• 2-Calophyllum inophyllum

    Page créée en février 2020

    Le Takamaka ou Calophylle inophylle

    Calophyllum inophyllum

    Calophyllum est un genre d’arbres tropicaux de la famille des Calophyllaceae, ou Clusiacées ou Guttifères - selon la classification de Cronquist (1981). Ces arbres sécrètent du latex. Certains produisent des résines odorantes utilisées en pharmacopée traditionnelle.

    Calophyllum inophyllum à Hawaï (Wikipédia)

    Calophyllum inophyllum à Hawaï 

    (Wikipédia)

    Voir Liste d'espèces

    Calophyllum inophyllum 1, Calophylle inophylle, Laurier d'Alexandrie, Takamaka 2, Foraha (à Madagascar)... 3 donne une huile végétale depuis longtemps utilisée dans les îles de l'Océan Pacifique et Indien pour ses nombreuses vertus (favoriser la circulation sanguine, réparer tout type de peau...) qui font d'elle une des plus puissantes sur le plan thérapeutique.

    Les Polynésiens, qui l’appellent Tamanu 3, vénèrent l'arbre, comme en témoigne l'utilisation de son bois dans la sculpture des divinités appelées Tiki et la construction des pirogues destinées aux grands voyages.

    ----------

    1 Le nom scientifique (Calophyllum inophyllum) provient du grec : le nom du genre (Calophyllum) vient de kalos, qui signifie beau et de phullon (feuille) et le nom de l'espèce (inophyllum) vient de is (fibre) et phullon en référence aux veines fines mais marquées sur le dessous des feuilles.

    2 Le terme takamaka désignait la résine odorante extraite d'arbres américains de la famille des Burseraceae. Par analogie, on a appelé "tacamahaca des Indes orientales" la résine extraite des Calophyllum puis takamaka les arbres eux-mêmes.

    3 Le takamaka porte différents noms suivant les langues utilisées pour le désigner ou les zones géographiques où il est présent : Noms vernaculaires

     

    Un bel arbre des régions montagneuses de l’Inde

    Le takamaka est un arbre haut de huit à vingt mètres (jusqu'à vingt-cinq mètres) et au houppier atteignant parfois trente-cinq mètres de diamètre.

    Son tronc est tortueux, parfois penché, mesurant jusqu'à un mètre et demi de diamètre et couvert d'une écorce dure prenant une teinte jaune-ocre à l'extérieur mais devenant épaisse, tendre, stratifiée, rose ou rouge brunissant au soleil à l'intérieur.

    La couronne, de forme conique à hémisphérique, est formée de branches rondes présentant une section carrée lorsqu'elles sont jeunes. Les bourgeons terminaux sont globuleux et mesurent quatre à neuf millimètres de longueur.

    Les feuilles sont vert sombre, elliptiques, épaisses, lisses, cirées, mesurant de huit à vingt centimètres de longueur en moyenne (5,5 au minimum et 23 au maximum), six à neuf centimètres de largeur, dépourvues de stipules et aux nervures secondaires fines, parallèles et visibles sur la face inférieure.

    Calophyllum inophyllum inflorescence (Wikipédia)

    Inflorescence de Calophyllum inophyllum

    L'inflorescence est terminale, généralement non ramifiée (au maximum trois rameaux) et forme une grappe de cinq à quinze fleurs (au maximum trente). La fleur, légèrement parfumée, est composée d'un périanthe spiralé formé de huit pétales blancs (maximum treize), de nombreuses étamines jaunes groupées par quatre et d'anthères de couleur jaune, kaki ou brune. Elle est généralement sexuée mais parfois hermaphrodite.

    L'ovaire est rond, rose, brillant et se transforme en fruit sphérique (drupe) de deux à cinq centimètres de diamètre, à la peau variant du vert au brun, lisse, mince, entourant une coquille dure et renfermant une graine unique protégée par une couche spongieuse.

    Calophyllum inophyllum Fruits de takamaka (Wikipédia)

    Fruits de takamaka (Calophyllum inophyllum)

    La graine, de deux à quatre centimètres de diamètre et brune, est composée de deux grands cotylédons (feuilles primordiales constitutives de la graine) et d'un radicule.

    L'arbre produit un latex collant, opaque et de couleur blanche, crème ou jaune.

    (Wikipédia)

    Voir Biologie reproductive et culture

     

    Utilisations écologiques

    Le takamaka est utilisé en reboisement pour lutter contre l'érosion côtière et de grandes plantations permettent même de limiter certains effets des cyclones (houle de tempête) ou des tsunamis. Il est également apprécié pour la décomposition de ses feuilles et de ses fruits qui sont utilisés comme engrais ou humus * mais aussi pour son ombrage et son caractère ornemental.

    Le fruit est également brûlé pour repousser les moustiques. 

    * Voir plus bas Documentation (feuilles mortes)

    (Wikipédia)

     

    Autres utilisations du takamaka

    Construction et industrie

    Le bois du takamaka, au grain fin, est généralement le plus dense, le plus lourd et le plus résistant de tous les bois du genre Calophyllum. L'aubier est jaune à brun et légèrement rosé et bien différencié du duramen qui prend une couleur brune. Le bois a une densité de 560 à 800 kilogrammes par mètre cube et une valeur énergétique de 19 100 kJ/kg.

    Le bois de takamaka est utilisé comme matériau universel de construction dans le domaine naval, dans l'ébénisterie (menuiserie, instruments de musique, pipes, ustensiles de cuisine, etc) où il est très apprécié pour son bois brun-rougeâtre, dans les charpentes et en tant que traverses de chemin de fer.

    Les tanins, concentrés dans l'écorce mais aussi les feuilles, sont extraits par décoction et utilisés pour durcir et teindre les filets de pêche.

    Des lipides de l'arbre est tirée l'huile domba ou pinnai ou dilo : une huile malodorante, visqueuse, variant du jaune-bleuâtre au vert foncé, composée d'acides oléique, palmitique, stéarique et linoléique et utilisée pour fabriquer du savon, pour l'éclairage, dans la médecine traditionnelle ou pour le calfatage des bateaux lorsqu'elle est mélangée à de la résine de Vateria indica.

    Voir Le "gras" : remettre les pendules à l'heure

    De cette huile peut être extrait 10 à 30 % d'une résine (lui donnant sa mauvaise odeur) qui est utilisée comme vernis.

    Voir Cosmétiques interdits

    L'huile et le latex de takamaka furent utilisés pour teindre des vêtements à Java.

    Les feuilles de takamaka contiennent de la saponine et du cyanure d'hydrogène (ou acide prussique), deux substances toxiques utilisées pour la pêche.

    ----------

    Voir Info Pépins de pomme

    "Un composé d'origine naturelle appelé amygdaline est présent dans les noyaux d'abricot et se transforme en acide cyanhydrique après avoir été consommé [...] L'empoisonnement au cyanure peut causer des nausées, de la fièvre, des maux de tête, de l'insomnie, de la soif, de la léthargie, de la nervosité, des douleurs articulaires et musculaires diverses et une chute de la pression artérielle [...] Dans les cas extrêmes, c'est fatal" (Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire 27 avril 2016)

    Vu dans Info Vitamine B17

    Le latex est quant à lui riche en dérivés coumariniques aux propriétés insecticides ou piscicides. Le bois et l'écorce contiennent de grandes variétés de xanthones dont l'une, la jacareubine, n'est pratiquement produite que par le genre Calophyllum.

    Voir Chassez ces petites bêtes !

     

    Consommation humaine

    Le fruit est comestible et consommé généralement mariné mais il doit être cuisiné avec soin car il contient des toxines.

    Pharmacopée

    Une huile extraite du fruit est utilisée comme remède contre les rhumatismes, les ulcères, les brûlures, les maladies de peau mais également sur les plaies infectées. En 2015, une équipe de chercheurs a démontré pour la première fois que l'huile possédait d'une part, des propriétés cicatrisantes sur des cellules de peau humaine et d'autre part, qu'elle possédait des propriétés antibactériennes remarquables.

    L'écorce, aux vertus astringentes, est utilisée en décoction mélangée à du latex pour lutter contre les diarrhées, contre les maladies de peau et des yeux, contre les rhumatismes ou pour aider la mère après un accouchement.

    Les fleurs, les feuilles et les graines sont parfois également employés dans les médecines traditionnelles.

    Calophylle Calophyllum fleur (Doctissimo)

    Gros plan sur la fleur de Calophylle Calophyllum

    Les huiles du takamaka font aujourd'hui l'objet d'une production industrielle pour en faire des cosmétiques ou des médicaments dans le Pacifique Sud. Les travaux menées en 2015 ont suscité un fort engouement de l'industrie cosmétique pour l'huile de takamaka. Une étude de 2016 a ainsi confirmé les résultats déjà publiés en 2015 sur les vertus cicatrisantes de l'huile de takamaka. Elle a également montré que cette huile favorisait la production de glycosaminoglycanes sur des cellules de peau en culture.

    (Wikipédia)

     

    L'huile végétale de Calophylle inophylle

    Riche en actifs apaisants puissants, cette huile est un ingrédient de choix pour les soins des peaux tiraillées ou sujettes aux rougeurs. Elle constitue également un support idéal pour préparer des huiles de massage "jambes légères".

    Origine (pays où l’huile végétale est cultivée) : Inde, Tahiti, Madagascar, Vietnam.

    Partie de la plante extraite : graines contenues dans les amandes séchées.

    Procédé : première pression à froid puis légère filtration (il reste de la pulpe riche en actifs). Vérifiez aussi qu'elle n'a subi aucun traitement chimique.

    Conservation

    Huile végétale stable (potentiel oxydatif : peu sensible) à conserver au sec, à l'abri de la lumière et de la chaleur.

    Astuce pratique : en-dessous de 25º, l'huile de calophylle épaissit, à moins de 14°, elle se solidifie. Pour la fluidifier, il suffit de chauffer le flacon quelques instants dans ses paumes de mains ou le placer sous un filet d'eau chaude.

    Propriétés organoleptiques

    Les particularités botaniques et organoleptiques sont susceptibles d’évoluer en fonction des conditions de production (pays, ensoleillement, production biologique etc.)

    Aspect : texture épaisse, liquide gras fluide, pulpeux ou solide (dépendant de la température)

    Couleur : vert foncé à presque noire.

    Odeur : forte, épicée, proche du curry ou de la terre / Goût prononcé.

    Composition de l'huile végétale de calophylle inophylle

    La composition de l’huile végétale est fortement influencée par les conditions de production. Pour vous assurer de sa qualité, il est recommandé de sélectionner une huile vierge extra, obtenue par pression à froid, idéalement d’origine biologique.

    Acides gras

    AG mono insaturés : 30 à 40 % oléique (Omega9)

    AG poly insaturés : 25 à 40 % linoléique (Omega6)

    AG saturés : 15 % palmitique, 13 à 17 % stéarique

    Autres constituants

    Inophyllin A : anti-bactérien, action désinfectante

    Calaustraline et inophyllolide : puissants cicatrisants et réparateurs cutanés (calaustraline)

    Calophyllolide et polyphénols complexes : action fluidifiante et tonique circulatoire, anti-inflammatoires (les polyphénols favorisent la circulation veineuse)

    Ajoutés aux omégas 6 et 9 et à la vitamine E (antioxydant naturel), ces composants font de l'huile de calophylle une grande amie de votre visage. Elle va en effet aider à la régénération des tissus et donner de l'élasticité à la peau. Elle s'applique seule ou mélangée à d'autres huiles végétales. Utilisée en émulsion, elle soigne, notamment, la couperose.

    Résines, flavonoïdes, huiles essentielles (dont les molécules suivantes : acora-3.5-diène et carvacrol)

    Voir Composition (Aroma-zone)

    Propriétés

    Produite à partir du fruit du calophyllum, cette huile est d'abord une fluidifiante sanguine : elle active la circulation veineuse, en cas de jambes lourdes ou autres affections dues à une mauvaise circulation sanguine y compris en cas de varicosités au niveau du visage (couperose)

    Adaptée à toutes les peaux, cette huile est d'une grande utilité en cas de cernes ou de problèmes cutanés (eczéma, etc.)

    Utilisations de l'huile de calophylle inophylle

    Application cutanée : onction, massage, application locale. Association possible avec les huiles essentielles.

    Voir Indications cutanées (Passeport-santé)

    Voie orale fortement déconseillée. En fait, l'utilisation de l"huile végétale de calophylle par voie orale ne peut s'effectuer que dans le cadre d'un traitement particulier, accompagné d'un suivi médical. L'usage traditionnel démontre une certaine toxicité. Reportez-vous aux précautions d'emploi (ci-dessous)

    Précautions d'emploi de l'huile de calophylle inophylle

    En usage cutané, l'huile végétale de calophylle est susceptible de provoquer des irritations cutanées et des rougeurs.

    Il est recommandé de la mélanger à une autre huile végétale en cas d'utilisation prolongée. Cette précaution vaut notamment pour les personnes à la peau sensible ou à tendance allergique.

    ⇒ Associez-la, à hauteur de 20%, à une huile végétale telle que macadamia ou olive, argan, amande douce. En plus de rendre l’huile de calophylle plus pénétrante, cette précaution permet d'en atténuer l'effet légèrement "chauffant".

    Voir Choisir son huile de massage

    Il est recommandé aux femmes enceintes ou allaitantes de solliciter l'avis de leur médecin avant toute utilisation. À tenir hors de portée des enfants.

    L'emploi de l'huile de calophylle par voie orale serait susceptible de provoquer vertiges, maux de tête et nausées.

    Par ailleurs, les personnes sous anticoagulants éviteront d'absorber cette huile du fait de son action fludifiante sanguine.

    Usage cosmétique de l'huile de calophylle inophylle

    L'huile végétale de calophylle est réputée pour ses propriétés anti-inflammatoires, notamment en cas de rhumatisme ou de pathologie musculaire, articulaire ou tendineuse.

    Elle présente également de nombreux bénéfices pour la peau tant du point de vue anti-âge (pour la micro circulation) que lors d'affections dermatologiques.

    De plus, certains hôpitaux mettent à profit ses bienfaits cicatrisants dans le service des grands brûlés. En association avec des huiles essentielles habilement sélectionnées, l'huile de calophylle démultipliera ses précieuses vertus.

    Bienfaits principaux en usage cutané : Cicatrisante, régénérante cutanée, Circulatoire veineuse, Protectrice des capillaires sanguins, Anti-oxydante, Anti-inflammatoire ostéo-articulaire.

    Sur le plan cosmétique : Adoucissante et protectrice cutanée.

    Autres bienfaits : Anti-douleur, Nourrissante cutanée, Antiseptique, Photo-protectrice.

    Quelques idées-recettes avec l'huile de calophylle inophylle

    • Cernes et autres poches sous les yeux : quelques gouttes d'huile de calophylle appliquées en massage.
    • Couperose
    • Eczéma ou psoriasis, association : huiles essentielles de géranium d'Égypte, de lavande aspic ou de nard.
    • Peaux sèches et atopiques, onction apaisante :
      • Mélangez 50 ml d'huile de calophylle, 50 ml de macérât de calendula, 2 gouttes d'huiles essentielles de géranium d'Égypte 4 et de myrrhe et 1 goutte d'huile essentielle d'hélichryse.

    Vu dans Doctissimo

    ----------

    1 Voir Les "cèdres"

    2 Voir Niaouli (Melaleuca quinquenervia)

    3 Voir Pistachier (pdf)

    4 Tout droit venu d'Afrique du Sud avec un nom sans rapport avec son origine, le « géranium d’Égypte », aussi appelé géranium rosat ou « odorant » (Pelargonium asperum cv Bourbon, P. rosae...) pousse à travers le monde. (Pharmacie des drakkars)

    « Géranium rosat » n’est qu’un terme générique regroupant les cinq variétés suivantes : Pelargonium graveolens, P. roseum, P. capitatum, P. odoratissimum et P. radula. Ce sont elles que l’on consacre à l’aromathérapie. Obtenue vraisemblablement pour la première fois au XIXe siècle (Recluz, 1847), l’huile essentielle de géranium odorant présente un profil biochimique variable selon sa provenance. [...]

    Si le géranium odorant a, par la main de l’homme, diversifié ses parfums, il ne s’est pas cantonné qu’à la seule Afrique du Sud.

    En effet, on le rencontre sur l’île de la Réunion, où il est cultivé depuis 1865 dans le cadre de la culture des plantes à parfum… C’est lui qu’on désigne sous le nom de géranium Bourbon. Il est aussi présent à Madagascar, en Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Égypte), en Guinée…

    Acclimaté en Espagne et en Italie, en revanche, sa culture en France s’est soldée par un échec. L’expérience réunionnaise donna l’idée de cultiver le géranium pour l’industrie de la parfumerie dans le sud de la France (Grasse et ses environs) à la fin du XIXe siècle, mais en raison de trop faibles rendements au regard des investissements, le projet fut abandonné.

    Enfin, en Chine (Yunnan), on trouve un géranium dont l’huile essentielle est plus riche en citronnellol, ce qui en fait un produit quelque peu différent. ([Books of] Dante)

    Voir L’huile essentielle de géranium en aromathérapie ([Books of] Dante)

    Voir

    3 recettes avec l'huile de calophylle (Passeport-santé)

    Recettes avec l'huile végétale de Calophylle inophyle (Aroma-zone)

    Consulter le guide pratique des huiles végétales (Passeport-santé)

     

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

    .¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.¸✽¸.•♥♥•.

     

    Documentation

    Glossaire (Tela Botanica MOOC Botanique)

    Lexique "phyto-médical" (Yantra)

     

    Rôle culturel du takamaka

    Le takamaka fait partie de l'utilisation quotidienne des habitants du Pacifique. Il est notamment planté pour signaler la présence d'un lieu sacré (temple, lieu mythique, marae, etc) dans les îles du Pacifique. Son bois est utilisé pour fabriquer des objets de la vie courante (ustensiles de cuisine, etc) et culturels (instruments de musique et religieux, etc).

    (Wikipédia)

     

    Les feuilles mortes se transforment facilement en humus.

    • Ratissez les feuilles mortes afin de constituer un tas dans un coin du jardin
    • puis mouillez-les et jetez-y quelques pelletées de terre. Piétinez-les...
    • Laissez ensuite le temps – et les intempéries ! – faire leur œuvre.

    Dès le printemps prochain, vous disposerez d’un bel humus prêt à nourrir votre potager, vos plantations et semis.

    Comme engrais naturel, les feuilles mortes laissées par terre fournissent un bon apport organique au sol et aux plantes.

    • Laissez-les se décomposer et se faire absorber par la terre.
    • Pour accélérer le processus, vous pouvez passer la tondeuse sur ces dernières.

    Vu dans Soins pour les plantes

    remonter

     

    Les sources principales

     

     

     

    haut de page