• 0ngles bizarres 1-couleurs

    Retour Ongles bizarres - Généralités

    Ongles bizarres

    Couleurs

    Vous pouvez évaluer votre état de santé selon la couleur de vos ongles

    Rosée – normale ;

    Rougeâtre – troubles cardiaque, hypertension, abus d’alcool.

    Verte – résultat d’une infection à pseudomonas, habituellement causée par l’environnement. Ceux dont le système immunitaire est déjà faible sont très sensibles à ce type d’infection de l’ongle, qui le rend souvent verdâtre.

    Violacée – troubles circulatoires.

    Ongles blancs

    0-Info Ongles bizarres

    Des ongles blancs, pour la plupart, et plus sombres sur les bords, peuvent indiquer des problèmes de foie, comme l’hépatite. Sur la photo ci-dessus, vous pouvez voir que les doigts sont également jaunâtres, ce qui est un signe de jaunisse, une autre affection du foie.

    Des ongles blancs avec du rose près des bouts sont un signe de cirrhose du foie.

    Des ongles très pâles, ou ivoire, peuvent aussi parfois, outre de maladie de foie, être le signe de très sérieux problèmes de santé, tels que :

    Anémie, sang pauvre (voir Déformations - Ongles en cuiller)

    ♦ Insuffisance cardiaque congestive

    ♦ Troubles aux reins

    Malnutrition (voir Stries-Fissures - La malnutrition)

    ♦ Tuberculose

     

    Ongles bleuâtres

    0-Info Ongles bizarres

    Le terme médical d’ongles bleus est une cyanose qui peut être le signe de divers troubles et devrait être examinée. Alors que les températures très froides peuvent ralentir temporairement le flux sanguin dans la peau causant une couleur bleuâtre, cette couleur devrait disparaître dès que vous vous réchauffez.

     

    La maladie de Raynaud

    Dans la maladie de Raynaud *, les doigts et les orteils blanchissent puis deviennent bleus, et peuvent s’engourdir ou être douloureux lorsqu’ils sont exposés au froid.

    Le problème est une sensibilité excessive des nerfs qui contrôlent le flux sanguin dans les petites artères des doigts, des orteils, du nez et des lobes de l’oreille.

    ♦ Des ongles plats peuvent également évoquer le syndrome de Raynaud.

    * Tricolores
    Par temps froid
    , la maladie de Raynaud a pour effet de changer la couleur des doigts de pieds. Ils deviennent d'abord blancs, puis bleus, puis rouges avant de reprendre leur couleur naturelle. Le mécanisme est encore mal compris, mais il est lié aux vaisseaux sanguins des orteils qui se contractent momentanément, induisant un changement de teinte. Autre conséquence, les doigts de pieds sont glacés et engourdis.
    Les mêmes phénomènes s'observent sur les doigts, les lèvres, le nez et les lobes des oreilles.
    La Maladie de Raynaud touche particulièrement les femmes, les habitants des pays froids et les personnes très stressées. Certains traitements parviennent à atténuer ses effets en dilatant les vaisseaux sanguins.
    (JM Dupuis 02/2013) - voir J'ai mis les pieds au Paradis

     

    Ongles jaunes

    0-Info Ongles bizarres

    Des ongles jaunes peuvent indiquer des désordres internes longtemps avant que d’autres symptômes apparaissent. Il pourrait s’agir du système lymphatique, respiratoire, du diabète ou d'un trouble du hépatique (foie)... Une des causes les plus courantes des ongles jaunes est une infection fongique.

    Avec ce syndrome, les ongles épaississent et la nouvelle croissance ralentit. Cela se traduit par une coloration jaunâtre des ongles. Au fur et à mesure que l’infection s’aggrave, le dessous de l’ongle peut se rétracter, et les ongles épaissir, s’effriter, ne pas former de cuticule et l’ongle peut se détacher par endroits.

    Le syndrome des ongles jaunes est souvent un signe de la maladie respiratoire, comme la bronchite chronique.

    Il peut également être lié à un gonflement des mains (lymphoedème).

    Dans de rares cas, les ongles jaunes peuvent indiquer un état plus grave comme une affection sérieuse de la thyroïde, une maladie pulmonaire, le diabète ou le psoriasis (voir Autres altérations)

    Si les ongles des pieds s'épaississent, puis deviennent jaunes et hideux, il s'agit probablement d'une infection fongique sous l'ongle appelée onychomycose (voir plus bas). Elle peut s'installer et se développer sur plusieurs années sans que vos ongles ne changent d'aspect ni que vous ne ressentiez de douleurs. Au stade suivant, vos ongles commencent à devenir jaune puis noir et à dégager une odeur nauséabonde. À ce stade avancé, l'infection peut même se propager aux autres orteils ainsi qu'aux mains.

    Les personnes vulnérables à ce genre d'infection sont celles atteintes de candidose, de diabète, de maladies auto-immunes - comme la polyarthrite rhumatoïde - ou de troubles de la circulation.

    • Dans les cas graves, les produits antifongiques sans ordonnance ont peu de chance de venir à bout de l'infection (JM Dupuis)

     

    Ongles des pieds noirs

    J'ai mis les pieds au Paradis

    entrainement-sportif.fr

    L'ongle noir, ou hématome sous-unguéal, est la conséquence d'un choc direct violent sur l'ongle (suite d’un traumatisme sur la plaque unguéale, tels la chute d'un objet lourd ou, en sport, un coup de crampon) ou, notamment en course à pied, de micro-traumatismes répétés à chaque foulée. Le sang s'accumule sous l'ongle, qui prend alors une couleur noire.

    Cette lésion douloureuse est fréquente chez les footballeurs, rugbymen, volleyeurs, basketteurs, joueurs de tennis, randonneurs, skieurs… chaque fois que le pied tape dans le fond de la chaussure durant le geste sportif.  Cette lésion survient aussi chez le coureur à pied dont les ongles, mal coupés, butent de façon répétitive au bout de la chaussure, surtout sur terrain avec dénivelé important. Les gens qui ont des métiers debout comme cuisiniers, boulangers, déménageurs, maçons, facteurs… sont aussi concernés.

    L'ongle noir est un saignement sous l'ongle (entre l'ongle et le lit unguéal mais ne peut s'évacuer) lorsqu'il vient buter au fond de la chaussure lors d'une course longue par exemple. La douleur est vive. Le sang s'accumule en lésion rouge, puis noire, hématome visible sous l'ongle, et la pression qu'il entraîne augmente encore la douleur qui devient vite intolérable.

    ♦ Si vous n'évacuez pas l'hématome, l'ongle tombera quand même dans les semaines qui suivent et la repousse du nouvel ongle prendra plusieurs mois (10 à 12). Mais l'orteil restera sensible et douloureux, vous obligeant pendant quelque temps à arrêter le sport le cas échéant.

    Il faut rapidement désinfecter l'ongle, évacuer le sang de l’hématome en perçant l'ongle, pour retirer la pression, diminuer la douleur et préserver l'ongle, dans les 48 heures maximum, à la rigueur, quelques jours après le traumatisme...

    Le soin est simple et soulage immédiatement mais doit être effectué dans de bonnes conditions d'asepsie.  Si vous doutez, faites-le faire par un spécialiste de santé.

    J'ai mis les pieds au Paradis

    • Il suffit de percer l'ongle par 1-2 trous, en appuyant franchement, pour que le sang s'évacue. Ce trou peut être percé par une petite tige métallique (trombone de bureau par exemple) chauffée avec un briquet ou une allumette.
    • Tant que le sang ne s'écoule pas c'est que le trou n'a pas été percé suffisamment loin.
    • Cette opération est indolore car l'ongle est insensible mais elle devient douloureuse si le lit unguéal est touché.
    • Une fois le sang évacué, nettoyez avec un antiseptique et recouvrez d'un petit pansement protecteur hydrocolloïde ou sec.
    • L'ongle restera un peu décollé mais un nouvel ongle repoussera en-dessous et fera tomber celui qui a souffert.
    • Vous pouvez reprendre votre activité en protégeant bien l'ongle.

    Prévention

    • Le port d'une paire de chaussures une pointure au-dessus peut s'avérer efficace car en course le pied gonfle et s'allonge. Mais prendre une pointure trop grande est aussi une erreur car le pied, mal tenu, risque alors de glisser vers l'avant...
    • Lacer ses chaussures en réalisant un double nœud à l'avant, permettra d'éviter ce mouvement de va-et-vient du pied (voir J'ai remis les pieds au Paradis)
    • Attention ! Il s'agit juste de conserver la même tension en bout de chaussure, il ne faut donc pas serrer exagérément le lacet ce qui aurait pour effet de comprimer le pied sur l'arrière au niveau du tendon d'Achille et risquerait d'occasionner une tendinite due aux micro-traumatismes infligés à chaque foulée ! (entrainement-sportif.fr)