• ☯ Postures d'animaux

    D'après un ancien article de Yantra du 01 novembre 2013, mis à jour en juillet-août 2019

    Beaucoup d’âsanas font référence à la vie animale

    Postures d'Animaux

     

    Observation faite, les rishis ont compris comment les animaux se comportaient pour vivre en harmonie avec leur environnement et leur propre corps. Ils ont compris par expérience, les bénéfices d’une posture particulière, et comment les sécrétions hormonales pouvaient être contrôlées et stimulées par rapport à cela.

     

    Tigre du Bengale Panthera-tigris
    symbole animal national de l'Inde

    Par exemple, en imitant le Lapin ou le Lièvre en Shashankâsana on peut influencer le flot d’adrénaline responsable du mécanisme de lutte.
    En prenant des postures d’animaux, les rishis ont découvert qu’ils pouvaient d’eux- même se maintenir en bonne forme, tout en faisant face aux défis de la nature. (Caroyogito)

    De nombreux âsanas [1] sont des dérivés de mouvements naturels et de positions d’animaux

    Ils portent des noms tels que “la Biche”, “le Lièvre”, “le Chat”, “le Tigre”, etc. Ces postures s’inspirent de la façon dont les êtres vivants prennent soin d’eux-mêmes dans la nature.
    Les animaux utilisent instinctivement ces mouvements et ces positions du fait des bénéfices naturels qu’ils procurent. Ces effets sont obtenus grâce à la pratique des Âsanas

    Par exemple : Shashankâsana - le Lièvre - pour la relaxation, Marjari - le Chat - pour l’étirement du corps et de la colonne vertébrale, Bhujangâsana - le Cobra - pour se dégager de l’agressivité et des émotions... (D'après Yoga in Daily Life)

    ----------

    [1] Âsana : mode de station assise. Position. D'une manière générale, ce terme désigne la posture yogique, notamment celle propice à la méditation (buste droit, tête haute, jambes croisées). Ce qui la caractérise est une double attitude d'aisance et de fermeté, en plus de sa stabilité. En sanskrit, c'est un mot neutre, qui signifiait à l'origine "demeure terrestre des dieux" ; ce mot est construit sur la racine âs- qui signifie : être, habiter, exister, s'asseoir, assiette (équitation) ou plus simplement siège ou assise. En français, on peut le rencontrer au masculin (comme un "neutre") aussi bien au féminin (en parallèle avec "posture")

     

    Ainsi, les rishis, dans le souci d'améliorer la santé des hommes et de les rendre plus performants, ont-ils pu observer les cambrures, ces flexions vers l'arrière, qui compensent si heureusement les courbures vers l'avant quotidiennes et fréquentes, exigées dans bon nombre d'activités humaines : artisans, scribes, femmes lavant le linge ou cuisinant...

    Puis, pour compenser les mouvements vers l'arrière, les flexions vers l'avant suivirent la pratique des cambrures, comme contre-postures. Une contre-posture en Yoga est généralement tenue 2 fois moins longtemps que la posture première. Donc, pas de risque d'aggraver la courbure vers l'avant, cyphoses et dos ronds menaçant beaucoup de monde.

    Après les mouvement vers l'arrière (cambrures) puis vers l'avant (flexions), les flexions latérales et les torsions s'ajoutèrent, qui permettent, les premières, de parfaire l'assouplissement de la colonne vertébrale, et les secondes, une action de rotation qui dénoue et « décoince » les vertèbres.

    Par la suite, des équilibres et des postures inversées se joignirent aux mouvements de mobilisation de la colonne vertébrale. Ces types de postures proposent d'acquérir une plus grande maîtrise de son corps et une concentration accrue.

    Peu à peu, le catalogue des postures s'étoffa, incluant désormais des étirements, des postures de relaxation et surtout des exercices de respiration ou Prânayâma. Les postures se sont elles-mêmes affinées (bandha, drishti, mantra, visualisation...) et complexifiées au point d'inclure plusieurs actions, dans un enchaînement par exemple. 

    ----------

    Vu dans Au commencement...

     

    L'étude du caractère des animaux du Zodiaque peut se comprendre comme une méditation

    Connaître les caractéristiques de son signe de naissance peut servir de support à la méditation ou, du moins, être une occasion de réflexion sur la vie, sur soi, sur les rapports avec les autres. En Orient, on n'est pas "fatalement" et passivement "Chien" ou "Serpent", mais on se doit de se conformer selon que l'on est "Chien" ou "Serpent" ; il ne s'agit pas de se servir de ceci pour excuser les défauts ou les faiblesses attachés au signe, mais de les étudier afin de les rectifier au mieux, de cultiver les bons côtés, dans le but de s'accomplir entièrement. Cette démarche est aussi valable avec les signes "occidentaux" ou tout autre Zodiaque.

    ----------

    Voir Animaux spirituels et célestes

    Il ne s'agit pas non plus de faire des comparaisons, de la discrimination

    Autour de la Biche

    Au contraire, constater sans jugement les compétences ou les manques de chacun, accepter ces différences, "conjuguer ses talents" (pour reprendre le slogan d'une pub d'il y a quelques années) est une belle leçon d'humilité qui enrichit les rapports avec les autres, la vie. Personne n'est parfait, "complet", tout le monde a sa part de complémentarité à assumer. Si, malheureusement, les hommes ne pourront jamais vivre dans une paix totale, cette attitude aura au moins l'avantage d'adoucir les aspérités des querelles et d'apporter une plus grande paix à celui qui l'observe.

    « Notre meilleur professeur est notre pire ennemi. »

    En apprenant à "comprendre" quelqu'un que nous n'approuvons pas, à éviter telles situations ou personnes qui nous sont "invivables", nous apprenons à modérer notre colère et à nous protéger.

    Méditer aussi quand on pratique une posture "animale" !

    Sur les caractéristiques de chaque animal, dans le monde terrestre, bien sûr, mais également dans le monde "spirituel" ! "Qui est-il ? Que représente-t-il ?... Quel rapport ai-je avec lui, quelle ressemblance, divergence... ; que peut-il m'apporter, m'apprendre... ?"

     Postures d'Animaux

    ----------

    Notes

    (16) Védisme (Indian Red)

    (17) La tradition du chant védique (sur le site de l'Unesco)

    * Les sources de cet article de Wikipédia [voir aussi Véda] s'appuient sur les ouvrages suivants :
    Gerhard J.Bellinger, Encyclopédie des religions - Kreith Crim, The Perennial Dictionary of World Religions (Abingdon Dictionary of Living Religions) - Jan Gonda, Veda e antico induismo - Alexandre Langlois, Rig-Véda ou Livre des hymnes.

     

    ----------

    Voir, de Yantra

    Lien externe, voir

     

     

     

    haut de page