• 2-Croton

    Page créée début janvier 2021

    Croton

    Croton - Codiaeum

    Croton est un genre d'arbres, d'arbustes et de plantes herbacées de la famille des Euphorbiacées (Euphorbiaceae).

    Croton cathartique Croton_tiglium - Köhler–s_Medizinal-Pflanzen-197

    L'espèce la plus connue du genre Croton est probablement Croton tiglium, le croton cathartique, originaire de l'Asie du Sud-Est - Planche "Köhler–s_Medizinal-Pflanzen-197" 

    C'est l'un des genres les plus vastes parmi les Angiospermes, regroupant près de 1 300 espèces, soit environ 0,5 % de toutes les plantes à fleurs. Ses espèces sont présentes dans toutes les régions tropicales et sub-tropicales du monde, des Indes, de la Malaisie...

    Ce genre a été décrit en 1753 par le naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778). Le nom du genre vient du grec Kroton (κρότος - krótos), qui signifie "tique", à cause de la ressemblance des graines à des tiques.

    En classification phylogénétique APG III (2009) comme en classification classique de Cronquist (1981) il est assigné à la famille des Euphorbiaceae.

    Les crotons sont des plantes laticifères riches en alcaloïdes et en terpénoïdes. Plusieurs espèces ont des propriétés médicinales.

    Utilisation du croton cathartique Croton tiglium

    Le Croton cathartique est cultivé comme arbre d'ornement et plante médicinale.

    Les feuilles séchées sont utilisées comme purgatif. L'écorce est une source de tannins.

    Les graines sont extrêmement toxiques : 2 ou 3 suffisent à causer la mort. Elle contiennent de la crotine1, une toxalbumine proche de la ricine2 de Ricinus communis et de la curcine3 de Jatropha curcas (les genres Jatropha et Ricinus appartiennent comme le genre Croton à la famille des Euphorbiacées).

    Ces graines sont utilisées pour stupéfier les poissons. On en extrait un insecticide efficace et l'huile qu'on en tire est un purgatif drastique.

    -----

    Notes

    1. La crotine est une toxalbumine produite par Croton tiglium et qui est proche de la ricine de Ricinus communis et de la curcine de Jatropha curcas. (Wikipédia)

    2. La ricine est une protéine (glycoprotéine) très toxique, produite par un arbrisseau de la famille des euphorbiacées, le ricin. La ricine est classée comme "agent biologique toxique de catégorie B". (Wikipédia)

    3. La curcine ou curcasine est une toxalbumine produite par Jatropha curcas, proche de la ricine de Ricinus communis et de la crotine de Croton tiglium. La curcine inhibe l'activité ribosomique ce qui, de fait, empêche les synthèses protéiques. En fait, la curcine a une activité rRNA N-glycosidase, et clive spécifiquement les liaisons glycosidiques ribose-adénine de l'acide ribonucléique ribosomique (rRNA). Cela interfère avec la liaison des facteurs d'élongation nécessaires à la synthèse protéique. La synthèse de la curcine par Jatropha curcas est induite par une situation de stress. (Wikipédia) 

    Les plantes du genre Croton ne doivent pas être confondues avec les crotons des horticulteurs, de l'espèce Codiaeum variegatum.

    Croton Codiaeum variegatum

    Croton Codiaeum variegatum

    "Croton" est le nom commun d'une Euphorbiacée décorative, Codiaeum variegatum, une espèce d'arbustes. Ses feuilles sont luisantes et coriaces. Elles sont très variables : elles peuvent être elliptiques ou rubanées, dont la coloration peut être verte avec des nervures contrastantes rouges ou jaunes.

    Toxicité du croton Codiaeum variegatum

    On a, vis-à-vis de cette plante, un réflexe de précaution, car, même si la littérature ne signale pas de problèmes d'intoxication ou d’irritation graves, on considère qu'elle est potentiellement toxique.

    Son latex coloré peut provoquer des eczémas allergiques chez les professionnels de l'horticulture.

    La mastication des tiges ou des racines provoquerait des brûlures dans la bouche.

    Culture du croton Codiaeum

    La culture du Croton (Codiaeum) : pas-à-pas (Rustica) [archive sans vidéo]

    Le croton (Codiaeum) est apprécié en plante d’intérieur pour les coloris et formes très variés de ses feuilles. Hubert Fontaine explique comment cultiver cette plante verte de la famille des Euphabiacées. Attention : la sève des crotons est toxique !

    Le croton est une plante colorée qui nous en fait voir de toutes les couleurs !

    [https://www.youtube.com/watch?v=pPz-xRbPbdQ] YouTube 21/12/2020

    Usages du croton Codiaeum variegatum

    En Nouvelle-Calédonie, dans la culture kanak, le croton symbolise traditionnellement la présence des ancêtres. On retrouve fréquemment cet arbuste dans les tribus. Quand la végétation a reconquis le paysage, il indique l'emplacement d'habitations anciennes.

    -----

    Emmanuel Kasarhérou, Béalo Wedoye, Roger Boulay, Claire Merleau-Ponty, "Guide des plantes du chemin kanak", Nouméa, Agence de développement de la culture kanak, 1998 (ISBN 9782909407760)

     

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    Curiosité

    La cretonne est un tissu assez fort, constitué de fils de chanvre, de lin ou de coton sur une armure de toile et dont la contexture est carrée.

    Elle est principalement employée pour l'ameublement (housses de protection pour les meubles, rideaux), le linge de maison (sous-taies).

    On attribue, sans aucune preuve, l'origine de la cretonne à Paul Creton, un tisserand de Vimoutiers (Orne, 61) qui l'aurait inventée en 1640.

    Un règlement de 1738 imposait que la cretonne soit de lin pur. Le mot, apparu vers 1730, pourrait venir d'un nom de lieu Courtonne1.

    D'autres sources citent l'origine de ce tissu dans le village de Creton (actuellement commune de Buis-sur-Danville dans l'Eure, 27) où le dernier métier à tisser a été fermé en 1939.

    -----

    Notes de Wikipédia

    1. Étymologie obscure dans le TLFI

    'Dictionnaire des mots qui ont une histoire', de Gilles Henry ; Taillandier 1989

    Lien externe : La Cretonne à son origine [archive sur Wikiwix] [archive] [archive plus récente]

     

     

     

    haut de page