• 3-Chapelet

    Page mise à jour en janvier 2019

    Le chapelet est l'objet de piété qui a été le lien permanent entre Bernadette et la Vierge Marie pour méditer les événements fondamentaux liés à la venue de Jésus-Christ, c'est-à-dire prier le rosaire.


    Le chapelet catholique

    Le chapelet utilisé est un collier composé de cinq dizaines de petits grains appelés Ave, précédées chacune d'un grain plus gros appelé Pater. Partant de l'un des grains plus gros, une branche terminale comporte trois petits grains (Ave), un gros (Pater) et un crucifix. Les appellations Ave et Pater correspondent au premier mot de la version latine des prières récitées.

    chapelet catholique - photo Wikipédia (Rosary.svg)

    Les prières récitées dans un chapelet sont :

    • Sur la croix : le Credo.
    • Sur les gros grains : le Notre Père (Pater Noster).
    • Sur les petits grains : le Je vous salue Marie (Ave Maria).
    • À la fin d'une dizaine : le Gloria Patri (Gloria Patri et Filio et Spiritui Sancto, sicut erat in principio, et nunc et semper, et in saecula saeculorum. Amen.) : Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

    Un rosaire de quinze dizaines consiste à dire trois chapelets, un chapelet consiste en cinq dizaines, et une dizaine consiste en un Pater, dix Ave et un Gloria.

     

    Un rosaire comporte quatre chapelets.

    Au sens strict, le chapelet est un "petit chapeau" ou comme une couronne. On avait en effet coutume, au Moyen Age, de couronner de roses les statues de la Vierge, chaque rose symbolisant une prière, d'où le mot de rosaire.

    C’est un ensemble de prières successives dédiées à Marie, interrompues à intervalles réguliers par une prière à Dieu le Père (Notre Père). Chaque série (dizaine) est consacré à la méditation d’un passage d’Évangile dans lequel Marie joue un rôle central (un des mystères, qu’on appelle joyeux, douloureux, glorieux ou lumineux). Cette prière vise à nous faire entrer dans la vie de Marie, modèle du chrétien.

    photo Wikipédia (Rosary Daniel Tibi 2006-01-16.jpg)

    C'est à partir du XII-XIIIe siècle que la prière du "Je vous salue Marie" commence à se faire répétitive. Elle s'est organisée progressivement pour méditer l'histoire du Christ en compagnie de sa mère, Marie. Le 16 octobre 2002, pour le 24e anniversaire de son élection, le Pape Jean-Paul II a publié une Lettre apostolique : le Rosaire de la Vierge Marie. Il ajoute ainsi cinq mystères à la méditation ordinaire et traditionnelle du Rosaire (Croire)

    En savoir plus : Repères historiques

    Voir aussi

    Le pape Jean-Paul II a publié une lettre apostolique : le Rosaire de la Vierge Marie

    Le lien (obligeamment donné par Vincent, un lecteur de cette page) : Prier le chapelet

    Une prière populaire

    "Résumé de tout l'Évangile" selon Paul VI, "douce chaîne qui nous relie à Dieu" selon Jean-Paul II, le Rosaire est une prière simple, dont le caractère répétitif ne doit pas évoquer un quelconque rite magique. C'est au contraire apprendre à avoir les yeux fixés sur le Christ, c'est s'abandonner à la confiance et au détachement. Le Rosaire est une véritable école de la confiance.

     

    Pourquoi réciter son chapelet ?

    Prière et méditation biblique, le chapelet est une pédagogie pour découvrir combien Dieu aime l'humanité. Il se base sur quatre dizaines de "Je vous salue Marie" et sur différents mystères.

    Agencée autour de vingt méditations, appelées "mystères", cette prière balaye les étapes joyeuses, lumineuses, douloureuses et glorieuses de la vie du Christ et de sa mère.

    Voir aussi : Comment réciter le chapelet

    • Mystères joyeux : l'annonciation, la visitation, la naissance de Jésus, la présentation de Jésus au Temple, Jésus est retrouvé au Temple.

    Voir : Rois Mages

    • Mystères lumineux : Le baptême du Christ au Jourdain, les noces de Cana, l'annonce du Royaume de Dieu, la Transfiguration, l'institution de l'Eucharistie. 
    • Mystères douloureux : l'agonie de Jésus, la flagellation de Jésus, le couronnement d'épines, le portement de la croix, le crucifiement et La mort de Jésus.
    •  Mystères glorieux : la résurrection, l'Ascension, la Pentecôte, l'Assomption de Marie, le couronnement de Marie.

    Voir : Pentecôte ? Qu'est-ce que...

     

     

    Une prière centrée sur Marie

    Composée d'une cordelette fermée sur laquelle sont enfilées des perles, l'extrémité est terminée d'une croix. Entre la croix et la première série, il y a 5 perles, où la prière est organisée de la manière suivante : 

     

    • Un signe de croix : "Au nom du Père et du Fils, et du Saint-Esprit, Amen ! "
      C'est au nom de la Trinité que la prière commence.

    Jean-Paul II 19 septembre 1999 - photo l'Internaute

     

    •  Le symbole des apôtres : le sens de cette prière est de méditer l'histoire du salut. Faire mémoire de ce qui fait le patrimoine de notre foi commune, le Credo ou le "Je crois en Dieu" le permet.

     

    Credo in unum Deum
    patrem omnipotentem
    factorem caeli et terrae
    vibilium omnium et invisibilium
    Et unum Dominum Iesum Christum
    Filium Dei unigenitum
    et ex Patre natum ante omnia saecula
    Deum de Deo
    Lumen de lumine
    Deum verum de Deo vero
    genitum non factum consubstantialem Patri
    per quem omnia facta sunt.
    Qui propter nos homines et propter nostran salutem
    descendit de caelis
    Et incarnatus est de Spiritu Sancto ex Maria Virgine
    et home factus est
    Cruxifixus etiam pro nobis sub Pontio Pilato
    passus et sepultus est
    et resurrexit tertia die secundum Scripturas
    et ascendit in caelum, sedet ad dexteram Patris
    Et iterum venturus est cum gloria
    iudicare vivos et mortuos
    cuius regni non erit finis
    Et in Spiritum Sanctum
    Dominum et vivificantem
    qui ex Patre Filioque procedit
    qui cum Patre et Filio
    simul adoratur et conglorificatur
    qui locotus est per prophetas.
    Et unam, sanctam, catholicam et apostholicam Ecclesiam
    Confiteor unum baptisma in remissionem peccatorum
    Et exspecto resurrectionem mortuorum
    et vitam venturi saeculi
    Amen !
     
    Je crois en Dieu le Père tout puissant
    créateur du ciel et de la terre.
    Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur,
    qui a été conçu du Saint Esprit,
    est né de la Vierge Marie,
    a souffert sous Ponce Pilate,
    a été crucifié, est mort et a été enseveli,
    est descendu aux enfers,
    le troisième jour est ressuscité des morts,
    est monté aux cieux,
    est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant
    d'où il viendra juger les vivants et les morts.

    Je crois en l'Esprit Saint,
    à la sainte Église catholique,
    à la communion des saints,
    à la rémission des péchés,
    à la résurrection de la chair,
    à la vie éternelle.

    Amen
     
    Pater noster
    qui es in coelis
    sanctificetur nomen tuum
    adveniat regnum tuum
    fiat voluntas tuas
    sicut in coelo et in terra.
    Panem nostrum quotidianum da nobis hodie
    et dimitte nobis débita nostra
    sicut et nos dimittimus debitoribus nostris
    et ne nos inducas in tentationem
    sed libera nos a malo
    Amen
    Notre Père qui es aux cieux,
    que ton nom soit sanctifié,
    que ton règne vienne,
    que ta volonté soit faite
    sur la terre comme au ciel.

    Donne-nous aujourd'hui
    notre pain de ce jour.

    Pardonne-nous nos offenses
    comme nous pardonnons aussi
    à ceux qui nous ont offensés.

    Et ne nous soumets pas à la tentation,

    Mais délivre-nous du mal.
     
    Ave Maria
    gratia plena
    Dominus tecum
    benedicta tu in muliéribus
    et benedictus fructus ventris tui
    Jésus
    Sancta Maria
    Mater Dei
    ora pro nobis peccatoribus
    nunc et in hora mortis nostrae
    Amen

    Je vous salue, Marie,
    pleine de grâce,
    le Seigneur est avec vous.

    Vous êtes bénie entre toutes les femmes
    et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.

    Sainte Marie, mère de Dieu,
    priez pour nous, pauvres pécheurs,
    maintenant et à l'heure de notre mort.

    Amen.

    Voir : Quelle est l'origine de l'Angélus ?
     
    • Puis la méditation des mystères commence.

    Les mystères joyeux
    Les mystères douloureux
    Les mystères glorieux
    Les mystères lumineux

    À chaque fois, un "Notre Père", puis, le "Je vous salue Marie" prié dix fois avec une intention de prière, tout en faisant référence à la page d'évangile évoquée par le mystère.

    Gloire au Père et au Fils et au Fils et au Saint Esprit comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen

     
     
    Voir aussi : Prières traditionnelles à Marie
    Le "Salve Regína"

    Salve, Regina, mater misericordiae. Vita, dulcedo et spes nostra, salve.
    Ad te clamamus, exsules filii Hevae.
    Ad te suspiramus, gementes et flentes in hac lacrimarum valle.
    Eia ergo, Advocata nostra, illos tuos misericordes oculos ad nos converte.
    Et Jesum, benedictum fructum ventris tui, nobis post hoc exilium ostende.
    O clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria ! Amen.

    Salut, ô Reine, mère de miséricorde ;
    notre vie, notre douceur et notre espérance, salut !

    Enfants d'Ève, exilés, nous crions vers vous ;
    vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant
    dans cette vallée de larmes.

    Ô vous, notre avocate,
    tournez vers nous
    vos regards miséricordieux.

    Et après cet exil, montrez-nous Jésus,
    le fruit béni de vos entrailles,
    ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie !

     
     

     Voir aussi :

    Foi et prières

    Je médite, tu pries, il concentre

    Mai de Marie

    L'immaculée conception

    Les Mères

    Mālā

     

     

     

    Haut de page