• PÈRES DU DÉSERT IIIe-IVe s.

    Page mise à jour le 31 août 2018

     

    Les Pères du désert - Les Pères de l'Église

    Premiers siècles de l'ère chrétienne

     

    Les Pères du désert

    IIIe et IVe siècles

    L'Égypte monastique

    Les Pères du désert ont vécu dès les premiers siècles du christianisme dans les déserts d’Égypte, de Palestine et de Syrie. Ils sont à l'origine de la vie monastique. (Croire)

    « Théophile, l'archevêque d'Alexandrie, vint un jour à Scété. Les frères, qui étaient réunis, demandèrent à l'abbé Pambo de dire quelques mots à l'évêque pour l'édifier. Mais il répondit : "S'il n'est pas édifié par mon silence, il ne le sera pas par mes paroles." »

    Apophtegmes des Pères du désert (voir encadré plus bas)

    Les Pères du désert sont principalement des représentants du clergé régulier, parfois séculier, de l'Antiquité tardive (IIIe et IVe siècles) qui ont vécu en communauté ou en ermite, solitude et ascèse, dans le désert d'Égypte.

    Ceux qui ont laissé leur nom sont généralement des moines. Quelques évêques éminents — ou perçus comme tels à l'époque — ont aussi retenu l'attention, mais on trouve aussi parfois — ce qui est plus étonnant — des "séculiers" dont le "genre de vie" remplissait d'admiration certains ascètes endurcis. On trouve aussi le nom de quelques femmes (Amma Sarra, Synclétique, Eugénie...)

    Les Pères du désert sont appelés abbas ("pères") et les femmes, ammas ("mères").

    Suite et précisions : Wikipédia Pères du désert

    Voir aussi le dossier de Croire : Pères du désert [archive (présentation)]

    Les Apophtegmes des Pères du désert sont un ensemble de préceptes, d'anecdotes et de paroles, attribués aux ermites et aux moines qui peuplèrent les déserts égyptiens au IVe siècle.

    Les apophtegmes illustrent la vie spirituelle, l'éthique et les principes ascétiques et monastiques des Pères du désert. Transmis oralement en copte, ils furent mis par écrit aux IVe et Ve siècles et compilés en grec dans la première moitié du Ve siècle par Pallade dans son Histoire lausiaque et Théodoret dans son Histoire religieuse. Rufin proposa une traduction latine des apophtegmes dans son Histoire des moines d'Égypte. Les recueils connurent un grand succès et furent traduits dans presque toutes les langues de l'Église ancienne et médiévale, notamment en copte, arménien, amharique et syriaque.

    Ces textes, qui sont considérés comme un classique de la littérature chrétienne des premiers siècles, nourrirent la spiritualité monastique du christianisme médiéval oriental et occidental.

    Suite et précisions : Wikipédia Apophtegmes des Pères du désert 

    Une maxime est un principe de conduite. C'est à partir du XVIe siècle que les maximes prennent le sens de précepte, de règle morale ou de jugement général. Elles tendent ensuite à prendre le sens de vérité générale. En littérature, la maxime est un genre qui se caractérise par sa visée moraliste, par laquelle l'auteur jette un regard critique sur le monde, sans prétendre pouvoir le changer ; cette forme littéraire privilégie la concision et exploite une esthétique du fragment et de la discontinuité (œuvres de Bossuet, La Rochefoucauld ou Vauvenargues).

    On parle d'apophtegme lorsqu'il s'agit d'une parole mémorable ayant valeur de maxime comme ceux des Pères du désert. Le terme s'est si bien diffusé que les éditeurs contemporains l'emploient pour rebaptiser des choix de textes, ou des œuvres antérieures constituées de courtes réflexions morales, comme les œuvres d'Épicure, Confucius * ou Baltasar Gracián (Wikipédia)

    * Voir l'article Kit-Respiration (intro et Annexe philosophique)

     

    Les Pères de l'Église

    V premiers siècles de l'ère chrétienne

    On appelle "Pères de l’Église" les auteurs anciens qui ont contribué à formuler la doctrine chrétienne et son vocabulaire théologique, essentiellement pendant les 5 premiers siècles du christianisme. Leur autorité, souvent invoquée, repose sur leur proximité historique avec les origines et sur leur effort intellectuel pour approcher par des mots le mystère de la foi. (Croire)

    Voir aussi : Père de l'Église, Docteur de l'Église

     

     

    Croire - Questions de vie, questions de foi

     

     

     

    Haut de page

     

    Enregistrer