• 3-Close combat

    Page créée début novembre 2020

    Le Close combat, littéralement combat rapproché, est une forme de combat au corps à corps fondé sur les arts martiaux japonais, essentiellement KaratéJudo et Jiu Jitsu. Le close combat ayant été créé pour la guerre et développé pendant la Seconde Guerre mondiale par des militaires anglais, il se caractérise par un amalgame de techniques létales, ou tout au moins incapacitantes – contrairement aux sports de combat.

    Close combat illustration

    Le Close Combat : La loi de la survie (MMArtial)

    Une technique d'autodéfense

    Les principes du Close combat sont fondés sur des habiletés motrices simples, mais efficaces, et visent principalement à mettre hors d'état de nuire un ou plusieurs adversaires. Les frappes sont dirigées en priorité vers les zones sensibles et les techniques sont apprises pour être utilisées lorsque le stress est à son paroxysme.

    Les origines du close combat > voir MMArtial

    Un des pères du close combat > voir MMArtial

    Le retour du Close Combat

    Le Close Combat réapparaît dans les années 1980, notamment grâce à un homme, le lieutenant-colonel Raymond H. A. Carter. C’est un officier supérieur de la Gendarmerie nationale française, connu internationalement dans le monde des arts martiaux.

    Il cherche à moderniser le Close Combat en travaillant sur des situations nouvelles ou dans des lieux précis. Depuis son enfance, Raymond est passionné par les arts martiaux, il obtient une ceinture noire d’Aïkido et cherche constamment à améliorer l’auto-défense et la vigilance en s’appuyant sur des situations du quotidien.

    Raymond H. A. Carter insiste sur le fait d’avoir un bon physique et de bonnes notions de combat pour développer par la suite sa vigilance et son mental pour mieux appréhender le conflit. Sa recherche et son expérience dans les arts martiaux lui permettent d’inventer de nouvelles techniques notamment dans le combat aquatique.

     

    Raymond H. A. Carter en kimono

    Son travail, sa carrière et son expérience lui permettent d’être reconnu aujourd’hui par beaucoup comme le père du Close Combat moderne.

    En tant que système orienté vers un objectif stratégique, le close combat compose nécessairement un ensemble ouvert capable d'intégrer toute nouvelle donnée capable d'en améliorer l'efficacité. Il s'oppose également en ce point aux styles traditionnels qui sont des systèmes fermés (codifiés), et qui tendent à se dupliquer entre professeur et élève, identiquement à eux-mêmes.

    Néanmoins, le close combat n'est pas aussi éloigné de la "voie du guerrier"* que ce que l'on pourrait croire en première approche. À vrai dire, nombreux sont les militaires spécialisés, à l'instar du lieutenant-colonel Raymond H. A. Carter...

    Dans la série télévisée Person of Interest un très bel exemple est fourni de cette technique de combat.

    MMArtial - Wikipédia

    Différence du close combat avec les arts martiaux et les "self-défense"

    Beaucoup de choses différencient le Close Combat des arts martiaux et l'auto-défense.

    Tout d’abord, on ne retrouve pas dans le Close Combat, une certaine spiritualité qui est connue dans les arts martiaux. Par exemple, on ne cherche pas à s’entraîner pour trouver une réponse sur le sens de la vie ou à viser une tranquillité d’esprit.

    De même, on n’obéit pas à une certaine déontologie comme dans une auto-défense. Le Close Combat ne se contente pas de contre-attaquer un ennemi, il cherche aussi à anticiper et faire échouer un futur conflit. Bien qu’il existe des points communs avec l'auto-défense comme la simplicité des mouvements, l’efficacité ou les actions à exécuter sous un stress important, sa grande différence se retrouve dans le cadre légal.

    Il faut garder à l'esprit que le Close Combat a été créé pour la guerre. Ainsi il ne s’agit pas de répliquer seulement à une attaque. Le pratiquant peut commencer un combat et n’est pas obligé de respecter la proportionnalité des coups reçus. Il peut donc blesser gravement ou même tuer son adversaire. C’est donc la principale différence avec les disciplines d'auto-défense civiles (Krav Maga, Katal…) où l’on apprend à respecter la notion de légitime défense et agir d’une façon proportionnelle à une attaque.

    Un pratiquant de Close Combat doit donc de nos jours s’adapter aux lois. Les techniques sont donc modifiées pour garder leur efficacité tout en restant dans le cadre légal. Par exemple en France, il faut connaître l’article 122-5 du Code Pénal qui porte sur la légitime défense et la proportionnalité de la défense. Il faut aussi connaître l’article 73 du Code de procédure pénale qui explique l’appréhension d’un individu violent et sa conduite devant les forces de l’ordre.

    MMArtial

    Disciplines cousines du close combat dans le monde

    Wikipédia

    • Systema, art martial russe utilisé par certains groupes des forces spéciales russes, créé à partir d'observations par les scientifiques de certaines techniques utilisées dans différents arts martiaux connus en Russie et dans le monde. Depuis la dissolution de l'URSS (26/12/1991), la pratique du Systema est ouverte à tous.
    • Kapap-Lotar (krav panim el panim) israélien, enseigné uniquement dans un cadre militaire, le Kapap civil n'a plus rien à voir avec les principes de combat militaire, il n'est pas pris en compte)
    • Krav-maga israélien (uniquement le krav maga enseigné dans un cadre militaire, le krav maga civil qui n'a plus rien à voir avec les principes de combat militaire n'est pas pris en compte)
    • T.I.O.R. - Techniques d'Intervention Opérationnelles Rapprochés - utilisé par les militaires de l'armée française. Le TIOR a récemment été complété par le C4, nettement plus agressif et offensif pour les forces spéciales et l'infanterie. 
    • Combat 56 : technique de combat rapproché inventée par un Polonais, le major Arkadiusz Kups, ancien soldat membre d'un commando d'élite. Développé pour la troupe d'élite spéciale conçue pour agir derrière des lignes ennemies, le combat 56 reste une méthode pour militaires, policiers, ou autres professionnels de la défense.
    • Francombat : art martial français créé en 1988 fondé sur la stratégie, la compréhension des rapports humains. Ses pratiquants sont reconnaissables à leur kimono rouge pour les ceintures noires, noir pour les grades primaires.
    • Stenka ou stenka na stenkou : art martial russe dérivé du pugilat traditionnel russe. Il a la particularité de pouvoir se pratiquer en équipe.

    Techniques de close combat

    En fait le close combat comporte quelques coups d'attaque dont l'étranglement japonais, le bronco (1), le téléphone, le chin jab (2), la ceinture latérale de nuque, la langouste et le marteau.

    Selfdefense59 [archive sans media]

    (1) Le bronco par Aide-moniteur (CIP)

    [https://www.youtube.com/watch?v=XbXlXmWc7pg] YouTube 20 avril 2008 

    (2) Le chin jab - Carl Cestari

    [https://www.youtube.com/watch?v=N9tA9kWHk7w] YouTube 27 mars 2009

     

    Documentation

    Voir

    Glossaires

    * Codes et principes moraux

     

     

     

    haut de page