• fp-Nettoyage de l'intestin

    Fiche mise à jour en mars 2019

    Nettoyage de l'intestin

    Shankhaprakshalana

    0-nettoyage du côlon

    Dessin : sante-medecine.journaldesfemmes.com

    Colon Cleansing With Yoga (Women Fitness)

     

    En yoga, il est une pratique appelée shankhaprakshalana, un lavage interne à l'eau. Le terme vient de Shankha, qui signifie « conque » et de prakshalana, « laver complètement ». Shankha est censé représenter le circuit complet de l'alimentation, depuis la bouche jusqu'à l'anus.

    Également connu sous le nom de varisar-dhouti (varṣ : faire pleuvoir, varṣa : pluie ; dūta, fém. dūtī : messager), ce processus subtil répare les dommages causés par les toxines sur notre système nerveux, nos peau, sinus, intestin, foie, reins, bref dans toutes les parties de notre corps.

    À ce titre, Shankhaprakshalana fait naturellement partie de kaya-kalpa (kaya : corps ; kalpa : transformation), une technique ayurvédique de purification et de transformation physique.

    Ainsi, Shankhaprakshalana est le processus de nettoyage du tractus intestinal par élimination des impuretés avec de l'eau salée.

    Attention ! Nul ne doit essayer cette pratique en l'absence d'un maître de yoga ni conseil du médecin.

     

     

    Trois postures de Shankhaprakshalana

    Nous allons toutefois voir 3 postures en rapport avec Shankhaprakshalana, sans risque puisque utilisées isolément *, par exemple au cours d'une séance de yoga ou pour éradiquer un inconfort passager, mais en ne nous trompant pas non plus sur leur apparente facilité !

    1. Udarakarshanâsana
    2. Kakhpadâsana
    3. Vajra-ardha-matsyendrâsana

    ____________________

    * Voir plus bas des précisions sur la pratique Shankhaprakshalana

     

     

    Udarakarshanâsana

    udar- : ardeur, envie, appétit... ; âkarshana : le pouvoir de-

    Janu-padâsana (janu : genou ; pada : pied, jambe = « genou sur le pied »)
    ou Étirement abdominal

    Cet exercice, et sa variante, est l'un de ceux utilisés pour le Shankhaprakshalana, le procédé de nettoyage yogi des intestins (voir plus bas)

    0-nettoyage du côlon

    Yashendu Goswami

    Source : jaisiyaram.com (jaisiyaram.fr)
    Lire en anglais (origine) : Udarakarshanasana
    Lire en français : Udarakarshanasana

    Effets

    • Udarakarshanâsana est bon pour les orteils, les chevilles, les articulations du genou et les jambes. Vous tournez vos articulations et les déplacez afin qu'elles restent souples.
    • Les points d'acupuncture sont activés par l'intermédiaire de la position assise sur les talons.
    • Les intestins sont stimulés. Cet exercice crée un mouvement de l'intestin qui aide le système digestif complet.
    • Estomac et foie sont aussi stimulés grâce à cette posture.
    • Si vous pratiquez régulièrement Udarakarshanâsana, vous ne souffrirez plus de constipation. Cette posture pousse l'eau vers le bas de votre corps et stimule Apana-vayu *, l'air dans vos intestins, de sorte qu'une pression est créée, ce qui vous fera aller aux toilettes.
    • Vessie et voies urinaires sont stimulées pour fonctionner correctement. Si vous souffrez d'incontinence urinaire ou de rétention d’eau cette posture peut aider à soulager les symptômes.

    * Voir Apana : le Souffle de l'expiration

    Précautions

    Pour les femmes, il est conseillé de ne pas pratiquer de fortes torsions (Udarakarshanâsana est parfois appelée : posture d'étirement abdominal) durant les règles. Mais ce ne sont que des recommandations, le plus sage étant  de faire preuve d’humilité et d’écouter son corps : chaque femme est unique !

    • Asseyez-vous sur les talons, les mains sur les genoux, en Utkatâsana.
    • En expirant tournez la hanche, afin que votre genou droit soit sur votre pied gauche.
    • En inspirant, retournez dans la position de départ.
    • Puis tournez à nouveau votre hanche pour que votre genou gauche vienne sur votre pied droit.
    • Et ainsi de suite.
    • Répétez ce mouvement 10 fois de chaque côté.

    Conseils

    • Portez des vêtements amples de sorte qu'il n'y ait pas de pression sur votre ventre.
    • Assurez-vous que votre poids est sur vos orteils.
    • Réglez le mouvement alternatif avec votre respiration pour obtenir un bon effet de la posture.
    • Si vous souhaitez un effet contre la constipation plus puissant, effectuez cette posture après avoir bu de l'eau chaude... et assurez-vous d'être à proximité des WC : cela fonctionne généralement toujours !

    Variante

    0-Udara-karshanâsana

    [http://www.yogapoint.com/info/shankha_praksha.htm]
    [https://www.womenfitness.net/colon-cleansing-yoga/]

    • Debout, prenez un écart entre les 2 jambes d'environ 8 à 10 pouces *
    • Pliez les genoux et, en gardant les plantes des pieds à plat au sol, asseyez-vous.
    • Mettez les mains sur les genoux en pliant les coudes.
    • Avec l'aide de la main gauche, appuyez sur le genou gauche vers le pied droit qui ne doit pas se lever (il doit rester à plat sur le sol)
    • Exercez une pression de la cuisse droite à la cuisse gauche.
    • Maintenez cette position un moment puis relâchez.
    • Refaites la même chose pour l'autre côté.
    • Faites ceci 6 fois (3 fois à droite, 3 à gauche, alternativement)

    ____________________

    * Note : 1 pouce = 2,54 cm (25,4 mm) - 10 pouces égalent donc 25,4 cm

    Variante concentration de Udarakarshanâsana : le « Philosophe »

    Cette variante plus méditative est certes une parenthèse dans la pratique de Shankhaprakshalana. Mais elle est de la famille de Udarakarshanâsana et peut contribuer à terminer en douceur une série de nettoyage de l'intestin.

    0-PIED brouillon

    [© Holistic Attitude http://www.holisticattitude.com/?page_id=6407]

    Effets

    • Apaise l’esprit, détend le corps.
    • Procure un grand relâchement en lâcher prise.
    • Favorise clarté mentale et concentration
    • Asseyez-vous sur les talons, genoux et pieds joints. 
    • Posez les paumes des mains sur les cuisses, dos droit.
    • Sur une inspiration avancez d’un pas le genou droit, le pied à plat sur le sol à côte du genou gauche. Le genou droit est dans l’alignement de la cheville.
    • Posez le coude droit sur le genou droit. Reposez votre menton à l’intérieur de la paume. 
    • Fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration pendant quelques minutes.
    • Restez dans cette position aussi longtemps que vous voulez. 
    • Pour revenir en position initiale abaissez la main droite et posez le genou droit sur le sol.
    • Répétez l’exercice sur le genou gauche replié.

     

    Voir La posture de la Guirlande

    Voir aussi

    Accroupis !

    À chacun sa Chaise !

     

    Kakhpadâsana

    Cette posture fait aussi partie de Shankhaprakshalana (voir plus bas). Plus facile que Udarakarshanâsana (ci-dessus), Kakhpadâsana peut être utilisée à sa place.

    0-Udara-karshanâsana 

    [http://www.yogapoint.com/info/shankha_praksha.htm]
    [https://www.womenfitness.net/colon-cleansing-yoga/]

    • Prenez la même position que Udarakarshanâsana, assis pieds à plat sur le sol.
    • Abaissez le genou droit vers le pied gauche.
    • Relevez le genou droit et revenez dans la position de départ.
    • Baissez le genou gauche vers le pied droit.
    • Relevez le genou gauche...
    • Et ainsi de suite.
    • Faites ceci 20 fois (10 fois à droite, 10 à gauche, alternativement)

     

     

    Vajra-ardha-matsyendrâsana

    [http://www.yogapoint.com/yoga-poses/vajra-ardha-matsyendrasana.htm]

    Cette posture rappelle les postures égyptiennes du demi-Diamant.

    Les Torsions mobilisent la colonne vertébrale, débloquant ainsi certaines tensions et filaments nerveux dans cette région, de même qu'elles apportent des massages bénéfiques aux intestins.

    Voir Crocodile et les Torsions

    « notre gros intestin "tourne" en se dirigeant de notre droite vers notre gauche (dans le sens des aiguilles d'une montre quand nous regardons une personne de face) : grosso modo, il monte à notre droite (côlon ascendant) à la suite de l'intestin grêle, continue horizontalement sous notre estomac (côlon transverse) et descend à notre gauche (côlon descendant) vers le rectum, situé dans le bassin. Ainsi, commencer la torsion à droite puis tourner vers la gauche, exerce un mouvement de droite à gauche, dans le sens de l'évacuation des selles et des gaz. »

    Gorakshâsana : la posture du Gardien 

    Effets

    Les mêmes que pour ardha-Matsyendrâsana, mais la torsion de la colonne vertébrale est plus accentuée si vous utilisez les variantes.

    • Tonifie les nerfs spinaux
    • Réduit les dos raides
    • Mobilise en torsion le dos et la région des épaules
    • Tonifie les muscles des cuisses et des bras
    • Renforce les genoux et les chevilles
    • Met en torsion et en pression les organes internes
    • Réduit la graisse de la zone abdominale
    • Utile aux diabétiques
    • Constipation

    Précautions

    • Les mêmes que pour ardha-Matsyendrâsana
    • Problèmes de colonne vertébrale

    0-Udara-karshanâsana

    pranavoyoga.co.in

    0-nettoyage du côlon

    détail de face

    yatnamarayoga

    • Placez la jambe gauche en Vajrâsana, talon à l'extérieur de la fesse, orteils au sol.
    • Jambe droite repliée, pied à plat au sol, placez son talon au-delà du genou gauche, vers vous.
    • Tournez la taille, le dos et le cou sur la droite (du côté de la jambe repliée à l'avant)

    Variante qui accentue la torsion.

    • Levez la main gauche, passez-la au-dessus du genou droit et attrapez le gros orteil du pied droit.
    • Entourez la taille avec le bras droit passant dans le dos.
    • Refaites la même chose pour l'autre côté.

     

     

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

     

    Précisions sur...

    Shankhaprakshalana

    [https://www.womenfitness.net/colon-cleansing-yoga/]
    traduction : Colon Cleansing Avec Yoga

    Le nettoyage de l'intestin

    Le nettoyage de l'intestin revêt une importance capitale dans la vie de chaque être humain. Le yoga laisse une large place à ce type de nettoyage, car il part du principe que l'origine de nos affections vient de notre ventre.

    Le côlon (appelé dans le langage courant « gros intestin ») est une partie du système digestif et mesure en moyenne 1,5 m. Il est situé après l'intestin grêle, fait suite au caecum et se prolonge par le rectum. Il est subdivisé en 4 parties, le côlon ascendant ou côlon droit, le côlon transverse, le côlon descendant ou côlon gauche, puis le côlon sigmoïde (sante-medecine.journaldesfemmes.com)

    Le côlon a tendance à accumuler plus de matières toxiques que tout autre partie du corps et, par conséquent, il devient plus épais. Plus tard, il en peut résulter des problèmes intestinaux graves, qui ne pourront être facilement guéris. 

    La façon naturelle de nettoyer le côlon est de jeûner pendant une période particulière, de prendre des jus et des herbes, en pratiquant le yoga et la méditation et en donnant au corps beaucoup de repos et de détente.

    Signalons que l'intestin grêle, où la plupart des aliments sont assimilés, doit aussi être nettoyé. Tout problème ou blocage associé à l'intestin grêle peut également entraîner de graves problèmes de santé.

    Mais avant de vous engager dans une cure, il est obligatoire d'avoir fait des séances d'irrigation du côlon ; au cours de ces soins, votre praticien voit avec vous si vous avez besoin de nettoyer votre intestin grêle et vous indiquera la marche à suivre.

     

    La pratique de Shankhaprakshalana

    Shankhaprakshalana permet d'éviter de nombreuses maladies qui incluent problèmes cardiaques, diabète, tension artérielle et insuffisances rénales. 

    6 postures sont associées pour cette pratique, plusieurs fois par jour en dynamique, et toujours dans le même ordre :

    1. Tadâsana (Tadāsana la Montagne)

    2. Tiriyak tadâsana (variante de la Montagne, voir La demi-Lune « simple »)

    tiriyak : oblique, en biais, à (de) travers...

    0-nettoyage de l'intestin

    www.herbolariodeconfianza.es

    3. Kati Chakrâsana (une torsion debout, voir Crocodile et les Torsions)

    kati : taille

    0-nettoyage de l'intestin

    www.herbolariodeconfianza.es

    4. Tiriyak Bhujangâsana (Cobra en torsion, voir Salutation à la Lune)

    0-nettoyage du côlon

    • Vous êtes à plat ventre, mains près de la poitrine, paumes sur le sol.
    • Gardez les doigts ensemble pointés vers l'avant, mais les pouces écartés.
    • Orteils repliés sur le sol, l'écart entre les jambes doit être d'une trentaine de cm.
    • Appuyez sur le front sur le sol puis relevez-le, pliez le cou vers l'arrière.
    • Vous êtes dans la posture du Cobra (orteils repliés sur le sol)
    • Pliez le bras droit en gardant le gauche tendu, tandis que vous tournez la taille et le buste vers la gauche.
    • Tournez la tête suffisamment pour regarder le bout du talon gauche.
    • Relâchez.
    • Refaites la même chose de l'autre côté pour compléter une série.
    • Faites ainsi 6 séries.

     

    5. 6. Udarakarshanâsana et/ou Kakhpadâsana (voir plus haut)

     

    L'on peut ajouter à la suite quelques autres postures telles que, par exemple :

    • Vajra-ardha-matsyendrâsana (voir plus haut)

     

    Aussi, un régime spécial accompagne tout le processus Shankhaprakshalana.

    Pour en savoir plus

     

     

    Autre posture, utile contre la constipation

    0-nettoyage de l'intestin

    « L’un des premiers objectifs du Hatha-yoga est de purifier le corps de ses toxines et d’améliorer ses fonctions, notamment la respiration, le sommeil et l’excrétion. Il élimine la constipation en quelques séances car il procure une grande détente (condition indispensable à l’évacuation), il active la respiration et tous les vâyu (airs, souffles vitaux).

    Beaucoup de techniques du Hatha-yoga éliminent la constipation, des postures comme les flexions où le ventre est pressé sur les cuisses à l’aide des bras (Pince assise) ou les postures dorsales où les cuisses sont plaquées contre le ventre.

    Il en va ainsi des postures des Vents, dont le nom le plus usuel est posture de l’Enfant sur le dos (suptā) Pavana-muktâsana (suptā : immobile, sommeil ; Pavan ou Pawan : vent, souffle, énergie, Dieu des Vents dans la mythologie indienne ; mukta : détente). Ce nom s’applique indifféremment aux différentes variantes de l’Enfant sur le dos (nous trouvons encore d’autres appellations tels "Fœtus sur le dos", "Posture qui chasse les gaz" ou "Transit intestinal") qui activent directement Apāna-vâyu.

    Apāna est un terme sanskrit qui correspond, dans le Yoga, au souffle d'excrétion, l'un des 5 souffles vitaux (vâyu) ; nous trouvons alors un autre synonyme à l’Enfant sur le dos, Apanāsana, que l’on peut traduire par "posture de l’excrétion". C’est donc une posture qui élimine les blocages du corps et du mental qui empêchent la libre circulation de l'énergie. »

    Pavanamuktâsana : l'Enfant sur le dos 

    Voir L'Enfant (Relaxations)

    Voir aussi

    Accroupis !

    À chacun sa Chaise !

    Lien externe

    Yoga pour soulager le ballonnement

     

    Les Kriyas

    Le terme kriya signifie : action, performance, travail, rite...

    On retrouve également les expressions "Sat-kriya" ou "Sat-karma" pour désigner ces exercices de purification (pratiques de nettoyage, voir NETI). Shat, sat : 6 ; sat signifie aussi : exister ; caractère de ce qui est essentiel, vrai, beau. Karma : des racines Kar, “action”, et Ma, “mon, ma”, littéralement “mon action”).
    Karma signifie : exécution de..., action (qui se prolonge par des conséquences), opération, cérémonie... Karma est plus connu "philosophiquement" en tant que : destin de..., circonstances résultant d'actes accomplis au cours d'incarnations précédentes (accumulation de mérites et de fautes), rétribution des actes antérieurs, influence efficace... Vaste programme !

    Ensemble de techniques de purification corporelle visant à éliminer les toxines, Kriya, Sat-kriya ou Sat-karma, donc, est l'action physique nettoyante de la tradition du Hatha-yoga :

    1. Basti : lavement pour nettoyer la partie inférieure de l’intestin, système digestif,
    2. Dhauti : nettoyer l'estomac, l'œsophage, appareil digestif supérieur, 
    3. Kapalabhati : nettoyer les poumons, les respirations du Forgeron, voir aussi Respirer et Mukta-bhastrikâ, 
    4. Nauli : rotation des abdominaux, abdomen, voir Massage interne du ventre kriya-uddiyana
    5. Tratak : nettoyer les yeux, voir aussi Murcha Prânayâma, 
    6. Neti : purifier les orifices nasaux et sinus, nez, voir aussi Nâdi-Shodhana : la préparation.

     

    L’effet attendu est... un nettoyage, par l'intermédiaire du mouvement du sang, de l’énergie nerveuse, de la lymphe ou de Prâna.

    Mais... consultez un enseignant avant de vous essayer à ces techniques !

    Le kriya est aussi une pratique préparatoire au Prânayâma.

    Voir

    Les 6 Kriyas du Hatha Yoga

    Fiches pratiques

    KAYA-KRIYA

    MÛLA-KRIYA

    YOGA-UTKASAN

    2 SALUTATIONS DU KRIYA-YOGA

    ASHVINI-MUDRÂ

    Voir aussi

    Kriya sonore avec mobilisation de la tête

     

     

    Thèmes connexes

    Pawan-mukta

    Shakti-bandha

     

     

    Divers

     

    Liens externes

     

     

    L'instant bouddhiste

    Accumulation de karma négatif et purification

    « On se dit souvent que la pensée de tous les actes négatifs qu'on a commis depuis fort longtemps nous procurera une grande souffrance et que, vue leur quantité, on risque d'être complètement déprimé. On serait plutôt tenter de se voiler la face et d'y penser le moins possible !

    Mais cette attitude n’est pas correcte.

    Il faut écarter un tel comportement et se rendre compte que, sans une prise de conscience des erreurs commises, on ne peut pas les purifier.

    Même si l’on préfère demeurer dans l’ignorance, les actes négatifs mûrissent ! Il vaut mieux s’efforcer d’y penser, afin d’être à même de les dissiper, sinon lorsque la mort arrivera, nous serons confrontés à un bagage d’actes négatifs qui nous escortera.

    En effet la seule choses qui accompagne l’esprit lors de la mort, ce sont les traces et les conséquences des actes négatifs, qui mûrissent tôt ou tard en souffrance.

    Si l’on a commis beaucoup d’actes négatifs et qu’ils n’ont pas été purifiés, on peut renaître dans l’un des 3 royaumes inférieurs.

    Il est donc très important d’essayer de se souvenir du maximum d’actes négatifs qu’on a commis et prendre conscience de leur degré de gravité et d'intensité, car il est alors possible de les purifier.

    Purifier signifie : être conscient de ses actes, les regretter et éviter de les commettre à nouveau.

    Si l'on agit ainsi, le fruit qui devait mûrir sous forme de souffrance peut se dissiper. Et plus on dissipe le mûrissement du karma négatif, plus les voiles se dissipent, jusqu'au moment où l'on réalise l'état de bouddha. »

    Lama Guendune Rinpoché [archive (sans les vidéos)]

    fp-Nettoyage de l'intestin

    Chaque fois qu'on rencontre la souffrance, qu'on subit une maladie ou des obstacles, il faut se souvenir que cela dépend des actes accomplis dans le passé...

    suite > Lama Guendune Rinpoché

     

     

     

    haut de page