• 3-Pratiquer la natation

    Page créée mi-janvier 2021

    Pratiquez la natation !

    Natation, apprentissage 1918

     

    Méthodes ancestrales

    Les monuments et scènes de la vie quotidienne se retrouvent souvent sur les cartes postales. Celles du début du siècle dernier, en noir et blanc réservent parfois d’étonnantes surprises, comme celle-ci qui immortalise une leçon de natation à la piscine Château Landon à Paris.

    Neptune et 2 ''tempêtes sombres'' (fin 2020 - Hubble-storm)

    On voit donc un baigneur accroché à un harnais qui lui permet de nager en faisant du sur-place. Celui-ci semble apprendre à nager la brasse sous les conseils d’un premier nageur en face de lui, et du maître nageur  installé sur son tabouret et qui donne ses impressions à l’aide d’un porte-voix. À proximité une famille semble regarder la scène avec une attention toute particulière tandis qu’une dame nage tranquillement le dos brassé sans se préoccuper de toute cette agitation.

    Source Est-ce que certains ont appris à nager de cette façon ? (Radio Piscine) [archive]

    Natation à sec !

    ... sur un vieux grimoire retrouvé au fond d'un grenier, j'ai découvert l'histoire légendaire d'une vieille querelle qui m'en a rappelé d'autres... Cela se passait dans des temps très anciens, sur une île lointaine dont le nom s'est perdu.

    C'était une île perdue au cœur de l'océan, que les vagues inondaient fréquemment. Savoir nager y était une condition absolue de survie ; et l'apprentissage de cette activité était la principale préoccupation des habitants. La méthode utilisée pour cet apprentissage, méthode ancestrale, dont l'origine remontait bien avant le Moyen Âge, était celle du tabouret.

    L'eau étant une difficulté importante, et même une source d'angoisse pour les enfants et pour beaucoup de parents, il paraissait évident depuis toujours, de commencer par apprendre en douceur, pas à pas, et en dehors de l'eau, les mouvements de la brasse, sur un tabouret.

    De fait, les fabricants de tabourets mettaient beaucoup de créativité à imaginer des tabourets de toutes sortes, amusants, confortables, avec des coussins colorés, ornés de poissons et de fausses vagues, qui plaisaient énormément aux enfants.

    Certes, on observait bien que si les enfants maîtrisaient rapidement les mouvements de la brasse, beaucoup d'entre eux les avaient oubliés par la suite, dès qu'ils entraient dans l'eau. Certains mauvais esprits osèrent même déclarer timidement que ceux pour qui ça marchait bien dans l'eau, étaient ceux qui, vivant près de la plage, avaient une grande habitude de l'eau, et avaient appris tout seuls.

    On les accusa de parti pris idéologique. Quant à ceux qui ne savaient plus faire ces mouvements une fois dans l'eau, on leur fit passer des tests, révélant qu'ils étaient atteints de dysnagie, et on les confia à des rééducateurs spécialisés dans ce trouble de l'apprentissage.

    [...] Jusqu'au jour où, ayant revu de près le théorème d'Archimède, quelqu'un s'avisa d'un fait oublié jusque là, à savoir qu'apprendre à nager, c'est avant tout apprendre à vivre dans un milieu différent, le milieu aquatique, où rien n'est semblable à ce qui se passe sur terre, ni la manière de respirer, ni celle de s'équilibrer, ni celle d'avancer. Il proposa donc une tout autre approche de la question, qui, au lieu de commencer par les mouvements de la brasse, consistait à permettre aux enfants de découvrir dans l'eau, les moyens de résoudre eux-mêmes, avec l'aide du maître, les problèmes posés par ces différences entre le milieu terrien et le milieu aquatique.

    Avec l'aide de collègues qui avaient fait la même analyse, il fit connaître cette théorie, publia des ouvrages, fit des conférences, des films, faisant apparaître que la querelle n'était pas du tout là où on la croyait, mais qu'elle se situait dans l'opposition des contenus d'enseignement : tabourets et potences commettent le même type d'erreur : ils enseignent à faire les mouvements de la brasse et ne prennent absolument pas en compte le milieu aquatique : malgré le petit progrès que présente le système de la potence, il reste complètement en dehors des véritables difficultés que les enfants ont à résoudre.

    Source et suite
    Tabouret contre potence ou la célèbre querelle des méthodes d'enseignement de la natation
    (Le blog de l'amie scolaire) [archive]

    [...] le 14 octobre [2013] sur Le Café pédagogique*, Rémi Brissiaud nous ressortait la bonne blague du tabouret :

    « Pour bien faire comprendre la situation, risquons une métaphore et imaginons un pays dont les habitants pensent que pour apprendre à nager, il faut d’abord s’entraîner longuement à simuler les mouvements de la brasse hors de l’eau, sur un tabouret (…). En 1997, pour apprécier le niveau des élèves entrant au CP, il leur a été proposé une épreuve de brasse sur tabouret. Un peu après, les enfants de ce pays ne nageant pas aussi bien qu’espéré, il a été décidé d’abord en 2002, puis en 2008, de consacrer encore plus de temps à l’apprentissage des mouvements sur tabouret à l’école maternelle. L’épreuve de 1997, celle de brasse sur tabouret, a enfin été proposée aux élèves rentrant au CP en 2011 et, bien évidemment, ils avaient progressé EN BRASSE SUR TABOURET. Malheureusement, les résultats ont été annoncés sous la forme : "Grâce aux programmes récents de l’école maternelle, les élèves ont progressé EN NATATION". Si la brasse sur tabouret éloigne les enfants de la natation plutôt que de les en rapprocher, on se rend compte de l’énormité de l’erreur commise ! »

    [...]

    * Voir Maternelle : Un Forum pour penser l'école (Le Café pédagogique) [archive]

    Source et suite Tabouret traditionnel et passoire constructiviste (Bernard Appy) [archive]

    -----

    Document L’enseignement de la natation Évolution historique (Slide-serve)

     

    Nager dans l'eau

    [...] En pédagogie explicite on regarde ce qui est efficace, on l'expérimente et on le reproduit. Les néophytes sont mis à l’eau, avec des flotteurs, sous la conduite d’un maître-nageur professionnel qui leur apprend les gestes nécessaires pour nager (modelage). Puis, au fur et à mesure que les élèves prennent de l’assurance, on enlève peu à peu les flotteurs (pratique guidée). Enfin, lorsque les apprentis nageurs sont bien assurés, on les met dans le grand bassin, toujours sous la surveillance active du maître-nageur (pratique autonome).

    Rien de plus simple !

    Source et suite Tabouret traditionnel et passoire constructiviste (Bernard Appy) [archive]

    "Ô mon dieu ! Cela ne fait que quelques séances de Yoga que je prends et voilà que la prof nous demande d'exécuter la Salutation au Soleil ! Exécuter, c'est bien le mot ! Je ne connais pas les trois-quarts des postures, alors, forcément, je vais les rater !"

    Telle est la réflexion que l'on peut parfois entendre dans ces cours "ouverts à tous" et où les niveaux de pratique sont évidemment inégaux. C'est le problème des "classes uniques" rencontré dans les écoles des petits villages mais aussi dans des activités comme la gym, les arts martiaux, la danse... qui, de plus, admettent des personnes en cours d'année : la "progression", comme à l'école, ne peut être linéaire et de surcroît s'adresse à des adultes ; un passé, une autre pratique, une certaine façon d'appréhender les événements... multipliés par autant d'élèves ne font que compliquer l'affaire.

    Alors, autant se jeter à l'eau et voir, dans un premier temps, ce que l'on peut faire, ou pas, avec une Salutation traditionnelle voire "simplifiée" ! Il ne s'agit pas de bâcler ou de se faire mal en voulant aller trop loin : juste observer ses possibilités et limites.

    À mon sens, c'est une bonne façon d'aborder le Yoga, une manière vivante de tester les postures et leurs "familles", de se rendre compte de ce qu'on peut réaliser soi-même.
    Dans un second temps, bien entendu, il conviendra de reprendre les postures séparément pour les travailler plus en profondeur (explorer les souffles, les variantes, les mantra, etc.) en fonction de ses ressentis (et de ses attentes).

    Lu dans Salutation au Soleil

    Apprendre à nager – Jouer dans l’eau avec Mobile-sport

    Avec des ballons (pdf)

    Estafettes (pdf)

    Pêche aux perles [archive]

    Divers : Jeux de poursuite [archive]

    Apprendre les mouvements et la technique en brasse avec Guide-Piscine.fr

    La brasse est la nage la plus technique de toutes car elle ne se fait pas dans l’alignement du corps et demande une bonne coordination entre les jambes, les bras et la respiration. Pour réduire au maximum les résistances à l’avancement, Guide-Piscine vous explique comment réaliser le mouvement des jambes en brasse, comment adopter la bonne position, quels sont les problèmes qui peuvent d’une mauvaise technique et quels sont les exercices qui peuvent y remédier. Découvrez aussi quelques conseils pour éviter les erreurs fréquentes chez les nageurs débutants.

    À suivre sur Maîtriser les mouvements et la technique de la brasse [archive]

    Quelques bienfaits de la natation

    La natation fait travailler les jambes grâce aux battements dans l'eau ou à la nage avec palmes, qui demandent plus d'efforts pour les jambes.

    La natation – particulièrement le dos crawlé, mais également le crawl, la brasse, le papillon – renforce harmonieusement l'ensemble des muscles dorsaux et corrige les défauts posturaux (dos voûté, épaules abaissées…).

    Le dos crawlé est le meilleur sport pour vous tenir droit, qui rééquilibre à la fois le corps et l'esprit, à raison de 2 séances de 30 minutes par semaine. Évitez la brasse qui tend à cambrer excessivement le dos et le crawl qui fait travailler les muscles trop intensément.

    Voir aussi activités physiques, qui fait quoi ?

    Muscles sollicités

    Muscles du dos et exercices dédiés

    -----

    Divers, voir

    Cellulite et maux de dos

    Exercices des bras et des jambes

    Exercices pour se tenir Droit (Ooreka)

    Histoire de la brasse (Miss-aqua-planet) [archive]

    La natation a du bon (Maigrir)

    Natation (MUSCU le « cardio ») + Affiner ses cuisses (FP Ooreka)

    Redressement du corps

     

    Natation sans intention de nager

    Certes, les mouvements de natation sans eau ne sont guère propices à apprendre à nager et à assurer sa survie en cas de catastrophe (inondation, naufrage, etc.) ou à sauver des personnes (noyade), ni à surmonter, évidemment, une éventuelle phobie de l'eau.

    Cependant ils ne sauraient être écartés de toute séance de gym ou de muscu, pour la bonne raison qu'ils font travailler les abdominaux et sont bons pour les épaules et l'ouverture de la cage thoracique.


    Exercices de natation 

    Par exemple, nous pourrions nous inspirer, en le complétant, de l'exercice de "sitetab3.ac-reims.fr" dans le but de faire de la gymnastique de façon ludique...

    « ... je vous propose l’apprentissage de la brasse, allongé sur un tabouret. Regarde les dessins ci-dessous : ATTENTION ! À essayer uniquement en présence d’un adulte ! »

    Cet exercice est donc destiné aux enfants, mais les adultes peuvent très bien en profiter.

    Conseils

    • Veillez à avoir l'espace nécessaire pour la réalisation des mouvements !
    • Alignez la tête avec la colonne vertébrale.
    • La contraction des abdos est indispensable pour maintenir les jambes élevées.
    • Synchroniser la respiration aux mouvements ajoute aux effets bénéfiques de l'exercice. En brasse, la respiration se fait en même temps que le mouvement des jambes.

    La respiration en brasse adaptée à l'exercice "hors eau"

    • Inspirez le plus vite possible – inspiration réflexe. Avec des poumons vides, le simple fait d’ouvrir la bouche vous permet d’inspirer très rapidement. Plus l’inspiration est rapide, moins vous perturbez votre position horizontale. De cette façon, vous restez bien en équilibre.
    • Tendez les bras devant vous et expirez tout l’air présent dans vos poumons, par la bouche ou par le nez – expiration active. En brasse (et en natation en général), l’expiration doit être profonde, longue et continue afin de bien expulser tout l’air présent dans les poumons.
    • En même temps, faites un ciseau de brasse * avec les jambes.
    • Une fois tout l’air expulsé, faites un mouvement de bras en brasse pour inspirer, et ainsi de suite.

    Voir Coordonner les mouvements avec la respiration en brasse (Guide-Piscine)

    * Note : Si après cette doc bien complète vous savez pas nager la brasse, arrêtez la natation ! (SDC)

    Natation, apprentissage de la brasse sur un tabouret

    Fig. 1 premier temps, flexion des bras et des jambes (mains vers soi, pieds se touchant)

    Fig. 2 deuxième temps, extension des bras et des jambes tendues écartées (pas trop), genoux orientés vers l’intérieur : les jambes bougent, les genoux restent fixes.

    Fig. 3 troisième temps, rapprochement des cuisses puis écartement des bras, paumes vers l'extérieur (censées "repousser" l'eau)

    Puis recommencer (ramener bras et jambes en flexion), et ainsi de suite.

    Autres exercices de natation 

    L'exercice suivant sollicite tous les muscles du dos, particulièrement les para-vertébraux et renforce efficacement la zone lombaire. Notamment efficace pour prévenir ou traiter les lombalgies*, il est assez difficile à exécuter et demande un minimum d'entraînement. Vous aurez besoin d’un coussin.

    -----

    * Voir

    Soulager un lumbago (Ooreka)

    Variante « thérapeutique » (La posture du Sphinx) Ooreka

    • Vous êtes allongé sur le ventre qui est en appui sur un coussin, bras et jambes tendus.

    • Décollez le tronc puis les deux jambes.

    • Contractez fortement vos fessiers pour conserver tout au long de l’exercice un segment "cuisses-bassin-tronc" aligné sans accentuer la courbure lombaire.

    • Réalisez des petits battements avec les jambes et les bras : levez la jambe gauche et le bras droit simultanément puis alternez et ainsi de suite sans vous arrêter pendant 20 secondes.

    • Relâchez. Répétez cet exercice 3 fois.

    mouvements de natation 1-2 tous muscles dos

    Variante

    • Maintenez la position des bras et des jambes tendus sans bouger.

    Variantes plus difficiles

    • Réalisez les battements plus longtemps, sur 30, 40, 50 secondes… selon vos capacités, sans aller au-delà, bien sûr.
    • Réalisez de petits battements uniquement avec les jambes, bras allongés devant vous et menton au sol – à ne surtout pas relever. Excellent pour les fessiers.

    mouvements de natation 3 fessiers

    Source Ooreka

    Voir plus bas d'autres exercices apparentés : les Ciseaux et battements des jambes

    -----

    Voir

    Abdos oui mais... pas n'importe comment !

    Barque sur le ventre Navâsana (Ooreka)

    - Préparez la Barque sur le ventre

    Mouvements natation Préparer Barque sur le ventre

    - Préparez la Barque sur le ventre : les demi-barques

    Mouvements natation Les demi-barques

    Exercices de natation (Renforcement musculaire lombaire)

    Mouvements natation Exercices

    Mouvements de natation (MUSCU le « cardio »)

    « Muscu » sur une chaise

    Postures sur le ventre

    Sarpâsana : la posture du Serpent

    - Variantes : les Serpents plus difficiles

    Mouvements natation ''Serpents'' plus difficiles

    Variantes de Navâsana la Barque sur le ventre

    Barque sur ventre Variantes

     

    Cours martial

    Beaucoup de pratiquants cherchent à imiter la forme technique de leur professeur. C’est d’ailleurs souvent une source de motivation de vouloir faire comme lui. L’imitation est une qualité naturelle qui nous permet effectivement de reproduire une gestuelle, et il est donc normal de s’en servir pour apprendre d’une manière générale. Tant que le geste se fait dans le vide, sans interaction avec un partenaire, voire un adversaire, tout va bien. Les choses deviennent plus compliquées quand il s’agit d’appliquer la technique apprise en situation de combat conventionnel ou libre. [...]

    La technique n’est pas à mon avis l’aspect le plus important du mouvement bien que ce soit l’aspect le plus visible. La technique est un point de départ mais il est important d’associer son apprentissage à la capacité d’adaptation à des situations diverses, inattendues. [...]

    Natation, technique du tabouret pour apprendre à nager

     

    Au XIXe et au début du XXe siècle on apprenait à nager en mettant l’élève sur un tabouret ou le suspendant avec un harnais pour qu’il répète les mouvements parfais de la brasse par exemple. Puis quand l’enseignant estimait que la gestuelle était parfaite, l’élève devait nager dans l’eau… Mais la plupart du temps il n’y arrivait pas car il paniquait d’être dans l’eau et de plus ses mouvements ne fonctionnaient pas dans l’élément liquide… Car l’apprentissage ne s’était pas fait en contexte, c’est à dire dans l’eau. Aujourd’hui, il semble inconcevable d’apprendre à nager de la sorte… Pourtant c’est souvent ce que l’on s’acharne à faire en karaté, prétextant même parfois qu’il s’agit de la tradition… [...]

    L’enseignement se faisait autrefois de manière très individualisée, il n’y avait pas un grand groupe à diriger comme c’est le cas aujourd’hui dans les dojos. Les méthodes de transmission reposaient certainement (je n’y étais pas bien sûr) sur l’application des techniques et des principes qui les régissent. Il y avait une adaptation de la technique à la morphologie et au caractère de l’élève, de plus il n’y avait pas de carcan technique, ce qui était important c’était le résultat, que ça fonctionne en situation réelle. Je pense que l’élève était plus libre de trouver sa propre voie car il n’y avait pas le cadre rigide que nous connaissons aujourd’hui. Ce type d’enseignement existe encore, on peut le voir parfois en Chine dans les parcs où les autochtones s’adonnent aux arts martiaux. (Areski 23/05/2017)

    Source et suite Faut-il imiter le maître ? (Karaté-France) [archive]

    -----

    Quelques ressources

    de l’art de nager à la natation – Patrick Pelayot [archive]

    L’apprentissage selon Piaget [archive]

    Piaget et le constructivisme

    Pédagogie natation à l’ancienne [archive]

    Document Nage sur tabouret - YouTube 22 janvier 2019 

    [https://www.youtube.com/watch?v=PKERSmVt57c]

    Voir

    À propos d'Arts Martiaux

    Gymnastique militaire

    Le Yoga, une méthode, une technique ou quoi ? (1ère partie)

    Le Yoga, pour en finir avec la compétition (2e partie)

    Techniques d'autodéfense

     

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

     

    Ciseaux et battements des jambes

    Voir Apprendre le mouvement du "ciseau" en brasse (Guide-Piscine)

    Voir aussi Affiner ses cuisses (Ooreka)

    Ciseaux sur le dos

    ciseaux

    Cet exercice renforce les jambes et les abdos.

    • En position allongée sur le dos avec les bras étendus sur les côtés, levez les jambes et effectuez de petits battements en rythme.
    • Faites des petites séries de 15 à 30 secondes.

    Source Fourchette & Bikini

    La mobilisation abdominale du yogi

    Les défaillances au niveau de l'abdomen sont fréquentes. Les muscles de la ceinture (1) méritent une attention particulière, de leur atrophie peut résulter une position vicieuse de la colonne vertébrale (2). On doit les considérer comme en étant les soutiens et les garants.

    Voici un exercice qui vous rappellera leur présence.

    Ciseaux Mobilisation abdominale versD

    Ne vous leurrez pas, cet exercice est fatigant.
    Tendez bien les talons, sans quoi vous perdrez le bénéfice de l'action.

    -----

    (1) Voir Respiration abdominale

    (2) Voir Respirer, c'est REDRESSER (pdf)

    • Vous êtes couché sur le dos.
    • Portez la main gauche vers l'arrière, par-dessus la tête, à l'épaule droite et la main droite à l'épaule gauche.
    • Vos bras croisés vont ainsi former un coussin sur lequel vous poserez la tête.
    • Sortez les talons, en allongeant vos mollets, tirez les pointes des pieds en direction des genoux.
    • Faites effectuer à vos jambes tendues des mouvements en ciseau : tricotez lentement, avec persévérance, sans toucher le sol au cours de la descente.
    • Respirez librement. Veillez à ce que le dos ne se cambre pas, qu'il garde le contact avec le sol. Plus vos mouvements seront lents, plus le résultat sera appréciable.
    • Reposez-vous, la tête sur le coussin des bras croisés, les pieds au sol, jambes fléchies.
    • Engagez-vous dans l'attitude de détente complète ensuite (Shavâsana)

    Les ciseaux du Pilates

    Ces ciseaux musclent les abdominaux et mobilisent la jambe depuis l'articulation de la hanche.

    Conseils

    • Tout au long de l'exercice, gardez les coudes écartés, le cou détendu et les omoplates au sol.
    • Ne basculez pas le bassin.

    Ciseaux Pilates

     
    • Vous êtes allongé sur le dos, jambes repliées pieds à plat sur le sol.
    • Remontez le périnée, rentrez le ventre.
    • Amenez les genoux l'un après l'autre sur la poitrine.
    • Saisissez le genou gauche à deux mains, tenez-le fermement contre vous.
    • Prenez une inspiration ample et profonde.
    • En expirant, remontez le périnée et rentrez le ventre.
    • Périnée toujours contracté, tendez la jambe droite vers le haut, en la faisant pivoter depuis l'articulation de la hanche.
    • En inspirant, fléchissez le pied droit vers vous.
    • Maintenez la jambe tendue, pied en flexion.
    • En expirant redescendez la jambe tendue sans cesser d'étirer le talon.
    • Inspirez quand le pied est au sol puis expirez en relevant la même jambe.
    • Répétez 8 fois pour chaque jambe.

    Vu dans "ciseaux" (Comment avoir un ventre plat) de Ooreka

     

    Battements assis

    Un exercice et ses variantes, bons pour les abdominaux.

    Les mouvements peuvent s'exécuter assis sur le sol, en appui sur les avant-bras à l’arrière et les jambes tendues, ou sur une chaise, les bras croisés derrière le dossier pour maintenir le dos droit.

    Conseil commun : pensez à bien rétracter le ventre lors de ces mouvements, pour protéger la zone lombaire.

    Les battements verticaux

    Des mouvements bons pour les hanches à exécuter le plus rapidement possible.

    • Levez légèrement les 2 jambes.
    • Réalisez des mouvement de battements alternatifs avec les jambes qui ne se reposent pas au sol lors d'une répétition de 30-40 battements.
    • Gardez un rythme soutenu et régulier sans exagérer sur l'amplitude du mouvement.

    ciseaux pour hanches image

    Variantes

    Les battements horizontaux

    L'exercice précédent a son corollaire sous forme de "battements horizontaux", appelés mouvements de ciseaux, bons pour les hanches et qui galbent les jambes

    • si vous battez assez fortement les jambes l'une contre l'autre.

    Les mouvements circulaires 

    • Levez légèrement les 2 jambes réunies.
    • Dessinez de grands 8 dans un sens puis dans l’autre.
    • 3 fois de chaque côté.
    • Puis dessinez tout l’alphabet, toujours avec les 2 jambes ensemble.

    Voir Rotations des jambes (Exercices d'assouplissement pour les jambes) Ooreka

    Ciseaux sur le côté et/ou debout

    Voir

    Cellulite et maux de dos

    Exercices contre culotte de cheval

    Remonter à Exercices de natation

     

     

     

    haut de page