    Intoxications par les champignons

     

    Une poêlée de champignons aux châtaignes

    selon L'Express Styles

    Rien de mieux qu'une poêlée de champignons pour affronter les premiers frimats de l'automne.
    Ici, les petits champignons bruns sont accompagnés de girolles et de châtaignes.

    Pour 4 personnes
    Préparation < 20 min.
    Cuisson 10 min.

    Ingrédients

    • 200 g de petits champignons bruns 
    • 250 g de girolles 
    • 250 g de châtaignes au naturel en bocal 
    • 2 échalotes grises 
    • 2 branches de persil plat 
    • 50 g de beurre  
    • 1 cuil. à soupe d'huile de tournesol 
    • 1 cuil. à soupe d'huile de noisette 
    • 1 cuil. à café de vinaigre de cidre 
    • sel, poivre du moulin 
     

    Préparation

    1. Nettoyez les champignons sous un filet d'eau claire et retirez les pieds terreux. Coupez les champignons bruns en larges rondelles et, si nécessaire, les girolles en 2 ou en 4 selon leur taille. 

    2. Pelez et ciselez les échalotes. Effeuillez et ciselez le persil. 

    3. Dans une sauteuse avec le beurre et l'huile de tournesol, faites suer les champignons pendant 6 à 8 min à feu moyen, jusqu'à ce qu'ils aient rendu toute leur eau.  

    4. Ajoutez les échalotes, les châtaignes, l'huile de noisette et assaisonnez. Faites revenir pendant 2 min avant de déglacer avec le vinaigre de miel. Ajoutez le persil, mélangez bien et servez sans attendre.

     

    Découvrez d'autres recettes autour du champignon aux goûts variés et bon pour la santé

     

    Légumes et fruits à consommer en octobre

    Radins et Passeport-Santé

    C’est en automne que les légumes à racine et les cucurbitacées sont récoltés.
    Les arbres fruitiers tels que le poirier et le pommier donnent également leurs fruits.

     

    Quelques légumes à trouver sans peine en octobre

    Betterave (rouge), Brocolis, Citrouille-Potiron, Courge, Cresson, Oignon-Ail-Échalote.

    • La betterave rouge fait partie des légumes qui ont le pouvoir antioxydant le plus élevé notamment parce qu’elle contient des bétalaïnes, une famille de pigments qui lui donne sa couleur très vive et que l’on retrouve rarement chez les autres végétaux. La betterave fraîche affiche une couleur rouge (et non noire) et les feuilles qui l'entourent sont bien vertes.

    Les betteraves sont d’excellentes sources de vitamine A et de vitamine K. Ces vitamines, essentielles au bon fonctionnement de l’organisme, permettraient de prévenir respectivement certains cancers ou certaines maladies dégénératives et l’ostéoporose.
    Enfin, la betterave rouge est un légume peu calorique et riche en fibres.
    Son prix est d'environ 2,50 € le kilo. Quand vous la mettez dans le bac à légumes de votre réfrigérateur, coupez ses fanes à hauteur de 3 cm. Cette précaution permet de garder la fraîcheur du légume.

    • Les brocolis constituent d’excellentes sources de vitamine C et de vitamine K. La vitamine C, bien qu’elle ne donne pas d’énergie, aurait un effet défatiguant et déstressant lorsqu’elle est prise en cure. Elle stimule aussi le système immunitaire et protègerait ainsi des maux de l’hiver comme le rhume.

    Les brocolis sont eux aussi de très bons antioxydants. N’oubliez pas de les mettre au menu !

    Mais attention ! : voir les aliments qui font péter !

    • Grâce à leur teneur en caroténoïdes comme le bêta-carotène ou la lutéine, citrouille et potiron sont riches en antioxydants.
    En plus d’être une source de vitamine A, le bêta-carotène a un effet antioxydant qui permet de stimuler le système immunitaire, ce qui est intéressant lorsque les températures commencent à baisser et que notre organisme devient ainsi plus vulnérable.
    La lutéine permet de protéger la macula et la rétine de l’œil du stress oxydatif, limitant ainsi le risque de dégénérescence maculaire et de cataracte.
    La consommation du potiron, l'un des légumes d'antan qui symbolisent le mois d'octobre, vous permet de vous prémunir des maladies cardiovasculaires. Son prix au kilo est de 1,50 € en moyenne, mais il faut noter qu'un potiron pèse plusieurs kilos.


    La citrouille a l’avantage d’être peu calorique : 100 g valent 34 kcal, sachant que son poids moyen est de 5 kg.

    La courge est un légume facile à cuisiner qui possède des substances qui ont la faculté de prévenir les maladies liées au vieillissement. Au moment de l'acheter, n'hésitez pas à soupeser le légume : s'il est lourd, cela signifie qu'il est assez mûr. S'il n'est pas entamé, il se conserve de longs mois, à condition de le mettre dans un endroit aéré, éloigné de l'humidité et de la lumière.
    Pour ce qui est du prix, le kilo de courge est d'environ 2,50 € en moyenne.

    Qui pourrait croire que le cresson, ce méconnu, figure parmi les légumes plus riches en fer ? Mieux encore, il est l’aliment possédant la plus haute densité nutritionnelle !

    Délicieux en salade, en sauce ou en potage, sa texture croquante et son goût délicat en font une base incontournable pour vos repas d’automne et d’hiver. Vitamines et micronutriments garantis.

    Passeport-Santé

    • L'oignon est riche en vitamines, en minéraux, en fibres et en oligo-éléments.
    Des études révèlent que la consommation régulière de légumes de la famille des liliacées comme l’oignon, l’ail ou l’échalote protègeraient de certains cancers.

     

    Consommé quotidiennement, l'oignon permettrait de réduire le taux de triglycérides dans le sang et de réduire l’agrégation plaquettaire (plaquettes qui s'accolent les unes aux autres dans les vaisseaux sanguins) responsable des cas de thromboses et des maladies cardiovasculaires.
    Peu calorique, un oignon cru représente environ 35 kcal. Il a aussi l’avantage de relever le goût de nombreux plats et d’être un excellent allié en cuisine.
    Son défaut ? Il fait pleurer quand on l'épluche et attention, avec l'ail et l'échalote, il figure parmi les aliments qui font péter !

    Oignon rouge, oignon jaune, oignon blanc, cébette, rose de Roscoff... en soupe (ah la fameuse soupe à l'oignon !), en tarte, en salade, en gratin, cru comme cuit, en confit... ces bulbes sont LE classique incontournable de la gastronomie française. Les Français en consomment d'ailleurs 5 kilos par an en moyenne.

    Découvrez des recettes à l'oignon

    Les oignons ont leur SITE !

    Quelques fruits à trouver sans peine en octobre

    Coing, Noix, Poire, Pomme (le fruit des 4 saisons)

    • Le coing est un fruit de même forme que la poire. Il ne se consomme pas cru, immangeable, mais en compote, sous forme de confiture ou de pâtes de fruits ; pour accompagner gibier ou volaille (faire revenir des tranches dans du beurre) ou en gratin de fruits (pommes, poires, coings)... ou pour faire des liqueurs.

    Riche en acides gras polyinsaturés, la noix est excellente pour la santé. Grâce à ces « bons gras » et à raison de 4 à 8 noix par jour, elle permettrait de faire baisser le taux de lipides dans le sang et celui de cholestérol LDL (le « mauvais cholestérol »)

    La noix constitue également une très bonne source d’antioxydants, des composés qui réduisent les dommages causés par les radicaux libres, pouvant provoquer certains cancers et certaines maladies liées au vieillissement.
    Les noix apportent à l’organisme des fibres, qui en plus de prévenir la constipation, contribueraient à protéger des maladies cardiovasculaires ou du diabète de type 2.
    Rappelons que l’apport quotidien recommandé en fibres pour une femme de 19 à 50 ans est de 25 g, et de 38 g pour un homme du même d’âge.
    Attention néanmoins, la noix est riche en lipides et peut être responsable d’une prise de poids. On conseille par conséquent de consommer 6 noix par jour au maximum.

    • La poire est un fruit qui trouve sa place partout dans votre menu, de l'entrée au dessert. Riche en fibres alimentaires et en antioxydants, ce fruit prévient l'apparition des maladies cardiovasculaires et de certains cancers.
    Si vous avez l'estomac et l'intestin fragile, la consommation de poire pourrait vous occasionner des troubles gastro-intestinaux tels que les ballonnements et les diarrhées.
    L'autre inconvénient avec les poires est qu'elles ont tendance à absorber les odeurs des autres fruits et légumes qui se trouvent à ses côtés. C'est pour cette raison qu'il importe de les séparer des autres fruits et légumes de saison que vous venez d'acheter.

    • La pomme est un fruit aux multiples vertus. Riche en vitamines, elle apporte du tonus et de la vitalité à ceux qui la consomment. C'est pour cette raison qu'elle entre dans le régime alimentaire des sportifs. Peu calorique et pourtant à fort pouvoir de satiété, la pomme est aussi l'en-cas idéal pour ceux qui font attention à leur ligne.

    Il existe de nombreuses variétés de pommes sur le marché : certaines sont vertes, d'autres rouges ou même une combinaison des deux couleurs. Le coût varie suivant les variétés, mais en règle générale, le kilo est d'environ 2,20 € au mois d'octobre.
    Quand vous achetez vos fruits, choisissez celles qui sont les plus fermes et ont une peau lisse et douce au toucher. Vous pouvez aussi les humer (plus elles sont parfumées, meilleures elles sont).
    Les pommes de grande distribution se conservent une semaine à température ambiante (ou au frigo) et doivent être mangées rapidement. Celles achetées chez un producteur local se conservent tout l'hiver. Dans ce cas, il est préférable de les entreposer sur des claies dans une pièce fraîche, posées sur la queue sans se toucher. Vous pouvez aussi les emballer individuellement dans du papier-journal.
    La tarte aux pommes est un grand classique de la cuisine française, mais si vous désirez profiter au maximum des vertus de ce fruit, il est préférable de le consommer cru, sans le peler, car c'est à proximité de la peau que l'on retrouve le plus de nutriments.

    La viande et les poissons à consommer en octobre

    www.radins.com

    Pendant le mois d’octobre il faut préparer son organisme à l’hiver...
    Les fruits et légumes d’automne viennent accompagner les viandes et poissons, eux aussi de saison, pour vous permettre de faire le plein d’énergie.

    La viande à consommer en octobre

    Une viande de saison présente l'avantage d'être moins chère, plus succulente et saine. Si vous aimez la viande basique, la volaille ou le gibier, le mois d'octobre vous offre une assiette bien garnie :

    Le mouton : une viande rouge dotée de bon cholestérol et de nutriments essentiels. C'est le champion en apport de vitamines B3 et de magnésium. Pour profiter pleinement de ses avantages, il est préférable de privilégier la cuisson à point plutôt que le gril ou la friture.

    Le lapin fait le plaisir de ceux qui souhaitent s'alimenter sainement tout en dégustant une viande blanche tendre et savoureuse. Toutefois, il faut faire attention à la concentration de purine qui se transforme dans l'organisme en acide urique et s'attaque aux tendons fragiles. Le prix du lapin varie peu dans l'année.

    Le porc est apprécié pour les nombreuses déclinaisons culinaires qu'il offre. Pour le consommer maigre, il suffit d'enlever la couche de gras qui se concentre du côté de la peau.

    La dinde présente moins de gras que le poulet, et sa chair brune contribue à diminuer les risques de maladies cardiovasculaires. Préférez-la naturelle afin d'éviter les préparations de mauvaise qualité.

    L'oie, un mets de luxe à chair juteuse, est meilleure lorsqu'elle est nourrie à l'herbe et non aux grains.

    Les gibiers sont appréciés pour leur côté sauvage qui leur apporte une saveur spéciale. Octobre, c'est la saison du chevreuil et du faisan.

    La grenouille est aussi une viande de saison pendant ce mois, un plat particulièrement apprécié des Français.

    Octobre et ses poissons de saison

    Consommer un poisson de saison, c'est respecter les cycles de reproduction et les restrictions de pêche. Cela coûte moins cher tout en optimisant les saveurs. En octobre, il est mieux de consommer :

    Du hareng, particulièrement riche en oméga 3, sa saveur est idéale en ce mois de l'année. Préférez-le bien cuit, afin d'éviter la prolifération des bactéries.

    De la sardine, dont l'odeur marine et la peau vive et brillante témoignent de sa fraîcheur. Mettez de côté les bonnes vieilles conserves - qui se bonifient avec l'âge comme un bon cru ! - la sardine fraîche de la méditerranée coûte environ 2.40 €/kg.

    Le maquereau, avec sa chair élastique et ferme, apporte les protéines nécessaires au bon fonctionnement de l'organisme.

    La crevette est très nutritive mais peu calorique. Misez sur la crevette grise de l'Union européenne, triée.

    Rendez-vous également à la rubrique ALIMENTATION

     

    Que manger au mois de novembre ?

    Accueil

    5 fruits et légumes de novembre qui donnent de l'énergie ! (Passeport-Santé) 

     

     

    Les suppléments alimentaires de l'automne

    Source : A. Vogel - Alfred Vogel

    « Si le mois comporte la lettre ‘R’ dans son nom
    il est recommandé d’ingérer des vitamines et des suppléments alimentaires
    . »

    C’était la règle jadis... Mais ce conseil, encore suivi par de nombreuses personnes aujourd'hui, d’où vient-il et est-il encore utile ?

    Après les 4 mois d’été (mai, juin, juillet, août), dès le mois de septembre, c’est le retour de la pluie, du vent, et des températures plus fraîches... Alors que le soleil était encore présent au mois de septembre, il s’est beaucoup caché en octobre.
    Assez de raisons pour de nombreuses personnes de commencer dès septembre une cure supplémentaire de vitamines et d’utiliser des compléments alimentaires.

    Hier et aujourd'hui

    Jadis, durant les mois d’hiver, on trouvait très peu de légumes et fruits frais. C’est pourquoi de nombreuses personnes souffraient d’une carence en vitamines C, notamment. C’est justement cette vitamine qui, outre son action antioxydante, permet de maintenir votre niveau de résistance. Si vous présentez une carence en vitamines C, vous êtes plus sensible aux pépins de l’hiver. Par conséquent, il y a plus de malades en automne. Pour éviter ceci, beaucoup de personnes utilisent des suppléments vitaminés.

    Actuellement, vous pouvez consommer facilement des fruits et des légumes frais tout au long de l’année. Vitamines et nutriments restent bien conservés dans les fruits et les légumes congelés, s'ils le sont directement après la récolte. Les personnes qui mangent sainement et de façon variée courent de ce fait un risque moindre de souffrir d’une carence en vitamines. 

    Températures froides contre maladie

    Il existe un lien, indirect, entre le froid et la maladie. Dès les premiers froids de l'automne et en hiver, vous êtes souvent à l’intérieur ; chauffage allumé, vous passez la soirée devant la télé ou lisez un livre installé sur le canapé. Le risque est grand que vous aériez moins souvent la maison, car vous ne souhaitez pas, en toute logique, faire entrer le froid. Puis vous faites sans doute moins de sport que d’habitude : le jogging, se promener, faire du vélo, c’est tout de suite moins intéressant s’il pleut ou s’il fait froid.

    La combinaison d’une vie davantage à l’intérieur avec d’autres personnes et d’une résistance moins active (notamment par le manque de mouvement) vous rend plus sensible aux petits soucis de l’hiver.

    L’utilité des compléments alimentaires

    Si vous mangez sainement et de façon variée, vous courez moins de risques de souffrir d’une carence en vitamines. Mais soyez honnête : mangez-vous toujours sainement et de façon variée ? Mangez-vous quotidiennement 400 g de légumes et/ou de fruits frais ? Peut-être bien… Mais les statistiques indiquent que le risque est grand que ce ne soit pas le cas...

    Cependant, même si vous faites partie de ces personnes qui mangent chaque jour beaucoup de fruits et de légumes et font suffisamment de sport, il est vous sera utile d’utiliser des compléments alimentaires. Votre résistance est votre système de défenses naturelles contre les envahisseurs indésirables. Votre système immunitaire. Plus ce système est fort, plus le risque que bactéries et virus puissent provoquer des dommages à votre corps est faible. Par ailleurs, une bonne résistance vous permet de vous rétablir plus rapidement en cas d'affection microbienne. Une bonne raison pour vous confectionner une résistance de fer !

     

    Recette « détox » pour retrouver de l'énergie

    Cette recette est inspirée d’un article de Pinar Selek, dans la revue « Rebelle Santé ». Elle est efficace si vous la pratiquez sous forme de cure d’au moins une semaine, le mieux étant 3 semaines pour en ressentir vraiment tous les effets.

    Préparation

    • Ramassez chaque jour un beau pissenlit.
    • Recouvrez-le d’eau dans une casserole et faites bouillir une vingtaine de minutes.
    • Éteignez le feu et ajoutez une bonne cuillère à soupe d’huile d’olive.
    • Laissez refroidir et ajoutez le jus d’un demi-citron (voire plus selon vos goûts)
    • Égouttez le pissenlit en gardant le liquide.
    • Mixez-le avec un peu d’ail (ou un autre assaisonnement si vous n’aimez pas l’ail !) et consommez-le comme légume.

    Tout au long de la journée, et surtout le matin à jeun, buvez le liquide que vous aurez précieusement gardé !

    Le cocktail pissenlit, jus de citron et huile d’olive vous sera d’une aide précieuse pour régénérer votre organisme ! Vous pouvez, en plus, y ajouter de l'ortie ou du plantain...

     

    Pour d'autres cures de "détox", voyez les pages...
    PRINTEMPS/AUTOMNE intox / détox
    Cellulite : massage et infusions

     

     

    Consultez la série "Automne"

    SEPTEMBRE équinoxe

    AUTOMNE

    Automne

    PRINTEMPS/AUTOMNE intox / détox

    Automne en cures

    Automne en activités

     

     

     

    Haut de page

     

    Enregistrer