• J'ai remis les pieds au Paradis

    Choisir de bonnes chaussures

    Vous devez être très attentif aux chaussures que vous allez acheter, car elles sont souvent la cause des problèmes liés aux pieds...

    J'ai remis les pieds au Paradis

    Chaussure en 'mine de crayon'
    www.daltonmghetti.com

     

    Les conseils qui suivent sont pour les "sportifs", mais peuvent très bien être utiles à tous. Quelques-uns sont évoqués dans 'J'ai mis les pieds au paradis'.

    Évidemment, il n'est pas question d'imposer le même genre de chaussures à tous, avec lacets, etc. C'est une question de bon sens...

    Il faut cependant se rappeler qu'il n'est pas souhaitable (je pense aux ados) de se balader à longueur de journée en baskets et autres running, qui devraient être réservés au sport.
    Quand j'étais au lycée, il était interdit de venir en cours en survêtement et chaussures de sport, on nous disait qu'il ne fallait pas qu'ils soient souillés par l'extérieur du gymnase ou du stade... Je pense que cette mesure était fort sage et regrette qu'elle n'ait plus cours...

    D'ailleurs (je pense à tous) il est recommandé de changer de chaussures dans la journée, au moins enfiler des chaussons ou chaussures légères voire marcher pieds nus dès que l'on rentre chez soi...

    Un autre point que j'aimerais souligner (ça c'est par expérience) : il faut bannir ces bandes "scratch" qui sont censées fermer la chaussure : elles n'offrent guère, contrairement aux lacets, la possibilité de moduler le serrage. De plus, très vite, elles n'agrippent plus (donc ne ferment plus) aussi bien qu'au début et on ne peut pas les changer (comme on le fait avec les lacets) ; résultat, on a une godasse avec une semelle encore valable mais qui ne tient plus au pied (très mauvais pour les bambins qui commencent à marcher)...
    ... D'où cette mode (idiote) qu'ont les jeunes de porter des baskets (à scratch ou à lacets... sans lacets) comme on porte des pantoufles, qui sortent du pied à la moindre foulée ?

    Bonjour les problèmes de pied !

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    J'ai remis les pieds au Paradis

    Lorsque vous courez, votre pied glisse de plusieurs millimètres. Vous devez donc vous assurer, quand vous essayez une chaussure, que vos orteils ne butent pas sur l'avant.

    Par ailleurs, pendant l'effort, votre pied gonfle. Il est donc conseillé d'aller acheter ses runnings le soir, après une journée de travail, quand le pied est enflé. Testez-les en courant dans le magasin.

    Il faut aussi déterminer votre type de pied : "pronateur" (vous courez en appuyant surtout sur l'intérieur du pied), "universel" (votre appui se fait sur l'ensemble du pied), "supinateur" (sur l'extérieur). Pour cela, vérifiez l'état de vos semelles et l'endroit où elles sont le plus usées.

     

    Bien choisir ses chaussures de running *

    * Un guide de www.running-style.com - Voir aussi ‘J’ai mis les pieds au Paradis’ :
    Pour se mettre à l’abri d’une récidive (crevasses) et Pour ce qui est de la prévention (ongle noir)

    Les pieds sont un peu les coéquipiers d'un coureur et à ce titre doivent être traités avec soins grâce aux meilleures chaussures de running.
    Vos pieds ont besoin de
    running adaptées qui les protègent durant vos sorties.

    J'ai remis les pieds au Paradis

    Un équipement adéquat est crucial
    pour des entraînements réussis

     

    Chaque coureur doit trouver la chaussure parfaite pour lui. Il doit être guidé à travers chaque étape de la compréhension des types de chaussures de running et des technologies disponibles. 

    Chaque coureur a des objectifs et des besoins différents.

    Certains ont besoin de plus d'amorti et de soutien pour les courses longues, tandis que d'autres ont besoin de plus de durabilité.

    La morphologie des pieds de chaque coureur permet de déterminer le bon type de running adapté à lui.

     

    Les principales parties d'une chaussure de running

    Tige : la partie supérieure de la chaussure comporte généralement une combinaison de matériaux légers, comme de la maille synthétique durable. Les matériaux et la construction de la tige permettent d'assurer la stabilité, le confort et un ajustement parfait du pied dans la running.

    Boîte d’orteils (la pointe de la chaussure de running) : la partie avant de la chaussure. La boîte d’orteils devrait fournir suffisamment d'espace pour permettre au pied de fléchir et de propulser le coureur. Une boîte d’orteils trop petite limitera les muscles et les tendons du pied et pourra conduire à des douleurs et des crampes.

    Empeigne : c’est la partie avant d’une chaussure de running, du cou-de-pied à la pointe. Cette partie inclut la languette, les œillets ou les autres parties du système de laçage, ainsi que le bout. L’empeigne est une partie déterminante dans le confort d’une chaussure de running.

    Contrefort : c’est l’arrière de la chaussure, le contrefort est composé d’un matériau plastique ou composite utilisé pour soutenir la tige et maintenir le talon du coureur en place. Le contrefort permet ainsi d’augmenter la stabilité de chaque foulée.

    Échancrure : dans les chaussures de running, la partie arrière est toujours échancrée. Une rainure dans le dos du col du talon laisse ainsi un espace pour le tendon d'Achille. L'encoche permet un ajustement précis, tout en prévenant les irritations du tendon d’Achille.

    Semelle intérieure : c’est la partie amovible, à l'intérieur de la chaussure, sur laquelle le pied du coureur repose. Elle offre plus d'amorti pour un confort accru.

    Semelle intermédiaire : elle offre un amorti supplémentaire et permet de disperser uniformément le poids du coureur.

    Semelle extérieure : la couche inférieure de la chaussure qui est en contact direct avec le sol.

     

    Détermination de votre type d'arche *

    * Voir aussi ‘J'ai mis les pieds au Paradis’ :
    Pieds en « formes » Les enjeux de la consultation chez un podologue

    Comprendre votre type d'arche sera essentiel pour trouver les chaussures de running adaptées à vous.

    Pour déterminer votre type d'arche, la méthode la plus simple est...

    le « test des pieds mouillés »

    - Trempez votre pied nu dans l'eau et marchez sur une surface qui montre nettement l’empreinte (ciment, sac de papier brun, tissus). Examinez l'empreinte que votre pied sur la surface et comparez celle-ci aux schéma ci-dessous pour déterminer à quel type d'arche votre empreinte se rapproche.

    J'ai remis les pieds au Paradis

     

    Mécanique des pieds et type de foulée

    Maintenant que vous avez déterminé votre type d’arche, vous pouvez commencer à comprendre les mouvements de votre pied durant la course.

    La pronation est un terme utilisé pour décrire le mouvement naturel du pied vers l'intérieur. Après que le talon frappe le sol, le talon et la cheville basculent vers l'intérieur.
    Mais pronation et sous-pronation peuvent causer des blessures si le coureur ne porte pas la chaussure de running adéquate.

    observons le pied droit...

    J'ai remis les pieds au Paradis

    http://www.jogging-plus.com : Êtes-vous pronateur, neutre ou supinateur ?

    L’examen de l'usure de vos running actuels permet généralement d’indiquer votre type de foulée.
    - Pour déterminer dans quelle catégorie vous vous situez, notez l’état de vos semelles et l’endroit où elles sont le plus usées.
    Ceci est très important pour éviter des douleurs au pied, voire au genou.

    J'ai remis les pieds au Paradis

     

    Pronateur : on court en appuyant surtout sur l’intérieur du pied.
    - pronation légère : le pied du roule légèrement vers l’intérieur.
    C'est le mouvement du pied le plus fréquent.
    Un coureur avec cette mécanique du pied doit adopter une chaussure de running offrant une bonne stabilité qui réduit le degré de pronation ;
    - pronation sévère : le pied bascule excessivement vers l'intérieur.
    Un très faible pourcentage de la population a ce mouvement de pied.
    Typiquement, un coureur avec un pied plat sera sévèrement sur-pronateur, ce qui se traduira par une usure importante de la semelle à l'intérieur.
    Un pronateur sévère doit porter une chaussure de running avec contrôle du mouvement (motion control) qui combine la stabilité et un rembourrage afin d'empêcher la pronation excessive.

    Universel (pronation neutre) : pendant le cycle de marche, le pied se déroule dans l’axe sans basculer ni vers l’intérieur ni vers l’extérieur, avec usure de semelle uniforme : appui fait sur l’ensemble du pied.
    Les coureurs ayant une
    « pronation neutre » sont généralement mieux dans une chaussure de running de catégorie neutre (ou « universel ») qui encourage un mouvement plus naturel du pied.

    Supinateur (sous-pronateur) : « supinateur » et « sous-pronateur » peuvent être utilisés indifféremment pour décrire un coureur dont le pied roule légèrement vers l'extérieur à chaque foulée.
    Un coureur avec cette mécanique de pied aura une usure accentuée sur le bord extérieur de sa chaussure. La semelle repousse alors principalement les petits orteils à l'extérieur du pied.
    Typiquement, un coureur avec une grande arche -pied creux- sera sous-pronateur.
    Les sous-pronateurs ont généralement besoin d'une chaussure de running de type neutre qui encourage un mouvement plus naturel du pied vers l'intérieur.

    De bonnes chaussures

    Vous devez être très attentif aux chaussures que vous allez acheter car elles sont souvent la cause des problèmes liés aux pieds.

    - Lorsque vous courez, votre pied glisse de plusieurs millimètres ; vous devez donc vous assurer, quand vous essayez une chaussure, que vos orteils ne butent pas sur l’avant. En général, il faut laisser un centimètre entre les orteils et le bout de la chaussure.

    - Par ailleurs, pendant l’effort, votre pied gonfle. Il est donc conseillé d’aller acheter ses running le soir, après une journée de travail, quand le pied est enflé.

    - Testez-les en courant dans le magasin.

    - Optez pour des chaussures suffisamment aérées ; certaines matières sont conçues spécialement pour cela, pensez-y lors de votre achat. Les pieds transpirent beaucoup lors d’une activité physique, mais ils ne doivent pas "macérer", sinon vous risquez de souffrir de mycoses (voir 'J'ai mis les pieds au Paradis’)

    Il ne suffit pas de se doter de bons souliers pour protéger ses pieds !

    Précautions et entretien

     

    J'ai remis les pieds au Paradis

     

    Chaussures
    - Les porter pieds nus augmente les frottements, synonyme d’ampoules.
    - À la fin de votre séance sportive, nettoyez-les en ôtant boue, cailloux, l’herbe... incrustés dans la semelle.
    - Ne les mettez pas à la machine à laver.
    - Laissez-les sécher "naturellement" : ne les posez pas sur un radiateur.

    Chaussettes
    - En coton (pas de nylon !), propres (= ne pas porter 2 jours de suite les mêmes !)
    - Faites attention à ce qu’elles ne créent pas de frottements sur le pied à cause d’un mauvais pli.
    - Remplacez-les régulièrement car, au bout d’un certain temps, elles peuvent devenir rêches et vous gêner.

    J'ai remis les pieds au Paradis

     Voir la FP de Ooreka pour les débutants : Comment faire les lacets

     

    J'ai remis les pieds au Paradis

     

    J'ai remis les pieds au Paradis

     

    J'ai remis les pieds au Paradis

     

    J'ai remis les pieds au Paradis

     

    J'ai remis les pieds au Paradis

     

     

    J'ai remis les pieds au Paradis

     

     

    J'ai remis les pieds au Paradis

     

     

    J'ai remis les pieds au Paradis

     

     

    Avant un raid...
    quels sont les soins à effectuer sur les pieds ?

    J'ai remis les pieds au Paradis

     

    Les accidents du pied et de la cheville
    Malgré les précautions décrites ci-dessus, ils ne sont pas à l'abri d'un fâcheux imprévu...

     J'ai remis les pieds au Paradis

    12 blessures possibles en pratique sportive -mais aussi dans la vie de tous les jours

     

     

    La tendinite

    Voir la fiche pratique Tendinite, éviter

    Elle se caractérise par une inflammation, très douloureuse, des tendons concernés.
    Le plus souvent due à un entraînement sportif intensif ou à une activité physique inhabituelle ou très répétitive (facteurs mécaniques), elle peut aussi être causée par des facteurs infectieux et alimentaires.
    La réaction inflammatoire est causée par la rupture de quelques fibres du tendon douloureux et peut, quelques fois, atteindre la gaine entourant ce tendon. La plupart des muscles peuvent être touchés.

    Différentes parties du corps sont le plus fréquemment touchées par la tendinite :

    l'épaule, le coude (épicondylite, populairement nommée "tennis-elbow"), la rotule, le pubis (pubalgie), le poignet et le tendon d'Achille, qui nous intéresse ici.

    Ces différentes localisations de la tendinite requièrent un traitement approprié
    pour chaque manifestation douloureuse, souvent handicapante

    En effet, si les douleurs semblent identiques, superficiellement, il convient de traiter chaque manifestation de cette inflammation en fonction de sa localisation et des causes supposées de son apparition.

    J'ai remis les pieds au Paradis

    mollet et les jumeaux

     

    Le tendon d'Achille est une puissante structure fibreuse interposée entre le mollet (aussi appelé triceps sural) et le pied.

    Le triceps sural est constitué de 3 faisceaux musculaires ; ces faisceaux se fondent à la partie inférieure de la jambe et forment ainsi le tendon d'Achille.

    J'ai remis les pieds au Paradis

    Ce tendon joue le rôle d'un véritable levier, dont la force de traction se répartit sur toute la surface du pied.
    Il s'enroule en grande partie autour du calcanéum (talon) qui lui sert de poulie permettant la transmission des forces de contraction du quadriceps (cuisse) et du triceps (mollet) jusqu'au pied.

    Les fibres qui le constituent sont très sensibles à la déshydratation, cause principale des tendinites.
    Étant peu vascularisées, elles sont donc particulièrement fragiles.

     

     

     

    J'ai remis les pieds au Paradis

     

    Les tendinites d’Achille 

    - La plus fréquente est due à une inflammation du corps du tendon ou de sa périphérie (péri-tendinite).

    - Si l'inflammation est plus chronique, on parle de... tendinite chronique.

    - Lorsque l'inflammation intéresse l'insertion basse du tendon du mollet sur le calcanéum, on parle de tendinite d'insertion.

    - La bursite est une tendinite au niveau des petits coussinets de protection en avant et en arrière du tendon. Ils s'enflamment et augmentent de volume.

    Les causes

    La douleur se situe au pied ou au talon mais elle révèle toujours
    une erreur générale d'alimentation ou d'entraînement
    qui pourrait être facilement évitée

    J'ai remis les pieds au Paradis

     

    - La tendinite au tendon d'Achille (ou tendinite achilléenne, tendinopathie calcanéenne) est souvent causée par une déshydratation (pendant et après l'effort).

    - Un excès d'acide urique dans le sang, qui peut être responsable de la goutte, nécessitant un régime alimentaire.
    Il faut alors diminuer la consommation de viande pendant quelques semaines.

    - Des tendons particulièrement courts, étroits et raides.
    - Un manque de souplesse des mollets.
    - Un trouble morphologique de la voûte plantaire (pieds creux, pieds plats)
    - Une pathologie chronique du tendon (maladie rhumatismale)
    - Un foyer infectieux dentaire ou oto-rhino-laryngologie (ORL)
    - L'âge : avec l'âge l'élasticité du tendon diminue plus vite que l'élasticité musculaire. Il se produit un conflit tendon-muscle puisque l'ensemble n'a plus la même élasticité.

    J'ai remis les pieds au Paradis  

    De la douleur après l’effort à la rupture du tendon
    Si les symptômes sont ignorés, cette pathologie de la jambe peut provoquer une rupture du tendon d'Achille.

    Les symptômes de la tendinite du mollet (tendinopathie) évoluent selon 4 stades :

    - Douleurs du tendon survenant après des activités sportives et cédant facilement au repos.
    - Douleurs survenant en début d’entraînement pour réapparaître à la fatigue.
    - Douleurs permanentes à l'effort obligeant l'arrêt de ce dernier.
    Ces douleurs peuvent s'intensifier et devenir permanentes lors de la vie quotidienne.
    - Rupture du tendon.

    J'ai remis les pieds au Paradis

    tendinite au tendon d'Achille G :
    talon de la jambe G plus épais que le D

     

    L'examen clinique est morphologique : statique sur un podoscope, biodynamique en marchant. Il comprend un examen local du tendon afin de différencier les diverses formes pathologiques.
    Pour mieux soigner une tendinite. Vous devez toujours amener vos chaussures d'entraînement à la consultation médicale afin que le médecin puisse y déceler une éventuelle usure anormale de la semelle. Cliquez sur la photo pour le strapping du tendon d'Achille !
     

    La durée de vie des chaussures d'un coureur est habituellement estimée à 1 000 km environ

     

    D'autres douleurs

    J'ai remis les pieds au Paradis

      L’épine de Lenoir, ou épine calcanéenne, est une douleur au talon très vive : la personne a l’impression de poser le pied sur un caillou extrêmement pointu.
    Ceci est dû à une calcification du tissu osseux, qui favorise la formation d’un petit morceau de calcaire dans le talon.
    Malheureusement, il n’existe pas vraiment de traitement pour cette forme de tendinite.

    Du repos, le port de semelles orthopédiques (qui apportent parfois un plus en terme de bien-être et soulagent un peu le talon), voire des infiltrations : voici les principales solutions proposées par les médecins.
    D’une manière générale, l’épine de Lenoir disparaît souvent comme elle est venue. Mais cela peut-être long, 3-4 ans parfois...
    En attendant, la pratique du sport est mise entre parenthèses en raison de la douleur.

    J'ai remis les pieds au Paradis

     

    La tendinite de la patte d’oie peut être causée par de mauvaises chaussures.
    Si vous courez avec des running qui ne sont pas adaptés à votre pied, cela peut provoquer une douleur dans le genou, au niveau des muscles associés aux 3 tendons qui s’accrochent à l’intérieur du genou à la manière d’une "patte d’oie" : le sartorius (ancienne nomenclature : muscle couturier), le muscle gracile et le semi-tendineux.

    Mais, même blessé, le genou nous conduirait trop loin... du pied.
    Il faut cependant savoir qu'un problème "plus haut" (genou, hanche, dos...) a presque toujours pour origine un problème "plus bas" comme dans cet exemple où de mauvaises chaussures sont souvent la cause de ce type de tendinite.
    Raison de plus pour prendre soin de nos pieds !

     

    L'entorse

    Une entorse est la lésion d'un ou plusieurs ligaments, sans déplacement de l'articulation (luxation)

    J'ai remis les pieds au Paradis

      La lésion peut aller d'un simple étirement (entorse bénigne) à la rupture totale (entorse grave) en passant par la déchirure de quelques faisceaux (entorse de gravité moyenne)
    L'entorse bénigne est aussi appelée "foulure".
    Les ligaments, constitués de plusieurs faisceaux, forment des tissus fibreux très résistants et peu extensibles, qui unissent les os entre eux pour former une articulation.
    Lors d'un traumatisme (choc, mouvement contraire), l'articulation peut se retrouver dans une position qui dépasse son amplitude naturelle, entraînant une lésion douloureuse.

    Les chevilles sont les plus susceptibles de subir une entorse

    J'ai remis les pieds au Paradis

    un faux-pas et la cheville peut tourner
    (© Jean-Michel Herou)

     

    L'entorse de la cheville

    Les chevilles foulées sont le type de blessures musculo-squelettiques le plus fréquemment rencontré par les équipes de premiers secours.
    Aux États-Unis, chaque jour, plus de 23 000 personnes ont besoin de soins médicaux pour des entorses à la cheville.

    Les entorses à la cheville sont des blessures sportives fréquentes qui se produisent également pendant les activités quotidiennes.
    Un mauvais mouvement de torsion de l’articulation de la cheville peut avoir lieu quand le pied est posé maladroitement, lorsque le terrain n’est pas plat, ou lorsque l’articulation est soumise à une force plus importante que d’ordinaire.

    J'ai remis les pieds au Paradis

    L’articulation de la cheville adulte se compose de trois os

    - Le tibia : l’os principal de la jambe inférieure. Il supporte la majeure partie du poids du corps.
    Sa partie inférieure forme la malléole médiale (épiphyse inférieure : malléole interne et plafond), la bosse à l’intérieur de la cheville.
    - La fibula (ou péroné) : le plus petit des deux os de la jambe inférieure.
    Sa partie inférieure forme la malléole latérale (malléole externe), la bosse à l’extérieur de la cheville.
    - Le talus (ou astragale)

    J'ai remis les pieds au Paradis

    J'ai remis les pieds au Paradis

    J'ai remis les pieds au Paradis

    Soigner : déterminer la gravité de la blessure

    Les signes d'une entorse sont : l'enflure, la douleur, les ecchymoses et la difficulté à bouger la cheville après le traumatisme.
    Essayez alors de poser le pied par terre et de vous appuyer dessus.
    - Si vous arrivez à faire bouger votre cheville assez facilement, c'est que vous avez une simple foulure.
    « Soit le blessé peut continuer à poser son pied et à marcher.
    Si le gonflement est faible, il n’y a pas d’urgence » *
    - Si vous ne parvenez pas à la faire bouger et qu'elle gonfle, c'est une entorse.
    « Soit le blessé se plaint d’une douleur très forte .
    Un craquement et
    l’impossibilité de poser le pied doivent alerter.
    Une consultation chez le médecin s’impose, car le diagnostic peut parfois être plus grave. » *

    * Jean-Marie Coudreuse, responsable de l’unité de médecine du sport à l’hôpital Salvator de Marseille

    Soigner : les gestes à connaître

    Quoi qu’il en soit, la prise en charge initiale de l’entorse tient en quatre lettres faciles à retenir : elles se résument au protocole GREC, conseillé par de nombreux médecins.

    - G pour Glace. Le glaçage local doit être le plus précoce possible ;
    - R pour Repos. Il est nécessaire de réduire la marche et de placer l’articulation de la cheville au repos ;
    - E pour Élévation. Et ce pour drainer l’œdème ;
    - C pour Compression. De la simple chevillère au strapping, il est nécessaire de bien maintenir la cheville.

    Glaçage et bombe de froid

    L'utilisation de sacs de glace ou de bombe de froid est recommandée pour diminuer l'enflure de la cheville et la douleur.
    - N'oubliez pas d'envelopper votre cheville dans un tissu (un tee-shirt fait très bien l'affaire) avant de poser la glace dessus ou utilisez une vessie en caoutchouc. Cela évite une éventuelle brûlure par le froid.
    - Ne laissez pas ce sac trop longtemps sur votre cheville mais renouvelez l'opération toutes les 3 heures pendant 2 jours si la douleur persiste.

    Concernant les bombes de froid, il est déconseillé de pulvériser le produit à moins de 25 centimètres de la cheville. Là encore, il s'agit d'éviter une brûlure.

     

    Repos

    Ne posez pas le pied par terre juste après le traumatisme.
    Ne marchez pas sur le pied touché, même pour rejoindre le banc de touche ou les vestiaires !
    Faites-vous porter par quelqu'un ou utilisez des béquilles pour vous déplacer.
    La cheville devra être au repos pendant 24-48 heures pour éviter que la lésion ne s'aggrave.

    Élever

    Dans la journée, surélevez-votre cheville au niveau du thorax.
    En clair, allongez votre jambe le plus souvent possible. Cela évitera que la cheville continue de gonfler.
    La nuit, n'hésitez pas à poser le pied sur un oreiller ou un gros coussin pour que la cheville touchée soit légèrement plus haute que le reste de votre corps.

    J'ai remis les pieds au Paradis

     

    Compression

    Il va falloir strapper * votre cheville !

    * Cliquez sur la photo pour consulter le dossier de Marie Rialland (L'Internaute) "Pas à pas : le strapping thérapeutique de la cheville"

    Cette contention "thérapeutique" a pour objectif d'immobiliser et de protéger la cheville.

    La durée d'immobilisation sera
    - de 5-8 jours pour une entorse bénigne et
    - de 12-15 jours pour une entorse moyenne.

    Quelques modèles de chevillères

    J'ai remis les pieds au Paradis

    J'ai remis les pieds au Paradis

    J'ai remis les pieds au Paradis

    J'ai remis les pieds au Paradis

    chevillère strapping chevillère strapping et lacet chevillère ligamentaire 'Push-med' chevillère à lacets

    Et après ?

    « Une entorse ne se remet pas toute seule. 

    Le premier facteur d’entorse est... une entorse précédente

    J'ai remis les pieds au Paradis
    pour renforcer votre cheville,

    vous pouvez faire des exercices,
    la piscine est idéale pour cela
    (© Sean Gladwell - Fotolia.com)

    J'ai remis les pieds au Paradis
    chevillère élastique de fort maintien
    'thuasne-ortel'

     

    Après une lésion, vous perdrez de la force et de la stabilité. Le seul moyen de récupérer totalement sera donc une visite chez le kiné. Ne négligez pas non plus l’échauffement avant toute activité physique.
    Et cela passe aussi par les chevilles
    » *

    * Jean-Marie Coudreuse, op. cit.

    Rééduquer

    Selon la gravité de l'entorse, vous pourrez recommencer le sport après 2 à 12 semaines de "convalescence".
    Certains sports, comme le basket, le football ou le rugby, nécessitent plus de repos pour la cheville que d'autres.
    La natation, le vélo ou le footing sont des activités qui sollicitent moins la cheville, où il y a moins de chocs.
    Cependant, quel que soit votre sport, vous n'êtes pas à l'abri d'une "rechute".
    D'où l'utilité de rééduquer et renforcer la cheville.

    Pour cela, vous pouvez effectuer des exercices, notamment en piscine.

    De plus en plus de sportifs espèrent éviter les entorses en faisant des strapping "préventifs" ou en utilisant des chevillères souples pendant leur pratique du sport.

    Mais cela ne constitue pas une garantie...

     Dans tous les cas,
    la pratique
    conseillée est évidemment de consulter un spécialiste de la rééducation

     

      

    Prendre son pied ? 

    J'ai remis les pieds au Paradis

    Kandâsana

     

    Une explication - non certaine - de l'expression « prendre son pied » est la suivante : lorsque les corsaires ramenaient leurs trésors, ils le convertissaient en or : un tiers pour le roi, un tiers pour l'armateur et le dernier tiers pour l'équipage. Pour se départager l'or restant équitablement, ils en faisaient des petits tas de 1 pied de haut (soit environ 33 cm). Ensuite, suivant la hiérarchie, chacun prenait son « pied », le tas d'or de 33 cm de haut qui lui revenait. Et comme souvent, les pirates prenaient ce « pied » pour s'offrir la compagnie de prostituées. Aujourd'hui, il ne subsiste plus dans cette expression que l'idée du plaisir (pas uniquement sexuel d'ailleurs) sans l'idée d'argent.
    Une autre explication serait une coutume issue de la Grèce antique, époque où les femmes avaient l'habitude de saisir leur pied à la main pendant l'acte sexuel, afin d'augmenter leur plaisir lors de cet acte qui ne les mettait pas forcément en valeur. D'où l'expression actuelle.

    fr.academic.ru

     

    Après tout ça vous ne vous y prendrez plus comme un pied pour vos pieds !
    J'espère que vous partirez du bon pied, même si vous vous levez du pied gauche...

    À bientôt !

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    « J'ai mis les pieds au ParadisBestioles »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :