• ☯ Mimer l'animal 2

    Page complétée en mai 2019

    Mimer l'animal

    Deuxième volet. Voir le premier volet

    ☯ Mimer l'animal 2

    Éléphant yogi et ses amis

    Faire l'animal

    Pour une durée de 10 à 20 minutes (à répéter)

    • Fermez la porte. Le temps de cette expérience, il est indispensable que vous ne soyez pas dérangé.
    • Dès que vous êtes assuré d'être seul et au calme, commencez à imiter l'animal qui vous convient le mieux.
    • Par exemple, respirez comme un chien, la langue pendante, avec un bruit de gorge rauque à chaque bouffée d'air. Flairez le tapis bruyamment, insistez sur les pieds de meuble, tournez en rond, allongez-vous sur une joue, mordillez votre coude ou votre avant-bras, etc.
    • Ou bien, selon vos talents ou votre humeur, miaulez, caquetez, blatérez, feulez, hennissez, meuglez.
    • Et faites les gestes qui vont avec.

    N'imitez pas ! Le but n'est pas de reproduire des sons ou de représenter des attitudes. D'éventuels dons d'imitation ne vous seront ici d'aucune aide. Ce serait même plutôt un obstacle.

    Car il s'agit de vous mettre "dans la peau" de l'animal que vous aurez choisi.

    Ayez des griffes, un bec, un pelage, des cornes, à la demande.

    Laissez venir. Contrôlez peu ou pas du tout.

    Selon les besoins du moment, commencez à grogner ou à geindre. Déréglez votre souffle, traînez-vous par terre. Frottez-vous la tête au mur, ou au sol. Bavez, léchez-vous, ayez des gestes lourds ou aériens. Appliquez-vous, si besoin est, à changer de dents, de muscles, d'odeur. 

     

    Animaux fantastiques

    Tâtonnez pour trouver en vous ces chemins étranges. Vous devrez répéter l'expérience pour y avancer davantage. Aucun résultat garanti. Rien à comprendre. Tout à éprouver.

    Vous constaterez en tout cas très vite que certains chemins sont praticables, d'autres impossibles.

    Ainsi, est-il relativement facile d'être loup, lion ou éléphant ou encore hyène, antilope, ours blanc.

    Au-delà des mammifères s'étendent des zones peu accessibles, sauf exception et sujets heureusement doués.

    Devenir fourmi, tique, mouche, araignée, etc., est chaque fois très difficile.
    Serpents, vers de terre, invertébrés en général sont également d'accès malaisé.
    Les vastes domaines des poissons, des oiseaux, des mollusques offrent relativement peu de prises au transformisme amateur.

    Sans parler de l'empire immense des bactéries, qui demeure presque entièrement clos.

    Finalement, le monde est petit.

    Roger-Pol Droit 101 Expériences de Philosophie quotidienne (2001)

    Vu dans Animaux fantastiques

     

    On fait relâche !

    Malgré le flou qui règne parfois dans le nom des postures, le symbolisme reste intéressant : mârjâra-kishora est le chaton.

    Mârjâra-kishora-nyaya est une doctrine philosophique dans laquelle le croyant s’abandonne à Dieu comme le chaton transporté dans la gueule de sa mère.

    En s’imaginant chaton ainsi transporté le pratiquant peut laisser tout le haut du corps se relâcher complètement à l’expiration.

    ☯ Mimer l'animal 2

    Vu dans la FP Ooreka Marjarâsana : la posture du chat

     

    Le réveil du chat

    ☯ Mimer l'animal 2

     

    Avec ce doux exercice, la colonne vertébrale ainsi que les muscles, tendons et ligaments du cou jusqu’à la voûte plantaire s’assouplissent.

    Ce sont les faces antérieures (poitrine, abdomen…) et latérales (hanches, épaules…) qui travaillent.

    • Effectuez les étirements suivants sur votre tapis de yoga ou dans votre lit *, en les répétant deux fois chacun avant de passer au suivant.
    • Inspirez sur l’extension et expirez à fond avant de relâcher les muscles.
    • Allongé sur le dos, jambes pliées, pieds à plat sur le matelas, tendez les orteils vers le plafond, puis recroquevillez-les.
    • Ensuite, étendez les jambes et pointez-les vers le ciel.
    • Les bras sur votre oreiller, au-dessus de la tête, saisissez le poignet droit avec la main gauche.
    • Dessinez un arc avec votre corps : sans bouger le bassin, le bras gauche tire le droit et entraîne le haut du corps à gauche, tandis que le bas part aussi vers la gauche.
    • Changez de côté.

    Soyez « chat » ! bâillez et prenez conscience de votre environnement en dressant l’oreille, en humant les odeurs, en vous gorgeant de la lumière du jour… Ne négligez aucune partie du corps. Sortez vos griffes en étirant aussi vos doigts.

    * Voir aussi Yoga dans son lit : des postures faciles (Femme Actuelle)

    Voir plus bas "Gym instinctive"

     

    La respiration du petit Chien

    Cette respiration fait partie de ces pratiques indispensables pour que la femme accouche sans ressentir de douleur (avec un régime alimentaire spécifique et des exercices de yoga qui aident la femme à supporter le poids de son ventre et augmentent sa souplesse et sa tonicité musculaire...)

    Elle peut être aussi utilisée comme exercice technique pour maîtriser la respiration et le débit de l'air (pour le théâtre, le chant...) *. Dans ce cas, nous sortons un son à chaque petite expiration : nous « entendons », donc nous pouvons mieux maîtriser notre respiration et le débit de l'air. Il faut que l'expiration de l'air se fasse de façon régulière, sans tout sortir d'un coup.

    * Voir extrait de mon pdf Ma parole, vive le son !

    La respiration du petit chien se fait uniquement par la bouche ouverte qui prend l’air rapidement et le rejette tout aussi rapidement, par à-coups, en haletant comme un chien jusqu'à "plus d'air".

    Le Chien et les siens

    Important : la respiration du petit chien "abdominale" est à proscrire. Elle doit se placer seulement dans le haut des poumons.

    Une particularité qui demande un vrai entraînement.

    Vu dans Le Chien et les siens

    Voir aussi Respirations particulièresRespirations par la bouche

     

    Comme vous pourrez le constater, les exercices suivants ne sont pas de tout repos, mais plaisants et ce plaisir nous fait oublier que nous travaillons sérieusement...

     

    L'envol de la grue

    ☯ Mimer l'animal 2

     

    Cet exercice énergique libère le haut du dos, les épaules et les bras.

    Il sollicite l’équilibre et ouvre la cage thoracique.

    Par ailleurs, il active les méridiens des poumons et du gros intestin.

    Les poumons étant en lien avec la tristesse, il peut aider à lutter contre la mélancolie automnale.

    • Genoux fléchis, tendez légèrement les bras devant vous à hauteur du nombril.
    • Posez une main sur l’autre, doigts pointés vers l’avant et paumes vers le sol.
    • Redressez-vous en vous inclinant vers l’avant et en levant les bras dans le prolongement de la tête.
    • Gardez les paumes vers le sol et les lombaires creusées.
    • Revenez en position debout. Puis portez le poids du corps sur la jambe droite.
    • Tendez-la tout en déployant la gauche vers l’arrière pour vous tenir en équilibre.
    • Simultanément, écartez les bras vers l’arrière en tournant les paumes vers le ciel.
    • Recommencez de l’autre côté et finissez debout, bras relâchés.
    • Inspirez toujours en levant les bras et expirez en les abaissant.  

    Soyez « grue » ! cet oiseau inspecte son environnement dans toutes les directions. Adoptez ce regard circulaire. Imaginez aussi que vos bras sont des ailes : dégagez les aisselles et ouvrez les coudes. Les poignets et les doigts sont souples tel le bout d’une plume. Bougez calmement. Théâtralisez votre geste.

    Voir plus bas "Le jeu des 5 animaux"

     

    La posture de l'Aigle

    Garuḍāsana

    Outre l'amélioration de la souplesse des hanches, genoux, chevilles, épaules, coudes, poignets... Garuḍāsana accélère le drainage lymphatique et élimine rondeurs et capitons logés sur les hanches, les cuisses et les genoux, renforce l’équilibre (stabilité au niveau des jambes et des pieds améliorée), aide au recentrage sur soi, etc.

    Les Oiseaux par monts et par vaux

    Les Oiseaux par monts et par vaux

    Garuḍāsana ouvre les 14 articulations majeures.

    C'est une posture de compression qui calme et harmonise le mental, comme toutes les postures d'équilibre.

     

    Réserves :

    ▪ genoux fragiles ou blessés ;

    ▪ chevilles et épaules fragiles.

    Source croquis : kwoon.org • Consulter le sujet - Garuḍāsana

    • En appui sur la jambe D, bien enracinée dans le sol, enroulez la jambe G par devant et autour du genou de la jambe D (cuisse G sur cuisse D), de telle sorte que le pied G vient crocheter la jambe D derrière le mollet, et les orteils reviennent vers l'avant.

    Conseils : la jambe D qui est dans cet exemple la jambe d'appui -d'équilibre- doit toujours garder le genou en légère flexion.

    Gardez le dos bien droit : ne vous penchez pas vers l'avant !

    • Tendez ensuite les bras, les coudes légèrement fléchis et les doigts tendus vers le haut.
    • Les yeux ouverts fixent un point dans l'espace du début à la fin de la posture.
    • Restez immobile quelques minutes (15-30 secondes à 2-3 minutes, plus si possible...) et travaillez la stabilité.
    • Le ventre ne doit pas bouger.
    • Quand vous avez stabilisé la posture sur la jambe, pliez les avant-bras à hauteur d'épaules et passez le bras G par-dessus le D, au niveau de l'intérieur du coude, enroulez-le de telle sorte que les paumes des mains puissent s'opposer et s'appuyer l'une contre l'autre (autant que vous le pouvez), pouces vers vous : cherchez à bien mettre l'intérieur de la main G contre l'intérieur de la main D.
    • Le pouce G peut accrocher le pouce D.
    • Les mains dépassent légèrement le sommet de la tête.
    • Mettez légèrement de côté les bras, pour garder le regard libre devant avec la fixation du point extérieur, qui se continue de la même manière que précédemment.

    Vous êtes l'Aigle qui fixe le Soleil, le regard perçant

    • Gardez la posture aussi longtemps que confortable (6 à 8 fois ou 15-30 secondes à 2-3 minutes, poussez plus loin si possible...), en veillant à ne contracter que ce qui est nécessaireDétendez le reste du corps.
    • Défaites la posture sur une expiration, laissez aller les souffles, décontractez la jambe d'appui pendant quelques instants.
    • Recommencez en changeant de côté, en préparant l'enracinement de la jambe G.

     

    Suite et compléments : Les Oiseaux par monts et par vaux

    Voir aussi Garudâsana : la posture de l’Aigle (FP Ooreka)

     

    Les marches du Canard

    f.info des marches et des pas

    Retrouvez ce jeu d'enfant qu'est la marche en canard !

    Lors d'une séance de Yoga, il nous arrive de faire le tour de la salle "en Canard" dans le but d'échauffer et de dérouiller les articulations des jambes. Cette pratique est non seulement bonne pour les hanches, qu'elle mobilise, et l'équilibre, mais est aussi garante d'un bon moment d'amusement.

    À « 2 pattes », pieds tournés vers l'intérieur, puis vers l'extérieur (cela s'appelle également "marcher en Canard"), nous faisons le tour de notre tapis puis celui de la salle.

    Voir des marches et des pas - voir aussi plus bas "Séance Animaux"

     

    Voici d'autres bons exercices pour nous mettre en train !

     

    Les marches à 4 pattes

    Pour rester dans l'animalité voyageuse, nous avançons aussi à « 4 pattes », mains au sol, genoux au sol pour évoquer le chat (les postures mais aussi l'animal) puis jambes debout * pour évoquer le chien (idem que pour le chat)

    * Voir Flexion debout jambes écartées

    Nous reculons puis nous essayons de marcher comme les éléphants ou les dromadaires, soit les 2 pattes du même côté en même temps...

    Marche d’ours :

    Voir des marches et des pas - voir aussi plus bas "Séance Animaux"

    La marche à "4 pattes" et ramper

    « [...] la marche à 4 pattes et ramper sont 2 exercices à pratiquer pour tous chaque jour à raison de 5 minutes pour augmenter la quantité de synapses, et donc le QI et les capacités cognitives.

    [...] c'est prouvé scientifiquement et c'est une pratique utilisée pour améliorer sensiblement certains troubles d'apprentissage ou du cerveau comme les troubles autistiques. » *

    * Commentaire de Jo Loc, 1er septembre 2018, lu dans Laissez les enfants jouer... (Figaro-Santé)

    Voir Chat en "dé-tension" - Voir aussi plus bas "Gym des Animaux"

     

    Marcher comme un pingouin

    Il vous est déjà arrivé de glisser sur du verglas ? Alors vous savez que ça fait très mal ! Mais parfois, on n'a pas le choix... Pour ne pas tomber en marchant sur un sol gelé, il faut faire comme les pingouins (ou les manchots [1]) !

    Durant l'hiver 2014, plus tenace en Allemagne qu'en France, le verglas a fait beaucoup de victimes parmi les citoyens germaniques... et suscité diverses accusations à l'encontre de la mairie de Berlin, qui n’aurait pas salé ses rues cette année là, en dépit d’avertissements.

    À la suite de quoi, afin de limiter les risques de chutes lors des saisons froides à venir, les docteurs conseillèrent aux habitants de marcher… comme des pingouins (ou manchots).

    Ceci est très sérieux et provient d’une information distribuée par la German Society of Orthopaedics and Trauma Surgery (https://dgou.de/en/home.html). Elle s’accompagne d’un dessin que vous pouvez VOIR ICI.

    Les médecins expliquent leur conseil ainsi :

    1. La mauvaise façon. Lorsqu’un être humain marche normalement, le poids de son corps se répartit sur chacune des deux jambes et la position du corps reste droite.

    Le problème, c'est qu'en marchant de cette façon sur un sol extrêmement glissant, notre corps ne forme pas un angle perpendiculaire avec le sol. À cause de ce "mauvais" angle, nous avons beaucoup plus de risques de tomber.

    marher comme un pingouin

    2. La bonne façon pour marcher sur la glace

    • Pensez à maintenir tout le poids du corps sur la jambe de devant, de manière à former un angle droit avec le sol, et à incliner légèrement le buste vers l'avant.
    • Gardez les pieds à plat (poser l’ensemble du pied au sol d’un seul coup permet également de ralentir la vitesse de marche) et faites de petites enjambées (ou marchez en traînant les pieds)
    • Gardez les genoux légèrement pliés et les pieds tournés vers l’extérieur.

    Vous voici dans la marche d'un animal qui a très bien compris cette technique, le pingouin (ou le manchot)

    Imaginez-vous pingouin, cela accroîtra votre stabilité et réduira les accidents ! [2]

    Sources Comment-économiser - Slate

    [1] Voir plus bas différence entre pingouin et manchot

    [2] Et aussi quelques conseils supplémentaires

     

    Les sauts de la grenouille

    Allons à présent nous dégourdir les cuisses.

    ☯ Mimer l'animal 2

    • Accroupi, déplacez-vous en sautant.
    • 5 sauts en avant, 5 sauts en arrière pendant 1 minute.
    • Ce sont surtout les sauts arrière qui sont plus difficiles !

    Voir plus bas "Séance Animaux"

    Pour info, mon pdf sur Les postures de la Grenouille

     

    Les sauts du lapin

    Un exercice tonique qui muscle les cuisses, bras et dos. Demandant de l’endurance, il oblige à respecter ses capacités corporelles, à faire attention au rythme et à la durée des sauts, à sa coordination, aux déséquilibres, au positionnement (évitez-le en cas de douleur au genou). En mettant le corps dans une posture insolite, il aide à domestiquer sa peur du ridicule et à ne plus surinvestir le mental.

    ☯ Mimer l'animal 2

    • Accroupissez-vous pieds rapprochés, en écartant les genoux.
    • Posez les mains à plat devant vous, comme pour vous mettre à quatre pattes, visage incliné vers le sol. Relevez les talons.
    • Pour bondir, avancez les deux mains simultanément puis rapprochez les deux pieds.
    • Le bassin doit monter et redescendre.
    • Les genoux restent toujours écartés et les bras, dans l’alignement des épaules.   

    Soyez « lapin » ! ne cherchez pas à exécuter un mouvement parfait. Jouez ! Faites cet exercice avec vos enfants en racontant une histoire : « Maman lapin rentre au terrier avec ses petits, tourne à gauche, évite les branches… »

    Voir plus bas "Gym des Animaux"

     

    D'autres sauts du lapin

    ☯ Mimer l'animal 2

    • Les mains au sol, sautez de droite à gauche.
    • Le défi consiste à atterrir en douceur tout en maintenant un bon rythme pendant une minute.

    Voir plus bas "Séance Animaux"

     

     

    ----------

     

    Séance Animaux

    Les exercices suivants font partie de la Série d'entraînement d'Élise : Séance d’exercices “Animaux”, destinée à brûler les calories.

    Pas besoin d’équipement (mais il faut un minuteur ou une appli smartphone gratuite qui fait minuterie comme gym boss pour pouvoir compter les minutes) pour effectuer ces 5 exercices, l’un après l’autre avec peu ou pas de pause. 1 minute sur chaque exercice, et l'on répète l’ensemble du circuit 5 fois. Chaque mouvement contient le nom d’un animal : ours, canard, lapin, grenouille et cobra.

    PS. Élise écrit le 24 mars 2013 : "... je suis bien contente de ma montre polar. Je la trouve bien fiable, elle me permet de comparer les séances les unes aux autres..."

    Réserves :

    ▪ pas très adapté pour les débutants, même avec les versions modifiées qui ne sont pas faciles pour autant ;

    ▪ ne convient pas aux personnes ayant des problèmes de genou et à celles qui ne sont pas assez souples pour pouvoir s’asseoir par terre, en tailleur, les jambes croisées.

    Remarque : vous n'êtes pas obligé de vous astreindre à la Série entière et de compter le temps, mais vous pouvez vous inspirer d'un ou de deux exercices pour vos pratiques de sport ou de yoga.

    1. Marche d’ours - voir plus haut marches à 4 pattes - des marches et des pas
    2. Marche en canard - v. des marches et des pas - vu dans Les Oiseaux... - Pawan Mukta
    3. Sauts de lapin - voir plus haut - La roue en gym artistique - Équilibre sur les mains
    4. Sauts de grenouille - voir plus haut - vu dans Bestioles - Pawan Mukta
    5. Pompes cobra - voir Pompes spéciales

     

    Gym des Animaux

    Source Gym : imitez les animaux (Psychologies.com)

    Créée par le coach et maître en arts martiaux Karim Ngosso, cette discipline ludique, imite la marche des animaux (ours, araignée, lapin, lézard, panthère, scorpion, crabe, héron, singe, kangourou, etc.). L’objectif ? Lâcher prise sur le plan émotionnel et redécouvrir la reptation ou le déplacement à quatre pattes.* Ces mouvements tonifient tout le corps, et développent l’agilité, la souplesse et la coordination.

    Voir plus haut Les marches à 4 pattes et Les sauts du lapin, 1er exercice (tonique)

    Voir aussi Chat en "dé-tension"

     

    Gym instinctive

    Source Gym : imitez les animaux (Psychologies.com)

    Élaborée par René Castagnon, sophrologue et préparateur physique et mental, elle se base sur la façon dont les félins, les équidés et les oiseaux se préparent à se mettre en activité. Elle vise à optimiser le fonctionnement corporel en combinant étirements, respiration périnéo-ventrale * visualisation, intentionnalité, écoute des sensations et éveil des cinq sens. 

    * Voir aussi Respirations particulières

    Voir plus haut Le réveil du chat

    Des réflexes observés chez les animaux à ma gym instinctive de René Castagnon (version numérique sur e-amphora.com) appli Smartphone (gym-instinctive.fr) ou cours dans le Gers (acunca.fr)

    Voir aussi La danse primitive

     

    Le jeu des 5 animaux

    Source Gym : imitez les animaux (Psychologies.com)

    Le Wu Qin Xi est une forme de Qi Gong * qui imite le tigre, le cerf, l'ours, le singe et la grue, et qui renforce l’énergie vitale du corps. Son créateur, le médecin Hua Tuo, né en 110, se vantait d’avoir encore, à 90 ans, « l’ouïe fine, la vue perçante et les dents solides et complètes ». Chaque animal se réfère à un des cinq éléments, à des organes et à des saisons.

    Ainsi, la grue est liée au métal, aux poumons et à l’automne.
    Voir plus haut L'envol de la grue

    Remarque : vous n'êtes pas obligé de vous astreindre au Jeu entier, mais vous pouvez vous inspirer d'une ou de deux figures pour vos pratiques de sport ou de yoga.

    En savoir plusfederationqigong.com et tempsducorps.org

    * Qi-gong, voir aussi :

     

     

    ----------

    Documentation

    Selon la légende, c’est en observant un combat entre un oiseau et un serpent que le moine taoïste Zhang Sanfeng inventa le Tai Ji Quan (voir aussi plus bas *)

    Il aurait constaté l’intérêt de développer la souplesse et les gestes circulaires pour se défendre en cas d’agression.

    « Le tigre gravissant la montagne », « l’ours qui se suspend » ou encore le cheval, l’araignée, le dragon… Depuis des siècles, les exercices tirés des arts martiaux et du Qi Gong (voir plus bas Le jeu des 5 animaux) imitent l’animal afin de compenser nos faiblesses, qu’elles soient naturelles ou liées à nos modes de vie. Ils permettent à l’homme de « prolonger sa vie sans laisser décroître sa vitalité » (La gymnastique symbolique des cinq animaux, in Méridiens n°91, 1990) rapporte la sinologue Élisabeth Rochat de la Vallée.

    Nous avons en commun avec la plupart des animaux d’être « régis et animés par le sang et les souffles », explique-t-elle. Et pour cause : nous sommes comme de grands singes ! Bouger comme nos lointains cousins nous reconnecte à cette part animale. Cela remet également à jour « le logiciel de notre psychomotricité, détaille le psychothérapeute et psychomotricien Pierre Dalarun. Dès sa naissance, l’être humain rejoue tous les stades de l’évolution. Il reproduit sa condition de têtard dans le liquide amniotique, puis il rampe comme le serpent et se déplace à quatre pattes avant de passer à la marche bipède. En revisitant ce développement neuromoteur, ces exercices peuvent améliorer la motricité, altérée par les tensions ou les mauvaises postures acquises au fil de la vie ».

    Faire le cobra au yoga, l’éléphant au kalaripayatt, le poulet à la danse africaine… Spontanément, la consigne nous parle. « Elle fait appel à la représentation mentale de chaque animal ancrée dans notre psychisme. Cela stimule l’intentionnalité et facilite l’exécution du mouvement », poursuit Pierre Dalarun. Ce mimétisme invite à ne pas se focaliser sur la performance technique et à incarner les caractéristiques symboliques de l’animal : la férocité, l’agilité, la ruse, l’aisance… Alors, oublions le chronomètre ! Et laissons s’installer ce jeu expressif qui réveille, aussi, notre âme d’enfant.

    D'après l'article de Psychologies.com

    * Le Taï-chi est l'art martial venu de Chine, donc, dans lequel on exécute une série de mouvements circulaires tout en lenteur. Il permet de travailler sur la visualisation et le ressenti des énergies.

    Le Yoga est parfait pour se muscler, s'assouplir en douceur et se relaxer. L'important est de progresser à son rythme. Je ne vous apprends rien en disant qu'il existe plusieurs types de yogas ! du plus dynamique au plus relaxant, basé sur la méditation...

     

    Quelle est la différence entre un pingouin et un manchot ?

    [https://www.la-croix.com/Sciences/Sciences/Quelle-difference-entre-pingouin-manchot-2017-02-14-1200824727] conseils-sup

    Voir plus haut Marcher comme un pingouin

    Mais, tout de même, ces quelques conseils supplémentaires ne sont pas superflus

    • Marchez sans précipitation, restez concentré (pas de téléphone, par exemple)
    • Faites attention à la glace : évitez si possible de marcher sur les plaques de verglas. En cas de doute, partez du principe que tout trottoir ayant un aspect sombre et humide est glissant.
    • Si possible, ne marchez qu’aux endroits déneigés, ne prenez pas de raccourcis.
    • Ne portez pas d'objets dans les bras, ne mettez pas les mains dans les poches (n’oubliez pas vos gants !), afin de garder et d'améliorer vos équilibre et posture lorsque vous marchez.
    • N’oubliez pas de vérifier les conditions météorologiques avant de sortir et inscrivez-vous à des alertes météorologiques.
    • Si vous souffrez de douleurs hivernales, contactez un chiropraticien près de chez vous.
    • Et PLUS ICI

     

    ----------

    Voir aussi

    Liens externes

     

     

     

    haut de page