• ☯ Tabac, une histoire fumeuse

    Page révisée début avril 2019

    La plante qui fit un tabac

    Que de littératures au sujet du "tabac" et du "tabagisme", des "cancers" et autres joyeusetés autour d'une plante, reine déchue à cause du mercantilisme outrancier et de l'arrogance grossière de sots irrespectueux...

    ☯ Tabac, une histoire fumeuse

    Tabac planche botanique 

    Comme l'introduit [Books of] Dante :

    « La découverte des Amériques fit en Europe comme un coup de tonnerre, un coup de tabac aurait-on dit autrefois, qui se répandit comme une traînée de poudre, vocabulaire qu’il est nécessaire de bien choisir pour montrer la soudaineté et la surprise qu’occasionna un tel événement. Bien que Christophe Colomb ait imaginé ses projets de voyage dès 1481, à cette date comme onze ans plus tard, l’on ne sait pas encore que bientôt, déferleront en Europe des produits inconnus provenant de ce qu’il sera convenu d’appeler le nouveau monde, et parmi lesquels certains feront fureur, sinon un malheur ou un tabac... »

    Le tabac (Nicotiana tabacum) - 15 mars 2019

    ☯ Tabac, une histoire fumeuse

    Tabac de Virginie feuilles

    ☯ Tabac, une histoire fumeuse

    Tabac de Virginie fleur

    Tabac et chamanisme en Amérique du Sud

    « C’est sur le constat cinglant suivant que nous envisageons d’entamer la rédaction de cet article : entre les usages du tabac par les autochtones sud-américains et l’état des lieux alarmant concernant les maladies nombreuses et les autres cancers induits par un usage occidental du tabac (via la cigarette entre autres), il y a une grande distance temporelle et un écart culturel qui ne se peut combler qu’avec quelques ponts suspendus çà et là. Il n’y a – non ! – aucun rapport entre l’emploi rituel et codifié du tabac par telle ou telle tribu amazonienne et l’adjonction, dans un tabac qui n’est plus que le très vague souvenir de ces anciens temps, de substances telles que le polonium 210 [voir § suivant] par de très grosses majors comme Philipp Morris ou British American Tobacco. Mais cette désacralisation ne concerne pas que le monde occidental, bien que ce mot soit là mal choisi. Il l’est beaucoup mieux dans la phrase qui suit : "La désacralisation qui affecte, de façon croissante, l’usage du tabac parmi les Indiens est un effet de l’influence européenne" 1. Non seulement l’Européen n’a jamais pu véritablement saisir le sens sacré du tabac (là où l’Amérindien septentrional y a réussi), mais l’attitude inique qu’il a eu envers lui s’est transférée à celui qu’il est venu détrousser, abordant aux marges du Nouveau Monde. Il y a là quelque chose d’écœurant : c’est comme si on se présentait à vous avec de la manne, et que vous vous en serviez pour boucher un trou dans un mur *... »

    ☯ Tabac, une histoire fumeuse

    Chaman Desana, Colombie, 1904

    Lire la suite : Tabac et chamanisme en Amérique du Sud ([Books of] Dante) - 29 mars 2019

    ----------

    1 Note de [Books of] Dante : Johannes Wilbert Le tabac et l’extase chamanique chez les Indiens Warao du Venezuela, p. 6.

    Cela me rappelle l'anecdote suivante :

    Honduras, 1502. Un chef amérindien offre des fèves de cacao à Christophe Colomb. « Oh ! des crottes de chèvre », pense l’explorateur avant de jeter l’indélicat présent... (Vu dans Chocolat des Mayas) 

    Voir aussi Tabac bienfaits et toxicité (pdf)

    ☯ Tabac, une histoire fumeuse

    Petit tabac ou mapacho (Nicotiana rustica) 

    ☯ Tabac, une histoire fumeuse

    Chaman fumant du mapacho à la pipe

    ----------

     

    Tabac et tabagisme en "Occident"

    Il me semble qu’il y ait actuellement une recrudescence de tabagie surtout chez les ados, malgré un prix assez dissuasif. Est-ce en raison des nombreux films cultes des années 50/60 qui continuent à être diffusés et dans lesquels la plupart des stars du cinéma fumaient sans vergogne ? Mais la question est de savoir si le tabac de l’époque avait quelque chose à voir avec les cigarettes actuelles.

    Nos grands-pères fumaient du pur tabac en paquet (bio en quelque sorte) qu’ils roulaient eux mêmes. Maintenant, on se demande s’il y a seulement encore un peu de tabac dans la mixture TRÈS complexe qui est communément proposée dans le commerce, et curieusement sans la moindre réaction des services du contrôle des fraudes…

    Or il faut réaliser que lors de sa combustion, la cigarette produit une fumée qui contient environ 4 000 substances toxiques (dont au moins 50 cancérigènes). Certains composés proviennent de l’environnement (pesticides, produits radioactifs), d’autres sont ajoutés, comme l’ammoniac qui favorise la fixation de la nicotine et la dépendance. Actuellement, de plus en plus de plants de tabac sont génétiquement modifiés afin de rendre la nicotine plus efficace.

    Sur les paquets, seuls goudrons et nicotine sont indiqués.

    Voici à partir des 600 produits autorisés dans les cigarettes du commerce, une sélection de toxiques majoritaires que l’on retrouve dans la fumée et les mégots classiques après combustion :

    • Acétaldéhyde : irritant des voies respiratoires
    • Acide cyanhydrique : fut employé dans les chambres à gaz
    • Acroléine : irritant des voies respiratoires
    • Toluidine : substance cancérigène connue
    • Acétone : solvant puissant – attaque les graisses du système nerveux
    • Gaz ammoniac : irritant des voies respiratoires
    • Naphtylamine : irritant de la peau et des yeux
    • Uréthanne : substance cancérigène connue
    • Méthanol : entraîne des dégénérescences neurologiques graves
    • Toluène : solvant industriel
    • Pyrène : substance cancérigène connue
    • Arsenic : poison violent connu
    • Diméthylnitrosamine : poison chimique, cancérigène
    • Dibenzacridine : substance cancérigène
    • Naphtalène : antimite
    • Phénol : conservateur très toxique
    • Nicotine : utilisée comme herbicide et insecticide
    • Gaz butane : boum !
    • Cadmium : métal cancérigène qui se substitue au zinc dans l’ADN
    • Polonium : élément radioactif
    • Monoxyde de carbone (CO) : bloque le transport de l’oxygène dans le sang
    • Styrène : poison chimique
    • Benzopyrène : substance cancérigène connue
    • DDT : insecticide qui rendrait stérile, voir effets sur l'homme
    • Chlorure de vinyle : substance cancérigène, baisse la libido
    • Goudrons : les plus cancérigènes
    • Mercure : entraîne des maladies neurologiques graves
    • Plomb : génère le saturnisme

    ----------

    Voir

    Lien externe

    ----------

    Paru dans le Contr'Infos n° 60 du mois d'avril 2016

    Newsletter N° 28 de Michel Dogna 15 juillet 2016 TABAC MODERNE Un "deal" criminel légalisé
    Site : http://micheldogna.fr (vous trouverez de nombreuses réponses sur ce site gratuit)

    ----------

     

    Méthode gratuite pour arrêter de fumer d’un seul coup !

    Pour cela, il est nécessaire d’avoir un vœu (même deux) auquel on tient tellement que l’on serait prêt à faire de gros sacrifices pour l’obtenir. S’agit-il d’obtenir un poste, une maison, de faire un grand voyage, de vivre avec quelqu’un qu’on aime, ou de sauver la vie d’un parent, d’un ami… et si le sacrifice c’était tout simplement d’arrêter de fumer ?

    Voici le "protocole". Écrivez sur une feuille de papier :

    "Afin d’obtenir ou de pouvoir réaliser je m’engage en échange à ne plus jamais fumer une seule cigarette. Au cas où je faillirais une seule fois à ce contrat, toute facilité me serait immédiatement enlevée, et je devrais renoncer à mon attente." – Signature

    Ce papier devra ensuite être mis dans une enveloppe à l’adresse de l’Univers et jetée dans un feu allumé spécialement à cet effet (c’est le facteur cosmique). Bien sûr, il convient de se débarrasser de tout paquet de cigarettes. Le miracle est que vous n’aurez plus jamais envie de fumer. Et c’est comme si vous n’aviez jamais fumé de votre vie.

    Comment ceci est-il possible ?

    Il existe naturellement chez chacun de nous un système d’autocensure qui empêche de remonter jusqu’à la conscience objective et émotionnelle des mémoires ou des pulsions condamnables par notre morale ou notre culture. C’est la "Boîte de Pandore".

    Par exemple, il est établi que l’on ne doit pas faire l’amour avec ses parents ; et quand on est normalement constitué, même si l’on s’adore et que l’on se fait des câlins, aucune pulsion à connotation sexuelle ne s’établit, justement en raison de ce verrou inconscient. C’est le même processus qui s’établit avec la cigarette, c’est-à-dire qu’il est interdit d’avoir envie de fumer !

    J’ai moi-même pratiqué cette méthode il y a 24 ans, et je l’ai fait appliquer ensuite à mes filles et les amis qui l’ont bien voulu avec toujours le même succès. Mais je sais que beaucoup préfèreront mettre en doute ma procédure "fumeuse" et préfèreront afficher de bons prétextes pour remettre à plus tard cet arrêt que la raison commande.

    Pour ceux là, j’ai déjà proposé de se convertir au tabac de culture bio (exempt de saloperies) qui se vend maintenant dans beaucoup de bureaux de tabac ; mais voilà, les fumeurs n’aiment pas parce qu’ils ne retrouvent pas les produits scélérats d’addiction qui font qu’ils sont prisonniers d’une marque précise. Alors dans ce cas, il ne me reste plus qu’à dédramatiser par cette coquine galéjade : "Le tabac tue mais la pipe détend".

    Nota : je pense que la méthode devrait aussi fonctionner pour le hasch, mais j’ignore si elle est applicable aux drogues dites "dures" qui attaquent gravement le système nerveux.

    ----------

    Paru dans le Contr'Infos n° 60 du mois d'avril 2016

    Newsletter N° 28 de Michel Dogna 15 juillet 2016 TABAC MODERNE Un "deal" criminel légalisé
    Site : http://micheldogna.fr (vous trouverez de nombreuses réponses sur ce site gratuit)

    D'autres idées de sevrage, voir

    Lien externe

    Voir aussi

     

     

    ----------

    Documentation

    Récapitulation des documents sur le tabac

    mentionnés au long de cette page

     

    Des pdf pour se sortir d'addictions

     

    Tussilage « Qui chasse la toux »

    ☯ Tabac, une histoire fumeuse

    • Infusion de ses fleurs pectorales (⑦) à raison de 8-10 / tasse ou 15-20 g / litre d'eau ; contre la toux, pour faciliter l'expectoration : boire au moment où le catarrhe est en pleine maturité (③ et ⑥)
    • Décoction de 50-100 g de feuilles / litre d'eau : en lotion...
    • Les asthmatiques éprouveront un soulagement en fumant les feuilles en guise de tabac.

    Vu dans La bonne fame n'aime pas les gros maux

    ----------

    Notes de la bonne fame

    Les fleurs pectorales

    Tisane Pectorale aux 4 fleurs

    Bouillon blanc
    Coquelicot
    Mauve
    Tussilage

    Mélange en parties égales.

    Tisane Pectorale aux 7 fleurs

    Bouillon blanc
    Coquelicot
    Mauve
    Guimauve
    Violette
    Pied-de-chat
    Tussilage

    Mélange parties égales.
    Mettre 30-50 g de mélange / litre d’eau bouillante laisser infuser 10 minutes.
    Boire chaude et sucrée au miel à raison de 4 à 6 / par jour.

    Ce très ancien mélange est réputé pour lutter contre les affections ORL et respiratoires comme les trachéites-bronchites ou les toux grasses

    Toux, rhumes...
    Plantes conseillées : bourgeons de Sapin (sinusite). Guimauve (toux quinteuse), Laitue (décoction des feuilles)... Fleurs pectorales. Sinusite : Thym (trachéite), Eucalyptus, Menthe et Pin (huiles essentielles)...

    Angine, aphonie, enrouement, laryngite...
    Quelques plantes utiles : Cassis (angine), Coquelicot, Guimauve (toux quinteuse), Réglisse, Tussilage...
    Fleurs pectorales. Plantes adoucissantes

     

     

     

    haut de page