• 3-Stéroïdes anabolisants

     

    Tenté par les stéroïdes anabolisants ou

    Comment prendre des stéroïdes anabolisants pour progresser plus vite 

    http://ekladata.com/KhdZI0At510NRYxW1WBJlhDaVh4/muscles-planche-anatomique.jpg

     

    Tu veux apprendre à progresser plus vite grâce aux stéroïdes anabolisants ? 

    D’accord.  Avant de commencer, laisse-moi te dire comment ça va se passer.

     

    Comme c’est un sujet tabou, tu vas devoir chercher des infos par toi-même sur le net. Sur des forums un peu noirs, où les gens n’y connaissent finalement pas grand-chose. 

    Mais [...] tu t’en fous. T’en as marre de progresser au ralenti, alors tu vas quand même faire ce qu’ils te disent.  Même si tu les connais pas.  

     

    Ensuite, tu vas commander tes produits sur des sites encore plus bizarres.  

    Ou peut-être à un gars de ta salle qui l’aura fait avant toi, et qui te revendra ces produits encore plus chers [...] peu importe ce qu’on te dira sur Internet ou à la salle. La vérité, c’est que tu ne sauras jamais vraiment d’où ça vient.

    Tu vas peut-être t’injecter des produits fabriqués dans une baignoire, ou une cuisine pas très propre, comme c’est souvent le cas. [...] Et comme beaucoup de produits illégaux, ils mettent tout et n’importe quoi là-dedans. [...] ils savent que tu n’iras pas porter plainte s’il t’arrive quelque chose

     

    Bref, parlons maintenant des côtés "sympas" 

    Si tes produits contiennent un peu de substances actives, tu vas te sentir super puissant quand tu les prendras. 

    » Super fort. 

    » Super motivé. 

    » Super gonflé à bloc.

    Tu vas pousser de plus en plus lourd. 

    Tu vas prendre du muscle à vue d’œil. 

    Tu seras congestionné à bloc pendant l’entraînement. 

    Tu ne te seras jamais vu comme ça, ce sera le kif de fou. 

    Les gens vont vite te faire des compliments pour te dire que tu as changé. 

    Il y a en a même qui vont t’envier.  

    Ça va flatter ton ego, tu seras content et fier de toi. 

     

    Ensuite, les semaines vont passer  

    Tu seras de plus en plus fort, de plus en plus chaud à l’entraînement, et toujours de plus en plus musclé.  Le paradis quoi.  Tu seras ENFIN balèze et fort comme tu voulais.  [...]  

    Sauf qu’un jour, tu devras arrêter ta cure, car ton corps aura besoin que tu fasses une pause. 

     

    Et c’est à ce moment-là que la roue tourne…  

    Tu vas devoir relancer ta production naturelle de testostérone parce qu’elle s’est arrêtée à cause de la testo en injection que tu t’es envoyé (c’est pour ça que les c*uilles rétrécissent). 

    Tu vas te sentir épuisé, car ton corps devra fournir un effort considérable pour retrouver son équilibre hormonal. 

    Tu vas vite perdre la super congestion que tu avais grâce aux produits. 

    Tu vas aussi vite perdre du muscle, quoi que tu fasses. 

    D’ailleurs, ton entourage va te faire remarquer que t’as perdu. 

    Même ceux qui ne font pas de muscu vont te dire que t’es moins bien qu’avant… 

    Alors on va te demander si t’as arrêté de t’entraîner. 

    Bien sûr tu répondras « non », puisque c’est pas le cas. 

    Et c’est là que ça fait le plus mal. [...] tu ne pourras pas dire pourquoi tu as pris et perdu autant… 

    Tu te sentirais autant gêné que frustré d’entendre cette remarque de la bouche de toutes les personnes que tu verras. 

     

    C’est comme ça que plein de gens s’enferment après une cure de stéroïdes. Ils se sentent déprimés et honteux. [...] c’est dur de revenir à la réalité quand on a été en super forme. 

    Tu auras moins de force. 

    D’ailleurs, ça va aussi commencer à devenir de plus en plus dur à l’entraînement… 

    Tes barres vont te paraître plus lourdes que d’habitude. 

    Tu ne pourras plus suivre la cadence que tu avais sous produits. 

    Tu seras moins fort, moins motivé, et moins musclé qu’avec les stéroïdes. 

    Tu ne seras plus dans une démarche de progression à chaque séance, mais de régression, et de dégonflage à vue d’œil… 

     

    Et malgré tous tes efforts pour pas que ça arrive, ça arrivera quand même. 

    Alors en voyant ça, forcément, tu seras dégouté. T’auras pas le moral, tu te sentiras déprimé. Ce sera devenu trop dur à supporter. 

    La suite, tu t’en doutes, c’est que si t’arrête de t’entraîner à cause de la déprime, tu vas perdre encore plus vite… Peut-être même jusqu’à devenir moins musclé qu’avant. 

     

    Les gens te demanderont encore ce qu’il t’est arrivé. Mais tu pourras toujours rien dire, car c’est très mal vu de se doper

    [...] Alors peut-être tu reprendras la muscu plus tard.  Peut-être en repartant avec un niveau de débutant. En te jurant de ne plus jamais refaire cette connerie, et d’être patient cette fois.

    Et ça, finalement, c’est le meilleur truc qui puisse t’arriver. 

    Car peut-être que tu reprendras la muscu en te piquant à nouveau, car tu voudras vite récupérer ta masse musculaire. Et surtout, te ressentir en super forme comme c’était lors de ta première cure. 

    Le problème, c’est que tu prendras beaucoup moins de muscle la deuxième fois. 

     

    Car les produits, c’est comme les drogues, c’est plus puissant la première fois. Dégoûté, tu augmenteras les doses, juste pour retrouver le physique que tu avais avant. [...] 

    Et c’est comme ça qu’on finit par prendre des grosses doses de produits… en ayant un physique moyen.  Tout ça pour finir vieux et fatigué plus tôt que prévu.  [...] 

    Regarde les anciens bodybuilders dans quels états ils sont (s’ils sont pas déjà morts). Ah mais toi c’est différent, tu comptes pas prendre autant de produits ? Juste un peu pour te donner un coup de pouce, après c’est fini ?  Bien sûr...

     

    Personne ne commence avec l’intention de prendre des doses cheval. Ça vient au fur et à mesure, au fil des années. 

    Je connais des mecs qui ont commencé avec des mini-cures, juste pour avoir un petit coup de pouce, et se remotiver un peu.  Mais comme ça n’allait pas aussi vite qu’ils voulaient, ils ont essayé d’autres produits.  Puis, ils ont augmenté les doses. Jusqu’à prendre des trucs de taré, de quoi faire canner un poney. 

    Tout ça, sans se rendre compte de la gravité du truc. Car une fois que t’as commencé à te piquer, le reste, tu t’en fous. Tu veux des résultats, c’est tout. 

     

    Ah mais tu comptes vraiment bien choisir les produits et les doses pour pas devenir trop musclé ? D’accord, regarde les mecs de la catégorie Men’s Physique. C’est pas des bodybuilders hardcores.  Pourtant, regarde-les vieillir un peu plus chaque année (pour ceux qui sont encore là).  

    À 30 ans, ils en font 40.  

    À 40, ils en font 50. 

    Et à 50… ils sont fumés. 

    Si tu veux pas me croire, demande à des mecs qui se sont dopés. Il y en a partout aujourd’hui. Ils te diront la même chose. [...] ce que je viens de te dire ne sort pas d’un roman de science-fiction. C’est ce que j’ai vu autour de moi, sur des personnes de tous âges, de tous niveaux intellectuels, et d’expériences en musculation.

     

    Des mecs simplement trop pressés, trop complexés par leur physique, prêts à tout pour changer rapidement. 

    Ceux qui se piquent, on les voit gonfler et dégonfler. Et disparaître. [...] 

    La musculation, c’est devenir meilleur chaque jour, et de prendre du plaisir à le faire.  

    Si t’es trop pressé, il vaut mieux que tu fasses autre chose.  

    Ceux qui veulent tout tout de suite font n’importe quoi (c’est pareil dans tous les domaines de la vie d’ailleurs). 

    Les gens patients et intelligents vivent longtemps. En étant beaux, musclés, et en bonne santé pour en profiter.

    Et toi, c’est ce que tu veux ?

     

    Paul Lebraud

     

     

     

    haut de page

     

    Enregistrer