• Beaucoup d’âsanas [1] font référence à la vie animale

    Postures d'Animaux

    Tigre du Bengale Panthera-tigris
    symbole animal national de l'Inde

     

    Observation faite, les rishis [2] ont compris comment les animaux se comportaient pour vivre en harmonie avec leur environnement et leur propre corps. Ils ont compris par expérience, les bénéfices d’une posture particulière, et comment les sécrétions hormonales pouvaient être contrôlées et stimulées par rapport à cela.

    Par exemple, en imitant le Lapin ou le Lièvre, en Shashankâsana, on peut influencer le flot d’adrénaline responsable du mécanisme de lutte.
    En prenant des postures d’animaux, les rishis ont découvert qu’ils pouvaient d’eux- même se maintenir en bonne forme, tout en faisant face aux défis de la nature [3]

    De nombreux âsanas sont des dérivés de mouvements naturels et de positions d’animaux

    Ils portent des noms tels que “la Biche”, “le Lièvre”, “le Chat”, “le Tigre”, etc. Ces postures s’inspirent de la façon dont les êtres vivants prennent soin d’eux-mêmes dans la nature.
    Les animaux utilisent instinctivement ces mouvements et ces positions du fait des bénéfices naturels qu’ils procurent. Ces effets sont obtenus grâce à la pratique des Âsanas.

    Par exemple : Shashankâsana -le Lièvre- pour la relaxation, Marjari -le Chat- pour l’étirement du corps et de la colonne vertébrale, Bhujangâsana -le Cobra- pour se dégager de l’agressivité et des émotions... [4]

    ____________________________________________________________________

    [1] Âsana : mode de station assise. Position. D'une manière générale, ce terme désigne la posture yogique, notamment celle propice à la méditation (buste droit, tête haute, jambes croisées). Ce qui la caractérise est une double attitude d'aisance et de fermeté, en plus de sa stabilité. En sanskrit, c'est un mot neutre, qui signifiait à l'origine "demeure terrestre des dieux" ; ce mot est construit sur la racine âs- qui signifie : être, habiter, exister, s'asseoir, assiette (équitation) ou plus simplement siège ou assise. En français, on peut le rencontrer au masculin (comme un "neutre") aussi bien au féminin (en parallèle avec "posture")
    [2] Les rishis sont les anciens sages de la culture indienne, qui ont transmis les savoirs du yoga, les Védas
    [3] Publié par caroyogito
    [4] www.yogaindailylife.org

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • Biche Ô ma Biche !

     

    « Comment poursuivre ce chemin vers l’être, et quel est le mot sanskrit pour dire le chemin, la voie ?

    Il existe un nom très imagé mârgaqui vient de la racine MRIG mrigade la même famille désigne la gazellel’antilope.

    Or dans une forêt, ce gracieux animal folâtre, va sentir les choses, vient goûter des fruits et des baies… Ainsi mârga n’est pas un chemin tout tracé, c’est un chemin qui se fraie d’instant en instant, au fur et à mesure que l’on avance. » [1]

    antilope - cliché Wolf-Ademeit

    [1] Yoga et Créativité : conférence Colette Poggi, samedi 15/03/2008, Orléans (extrait)

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • Le Chien

    ... et sa famille nous dressent !

    Le Chien et les siensZodiaque chinois

     

    Dans le monde du Yoga, le proche parent du Chien n’est pas le Loup, mais le Dauphin ! Et, dans cette famille des étirements ‘semi-inversés’, nous voulons aussi le Lièvre, le Fœtus sur la tête ou, le cousin, le Chameau.

    Cette parentèle, dédiée à la préparation à la ‘Perche’, est avant tout constituée de postures à part entière, dont nous retrouvons certaines dans d’autres séries.

    Le Chien "tête en bas" intervient aussi dans la préparation à la Salutation au Soleil par un bon étirement du dos et un renforcement du haut du corps.

    Bons préparatifs !

    Et il y a d'autres "Chiens" à découvrir : à chaque jour son "Chien" et quelques variantes...

    Enregistrer

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • Le Chat

    ... est facétieux !

    Le Chat dans tous ses états
    porcelaine de Anya et Slava

     

    Il existe de nombreux exercices et postures nous le rappelant, comme autant d’avatars qui le transforment tour à tour en Table, en Chien, en Tigre ou encore en Enfant, dans des enchaînements pour étirer et assouplir la colonne vertébrale ou pour permettre d’en tester l’équilibre.

    En sanskrit, plusieurs noms désignent le chat, les plus courants sont bidâla et mârjâra. C’est ce dernier qui est le plus souvent retenu pour la posture du Chat.

    Malgré le flou qui règne parfois dans le nom des postures, le symbolisme reste intéressant : mârjâra-kishora est le chatonMârjâra-kishora-nyaya est une doctrine philosophique dans laquelle le croyant s’abandonne à Dieu comme le chaton transporté dans la gueule de sa mère.
    En s’imaginant chaton ainsi transporté, le pratiquant peut laisser tout le haut de corps se relâcher complètement à l’expir.

    ‘Chat’ ! Amusez-vous bien !

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • Article révisé le 23 août 2015

    La dépression saisonnière


    Fiche établie d’après Passeport-Santé.net (Dr Jacques Allard, MD, FCMFC. Révision médicale octobre 2010)

     

    ... ou trouble affectif saisonnier, est une dépression liée au manque de lumière naturelle qui survient au même moment chaque année, en automne ou en hiver, pendant au moins 2 années consécutives, et qui dure jusqu’au printemps suivant.


    Durant cette période, les journées sont courtes et la luminosité moins intense. Celle-ci passerait de 100 000 lux (unité de mesure de la luminosité) les jours d’été ensoleillés à parfois aussi peu que 2 000 lux les jours d’hiver.

     

    Lire la suite...

    Pin It

    1 commentaire
  • Article mis à jour (liens) et complété le 09 février 2019 

    Salles d’attente

     

    Il fut un temps où je fus confrontée à de nombreux organismes sociaux et autres centres pédopsy au sujet de mon fils atteint d’un retard mental sévère. J’ai rencontré pas mal de galères au nom de mon fils, dont ce n’est pas le propos ici, mais je veux vous conter cette anecdote.

    Ainsi, allant de rendez-vous en convocations, pour des entretiens plus ou moins utiles, plus ou moins néfastes, dirai-je, j’avais remarqué qu’un certain centre, en particulier -pour les autres ce n’est tout même pas aussi marqué, heureusement !-, ne proposait aux personnes qui attendaient que ces imprimés rabâchant les sempiternelles rengaines des "démarches" et autres articles de loi sociale.

    Or, depuis un certain temps, j’avais pris l’habitude de laisser à disposition des autres personnes en mal d’attente, quelques revues du style « Santé naturelle » ou « Soleil Levant » dont je n’avais plus l’utilité. Et c’est tout naturellement que j’en ai apporté lors d’un nouveau rencart avec ce centre.

    Peu de temps après, autre convocation : je n’ai plus revu "mes" magazines, mais de nouveau, soigneusement empilées, ces plaquettes indigestes et... destructrices.

    C’est désagréable, à la fin !

    Enregistrer

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • Si naturelle...

    Accroupis !

     

    Regardez cette enfant en Inde, comme sa position accroupie semble si naturelle... avec les talons à plat !

    Le Yoga nous aide à retrouver cette position oubliée, délaissée par nos comportements d’Occidentaux assis sur des chaises ou affalés sur des sofas.

    Retrouver cette position -que nous devions sûrement faire aussi naturellement dans notre enfance- c'est prévenir voire rectifier les problèmes articulaires des hanches, des genoux, des chevilles.

     

    - C'est assouplir le dos et les membres inférieurs et apporter une solidité des appuis dans la position debout.

    - Débloquer la colonne vertébrale, l’étirer, la stimuler, la réchauffer -bénéfique pour lombairescoccyxcervicalesnuque.

    - Libérer les tensions dues au stress qui se logent entre nuque et bas du dos (très forte inter-relation), calmer.

    - Stimuler la zone abdominale, les surrénales, le pancréas, l’énergie vitale, sexuelle (Pashâsana, la posture du Lien, par exemple)

    Mâlâsana ouvre 3 lieux particuliers sur le plan énergétique, liés aux souffles :

    - Axe (Sushumna)

    Muladhara-chakrâ (1er chakra, chakrâ de la base)

    Svadhistana-chakrâ (2e chakra dans le pubis)

    Mâlâsana concentre l’énergie, concentre la pensée.

     

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires