• 1-Homéopathie 2020

    Lettre de Nouvelle Page Santé du 1er février 2020

    Homéopathie : on est presque d’accord !

    homéopathie tube granule

     

    "Je m’attendais à ce que ma lettre sur l’homéopathie * vous fasse réagir, mais pas au point de recevoir plus d’une centaine de messages en quelques heures..".

    * [archive]

    Voir aussi La Grande Enquête : faut-il "croire" en l’homéopathie ? (Passeport-Santé)

    Des expériences vécues qui ont convaincu de l’efficacité de l’homéopathie

    “Je faisais partie des gens qui ne "croient" ABSOLUMENT pas à l’homéopathie. Jusqu’au jour où on m’a découvert une maladie pour laquelle les seules solutions proposées par la médecine conventionnelle étaient des opérations lourdes, incertaines et dangereuses. Je suis allée voir un homéopathe qui a accepté de me traiter tout en me demandant de continuer les examens de contrôle (par crainte d’une aggravation de la maladie).

    Cette maladie n’apparaît plus à l’IRM.” (Erzie)

    “Perso, l’homéopathie n’a jamais fonctionné pour moi MAIS c’est efficace… pour ma chienne (incontinence à la suite d'une stérilisation) ! Je n’y "croyais" pas mais j’ai voulu faire un essai avant de prendre le traitement allopathique prescrit par mon véto. Au bout de 15 jours, début d’effet et maintenant plus aucun problème. Cependant l’incontinence reprend dès que j’essaie d’arrêter.” (Babou)

    La voix sage

    “Faisant partie des professionnels de santé je connais bon nombre de traitements pour toutes sortes de pathologies. On ne soigne pas les pathologies lourdes avec l’homéopathie mais on peut améliorer certaines situations selon son ressenti. Mes enfants sportifs ont toujours eu de l’arnica dans leur sac de sport et prenaient quelques granules pour surmonter le trac de la compétition.” (Mireille)

     

    Placebo... il a bon dos !

    "Je ne "croyais" pas en l’homéopathie mais lorsque je l’ai tentée en désespoir de cause après trois paracentèses de mon fils (la dernière alors qu’il était sous antibiotiques), j’ai vu avec étonnement que ça marchait. Pour ne pas qu’il soit le seul à l’expérimenter j’ai entamé un traitement pour les angines blanches dont je souffrais au moins trois fois par an… plus jamais d’angines !!! Alors ici pas d’effet placebo puisque je faisais partie des sceptiques ! Je soigne aussi mes chiens et mes chats qui s’en portent bien. Y a-t-il un effet placebo chez les animaux ?” (Anne)

    Vous êtes d’ailleurs nombreux à évoquer les bienfaits de l’homéopathie sur les bébés et sur les animaux et à y voir une preuve que ce n’est pas (uniquement) l’effet placebo qui est en cause.

    “Pourquoi les animaux soignés avec l’homéopathie guérissent-ils aussi vite, sinon plus vite, que ceux soignés avec des méthodes traditionnelles ? C’est l’effet placebo ???…” (Danièle)

    Quelques voix ni pour ni contre tout de même favorables au déremboursement

    Peu de lecteurs se sont exprimés contre l’homéopathie. 

    Plusieurs ont souligné cependant que, puisque les preuves scientifiques ne sont pas encore reconnues académiquement, il est logique que ceux qui l’utilisent le fassent librement mais à leurs frais. Comme pour les autres médecines dites parallèles ou douces.

    Il ne s’agit pas d’être pour ou contre l’homéopathie : cela relève de la liberté de chacun. Il s’agit d’évaluer si le remboursement de l’homéopathie est justifié. Cette technique n’a jamais satisfait à aucun test d’évaluation médicale. Son remboursement est un financement déguisé des laboratoires (français) qui produisent ces substances. La phytothérapie par exemple, ne connaît aucun remboursement. L’homéopathie doit rejoindre le cortège de ces médecines parallèles où chaque adepte finance son traitement.” (Rohaut)

    “Je pense que chacun de nous a le choix. Si vous aimez prendre le placebo… d’accord mais son remboursement ne doit pas avoir la place. L’argent de la sécu vient de nous tous… par conséquent, je ne suis pas d’accord. Sinon, pourquoi la phytothérapie n’est pas remboursée ???” (Margot)

    Le spectre des lobbies pharmaceutiques

    Vous êtes cependant nombreux à penser que derrière le déremboursement de l’homéopathie, voire plus largement derrière les critiques qui lui sont faites, se cache le lobby des médicaments allopathiques.

    “Aujourd’hui le problème c’est pas tant que l’effet de l’homéopathie soit reconnu efficace, c’est que le gouvernement veut juste supprimer ce qui ne rapporte pas aux lobbies pharmaceutique et à l’état.“ (Orsi)

    “Le problème est peut-être plutôt à voir du côté des laboratoires pharmaceutiques qui craignent pour leurs bénéfices alors que de plus en plus de personnes se tournent vers des médecines parallèles.” (Anne-Marie)

    “Mais vu que les médicaments homéopathiques représentent seulement 1% des ventes de médicaments et qu’ils sont vendus à un tarif bien inférieur à celui des médicaments conventionnels, pas sûr… alors à qui profite le "crime" de ce déremboursement, si ce n’est à l’industrie pharmaceutique (des médicaments conventionnels bien sûr) ?” (Carlini)

    À mon avis, si le lobby pharmaceutique en voulait à l’homéopathie, elle ne serait plus remboursée depuis longtemps ! L’homéopathie représente un enjeu financier mineur pour les grands labos.

    Trop peu de pays concernés, des traitements trop bénins : Novartis, Roche et autres Sanofi gagnent beaucoup plus d’argent avec des traitements lourds, longs, et extrêmement coûteux, comme pour le cancer ou le diabète.

    Soigner nos petits (ou grands) bobos pour quelques euros de plus ne les intéresse guère. Et ils savent que les adeptes de l’homéopathie ne vont pas se tourner, dans la plupart des cas, vers des médicaments chimiques.

    L’enjeu des preuves scientifiques

    Vous vous êtes peu passionnés pour le sujet qui fâche : l’homéopathie est-elle prouvée scientifiquement ou non ?

    Victor a affirmé :

    “Il y a de nombreuses preuves de la réalité et efficacité de l’homéopathie. Mais quand les homéopathes les montrent on leur rit au nez. Le prix Nobel Luc Montagnier a refait toutes les expériences de Benveniste et les a validées. Il en a fait des nouvelles en virologie qui prouvent sans contestation possible la mémoire de l’eau. Intéressez-vous aussi aux expériences de Lise Wurmser de l’académie de Pharmacie."

    Et Gattaca lui a répondu :

    “Vous écrivez : "Le prix Nobel Luc Montagnier a refait toutes les expériences de Benveniste et les a validées." Ben non justement ! il n’a jamais rien prouvé ! Personne à ce jour n’a réussi à prouver la mémoire de l’eau. Par ailleurs, même si celle-ci existait, vous êtes-vous rendu compte que les granulés ne contiennent pas d’eau ? “

    À mon sens, l’enjeu ne se situe pas là.

    Ceux qui sont contre l’homéopathie ont beau jeu de dire que l’homéopathie ne réunit pas, pour l’instant, les preuves scientifiques que la médecine moderne exige pour évaluer l’efficacité des médicaments (et c’est vrai).

    Quant à ceux qui sont pour, ils ont beau jeu de répondre qu’un jour viendra où la science “comprendra” l’homéopathie et apportera les preuves.

    Mediator et alors

    Le problème est que les critères établis par la médecine moderne ne sont pas infaillibles, comme le démontre la lettre que je vous ai écrite sur le procès du Mediator.

    La même science qui refuse de rembourser l’homéopathie a validé le remboursement du Mediator par la sécurité sociale. Or, ce médicament serait responsable du décès de milliers de patients - ce que personne, à ma connaissance, n’a jamais reproché à l’homéopathie

    Pourquoi juger de la pertinence du remboursement de l’homéopathie sur les seuls critères scientifiques utilisés dans les protocoles d’homologation pharmacologiques actuels, selon une approche taillée sur mesure pour les médicaments allopathiques, et alors même que cette approche peut se révéler erronée dans de nombreux cas ?

    Pourrait-on intégrer, dans l’évaluation de la pertinence de rembourser ou non certains soins, les essais cliniques, mais aussi des critères de bien-être des patients, d’absence de risques, des éléments de suivi et d’observation, voire (soyons fous), les enseignements de siècles de pratiques traditionnelles ? Je parie qu’on rembourserait beaucoup plus de granules à 2,38 euros le tube, et beaucoup moins de traitements oncologiques à 10 000 euros la dose.

    C’est ce que sous-entend Hui.

    “Quand j’étais jeune médecin remplaçant, le magnésium B6 était remboursé ainsi que tous les oligo-éléments et certaines levures.

    Quelles économies on pourrait faire sur les anxiolytiques et autres traitements et moins de problèmes derrière !

    Épilogue

    Pour terminer sur une note plus légère, vous avez été nombreux à me reprocher mon ignorance concernant le prix d’un tube de 80 granules (que j’ai honteusement situé aux alentours de 5 euros) :

    “Bonjour, je suis étonné que M. Forge soit aussi éloigné du coût d’un tube d’arnica qui était hier dans ma pharmacie à 2,38€” (Denis 01/2020) “Bonjour, article bien sympathique… Mais vous ne devez tout de même pas acheter souvent de l’homéopathie… Un tube de granules d’une souche "classique" comme Arnica ne coûte pas 5 € (en tout cas pas encore…) mais 2€38.” (Françoise 01/2020)

    Toutes mes excuses à Sabine, qui a écrit : “Cette lettre est vraiment affligeante. je ne sais pas qui est ce monsieur, mais vraiment c’est du niveau moins moins.”

    Le monsieur c’est moi, Frédéric Forge *, et je fais de mon mieux !

    Mais décidément on ne peut pas plaire à tout le monde.

    ----------

    * Je m’appelle Frédéric Forge.  Je me suis donné un défi passionnant : partager avec vous mes découvertes sur la santé naturelle, mes questionnements, mes recommandations de bons produits à travers des messages positifs, agréables à lire, simples à comprendre.

    ----------

    Quelques liens de Yantra/Gigeoju

     

     

     

    haut de page