• Comprenette

     
    Why I think you don't need the Sanskrit Terms for Yoga Poses
     

    Sur son très joli blog, Swami Balendu (www.jaisiyaram.com) nous fait part de sa réticence à utiliser le sanskrit dans les cours de Yoga.

     

    Il dit que le sanskrit est plutôt difficile à prononcer :

    Dear yoga teachers, I know you have learned all of these Sanskrit terms for the asanas, the kriyas, the Mudras and more in your yoga teacher training. You have probably spent evenings of trying to get these strange-sounding terms into your mind, trying to pronounce them correctly although your tongue sometimes just doesn’t seem able to form those sounds. You want to use them as well, pass this knowledge on to your students and that’s how you generously say these words in your classes as well.

    [...]

    Don’t make yoga complicated and difficult by adding a number of hardly-pronounceable words in there!

    Que son utilisation impressionne les débutants, a fortiori les enfants, les déroute même, alors que la "traduction" n'est rien d'autre que le nom d'un animal ou un objet que telle posture évoque ou bien la ou les parties du corps qui sont concernées dans telle autre posture.

    C'est particulièrement vrai, donc, pour les enfants : comprendre dans sa propre langue les intentions d'une posture grâce à son nom qui illustre un animal ou un objet familier, c'est plus amusant qu'un terme hermétique et pompeux en sanskrit.


    ‘Matsyasana’ Posture du Poisson

    If you haven’t got to know that yet, I am telling you now: mostly, the Sanskrit names are simply describing the shape or action of the posture, that’s it! ‘Matsyasana’ sounds great, exotic and one has to hear it a few times to repeat it properly but it simply means ‘fish pose’. Why? Because you look like a fish when you are in it! There is no bigger secret or mystery to this name! Most poses have such names because they remind of animals or objects – or they literally describe the body parts in use, like ‘Sirsasana’, the headstand. ‘Shirsha’ is the Sanskrit words for head. No big science!


    ‘Sirsasana’
    Posture sur la Tête

    Why don’t you just use the English term for them or the name in whatever language you are teaching in? If you have learned the Sanskrit names, you have probably also learned those, right? 

    'Adho-mukha-svanâsana', c'est un peu difficile à mémoriser (svan : chien). En France, nous l'appelons Chien Tête en bas ou... V inversé, c'est très visuel !

     

    Je suis d'accord avec lui avec les termes sanskrits qui, selon moi, retirent une certaine poésie à la pratique, voire de la motivation à continuer. On ne fait bien que ce que l'on connaît bien...

    Je suis d'accord avec lui pour ce qui concerne les enfants : le Yoga leur est enseigné dans leur pays, leur école, et, évidemment, ils parlent tous la même langue.

    Je suis d'accord avec lui tant que nous sommes entre, disons ici, francophones, dès l'instant où tout le monde comprend la même langue, le français.

     

    Cependant, il se peut que, dans les cours de Yoga pour adultes, en particulier les stages qui rassemblent des gens nouveaux ou de passage, il y en ait qui ne parlent pas le français et plusieurs parlant des langues différentes. L'usage du sanskrit me paraît évident, puisqu'il met tout le monde d'accord... et même si les mots sont mal prononcés ou tronqués !

    Un peu comme en botanique où l'on utilise le latin pour que tous les botanistes du monde se comprennent et qu'il n'y ait pas d'erreur. On voit aussi cela en homéopathie dont vous pouvez acheter les remèdes dans n'importe quel pays sans problème.

    Voyez Parler latin pour classer la Nature par Philippe Cibois, sociologue.

    Le Judo emploie des termes japonais qu'apprennent les élèves pour que les championnats internationaux puissent être suivis par tous.

    En musique, on utilise unanimement des termes italiens. Etc.

     

    Nous, qui ne parlons pas cette langue, n'allons pas nous mettre à l'anglais sous prétexte qu'elle se retrouve partout. Puisqu'elle a surtout envahi le monde des échanges commerciaux, qu'elle y reste.

    Pour ce qui concerne les autres langues, c'est plus qu'une simple question de mélodies aux accents exotiques. Si elles sont si différentes, c'est que les hommes qui les ont forgées et les modifient toujours, sont différents, ont des façons de penser différentes, des raisonnements différents... L'anglais partout aplatirait tout. Tout tendrait vers une pensée unique, quelle horreur (comme disait ma mère) !

    Voyez English or not english

    Non pas que je déteste l'anglais. Au contraire, j'apprécie par exemple ses petits mots tiroirs qui nuancent un verbe sans qu'il change de graphie : get away, get back, get along, get ahead, get about... on ouvre un tiroir et l'on sort un nouvel accessoire... C'est bien ce que je disais, l'anglais est la langue des affaires.

     

    Que cela ne m'empêche pas de vous souhaiter de belles pratiques avec ou sans sanskrit !

    Anglicisées ou pas !

    OM !

     

    « Des respirations dans ma pharmacieL'énergie de l'Aura »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :