• 2-Romarin

    Page créée en octobre 2019

    Romarin

    Rosmarinus officinalis L

    Encensier, Herbe aux Couronnes, Rose-Marine... cette incontournable "herbe de Provence", qui emboucane parfois abusivement les grillades estivales, est un arbrisseau (1,25 m environ) touffu toujours vert des régions méditerranéennes (Midi de la France, pourtour de la Méditerranée), poussant sur le sol calcaire des garrigues et arides coteaux ensoleillés, à l'état sauvage ou cultivé (en jardin depuis l'Antiquité pour ses qualités aromatiques et médicinales)

    Romarins

    Ilustrations Centre Yoga de l'Aube 2007 - Médisite

    Le romarin est une plante de santé à portée de main que l'on récolte par temps chaud, avant la floraison, fait sécher à l'ombre dans un endroit aéré et conserve dans des pots en verre opaque pour ralentir l'oxydation.

    Les labiées (lamiacées) constituent une famille riche en plantes à essences communes en Provence où elles participent certainement à la qualité de la vie par les effluves pleins de vertus qu'elles répandent...

    Les tiges du Romarin sont arrondies Ses feuilles, persistantes, opposées, linéaires, étroites, coriaces, face supérieure vert sombre, face inférieure blanche, velue, parcourue d'une nervure médiane saillante, et ses inflorescences, d'un bleu pâle, parfois violacées, à l'aisselle des feuilles, renferment une HE, odeur pénétrante, saveur amère et aromatique (distillation vapeur), aux excellentes vertus de stimulation générale.

    Propriétés

    Antiseptique, aromatique, excitant, tonique, antispasmodique (sommités fleuries) : le romarin apaise les nerfs et combat les douleurs musculaires ; emménagogue :

    le Romarin a été autrefois utilisé comme abortif donc interdit au cours de la grossesse

    Mais le Romarin doit surtout à son HE ses propriétés sur le système digestif : améliore les processus digestifs, stimule les fonctions hépato-biliaires (hépatisme, soit foie "paresseux", ictère, hépatites, lithiase biliaire, cirrhose...) et la vésicule biliaire (cholagogue, évacue la bile) et figure à ce titre dans de nombreuses préparations pharmaceutiques, mais

    le Romarin est contre-indiqué en cas de colite, d'affection prostatique, de dermatose

    et peut provoquer une irritation rénale

    Utilisation de la plante

    Le romarin peut s’ajouter à la composition de plats salés ou sucrés, cru sous forme de poudre ou cuit finement haché.

    Le romarin a la particularité de saler, il peut avantageusement remplacer le sel.

    Pour confectionner le vinaigre : chauffez un vinaigre de cidre et versez sur les feuilles légèrement écrasées. À utiliser en cuisine ou comme démêlant après lavage des cheveux.

    __________

    Voir

    Aromatiques épices : Cuisine et recettes

    Pour vos cheveux

     

    Par voie interne, en tisane, le Romarin est l'ami du foie (fonctions hépato-biliaires : ictère, hépatites, lithiase biliaire, cirrhose...), contre indigestions et digestions difficiles.

    De plus, il est indiqué dans toute faiblesse (surmenage, manque d'appétit, anémie), les palpitations, vertiges... pour la circulation du sang et en cas de grippe.

    Le romarin pourrait empêcher l'aggravation d'un mal de tête, voire d'une migraine.

    Décoction

    • 10 minutes de décoction de 1 c.à s. (20-30 g) de romarin séché / litre d'eau bouillante.

    Infusion

    • Versez de l'eau bouillante sur une c. à c. de romarin séché / tasse.
    • Laissez infuser 10 minutes puis filtrez.

    Posologie

    • 1 tasse avant ou après les repas.

    Plus spécifiquement en cas de migraine

    • Buvez une tasse de tisane dès l'apparition du mal de tête.
    • Renouvelez 2 à 3 fois par jour si besoin.
    • En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

    Attention : les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne dépassez jamais les doses indiquées.

    Médisite *

    __________

    * Dictionnaire des remèdes de Grand-mère de Médisite

    Quelques entrées

    Aloe vera (psoriasis)

    Argile (mal de dos)

    Décoction d'orties (alopécie, pellicules)

    Graines de courge (constipation)

    Huile d'olive (bouchon d'oreille)

     

    Usage externe

    L'usage externe a mis en évidence l'action cicatrisante et antiseptique des sommités fleuries, qui entrent dans la composition de la teinture de Citron composée, c'est-à-dire « l'Eau de Cologne » ; lotions de toilette.

    Bains

    • fortifiant (enfants) et aromatique - rhumatismes
      • + faiblesse vue... de préférence le matin ;
    • tonique : la fragrance diffusée dans toute la salle de bain aide l'organisme à retrouver une décontraction musculaire + antiseptique...
      • Optimisez l'action, restez ¼ h. dans 1 bain à 37°C. (voir plus bas Associations)
    • En bouquet, dans le bain, le romarin est stimulant et tonifiant.

    Emplâtre, compresse

    • Entorses, gonflements des jointures :
      • faites cuire des feuilles de Romarin dans du vin,
      • appliquez en guise d'emplâtre,
      • renouvelez toutes les 3 heures.
    • Rhumatisme : en compresses appliquées directement sur les rhumatismes.

    Sous forme d'huile de massage

    Cette huile de massage chauffée à température du corps procure détente et vitalité.

    • Remplissez un bocal en verre blanc avec les feuilles fraîches.
    • Recouvrez avec une huile de pépins de raisins.
    • Laissez macérer pendant 2 semaines au moins en retournant régulièrement.
    • Filtrez et conservez en bouteille de verre sombre.

    Centre Yoga de l'Aube

    Les huiles essentielles

    Le romarin est inoffensif lorsqu’il est consommé avec des aliments ou comme médicament par voie orale, topique ou par inhalation aux doses rapportées dans les études.

    En revanche, la consommation orale d’huile essentielle de romarin non diluée peut être dangereuse.

    Épileptisante à forte dose, l'essence de Romarin rend les animaux craintifs,

    alors que celles de Sauge, d'Hysope (épileptisantes également) rendent les animaux agressifs

    Propriétés générales

    → actions cholagogue et cholérétique, "hépatoprotecteur" en piégeant les radicaux libres, activité antilipopéroxydante : c'est grâce à ces 2 propriétés que le Romarin était utilisé depuis longtemps dans l'alimentation comme condiment "antioxygène" empêchant rancissement et oxydation des corps gras ;

    tonique et stimule préférentiellement foie, cœur + cortico-surrénales (= ↑ tension artérielle chez hypotendus) et voies urinaires (diurétique : appoint précieux dans traitement des rhumatismes, notamment goutteux) et génitales (emménagogue) et aussi circulation et système nerveux ;

    antiseptique de l'appareil respiratoire, cardiotonique, cicatrisante, active la digestion, normalise la flore intestinale (par son action antiseptique)...

    Pour vaincre la frilosité, il est nécessaire que les artères se dilatent plus aisément. Or, le Romarin est doué de remarquables pouvoirs vaso-dilatateurs et de stimulation de la circulation sanguine sous forme d'HE dans le bain.

    • Baignez-vous 10 minutes 2 fois / semaine dans un bain chaud (38-40°) avec :
      • 2 c. à s. d'huile de bain * ou de lait en poudre dans lesquelles vous ajoutez
      • l'HE de Romarin (pas plus de 10 gouttes) ; mélangez bien et
      • ajoutez à l'eau du bain.

    __________

    * Surtout, n'utilisez jamais d'HE pure (Pour vos cheveux)

    __________

    Voir ce lien externe : HE de romarin (Rosmarinus officinalis)

    + spécifiquement, selon l'origine

    → Espagne, plante fleurie, camphre-bornéol

    Le romarin officinal à camphre (ou romarin camphré Rosmarinus officinalis L. camphoriferum CT α-pinène, camphre) anti-infectieux mais moins fortement antiseptique, agit davantage sur le système neuromusculaire, fatigues cardiaques.

    Le camphre s’affaire à diminuer la viscosité du mucus bronchique (expectorant).

    La présence de camphre, mais aussi d’α-pinène dans l’HE stimule la nutrition des tissus et améliore l’activité circulatoire, ce qui favorise la cicatrisation et la régénérescence de la peau...

    → Maroc, plante fleurie, 1.8. cinéole

    Le romarin officinal à cinéole est plus expectorant, antiseptique des bronches.

    La richesse en 1,8-cinéole confère des propriétés décongestionnantes respiratoires, c’est-à-dire qu’elle est capable d’améliorer la circulation des flux

    France, sommités fleuries, verbénone-acétate de bornyle

    Romarin (à Verbenone) - Essences Naturelles Corses

    Essences Naturelles Corses

    Les propriétés de l’huile essentielle de Romarin à verbénone s’expliquent par la présence de composés actifs à l’origine présents dans les plantes fleuries de Rosmarinus officinalis verbenoniferum.

    Stimulant général : asthénie, faiblesses, atténue et soulage les effets des fatigue physique, tensions musculaires, surmenage intellectuel, perte de mémoire, favorise la sécrétion biliaire ; huile de drainage.

    Le romarin officinal à verbénone est particulièrement efficace en cas de problèmes digestifs et hépatiques, mais est neurotoxique et abortif à fortes doses.

    Régulatrice des voies biliaires et hépatiques, détoxifiante hépatique, l'HE romarin à verbénone est un grand classique des traitements du foie grâce à son activité antioxydante marquée ainsi qu'à la protection des cellules du foie vis-à-vis de la peroxydation (responsable de dommages tissulaires dus à la formation de radicaux libres) et des toxiques exogènes.

    De plus, et c’est la valeur ajoutée de cette huile, le verbénone facilite l'élimination de la bile, depuis la vésicule biliaire où elle est stockée, vers le duodénum. Le verbénone s’affaire en outre à diminuer la viscosité du mucus bronchique (expectorant)

    Une cure avec l'hydrolat 1 de Romarin à verbénone

    Romarin (à Verbenone) recette avec hydrolat - Essences Naturelles Corses

    __________

    1 « Hydrolat » est un terme de pharmacie. C'est le nom donné aux liquides incolores qu'on obtient en distillant de l'eau sur des fleurs odorantes ou sur d'autres substances aromatiques.

    Probablement formé sur alcoolat, soit dérivé de l'ancien hydrol (de hydr–, hydro–, fait d'après alcool) terme générique proposé pour désigner les eaux minérales (1840-42, aussi les nombreux dérivés en chimie comme perhydrol en 1894) et la finale at, en latin atus, indiquant le résultat d'une opération.

    CNRTL (Centre National des Ressources Textuelles et Lexicales) - Le Littré

    Vu dans Macérât

     

    Posologies

    Voie interne : asthme, bronchite chronique, grippe, infections ORL, gastro-entérite virale qu'elle peut soigner efficacement, rhumatismes... En stimulant le métabolisme, contribue à améliorer les capacités de défense de l'organisme, à limiter les conséquences dont il serait victime. ↑ cholestérol sanguin, migraines, affections du système nerveux : épilepsie, séquelles de paralysie, vertiges... Asthénies physique, intellectuelle, sexuelle ; faiblesses du foie...

    • 2-4 gouttes 2-3 fois/jour sur un sucre, dans du miel, diluées dans l'huile vierge ou en solution alcoolique suffisent en général (50 gouttes au gramme).

     

    Frictions, massages ***

    L'HE de Romarin peut être utilisée avec bonheur en frictions / massages sur plaies et brûlures.

    Action tonifiante de l'épiderme, peau grasse, peau acnéique

    À titre indicatif :

    • + Lavande, Géranium : assainir et cicatriser ;
    • + Géranium, Rose : peau grasse, action tonifiante et nettoyage de la peau acnéique.

    Rhumatismes

    • frictionnez les parties douloureuses avec une solution huileuse (huile d'Olive) ou alcoolique à 2 %, qui peut aussi servir en lotions sur muscles douloureux après l'effort.

    NOTONS : l'HE de Romarin entre dans la formule du "Baume tranquille", liniment anti-rhumatismal qui figure à la pharmacopée.

     

    Diffusion *** à 10% - HE Romarin "à verbénone" : jamais seule

     

    Associations

    • Eucalyptus radiate, en diffusion : décongestionnant rhino-pharyngé, anti-infectieux.
    • Cyprès, en massage décontractant, complément du bain (voir plus haut Bains)
    • Romarin à verbénone (Rosmarinus officinalis verbenoniferum) => en synergie avec l'huile essentielle de Saro.

    __________

    Voir

    Chevelure en forme

    Shampoings maison

    Lien externe : un pdf intitulé "Huiles essentielles Muscles-Articulations" (Romarin camphré)

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    Sources

    d'après

     

     

     

    haut de page