• Petit lexique de la bonne fame

    Petit lexique de la bonne fame

     

    Voici une liste étroitement liée à l'article :

    La bonne fame n'aime pas les gros maux

     

    Mais n’oubliez pas !

    Les symptômes marqués* doivent être examinés au préalable par le médecin avant que ne soient utilisées les plantes médicinales.

    ⑥ Angine  

    Inflammation du pharynx, des amygdales, d'origine virale (80 % -souvent 'angine rouge') ou microbienne (20 % -souvent angine 'rouge à points blancs' avec en général fièvre).
    Douleur vive, déglutition difficile. Respiration gênée, parfois sifflante.
    Voix altérée...*
    Quelquefois ganglions.

    Attention : si l'angine est une affection courante, elle n'est pas banale et il faut toujours demander conseil à son pharmacien ou consulter un médecin.

       
    ⑥ Aphonie  

    Perte plus ou moins importante de la voix d’apparition rapide (aiguë) ou durant dans le temps (chronique)*
    C'est ce que l’on appelle communément une 'extinction de voix' (voir Laryngite)

    Généralement précédée d’une dysphonie (modification du timbre de la voix), peut être due à : stress, angoisse, trouble psychologique (hystérie, traumatisme), trouble psychiatrique...

       
    ① Asthme  

    Gêne respiratoire caractérisée par des crises nerveuses d'oppression*

    ② Bronchite  

    Succédant la plupart du temps à une rhinopharyngite, inflammation des grosses et moyennes bronches (rhume 'de poitrine') causée par le froid ou un excès de la voix.
    Débute avec une toux sèche, irritante, brûlante et douloureuse (poitrine) à laquelle succède après 3-5 jours une toux grasse avec expectorations colorées (aiguë).
    Si fièvre ou traînante, consulter. Doit être surveillée chez les sujets à risque : personnes âgées (risque de bronchite chronique), enfants en bas âge (risque de bronchiolite pouvant provoquer une dépression respiratoire avec hospitalisation d'urgence), personnes souffrant d'asthme, mucoviscidose, insuffisance respiratoire, fumeurs (la bronchite chronique leur ouvre la porte à des maladies plus graves : insuffisance respiratoire puis cardiaque, augmentation du risque du cancer du poumon)

       
    ① Dyspnée  

    Gêne respiratoire -essoufflement- causée par la difficulté de passage de l'air dans les poumons*
    Se rencontre dans diverses maladies.

    ① Emphysème pulmonaire  

    Les vésicules pulmonaires se dilatent plus qu'à l'ordinaire et ne peuvent plus se contracter normalement, d'où grande gêne respiratoire*
    L'emphysème pulmonaire (...) est exprimé par une toux sèche et quinteuse (1) (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux, 1896)
    (1) Voir ce mot à : La bonne fame n’aime pas... (② Bronchite, trachéite – Guimauve)

    ⑥ Enrouement  

    Affection du larynx caractérisée par le son voilé et sourd de la voix.
    Si le trouble persiste, consulter le médecin.

    ④ Fluxion de poitrine  

    Congestion avec inflammation des organes respiratoires* due généralement au froid.
    État grave nécessitant l'appel immédiat du médecin.

    Grippe  

    Syn. : influenza. Maladie infectieuse fréquente et contagieuse (contagiosité de 4-5 jours, la salive étant la voie par excellence de contamination ; temps d'incubation : 2-3 jours) causée par 3 virus de la même famille (Myxovirus influenzae A, B et C), touchant les oiseaux et certains mammifères.
    Apprenez à bien la différencier d'un simple refroidissement pour cesser d'appeler tout et n'importe quoi ''grippe''...
    Symptômes typiques : fièvre élevée (au dessus de 39°C) qui survient rapidement et brusquement, associée à des frissons dus à son augmentation rapide, maux de tête importants, fatigue extrême, douleurs dans les articulations, courbatures dans les membres (jambes par exemple), toux sèche, maux de gorge, rhume, nausées...*
    Attention, pour un diagnostic exact, nécessaire notamment pour les groupes à risques, seul un médecin est capable de clarifier s'il s'agit d'une grippe ou d'un refroidissementVoir ② Guimauve (La bonne fame n’aime pas...) –Voir aussi Info Grippe

       
    ⑤ Hoquet  

    Contractions brusques du diaphragme accompagnées d'une aspiration bruyante de l'air.
    Généralement sans gravité (voir le § qui lui est consacré à La bonne fame n'aime pas...)

    ⑥ Laryngite  

    Causée par une inflammation du larynx qui entraîne une extinction de voix et une toux rauque avec la possibilité d'une gorge douloureuse (voir Aphonie)
    L'ennemi N'1 des chanteurs, des professeurs, des orateurs !
    Traumatisme direct (sportifs), paralysie des nerfs moteurs, paralysie bilatérale des muscles, intervention chirurgicale...
    Tumeur cancéreuse liée à la consommation massive de tabac et d’alcool...
    Le traitement est dépendant de la cause (traitement symptomatique).
    Les symptômes les plus fréquemment rencontrés en pathologie laryngée sont :
    l'enrouement, la dyspnée. Plus rarement la dysphagie (difficulté à avaler)
    Les laryngites peuvent être banales -aiguës. Elles sont dues à un virus, le plus souvent celui de la grippe, plus rarement celui de la diphtérie (croup). Le patient se plaint d'un enrouement accompagné d'une douleur quand il avale. Ce sont essentiellement les cordes vocales qui sont plus ou moins infiltrées -œdème.
    La laryngite suffocante est une pathologie de l'enfant s'accompagnant d'une infection par le streptocoque hémolytique. Le jeune patient souffre d'une dyspnée et d'une atteinte de l'état général avec asthénie (fatigue). L'œdème du larynx est en général infectieux.
    La laryngite chronique présente des causes nombreuses (évolution d'une laryngite aiguë, surmenage vocal, abus du tabac et de l'alcool)...

     
    Maux de gorge
     

    Irritation, inflammation, picotement, douleur.
    Il faut bien faire la différence entre une atteinte de l’arrière-gorge (pharyngite ), du larynx (laryngite) ou des amygdales (angine)

    (Bien-être & Santé) Vu dans Soins d'hiver Voir aussi...

    Angine : ⑥ Angine (dans ce lexique)

    Laryngite : ⑥ Laryngite (dans ce lexique) - Soins de la voix

    Pharyngite : pharynx - Grippe... rhumes, virus et Cie

    ⑦ Pectoral  

    Adj. et nom. Relatif à la poitrine. Un type de muscle.
    Propriété thérapeutique d'une substance utilisée pour fortifier le système respiratoire –①②③④ Hysope, Arbre à saucisses (ci-dessous)...

    Petit lexique de la bonne fameArbre à saucisses en Ouganda (Murchison Falls National Park)

    L'Arbre à saucisses ou Saucissonnier (Kigelia africana) est un arbre réputé originaire du Sénégal que l'on trouve en Tanzanie, au Mozambique, dans les zones humides de l'ouest du Kenya et jusqu'au nord de l'Afrique du Sud, où les Afrikaners le nomment worsboom (et les anglophones : Sausage tree).
    Outre un usage alimentaire (contenu fibreux des gros fruits bruns pendant en grappes souvent réputé non comestible pour l'homme mais localement mangé cuit) ou décoratif (introduit dans certains jardins), on se sert en Afrique de la pulpe de son fruit pour raffermir la peau et tonifier la poitrine féminine (pectorales).
    Cet arbre produit des flavonoïdes veinotoniques et des saponosides. On en tire des huiles essentielles qui contribueraient aux mêmes effets.
    On tirait aussi de son écorce des remèdes localement réputés efficaces contre les morsures de serpent et les maux de dent ou d'estomac (Wikipédia)

    Petit lexique de la bonne fame
    Arbre à saucisses : répartition

    Reprise

     

    Il est bien évident qu’après une affection pulmonaire, une atteinte à la gorge, il faut reprendre en douceur les exercices respiratoires (et les autres !) et les doser graduellement (pas trop de difficultés au début) au fur et à mesure que l’on reprend des forces.

     

     

    ③ Sinusite, sinus

     

    Syn. : rhino-sinusite. Inflammation des muqueuses qui recouvrent l’intérieur des sinus.
    La sinusite aiguë ne dure pas plus de 4 semaines et ne réapparaît pas plus de 3 fois par an. Dans la plupart des cas, elle suit une infection virale des voies respiratoires supérieures, le plus souvent un rhume (qui semble guéri ou en voie de guérison et qui se complique par l’infection des sinus)
    Si la sinusite aiguë ne répond pas aux traitements habituels ou si elle n'est pas soignée, elle risque d'évoluer vers une sinusite chronique (au-delà de 12 semaines).

    En général, la chronicité s'installe après plusieurs poussées de sinusite aiguë -sinusites récurrentes-, mais il arrive parfois qu'une sinusite aiguë évolue tout de suite vers la chronicité.
    Le plus souvent, la sinusite chronique est due à : allergies (animaux familiers, acariens, pollens...), infection bactérienne ou fongique (champignons), autres substances qui provoquent une inflammation des parois du nez et des sinus... (50-80 % des personnes atteintes de sinusite chronique sont allergiques ou ont une rhinite allergique).
    Autres facteurs possibles : tabagisme actif ou passif ; anomalie anatomique (forme anormale des petits canaux permettant aux sinus de communiquer avec les fosses nasales ou déviation de la cloison nasale) ; natation (irritation due au chlore) ; traumatisme facial (obstruction d'un ou de plusieurs sinus) ; pollution atmosphérique, produits chimiques irritants (exemple : formaldéhyde) ; abcès dentaire qui se propage aux sinus ; reflux gastro-œsophagien non traité (surtout enfants) ; système immunitaire faible ; polypes nasaux ou fibrose kystique ; cocaïne par voie nasale...
    Symptômes typiques : sensation douloureuse de pression au visage, dans la zone des sinus ou d’un seul côté du visage, provenant de l’accumulation de mucus à l'intérieur du (des) sinus, douleur faciale (au-dessus des sourcils, au nez, aux joues, autour et derrière les yeux) : les douleurs s’accentuent lorsque l’on penche la tête vers le bas - congestion nasale - sécrétions nasales : jaunâtres ou verdâtres épaisses et purulentes (infection bactérienne) ou claires (infection virale, pour laquelle les antibiotiques ne sont d’aucune utilité) - fièvre légère et malaise général - diminution ou perte d’odorat.
    Autres symptômes possibles : mauvaise haleine - maux de tête - douleurs aux dents et à la mâchoire du haut - toux grasse (les sécrétions ont tendance à se retrouver dans la gorge)
    En cas de sinusite chronique, les symptômes sont les mêmes que ceux de la sinusite aiguë, mais durent plus longtemps. Il n’y a pas de fièvre.
    Complications possibles. Peut se propager vers les yeux ou le cerveau (très rare) et notamment causer : méningite ; abcès au cerveau ; thrombophlébite des veines des yeux ; ostéomyélite des os frontaux (surtout enfants).
    Les sinusites non traitées ou chroniques risquent, en outre, d’aggraver les troubles respiratoires chez les personnes souffrant d’asthme* (en particulier enfants)
    Traitement : anti-inflammatoires – Eucalyptus (globulus), Thym (①②③) – Menthe poivrée, Pin ()... 

     

     

     

     

     Petit lexique de la bonne fame

    Soins maison pendant l'affection

     

    ... bronchite, mais aussi plus généralement.
    - Prendre du repos.
    - Bien s’hydrater.
    Boire au moins 8 tasses / jour d’eau et de boissons chaudes, comme du thé et des bouillons.
    - Pour aider à liquéfier le mucus et favoriser son expulsion des bronches, maintenir un taux d’humidité de 30 % à 50 % à l’intérieur, en ventilant bien les pièces -au besoin, utiliser un humidificateur à vapeur froide ou tiède.
    Prendre des bains chauds est aussi bénéfique.

    - Tout au long de la maladie, éviter autant que possible l’exposition à la fumée, à l’air froid et aux polluants atmosphériques.

     

     

    ③ Toux

     

    Expiration brusque et involontaire due à l'irritation ou à l'obstruction des voies respiratoires* ; c'est un réflexe salvateur qui répond à un besoin physiologique de l'organisme d'expulser des éléments gênants (poussière, fumée, mucus...) !
    2 types de toux : sèche et grasse.
    Voir § Que cache la toux ? à : La bonne fame n’aime pas les gros maux.

     

     
    ② Trachéite  

    Inflammation de la muqueuse de la trachée. Peut être chronique.
    Toux fréquente, irritative, d'abord sèche et douloureuse devenant grasse au fil du temps : voix enrouée. Douleurs parfois présentes dans le thorax.
    Une fièvre importante peut se déclarer et laisser le malade sans possibilité de quitter son lit.
    Son origine la plus fréquente est infectieuse (virale, bactérienne) diagnostiquée en automne et printemps mais peut aussi être causée par l'inhalation de tabac, fumées, poussières, pollens et autres substances nocives pour le système respiratoire. Consultation conseillée.

       

     

    « La bonne fame n'aime pas les gros mauxAnimaux fantastiques »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :