• 1-Naturopathie

    Page mise à jour en septembre 2018

     

    La naturopathie est peut-être la plus connue des médecines non conventionnelles, et en même temps celle que le client / patient [1] lambda aurait le plus de mal à définir.

    [1] Les naturopathes n'ont pas le droit d'utiliser la notion de "patient". Ils doivent dire "client." D'un point de vue étymologique, cette obligation juridique ne semble pas justifiée. En effet, le patient est tout simplement celui qui souffre et non pas simplement le "client" du médecin. Toutefois, tout au long de l'article j'utiliserai * le mot client pour ne pas donner de mauvaises habitudes aux lecteur / naturopathe.

    * Augustin de Livois, IPSN (Institut pour la Protection de la Santé Naturelle), extraits de la Newsletter du 12 février 2015

     

    L'absence de reconnaissance officielle de ce métier et de ses compétences en Europe ne facilite pas les choses. Seule l'Allemagne offre un vrai cadre pour cette profession avec le diplôme de Heilpratiker.

    Mais le fondateur de la naturopathie [moderne], le Dr Benedict Lust (1870-1945) et ses héritiers proposent un cadre précis que l'on retrouve d'un bout à l'autre du globe.

    Pour le praticien naturopathe, la maladie est liée à l'encrassement des humeurs, c'est-à-dire des liquides qui circulent dans le corps : sang et lymphe notamment. En cela, les naturopathes reprennent le langage d'Hippocrate ou de sainte Hildegarde de Bingen. Cela explique l'importance du traitement des déchets pour les naturopathes, et le travail qu'il feront avec vous sur les émonctoires : la peau, le foie, les reins, les intestins et les poumons. De là viennent toutes les propositions de drainage que l'on retrouve un peu partout en médecine naturelle.


    Les quatre règles d'or

    De l'Antiquité à nos jours, ce qui fait le bon naturopathe, et plus généralement le bon thérapeute, sont les quatre règles latines suivantes :

    1. Primum non nocere : d'abord ne pas nuire. Un naturopathe cherchera toujours la solution qui convient le mieux au patient dans la situation où il se trouve, y compris de l'envoyer chez un médecin si son analyse l'exige.
    2. Vis medicatix naturae : la nature recèle son propre pouvoir de guérison. Le corps du patient/client détient des solutions pour le guérir. Le travail du naturopathe est de faciliter ce travail d'autoguérison.
    3. Tolle causam : il faut remonter à la cause. En travaillant sur la cause de la maladie (par exemple un environnement délétère), on aura plus de chances de bien soigner le patient/client.
    4. Docere : enseigner. Le thérapeute est un guide qui accompagne le malade sur le chemin de la guérison.

    Serment d’Hippocrate sous la forme d'une croix.
    Manuscrit byzantin du XIIe siècle. Wikipédia.

     

    Un exemple

    Selon Stéphane Grand, naturopathe, directeur de l’Institut Natur’Alpes et organisateur des Académies de Naturopathie et des Pratiques de Santé, vous êtes sujet au stress si :

    • votre cœur bat la chamade
    • votre visage devient écarlate
    • vous avez chaud, et vous suez
    • vous risquez de vous fâcher sans raison apparente.

     

    Stéphane Grand propose quelques astuces simples pour diminuer rapidement votre réponse au stress. Selon lui :

    • L'astuce est de faire croire à votre cerveau que la situation n’est pas menaçante. Pensez à quelque chose de positif, de plaisant et d'apaisant (une image, un événement, un moment) pour essayer d'atténuer votre réponse au stress.
    • Prenez quelques minutes pour utiliser l’énergie accumulée par votre corps pour essayer d'écouter votre émotion et la calmer. Marchez dans l'escalier ou changez d'atmosphère en allant prendre de grandes inspirations d'air frais à l'extérieur.
    • S’il vous est impossible de relâcher cette énergie accumulée (parce que vous êtes pris dans la circulation, par exemple), respirez profondément plusieurs fois. Ou encore, contractez et puis relâchez plusieurs fois vos abdominaux ou fléchissez vos bras et jambes.

     

     

    Pour aller plus loin

    Vous pouvez vous rendre sur les sites des fédérations de naturopathie, ainsi que voir le travail réalisé par Jean-Yves Billien sur le sujet :

     

     

    D'autres liens intéressants

    Voir aussi

     

     

     

    Haut de page