• NIETZSCHE Friedrich 1844-1900 (Philosophe)

     
    Friedrich Wilhelm Nietzsche est un philologue, philosophe et poète allemand né le 15 octobre 1844 à Röcken, en Prusse, et mort le 25 août 1900 à Weimar, en Allemagne (à 55 ans)
     

    L'œuvre de Nietzsche est essentiellement une critique de la culture occidentale moderne et de l'ensemble de ses valeurs morales (issues de la dévaluation chrétienne du monde), politiques (la démocratie, l'égalitarisme), philosophiques - le platonisme et toutes les formes de dualisme métaphysique - et religieuses - le christianisme.
    Cette critique procède d'un projet de dévaluer ces valeurs et d'en instituer de nouvelles dépassant le ressentiment et la volonté de néant qui ont dominé l'histoire de l'Europe sous l'influence du christianisme ; ceci notamment par l'affirmation d'un Éternel Retour de la vie et par le dépassement de l'humanité et l'avènement du surhomme.

    L'exposé de ses idées prend dans l'ensemble une forme aphoristique ou poétique.

    Portrait d'avant 1900, auteur inconnu, figurant sur la couverture de "Ce que Nietzsche a vraiment dit".
    (What Nietzsche Really Said, 2000, ISBN 978-0-8052-1094-1) de Robert C. Solomon et Kathleen Marie Higgins * Voir plus bas

    Peu reconnu de son vivant, son influence a été et demeure importante sur la philosophie contemporaine de tendance continentale, notamment l'existentialisme et la philosophie postmoderne ; mais Nietzsche a également suscité ces dernières années l'intérêt de philosophes analytiques, ou de langue anglaise, qui en soutiennent une lecture naturaliste remettant en cause une appropriation par la philosophie continentale jugée problématique [1].

    Professeur de philologie à l'université de Bâle dès l'âge de 24 ans, il obtient un congé en 1879 pour raison de santé. Les dix années suivantes, il publie à un rythme rapide ses œuvres majeures.
    En 1889, il sombre dans la démence et passe les dix dernières années de sa vie dans un état mental quasi végétatif [2].
    Après sa mort, l'interprétation de son œuvre est défigurée par l'image de la folie et par la propagande nazie.

     

    [1] cf. Brian Leiter (en), "Nietzsche's naturalism reconsidered", in Oxford Handbook of Nietzsche, 2009 :

    « According to one recent scholar, “Most commentators on Nietzsche would agree that he is in a broad sense a naturalist in his mature philosophy”. This may come as a surprise to those who think of Martin Heidegger, Walter Kaufmann, Paul DeMan, Sarah Kofman, and Alexander Nehamas, among others, as “commentators” on Nietzsche. And yet there are, indeed, clear signs that in the last twenty years, as Nietzsche studies has become more philosophically sophisticated, the naturalist reading of Nietzsche has come to the fore, certainly in Anglophone scholarship. »

    Voir aussi, en français : Florian Cova, "Nietzsche post-moderniste ?", in {L'autre côté}, n°1, Été 2009 : La French Theory et ses avatars.

    [2] Jacques Rogé, Le Syndrome de Nietzsche, 1999 : « Après le décès de Franziska en 1897, Nietzsche fut recueilli chez sa sœur à Weimar où il vécut une existence purement végétative jusqu'à sa mort le 25 août 1900. »

     

    Friedrich Nietzsche en bref

    Principaux intérêts Métaphysique, christianisme, culture, nihilisme, morale, esthétique
       
    Idées remarquables Volonté de puissance, surhomme, Éternel Retour
       
    Œuvres principales
       
    Influencé par Darwin, Démocrite, Emerson, Feuerbach, Goethe, Héraclite, Kant, Montaigne, Pascal, Platon, Rousseau, Schopenhauer, Spinoza, Voltaire, Wagner
       
    A influencé Bachelard, Sigmund Freud, Bataille, Blanchot, Camus, Cioran, Derrida, Deleuze, Foucault, Khalil Gibran, Heidegger, Marcuse, Scheler, Sloterdijk
       
    Citations http://www.babelio.com/auteur/Friedrich-Nietzsche/2132/citations

     

    Sources : Wikipédia

     

    [3] Ainsi parlait Zarathoustra [ou Ainsi parla Zarathoustra selon la traduction de Maël Renouard]. Un livre pour tous et pour personne (en allemand : Also sprach Zarathustra. Ein Buch für Alle und Keinen) est un poème philosophique de Friedrich Nietzsche, publié entre 1883 et 1885.

     

    * Robert C. Solomon (en) (14/09/1942 - 02/01/2007) était un professeur américain de philosophie continentale à l'Université du Texas à Austin (University of Texas at Austin - en). Kathleen Marie Higgins (née en 1954) est également professeur de philosophie, à la même université où elle enseigna pendant plus de 20 ans. Elle fut l'épouse de Robert C. Solomon.

    Ce que Nietzsche a vraiment dit, à la fois informatif et divertissant, nous offre un aperçu lucide, des lignes directrices et des idées pour la lecture et la compréhension de celui qui fut peut-être le philosophe le plus lu mais le moins compris de l'histoire. Rédigé avec recherche et esprit, cet ouvrage de Robert C. Salomon et Kathleen M. Higgins fournit un excellent résumé de la vie et l'œuvre de ce penseur controversé, l'un des philosophes les plus provocants de tous les temps.
    Agressivité, indépendance, flamboyance, sarcasme, et l'évocation de Friedrich Nietzsche frappe en force les cordes sensibles de la culture contemporaine. Beaucoup de gens ont lu et discuté ses écrits. Mais les idées de Nietzsche sont souvent éclipsés par les mythes et les rumeurs qui entourent sa vie sexuelle, sa politique et sa santé mentale. Dans cette analyse vivante et complète, les chercheurs Robert C. Salomon et Kathleen M. Higgins se sont rendus au cœur de la philosophie de Nietzsche, de ses idées sur la "Volonté de Puissance" dans son attaque contre religion et morale, et son infâme Übermensch (Surhomme).

    « Salomon et Higgins ont mis sur pied une trousse de survie pour ceux qui envisagent une expédition en territoire Nietzsche, un cours de recyclage pour ceux qui ont été là, une carte des zones de danger, et une encyclopédie des principales merveilles. Un livre précieux. »

    Arthur C. Danto, professeur émérite de philosophie Johnsonian, l'Université de Columbia

    « Voici le fil d'Ariane qui vous mènera à travers le dédale de la philosophie de Nietzsche. »

    Sam Keen, auteur de Apprendre à voler

    « Comme tous les penseurs aphoristiques, Nietzsche semble souvent se contredire. Être non seulement un philosophe, mais aussi un artiste, n'est pas facile à comprendre - d'où de nombreux malentendus et préjugés. Ce livre "reconstruit" le "vrai" Nietzsche, que, souvent - comme le sceptique - Nietzsche a lui-même déconstruit. »

    John-François Revel, coauteur de Le moine et le philosophe

     

     

     

    Haut de page