• Souffle et bien-être "solaire"

    Attisez le "feu" de votre "chaudière" interne

    Nous ne sommes pas à l’abri, en France, d’une vague de froid glacial. On peut choisir de se calfeutrer ou de se couvrir de pulls et manteaux, mais la meilleure des solutions est au cœur de notre propre organisme qui ne demande qu’un signal pour augmenter sa résistance.

     

    Nos mécanismes internes de régulation de la température sont gérés principalement par un "thermostat" situé au niveau de l’hypothalamus (dans le cerveau), mais il ne suffit pas de le stimuler pour améliorer le rendement calorifique de notre chaudière interne : reins (surrénales du ressort de Muladhara et surtout de Swadisthana) foie (du ressort de Manipura avec vésicule biliaire qui régit aussi ratepancréas et estomac) et peau sont également concernés. Plus globalement c’est toute la circulation de nos énergies qu’il faut activer.

    intro. d'un article du n° 19 de Alternative-Santé - 02 décembre 2014

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    J'ai sorti de mes cartons quelques pratiques intéressantes autour du « feu »...

     

    Quelques exercices pour le "feu digestif"

    Voir aussi Le souffle qui nettoie : Forgeron (Kapalabhati - Bhastrikâ)
    Le secret du Soleil : Respirations en hiver

    À exécuter loin des repas.

    Le matin est l'idéal
       
    Surya Bédha « le Soleil active le Feu digestif »
    La Respiration alternée : voir Respiration alternée (Nâdi-shodhana)
     

    Combat les flatulences, ballonnements...
    Par son effet chauffant, apaise les douleurs des rhumatismes...

    • Obturer la narine G : inspirer à D doucement et complètement.
    • Boucher les 2 narines : rétention le temps du confort. Rester décontracté.
    • Déboucher la narine G : expiration lente et complète.
    • Boucher la narine G : inspirer à D aussitôt. Et ainsi de suite...
    • Faire ce cycle environ 5 fois.
    • Terminer par l'expiration narine G.
    • Reprendre la respiration abdominale ample et calme.
     
    La « Respiration du Feu »

    La Respiration solaire Surya Bhéda Kumbaka

    [1] Kumbaka, ou Kumbhaka, signifie suspension, rétention de souffle.
    Antar-kumbhaka : arrêt respiratoire poumons pleins - Bahiranga (Bahut)-kumbhaka : arrêt respiratoire poumons vides.
     
    Plexus Solaire
    Voir Manipura, le Feu solaire
     

    La respiration agit sur la circulation et il importe pour TOUS les organes du corps que celle-ci se fasse dans les meilleures conditions.

    • Habituez-vous à faire, au cours de la journée, quelques respirations en plaçant la paume de la main G contre le Plexus Solaire et la D par-dessus la G.
    • Pendant cet exercice, vous devez sentir la dilatation et la contraction du diaphragme.
     
    OMRAAM Mikhaël Aïvanhov

     

    Les massages

    Ils assouplissent le ventre : régulation des fonctions gastro-intestinales (digestion, constipation...)
    Ils détendent le PLEXUS SOLAIRE : tensions, émotions, stress...

    Petit massage externe ayurvédique

    Áyurvéda : voir À la rencontre de l'Áyurvéda
    Intestin
     : voir Nettoyage de l'intestin

     
    • Inspirer – Expirer complètement.
    • Arrêt en vacuité : à ce moment-là, massage du ventre avec 4 doigts des 2 mains, qui restent tendus (les pouces sont placés vers le dos)
    • Arrêter dès que l'inspiration se fait sentir – Expirer complètement...
    • Ainsi de suite quelques fois.
     
    Note : on peut exécuter ce massage sans nécessairement être en arrêt en vacuité, notamment si on éprouve des difficultés à rester sans respirer...
     
    Massage interne du ventre kriya – uddiyana
    Voir Les 3 Bandhà (les 3 contractions)
    La Respiration barattée : voir À propos de "Souffle" - Énergie 

     
    • Debout, en petite station écartée, jambes "fortes" mais genoux "souples", vous allez pouvoir mettre le moteur en marche
    • Prenez une profonde inspiration en gonflant le ventre puis...
    • Expiration tonique en vous penchant vers l'avant et mains prenant appui sur les cuisses (jambes légèrement fléchies). Soufflez complètement l’air et contractez fortement le ventre, comme si votre nombril voulait toucher la colonne vertébrale.
    • Une fois la totalité de l’air expulsée, tête relevée mais en gardant la position des mains sur les cuisses, retenez la respiration et rentrez le ventre.
      Ce dernier temps est indispensable car, l’expiration étant un geste actif, votre ventre est contracté. Pour pouvoir le bouger, il faut le détendre, donc le rentrer.

      Vous pouvez vous entraîner à pratiquer ce mouvement isolément avant d’entamer l’exercice en son entier.
    • Une fois le ventre rentré, essayez de le bouger, de le rouler, de l'intérieur vers l'extérieur comme une vague [2], dans une sorte de massage de vos organes vitaux, un barattage abdominal.
     
    [2] Pour vous en faire une idée, voyez La Vague (expiration du ventre aux clavicules) 

    • Dès que l'inspiration se fait sentir, relevez-vous lentement en inspirant profondément et en vous relâchant.
    • Recommencez 2-3 fois cet exercice.
    • Appréciez la foule de sensations nouvelles perçues dans cette région du ventre, si mal connue, les effets de ce barattage, notamment au niveau de la dynamisation énergétique.
    • Savourez l’activation profonde apportée par cet exercice.

     

     

    Le nettoyage

    Ensemble de techniques de purification du corps, Kriya, ou Shatkarma (pratiques de nettoyage), est une action physique comme dans Basti (lavement pour nettoyer la partie inférieure de l’intestin), Dhauti (nettoyer la partie supérieure de l’appareil digestif, estomac, œsophage), Kapalabhati (nettoyer les poumons), Nauli (rotation des abdominaux), Neti (purifier les orifices nasaux et sinus), Tratak (nettoyer les yeux)... L’effet attendu est... un nettoyage, d’une manière ou d’une autre, par le truchement du mouvement du sang, de l’énergie nerveuse, de la lymphe ou de Prâna.
    C'est aussi une pratique préparatoire à une séance de Yoga comme je le rappelle avec cet exercice,

    ... apparenté à Kapalabhati, que je pratique assez souvent en début de séance :

    L'exercice qui souffle 
    cliquez sur le titre !
    ou voyez
    Mukta-bhastrikâ

    Jnana et

    Chin Mûdra

     

    • Une variante consiste à non pas se pencher vers l'avant en expulsant l'air par la bouche fendue en un "sourire appuyé", mais avec la bouche arrondie comme un "O"
     
    Mûla Kriya
    Voir les fiches Mûla-Kriya et À chacun sa chaise ! et l'article Accroupis !
    Mûla-Kriya, c'est le Kriya de la Racine, aussi connu sous le nom de Ashvini-Mudrâ (Geste de la Jument, contraction de l’anus), voir aussi Les Chevaux du Yogi


    Une autre mise en route, qui nous vient du sud de l'Inde et que je nomme familièrement "Piston", mais ce n'est pas un titre officiel  !
     

    Travail sur l’expir – Nettoyage – Corps en mouvement

    • Debout, les bras devant soi à l’horizontale, chaque main empaumant par le haut le coude opposé.
    • Prendre une grande inspiration puis se baisser d’un coup, en gardant les talons au sol, en expulsant vivement l’air par la bouche entrouverte : Tschiii !
    • Pas de rétentions : se redresser aussitôt en inspirant et recommencer sans marquer d’arrêt.
    • Essayer de descendre le plus possible les pieds à plat.
    • 3 à 5 fois
     
    Kaya Kriya
    Kâya : posture, position, attitude.

    Voici une pratique que j'aime particulièrement ! Question rythme et synchro, on est servi ! Il faut bien sûr tâter un peu avant de posséder parfaitement l'ensemble des mouvements, qui, bien que simples, ne sont pas si évidents, à cause de leurs enchaînements particuliers.
    Un de mes compagnons de Yoga dit qu'il a du mal à coordonner les gestes, surtout pendant un moment assez long... Mais c'est peut-être ça, LE défi ! Pour ma part, je suis à l'aise avec Kaya-kriya et j'éprouve une grande détente quand je le pratique. Alors...
    "défi" ou "détente" ? 
    Soulignons tout de même un petit inconvénient, surtout pour le débutant, en dehors de ce que je viens d'énoncer : mieux vaut soit pratiquer avec une autre personne qui dicte la marche à suivre soit enregistrer le texte au préalable, car il est très facile de perdre le fil !
    Sur ce, je vous livre ci-dessous une version bien fournie,
    à vous d'y puiser ce qui vous convient.
     

    Voir la fiche Kaya-kriya

     

    Maintenant, vous avez de quoi composer votre menu d'exercices
    réchauffants, nettoyants et relaxants...

    Bonnes pratiques !

     

    « Terminer sa séanceYoga pour la saison froide »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :