• 2-Jardiner avec la Lune

    D'après Jardiner avec la Lune du site www.rustica.fr

    Lune croissante et Lune montante

    Le jardinage "lunaire", c’est comme la permaculture : ce n’est ni vrai ni faux,
    c’est une réalité à tester ! Toujours tester. Surtout ce qui vous semble… "vrai".

    Saine Abondance

    La lune croissante - décroissante

    Dans un calendrier vous remarquerez un disque noir chaque mois. Il indique le changement de lune. À chaque changement de lune débute ensuite une lune croissante. Pour mémoire une lunaison dure 29 jours, 12 heures et 44 minutes.

    Lune phases

    Pour se repérer il faut observer la lune : mettre une barre imaginaire devant la partie creusée. Si elle dessine un "p" il s'agit d'un premier quartier de la lune. Elle est donc croissante.
    Après la pleine lune elle décroit. Mettez une barre devant la lune côté creux. Si elle dessine un "d" il s'agit de la phase décroissante.

    La phase croissante donne de la vitalité aux plantes. C'est la partie"aérienne" : c'est la pleine période pour cueillir les fruits ; le moment où ils se conserveront le mieux.

    La phase décroissante : c'est le bon moment pour cueillir les aromates car c'est la période où les feuilles sont les plus parfumées. Et si les fruits se conservent moins bien pendant la phase décroissante c'est aussi le bon moment pour faire ses confitures car ils sont très parfumés.

    La lune montante - descendante

    On dit qu'elle est montante quand la lune s'écarte de la terre ; decendante quand elle est plus proche.
    Observez-là un premier soir du côté de l'horizon et prenez un repère. Si le lendemain elle est montée par rapport au point de repère vous êtes en période montante.

    Lune montante : c'est la période pour faire ses semis et greffer.*

    Lune descendante : période sous terre, période des racines (carottes, betteraves) : profitez-en pour bouturer, tailler, repiquer les plantes et faire vos plantations.*

    (vu dans Rustica)

    * Voir Bouturer dans les règles de l'art

    Calendrier lunaire Saine Abondance

    exemple de Saine Abondance

    Retrouvez les jours-feuilles, jours-fleurs, jours-fruits, jours-racines et de nombreux autres conseils pour bien Jardiner avec la Lune sur le site www.rustica.fr

    Voir aussi La lune et son vocabulaire [archive]

     

    Lune rousse, cavaliers du froid, Saints de glace, trois périodes critiques

    La lune rousse

    La lune est un astre puissant : durant la lunaison qui débute après Pâques, elle est dite rousse parce que sa lumière brûlerait, ferait roussir les jeunes pousses. L’explication est bien plus rationnelle. À cette période où les jours rallongent, la température de l’air s’adoucit, stimulant l’émergence des bourgeons et la croissance des végétaux. Malheureusement il est encore trop tôt pour que le sol puisse restituer de la chaleur durant la nuit et éviter que, la nuit venue, les jeunes tissus, gorgés d’eau, ne se couvrent d’une rosée glaciale qui les brûle. Durant toute la période de la lune rousse, garder donc à portée de main des voiles, paillassons et autres protections hivernales pour vous en servir si la nuit est claire (étoilée)

    Les cavaliers du froid

    De la fin avril à la mi-mai, alors que les températures sont devenues printanières, on assiste durant quelques jours à un retour du froid dû à l’arrivée d’air polaire. Cette période débute le 23 avril, jour de la Saint-Georges et dure jusqu’au 6 mai. Les saints célébrés ces jours-là (Marc, Eutrope, Vital…) sont appelés saints cavaliers, saints chevaliers ou, d’après Rabelais, “Gresleurs, geleurs et gasteurs de bourgeons”.
    Le saviez-vous ? Vers le 11 novembre, six mois plus tard, le même phénomène de modification se renouvelle, mais inversé avec une élévation des températures. Il s’agit de l’été de la Saint-Martin.

    Les saints de glace

    Les pousses printanières, les jeunes plants et les nouveaux semis sont particulièrement menacés avant les derniers “saints de glace”, c’est-à-dire les 11, 12 et 13 mai. Ces dates correspondent dans la plupart des régions aux dernières gelées printanières et les saints célébrés ces jours-là (Mamert, Pancrace, Servais) sont surnommés saints de glace. Durant les jours qui précèdent, protéger jeunes plants et semis, et reporter également à la fin de cette période glaciale les plantations des végétaux frileux. Dans le Grand Est vous devrez également vous méfier de Saint Boniface, Saint Yves, Saint Bernardin et Sainte Sophie (respectivement les 14, 19 20 et 25 mai)

    (vu dans La lune et son vocabulaire [archive])

    Voir aussi Cavaliers et Saints de Glace

     

    Documentation des 4 saisons

    Divers

     

     

     

    haut de page