• Info Développement personnel...

    Développement personnel : le coup de gueule de Sophie Merle

    Le 07 décembre 2017, Sophie Merle a adressé cette Lettre [archive] à ses lecteurs 

    À première lecture, le ton du texte m'avait déplu. Non pas le fond, mais la forme. Et puis, la nuit "portant conseil", je me suis réveillée en repensant à cette lettre. Je me suis dit que cette femme a le courage d'aller à contre-courant de l'attitude collective, moutonnière, et de le dire haut et fort. Et je suis comme elle, en marge des idées toutes faites, de l'opinion qui prime parce qu’elle est plus clinquante, plus flatteuse que la réalité qui exige beaucoup de travail sur SOI et une authenticité qui n'est pas forcément synonyme de *magique* ou de *féérique*...

     

    Les mythes acharnés du développement personnel

    Ceux qu'on suit sans y penser à deux fois

    Bonjour !
     
    Quand ma mère est morte l'année dernière, à peu près jour pour jour aujourd'hui, j'ai naturellement annoncé la nouvelle dans ce courrier d'une façon que certains lecteurs ont trouvé particulièrement choquante.
    C'est un courrier qui m'a dénoncée comme étant un vrai monstre pour certains, ceux-ci me couvrant d'opprobres, tandis que d'autres m'ont chaudement félicitée pour oser illuminer ma vérité. Il y a d'ailleurs eu bien plus de gens qui se sont donnés la peine de me féliciter, et je les en remercie encore aujourd'hui bien chaleureusement.
    Personne ne contestera que d'être parents n'est pas chose aisée. Et c'est pour ça que j'aime la nouvelle manière qu'ont les psychologues américains de dire qu'il suffit juste d'être un parent "à peu près bon". Non pas d'être un parent parfait, mais un parent juste humain (dans toute l'acceptation du terme), c'est à dire quelqu'un de forcément imparfait, mais de bon quand même.
    Dans ce contexte, je qualifie aisément les comportements de ma mère comme ayant été à l'occasion totalement inhumains envers moi. Certes, elle ne pouvait pas mieux faire, ne sachant pas comment s'y prendre. Mais le fait de reconnaître qu'elle m'a fait un mal fou dès la naissance a été une étape indispensable dans mon processus de reconstruction d'une vie qu'elle a détruite (et pas seulement la mienne dirai-je au passage, mais ça c'est pas mes oignons...).
    Me reconstruire c'est révélé une tâche épouvantablement longue et ardue. Il m'a fallu des décennies de thérapie continuelle pour en être là où j'en suis enfin arrivée aujourd'hui. Et encore, la route n'est pas terminée. Le chemin de la guérison pour arriver à exploiter librement ce qu'on a de meilleur en soi se poursuit inlassablement. Et c'est tant mieux.
    Depuis un bon moment maintenant on nous rebat les oreilles avec la "pensée positive" qui est en fait une tuerie pour tous ceux qui souffrent de profonds traumatismes subis dans l'enfance. Au même titre que ce "pardon" qu'il nous faut prétendument accorder à tous et à n'importe qui.
    Attention à ne pas entrer dans ce jeu malicieux quand on souffre dans la vie. "Penser positif" et "pardonner" sont des actes qui ne servent strictement à rien tant que l'origine de nos souffrances n'aura pas été prise en compte et totalement guérie.
    De par mon métier je suis forcément très au courant de ce qui se dit et se fait dans les cercles soi-disant bien avisés de la "nouvelle spiritualité". Notamment grâce à toute la clique ayant participé au film le "Secret", une bande de malins hyper doués dans le marketing sur Internet.
    Depuis des années maintenant ils exploitent consciemment un magnifique filon financier en nous faisant prendre des vessies pour des lanternes. Avec des milliards de $$$ à la clef, ce n'est certes pas demain la veille qu'ils cesseront. Et pourquoi d'ailleurs le feraient-ils? C'est à nous de faire le tri parmi toutes ces informations.
    Dans mon expérience, le superficiel ne fonctionne pas. Il nous faut aller au fin fond de nous-mêmes pour rejoindre dans l'amour et la compassion les parties de soi qui vivent dans la souffrance. Et les laisser s'exprimer ouvertement, écoutant attentivement leurs discours qui ne sont par définition jamais positifs. Et s'occuper ensuite de guérir les racines de leur profond courroux en les baignant d'une véritable attention, celle-ci bien entendu pleinement positive.
    Faire preuve de compassion et de compréhension envers les jeunes parties de soi-même encore en souffrance, leur adresser des sourires bienveillants quand on se souvient de leurs attitudes parfois très immatures, sinon carrément destructrices, est notre seule obligation. Et s'il y a un pardon à accorder, c'est seulement à soi-même qu'on se le doit. Du moins pour commencer. Car ensuite, quand nos souffrances sont guéries, le pardon à autrui sous forme d'oubli survient de lui-même.
    En attendant, on a tout intérêt à ne jamais se mentir et à bien voir les abus là où ils se trouvent. Car y être aveugle, comme je l'étais, conduit invariablement à se retrouver une fois de plus à l'âge adulte embringués dans des relations hyper toxiques en n'y voyant que du feu...

    Et voilà pour aujourd'hui en vous souhaitant de tout cœur et comme à l'accoutumée une vie heureuse et prospère en ces temps de profonde transformation humaine. Prenez bien soin de vous (c'est le secret).
     
    Bien chaleureusement,
     

    Sophie  

    Praticienne diplômée EFT-Adv/Carrington, auteur notamment de “EFT-Psychologie énergétique” et “EFT et Feng-shui” aux Éditions Médicis et Grand livre du Mois-Le Club (www.SophieMerle.com – Renseignements : FondationEFT@aol.com)

    ____________________

    EFT, des liens

    Les techniques de Libération Émotionnelle "EFT" sont incroyablement utiles dans des milliers de cas cliniques... Ce site tout public, de Geneviève Gagos, unique Praticienne Certifiée 2 par Gary Craig en France, a été créé afin d'étendre l'usage des EFT dans le monde francophone et faire partager le travail de traduction accumulé au long de nombreuses années de pratique et d'expérience avec l'EFT. Vous y trouverez uniquement des informations ou articles concernant l'EFT.

    EFT, de la doc

    « Ici, comme d'ailleurs maintenant en Europe aussi ce qui évoque concrètement la mort est en vogue. C'est même devenu tellement à la mode dans mon coin que je vois souvent quelqu'un (une fille relativement jeune, cheveux noirs, habillement noir) se balader fièrement dans un corbillard avec cercueil et tout et tout. Pourquoi ? Peut-être exprime-t-elle sans le savoir nos qualités de "mort-vivants" en ce monde (spirituellement parlant s'entend !) »

     Sophie Merle (in Halloween... pour se faire peur !)

    « Pour ma part je pratique l’EFT. Dès que j’ai un problème de sommeil, de constipation, de rumination ou de stress… je tapote. Et c’est très efficace pour lever les blocages énergétiques. Je suis à l’écoute des ressentis psychologiques et l’EFT travaille à la fois sur les deux plans. Allez voir sur YouTube pour quelques vidéos initiatrices. »

    ____________________

    Voir aussi

    Liens externes

    « Tant que l'on perçoit le monde comme solide et durable, l'esprit est agité par l'espoir que les choses aillent bien et la peur qu'elles se déroulent mal. De ce fait, l'esprit est rempli d’attachement et de rejet, chaque chose étant jugée favorable ou défavorable, et ces états mentaux émotionnels nous apportent la souffrance. C'est la raison pour laquelle il faut essayer de percevoir le monde dans la même dimension irréelle et éphémère que le rêve. »

    Guendune Rinpoché

    développement personnel : le coup de gueule de Sophie Merle

    (Jean-Louis Éclair - LAMA TCHENNO souvenirs de Guendune Rinpoché)

    « L’inspir » est le premier de tous les temps,
    celui qu’il est important de prendre pour soi !

     

     

     

    haut de page