• Amis Chakra présentez-vous !

    Quelques rappels importants

     

    Comme dans une auberge espagnole, chacun apporte son petit bagage, de quoi alimenter ce sujet des Chakra très à la mode actuellement.

    Je ne prétends pas détenir le "savoir" (loin de là !!!) sur la question et estime que certaines informations, malheureusement isolées ou méconnues, méritent d'être revisitées et ajoutées à la liste des propos sur les Chakra.

    Les différentes approches des Chakra (nom, fonction, localisation...) peuvent paraître, à première vue, contradictoires ou dénuées de fondement. Mais elles ne sont pas si étranges que cela et correspondent aux préoccupations majeures de ceux qui ont défini ces centres énergétiques, à un moment et un lieu donnés.

    Il ne faut pas oublier qu'il s'agit ici d'anatomie et de physiologie "occultes", ce qui suppose bien des interprétations et nul ne peut prétendre (c'est aussi vrai en matière de religion, d'ailleurs...) qu'il faut "croire" à telle et rejeter telle autre parce que radicalement différente et/ou ne correspondant pas à ce qu'on "ATTEND" des Chakra...

    Remarques
    6 "Agnya" = Ajna (Troisième-Œil)
    5 "Vishuddhi = Vishuddha (pour les Français notamment)
    3 "Nabhi" = Manipura (± Plexus-solaire)

     

    Quoi qu'il en soit, il y a de quoi faire avec... Après une petite mise au point et un rapide survol de chaque Chakra, cet article vous propose quelques tests et conseils.

     

    Différences de point de vue

    Il semble y avoir un bon nombre de différences dans les propriétés attribuées aux Chakra par divers auteurs. En outre, les noms des Chakra diffèrent beaucoup...

     

    Note, avant de commencer : les mots bleus sont à "cliquer dessus" pour faire apparaître un cadre explicatif,
    les mots soulignés contiennent des liens pour visiter d'autres sites.
    D'autres liens se dissimulent au fil des textes, mais, par souci de rendre plus agréable la lecture, ils ne sont pas soulignés : ils se signaleront à vous grâce au petit index pointé sur eux. 

     

    Les noms des Chakra

    Le deuxième Chakra, que nous nommerons au cours de cette étude le plus souvent "Chakra sacré", est parfois appelé "Chakra de la Rate". Cette pratique semble provenir du livre de CW Leadbeater [1] Les Chakras - Centres de Force dans l'Homme, Paris (The Chakras, 1926), qui a été le premier livre présentant les chakra en Occident.
    Cependant, Leadbeater est tout à fait explicite sur le fait que le Chakra sacré -le Chakra Svadhisthana indien-diffère du Chakra de la Rate dont il discute. Il considère même que « ouvrir le Chakra sacré peut être désastreux »
    La description de Leadbeater du Chakra de la Rate présente une certaine ressemblance avec les fonctions de la rate en médecine chinoise, du Méridien "yin" de... la Rate. Il est censé traiter le transport d'énergie dans tout le corps. Cela semble n'avoir rien en commun avec la "rate" de la médecine occidentale, qui purifie le sang [quoique, personnellement, cela me paraît plutôt complémentaire... car le fait de "purifier" le corps lui apporte de "l'énergie", n'est-ce pas ?]
    Pourtant Leadbeater situe le Chakra de la Rate au niveau... de la rate.
    Mais, pour éviter toute ambiguïté, il faut ne faut pas oublier que :

    il est incorrect d'appeler le Chakra sacré "Chakra de la Rate"

    Les fonctions du troisième Chakra, Chakra du Nombril, sont étroitement liées aux fonctions du Foie, qui est "yin", et de la Vésicule Biliaire -VB- qui est "yang", en médecine chinoise. Il concerne l'assertivité [2] et la prise de décision. Beaucoup de personnes en sont venues à l'appeler "Chakra du Plexus solaire". Or, la fonction du Plexus solaire, à savoir la distribution des signaux nerveux, n'a rien à voir avec les fonctions du Chakra du Nombril.
    Ce chakra n'est pas localisé au Plexus solaire, mais il ne l'est pas non plus au nombril ! En fait, il est situé entre les 2, pas sur le devant du corps mais près de la colonne vertébrale.
    Nous utiliserons dans ces lignes plus fréquemment le nom "Chakra du Nombril" parce qu'il est plus neutre que "Chakra du Plexus solaire" et il ne suggère pas une fonction qui n'est pas dans les attributs de ce chakra. Mais il se trouve que la plupart d'entre nous aime "Chakra du Plexus solaire", parce qu'il suggère la couleur associée à ce centre d'énergie : le jaune [3]

     
     
    LES TRAJETS DES MÉRIDIENS...
    ... DU FOIE...   ... ET DE LA VÉSICULE BILIAIRE
     

    [1] Voir À propos de "Souffle"-Énergie § L'air est force vitale, notes 8 à 10

    [2] Le mot assertivité vient de l’anglais assertiveness, substantif formé à partir du verbe to assert : affirmer, s’affirmer, défendre ses droits, défendre son opinion... Assertiveness peut se traduire par affirmation de soi (assertion) L’assertivité est considérée comme l’art de faire passer un message difficile sans passivité mais aussi sans agressivité. Dans le cadre des relations humaines, l’assertivité est présentée comme un comportement qui s’appuie sur le refus d’avoir recours à trois comportements types à effets négatifs :
    - comportement d’agression (ou de domination par la force) ;
    - comportement de soumission, qui peuvent se matérialiser par la fuite ou l’abandon ;
    - comportement de manipulation (ou de domination par la ruse) parfois exprimé sous forme de manipulations mentales.
    Le choix d’un comportement assertif suivra l’adoption de la "position de vie" correspondante.
    L’assertivité est étudiée dans des domaines tels que la psychologie sociale ou le management.
    Considérée fondamentale pour la communication non violente, elle produirait un effet d’entraînement sur les interlocuteurs, permettrait d’accroître la qualité de la relation, la compréhension mutuelle, tout en enclenchant un cercle vertueux
    Bien que l’assertivité ne soit pas une technique mais une attitude, elle permettrait de développer des techniques pour la mettre en œuvre (Wikipédia - voir aussi Assertivite.net pour des conseils et des exercices)

    [3] Ceci me paraît très important ; en fait, ce qui importe, c'est le ressenti intime et personnel que l'on éprouve quand on évoque tel "chakra", bien avant la "convention" ou la méthode qui s'applique à tous et non à l'individu. Nous aurons maintes fois l'occasion d'y revenir.

    Les fonctions des Chakra

    Le Chakra Couronne, en particulier, semble être sujet à l'idéalisation par diverses sources. Il serait censé laisser seulement entrer l'énergie positive, aider à connaître l'inconnu et introduire un état de béatitude !
    Ceci semble ignorer qu'il peut y avoir des aspects négatifs concernant ce chakra (par exemple quand il est dans un état d'excès [1])
    ...

    La béatitude n'est pas vraiment un état
    c'est une réaction émotionnelle à un état

    Il est à douter que cet état soit le résultat de l'ouverture d'un seul chakra !
    Il est beaucoup plus probable qu'un état équilibré et ouvert de TOUS les chakra ait comme conséquence les sentiments de béatitude...

    [1] Certains "illuminés", se prenant pour et singeant les vrais Sages qui eux travaillent humblement, n'évitant aucune tâche si insignifiante soit-elle, dédaignent les chakra du "bas" et ne s'intéressent qu'aux "supérieurs" : la conséquence dévastatrice de cette attitude en fait des "drogués" imbus de leurs "pouvoirs", méprisants, intolérants, sans plus aucune connexion avec la Terre ni le moment présent, jusqu'à, dans les cas extrêmes, ne plus pouvoir subvenir à leurs besoins fondamentaux (nourriture, exercices physiques, soins corporels, etc.) et vivre dans un monde halluciné.
    Négliger par exemple le Chakra Racine (le premier, situé à la base de la colonne vertébrale) déstabilise au point de devenir craintif, de ne pas se sentir en sécurité dans le monde terrestre et de rejeter sans discernement tout ce qui est "matériel".
    L'ancrage est pourtant le premier pas à accomplir si l'on veut atteindre le sain bien-être...
    Nous avons d'ailleurs déjà abordé ce Chakra à plusieurs reprises, notamment à :
    Les Chevaux du Yogi (Ashvini-mudrâ, le Geste de la Jument) et surtout à :
    À propos de "Souffle"-Svara (Muladhara, Mula-bandha)

     

    La localisation des Chakra

    Il y a plusieurs différences concernant l'endroit où chaque chakra est supposé être localisé.
    Ces différences portent sur le niveau dans le corps où ils sont censés être, s'ils sont à l'avant ou à l'arrière du corps.
    Souvent, les chakra sont représentés comme étant situés à l'avant du corps, en particulier sur beaucoup de belles images, mais tout autant sur la colonne vertébrale : les auteurs qui les situent à l'avant
    , ou quelque part à mi-chemin dans le corps, représentent souvent une connexion avec la colonne vertébrale.

    Presque tout le monde semble convenir que
    les chakra se trouvent sur la ligne médiane du corps

    (bien qu'il y ait quelques exceptions)

     
    - Le premier chakra est situé par beaucoup d'auteurs entre l'anus et les parties génitales. Mais certains le localisent au point le plus bas de la colonne vertébrale (par exemple Leadbeater) 


    Encyclopédie-en-ligne Larousse 

     

    - Le deuxième chakra est habituellement situé à l'os sacré (ou sacrum, os constitué par la soudure des cinq vertèbres sacrées, qui réunit le rachis au bassin), mais certains le localisent aux parties génitales.

    LE TRAJET DU MÉRIDIEN DE LA RATE

     

    Comme discuté ci-dessus (Les noms des Chakra), certains confondent le deuxième Chakra avec celui de la Rate (qui n'est pas dans le système indien des chakra), situé, comme son nom l'indique, à la rate, au bas de la cage thoracique sous le diaphragme, à gauche du centre, près de l'estomac et du pancréas, organes avec lequel elle a des rapports vasculaires étroits.

     

     

    Voir les articles
    Swadisthana, le Bonheur sacré
    Manipura, le Feu solaire

    - L'endroit du troisième chakra diffère avec chaque auteur, du moins paraît-il.
    Certains le localisent à environ une moitié de largeur de paume en-dessous du nombril, à l'intérieur du corps. C'est le même endroit que le Tan-Tien de la médecine chinoise et des Arts martiaux, aussi semble-t-il ici que ces deux centres d'énergie sont censés être le même chakra.

    D'autres le localisent dans le dos du corps, légèrement au-dessus du nombril.
    Plusieurs pensent qu'il est situé au Plexus solaire, juste sous le sternum, deux largeurs de paume au-dessus du nombril, sur l'avant du corps.
    Enfin, il y a aussi des auteurs qui le situent exactement sur le nombril.
    Sur le Site web de Kundalini Yoga, il est proposé l'existence à cet endroit de deux chakra : un Chakra du Nombril, aux propriétés classiques et situé en-dessous du nombril, et un Chakra du Plexus solaire.
    (Voir l'article : Manipura, le Feu solaire)

    - Le Chakra du Cœur (n°4) est considéré par la plupart comme situé au centre du torse ; toutefois Leadbeater le situe devant l'organe "cœur", par conséquent à gauche du centre.

    - La plupart des auteurs conviennent de l'endroit des deux chakra suivants, celui de la Gorge (n°5), à la base de la gorge, et celui du Troisième-Œil (n°6), entre les sourcils.

    - Le Chakra Couronne (n°7) est considéré par certains comme localisé sur le point le plus haut de la tête ; d'autres le situent au-dessus de la tête, donc hors du corps.

     

    Que faire avec ces différences ?

    La question est de savoir si ces différences importent

    Les différences dans l'appellation des chakra semblent être le moindre des problèmes, bien qu'elles, nous l'avons vu notamment pour le 2e et surtout le 3e Chakra, paraissent tout aussi bien se rapporter à différents endroits.

    Bien que les différences dans la localisation ne semblent pas tellement importer à première vue, cela n'est pas le cas.
    Beaucoup de techniques pour ouvrir des chakra dépendant de la concentration sur l'endroit où le chakra est situé. Ainsi, se concentrer sur le "mauvais" endroit rend la technique moins efficace :

    plus les endroits sont connus précisément, mieux c'est

    Ce serait une bonne chose si les fonctions des chakra étaient clairement définies !
    Malheureusement, il y a une assez grande divergence de points de vue...

    Une telle connaissance doit venir de l'observation des personnes ou de soi-même
    et il y a beaucoup de facteurs déroutants

     

    Ce que sont les Chakra

    Comme nous l'avons vu à maintes reprises, les chakra sont des centres d'énergie, et l'on situe traditionnellement les sept principaux sur la ligne médiane du corps. Nous avons aussi appris à : Bonjour, Chakra ! (y voir notamment les deux schémas et le petit glossaire) que les chakra ont des équivalents physiques avec les glandes endocrines. Complétons ici nos connaissances...

    Nous remarquons que la notion de "chakra" (ou çakra, "roue" en sanskrit), d'origine indienne, se mêle aux notions de "méridiens" [1] de la médecine chinoise. D'où parfois un certain flottement quant à la description et à la fonction de tel "chakra". Sans compter que l'Occident lui-même a sa propre version, parle de "plexus" (voir ci-dessous) et s'occupe principalement de leurs fonctions physiologiques et des pathologies en cas de dysfonctionnement.

    [1] La médecine chinoise appelle Méridiens (en chinois : Jing Luo) les canaux qu’emprunte l’énergie (certains les appellent "méridiens chinois"). Ce sont eux qui permettent à l’énergie de circuler dans l’organisme et faire ainsi fonctionner le corps tout entier. Sur chaque méridiens il y a de très nombreux points (les fameux points d’acupuncture des méridiens de la médecine chinoise) sur lesquelles il est possible d’intervenir pour aider l’organisme à lutter contre une pathologie ou à tonifier certaines parties du corps dans un but préventif (médecine préventive).
    Les scientifiques modernes ont découvert en mesurant les charges électrique, que les points d’acupuncture ont une résistance électrique plus faible par rapport au reste de la peau. Ceci confirme que l’énergie environnante pénètre notre corps par ces points pour ensuite rentrer dans les canaux d’énergie et se mêler à l’énergie des Méridiens.
    (Dietetiquetuina.75.fr)
    Les "méridiens" sont synonymes des "nâdî' indiens (voir Glossaire énergétique)

     

    Un plexus est un rassemblement de différents nerfs ou vaisseaux

    En médecine, un plexus est une réorganisation fonctionnelle et spatiale de nerfs (plexus brachial par exemple). C'est également un réseau de vaisseaux sanguins ; l'exemple le plus connu est l'ensemble des plexus choroïdes du cerveau.
    Les plexus nerveux sont des réseaux complexes faits de l'entrecroisement de fibres nerveuses (qui vont souvent échanger des branches, donc des informations) : ils sont formés soit de fibres somatiques (nerfs rachidiens et crâniens), soit de fibres végétatives (système sympathique et parasympathique) ; chez les vertébrés, seuls les rameaux ventraux des nerfs spinaux forment des "plexus", qu'on trouve en divers endroits du corps ; les plexus nerveux constituent un avantage puisque le muscle d'un membre étant innervé par ce réseau de neurofibres (fibres nerveuses) ne peut paralyser complètement à la suite de la lésion d'une racine ou d'un segment spinal

    http://pouvoirdespierres.forumpro.fr/t5484-plus-de-douleur-au-plexus-et-zen

     

    Les principaux plexus du corps humain sur la centaine décrite

    - le plexus cervical, le plus haut situé, formé des 4 premiers nerfs cervicaux et participe avec le nerf spinal, qui est un nerf crânien, à l'innervation du cou.

    - le plexus brachial, situé à la base du cou et dans la partie postérieure de l'aisselle. Les fibres nerveuses qui le forment sont issues de nerfs spinaux cervicaux et thoraciques (convergence des branches des 5e, 6e, 7e et 8e nerfs cervicaux et du premier nerf dorsal). Donnant naissance à tous les nerfs en direction du bras et de l'épaule, il a pour principale fonction l'innervation somatique et autonome du membre supérieur ; certaines branches vont rejoindre la partie haute du thorax, ce qui explique que les douleurs cardiaques puissent donner des irradiations dans le bras gauche, l'épaule gauche et la mâchoire ; le gros problème est l'étirement du plexus brachial à la suit d traumatismes violents du bras, en particulier des luxations de l'épaule.

     

    Au niveau thoracique, l'organisation segmentaire simple des nerfs spinaux est conservée, il n'y a donc pas de plexus thoracique.

    - Le plexus solaire (ou cœliaque) est un réseau de nerfs situé au niveau de l'abdomen entre le sternum et le nombril. Ce plexus ganglionné (formé de plusieurs ganglions nerveux dont les ganglions cœliaques) réunit en fait des fibres nerveuses végétatives formées des branches du nerf vague droit, nerf crânien également appelé nerf pneumogastrique des nerfs grands et petits splanchniques (= qui ont un rapport avec les viscères, voir : Bonjour, Chakra !), du nerf phrénique (anciennement nerf diaphragmatique, naissant dans la région cervicale, entre les 3 et 5e segments médullaires cervicaux) et du système sympathique (partie du système nerveux végétatif, donc involontaire et autonome, destinée à accélérer les fonctions neurologiques inconscientes du corps) ; les nerfs partent du tronc et innervent les viscères et organes de l'abdomen supérieur : pancréas, estomac, foie, vésicule et canaux biliaires, rate, glandes surrénales, duodénum, intestins. L'adjectif solaire provient de la forme de ce plexus : les multiples nerfs sortant évoquent les rayons du soleil ; le plexus solaire est très connu en raison des douleurs violentes qu'on lui attribue. C'est le cas des pancréatites aiguës dont la douleur est dite solaire.

    Avant de continuer, laissez-moi d'abord vous indiquer un lien vers un site très intéressant, Graal.ca, dont le premier de titre de l'article est :

    Le plexus solaire : son rôle n'est pas que matériel (ICI !)

    - Le plexus coccygien est localisé au coccyx, l'os situé à l'extrémité de la colonne vertébrale chez certains primates (dont l'homme), formé de 4 à 6 vertèbres soudées qui seraient issues des restes d'une queue (appendice caudal atrophié) ; la queue des animaux est un coccyx prolongé.
    On a tendance à croire la zone du coccyx plus solide qu'elle ne l'est en réalité : une fracture y est pourtant très fréquente et relativement douloureuse pendant de nombreuses semaines.
    Traumatique ou posturale, la douleur au coccyx peut rapidement devenir un problème sérieux.
    La coccygodynie est cette douleur, que vous ressentez sur le coccyx, en haut de la raie des fesses.

     

    - Le plexus lombaire (ou lombal), qui réunit les 4 premiers nerfs spinaux lombaires, innervant les jambes, bas-ventre, organes génitaux externes et viscères du bassin, et le plexus sacré (ou sacral ou... "honteux"), réunion du 5e nerf lombaire et des derniers nerfs sacrés, à l'origine du nerf sciatique et participant à l'innervation des organes génitaux, de l'anus et des viscères du bas-ventre ; parfois les plexus lombaire et sacré sont regroupés sous le terme de plexus lombosacré.

    Wikipédia, Docteurclic.com

    Les problèmes 

    Il s'agit essentiellement de problèmes douloureux liés à des tumeurs qui compressent le paquet nerveux ou des ulcérations qui touchent certains organes creux (tube digestif).

    Des branches sensitives peuvent être atteintes par des compressions : c'est le cas de la sciatique et des cruralgies.

    Dans certains cas les compressions peuvent aboutir à des pertes de sensibilité ou des paralysie. C'est le cas de la compression du plexus sacré qui peut donner des anesthésies entre les jambes ou une paralysie de la jambe.

    Docteurclic.com

     

    Qi et Prâna

    Ce sont des termes incontournables pour qui s'intéresse à l'énergie vitale !

    On retrouve "Qi" dans "Qi-gong"

    Nous en avons eu des aperçus avec Les couleurs du Yoga et les notions de Dao, Qi-gong et Tai-ji-quan... et avec Les Oiseaux par monts et par vaux", les différences entre Qi-gong et Tai-ji-quan

    Voir aussi Différentes disciplines : Qi-gong, Taï-chi-chuan... (YogAZ)    

     

    Les brumes en montagne (Tang Yifen, 1849)

     

    Le qi (chinois simplifié :  ; chinois traditionnel :  ; pinyin : ), ou ki  (japonais : 気), ou encore chi (prononcer "tchi"), est une notion essentielle des cultures chinoise et japonaise qui désigne un principe fondamental formant et animant l'univers et la vie [*]
    Dans cette approche spirituelle, le est à l'origine de l'univers et relie les êtres et les choses entre eux :
    « nous ne possédons pas le chi, nous sommes le chi ! »

    Entretien avec Gregorio Manzur : Le véritable esprit du tai-chi

    Dans un organisme vivant, il circule à l'intérieur du corps par des méridiens qui se recoupent tous dans le "centre des énergies" appelé "champ du cinabre", tanden au Japon et dāntián en Chine. Il est présent dans toutes les manifestations de la nature.

    [*] - Lin Housheng, Luo Peiyu, 300 questions on qigong exercises, What is meant by Qi in qigong, p. 21, Guangdong Science and Technology Press, Guangzhou (China), 1994. (ISBN 7535912699) - DENG Yu et al, Ration of Qi with Modern Essential on Traditional Chinese Medicine Qi: Qi Set, Qi Element, Journal of Mathematical Medicine (Chinese), 2003, 16(4) - DENG Yu, ZHU Shuanli, Deng Hai, Generalized Quanta Wave with Qi on Traditional Chinese Medecine, Journal of Mathematical Medicine, 2002, 15(4) - Deng Yu, TCM Fractal Sets, Journal of Mathematical Medicine, 1999, 12 (3),264-265   

    La notion qi n'a aucun équivalent précis en Occident. Apparaissent toutefois de nombreux liens de convergence avec la notion grecque de πνεῦμα / pneûma ("souffle"), et dans la même optique avec la notion d'esprit (en latin « spiritus » dérivé de spirare, souffler), qui signifie souffle, vent.

    Plusieurs concepts de la philosophie indienne s'en rapprochent, tels que le prana (प्राण / prāṇa), le soma (सोम / soma) ou l'ojas (ओजस् / ojas).

    On retrouve "prâna" dans "Prânayâma"

    Voir aussi :
    À propos de "Souffle"-Svara (Yogarythme)
    À propos de "Souffle"-Énergie (Yogarythme)
    Glossaire énergétique (YogAZ)
    À la rencontre de l'Áyurvéda (Yogāyur)...

    Prāṇa (devanāgarī : प्राण ) est un terme sanskrit. La signification de ce nom composé est complexe car elle intègre simultanément les notions de souffle et de principe vital du souffle et de sa manifestation organique dans la respiration. Qui pense "souffle vital respirant" énonce le mot prāṇa, dont le pluriel s'écrit prāṇās, forme qui désigne un ensemble de cinq souffles vitaux.

    The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet

    La conception de la réalité que désigne ce terme synthétique varie selon les auteurs et les écoles. Différentes approches conceptuelles, parfois teintées de mysticisme, furent tentées au sein de l'hindouisme. Ces essais se multiplient de la période de la composition des Upaniṣad principales (Mukhya Upaniṣad) à celle du Yoga de Patañjali, et se poursuivent des penseurs antiques jusqu'aux auteurs hindous contemporains. En Occident, une « hypothèse électronique » tente de réduire la notion de prāṇa à un phénomène physique.

    photo prana

    Pranique.com, extrait

     

    Le prǎna ou énergie secrète de l'univers

    Sans le prana, personne ne pourrait exister sur ce monde. Minéraux, comme végétaux, insectes, animaux ou humains. Le prana est l'énergie cachée de l'univers. Cachée ? Pas vraiment, elle est là, de tous temps et pour tous temps mais l'homme a désappris à la voir. La sentir, la palper, la humer, la connaître, la respirer, l'inspirer. Nous ne vivons que par et grâce au prana. Le prana contenu dans la nourriture solide et liquide que nous absorbons. En complément. En complément de quoi ? En complément du prana que nous absorbons directement par les poumons et les nadis (système pranique comme il y a le système lymphatique, nerveux ou circulatoire) et qui nous fournit plus de 70% de notre énergie vitale. Nous l'absorbons par le biais de la respiration. Nous l'absorbons par les poumons et par la peau. Nous l'absorbons par notre canal pranique...

    Chakra et méridiens 

    Dans le corps humain, le fort courant d'énergie « Chi » (Qi) spirale à travers un méridien central partant du sommet de la tête. À mesure de son déplacement dans le corps, l'énergie forme les 7 puissants centres énergétiques (chakra) : le courant Chi tourbillonne là avant de se répandre dans le corps.
    Si vous regardez le sommet de la tête d'un bébé ou d'une personne aux cheveux coupés ras, vous verrez une sorte de tourbillon : l'emplacement du Chakra Couronne ! ... par là où l'énergie environnementale pénètre le plus facilement dans le corps.
    Pendant le sommeil, vous êtes dans un état très réceptif, induisant le rechargement énergétique. Selon le Feng-Shui, la direction vers laquelle le sommet de la tête est dirigé quand vous dormez, détermine le type d'énergie absorbée.
    Les grands canaux énergétiques - les méridiens - assez similaires aux vaisseaux sanguins, partent des chakra et transportent l'énergie au torse, aux bras, aux jambes.

    Des points sensibles - tsubos - sont situés le long de chaque méridien :
    - en les massant avec les doigts - acupression -
    - en les chauffant - moxibustion - ou
    - en les piquant soigneusement avec une fine aiguille métallique - acupuncture -
    ... l'énergie sera modifiée.

     La Bible du Feng Shui, Simon Brown (pp 26-27)

     

    Découvrir le "chi" des chakra (à 2)

    Pour localiser les chakra, munissez-vous d'un pendule * ou suspendez un anneau métallique à un fil de coton d'environ 1 mètre.

     

    Demandez à la personne de s'allonger, puis passez lentement le pendule au-dessus de son corps pour déterminer les zones de "chi" tourbillonnant plus intensément.

    Au niveau d'un chakra, le pendule commence à tourner en cercle.

    Le sens du cercle montre la direction de la spirale décrite par l'énergie - un peu comme le tourbillon créé par l'eau s'écoulant d'une baignoire.

    Le "chi" de chacun des 7 chakra
    se rapporte à un aspect différent de votre caractère

    * Il y a des tas de discussions au sujet du pendule : inutilité ou réalité de ses effets ? Je vous propose un lien intéressant sur la question : "vers une explication du fonctionnement du pendule" du Site Ostéopathie-64.fr

     

    L'appel des Chakra

    L'un après l'autre, revoyons les 7 chakra principaux (voir aussi les tableaux de Bonjour, Chakra !)
    Il est à noter que je propose plusieurs noms (les plus souvent rencontrés) et donné une "position" (la plus souvent admise) sans qu'ils soient toujours "très justes" (voir ce qui est dit plus haut...) ; entre parenthèses apparaît un nom en sanskrit, en sachant là aussi que certains chakra de la tradition indienne ne sont pas toujours les exactes répliques de ceux que l'on connaît sous nos latitudes. 

    ... Soit. Mais ce travail de classement est utile en ce sens qu'il propose une bonne prise de conscience du fonctionnement du corps, des effets psychologiques liés à des situations ou à des maladies, des ressentis... De plus, j'ai joint des petits symboles de mon cru, composés d'après quelques renseignements que j'ai pu obtenir sur chaque chakra : même la créativité s'en mêle !

    1 - Chakra-Racine ou fondamental
    (Mûlâdhara) à la base de la colonne vertébrale
    Situé sur le point numéro 1 (organes génitaux), il est lié aux surrénales, aux reins, à la colonne vertébrale. C'est la racine de notre "arbre de vie", le lieu des forces cosmo-telluriques qui nous animent comme une fontaine. Liée à ce chakra, on parle également de Kundalini (l'énergie du serpent) représentée par un serpent enroulé sur lui-même : l'éveil de la Kundalini fait partie du trajet initiatique du Yogi.
    Le Chakra-Racine concerne le sentiment d'être présent physiquement et de se sentir bienvenu dans toutes les situations.
    - OUVERT : vous vous sentez avoir des bases solides, être stable, en sécurité, avoir suffisamment de territoire. Vous vous sentez présent ici et maintenant et relié à votre corps physique. Vous ne vous méfiez pas inutilement des gens.
    - SOUS-ACTIF : vous avez probablement tendance à être craintif ou nerveux. Vous vous sentez facilement importun.
    - SUR-ACTIF : vous pouvez être très matérialiste et avide. Vous êtes probablement obsédé par le besoin de sécurité et la résistance au changement.
    2 - Chakra sacré, sacral, "de la Rate" * ou splénique
    (Svadhisthana) situé au nombril
    Lié au Yin et au Yang (eau et feu), aussi étrange que cela puisse paraître, la médiumnité prend donc certaines de ses racines dans ce chakra ; celui-ci est également connecté à des fonctions d'élimination de ce qui encombre notre métabolisme.
    Le Chakra sacré concerne le sentiment et la sexualité.
    - OUVERT : vos sentiments coulent librement et sont exprimés sans que vous soyez "sur-émotif". Vous êtes ouvert à l'intimité, vous pouvez être passionné et vivant et n'avez aucun problème à gérer votre sexualité.
    - SOUS-ACTIF : vous avez tendance à être "raide", "non-émotionnel" ou à avoir un visage inexpressif. Vous n'êtes pas très ouvert aux gens.
    - SUR-ACTIF : vous avez tendance à être émotif tout le temps. Vous vous sentez émotionnellement attaché aux gens et vous pouvez être très tourné vers la sexualité.
    * Voir à ce sujet les articles Swadisthana, le Bonheur sacré - Manipura, le Feu solaire et la fiche Leadbeater
    3 - Chakra du Nombril *, ombilical ou "solaire"
    (Manipura) au niveau du plexus solaire
    En acupuncture, nous savons qu'une personne souffrant de problème d'estomac a tendance à se voûter, comme pour protéger son plexus solaire des agressons extérieurs. Chacun de nous a aussi pu constater que lorsque nous avons un choc émotionnel, nous portons souvent la main au plexus : c'est là que "ça bloque". Estomac et système nerveux font partie de la même famille, elle-même apparentée au plexus solaire.
    Le Chakra du Nombril concerne l'affirmation dans un groupe.
    - OUVERT : vous vous sentez maître des situations, avez suffisamment d'estime de vous-même.
    - SOUS-ACTIF : vous tendez à être passif et indécis. Vous êtes probablement timide et n'obtenez pas ce que vous voulez.
    - SUR-ACTIF : vous êtes dominant et probablement même agressif.
    * Voir à ce sujet l'article Manipura, le Feu solaire (note [3]) et la fiche sur Marianne Uhl
    4 - Chakra du Cœur, cardiaque ou cardinal
    (Anahata) au-dessus du cœur
    Il est lié au cœur, l'organe, à la circulation sanguine ; il concerne la bonté et l'affection, il exprime l'amour divin, l'amour de tout être, de tout élément de la Création : l'amour universel et inconditionnel. L'énergie émise par ce chakra multiplie au centuple nos possibilités d'intervention.
    Le Chakra du Cœur est une source de "miracles" pour peu que nous arrivons à utiliser cet amour !
    - OUVERT : vous êtes compatissant et amical, vous travaillez à avoir des rapports harmonieux.
    - SOUS-ACTIF : vous êtes froid et distant.
    - SUR-ACTIF : vous étouffez les gens avec votre "amour", qui a probablement des raisons égoïstes.
    5 - Chakra de la Gorge ou du Larynx
    (Vishuddha) au-devant de la gorge
    Nous pourrions le regarder comme une "bouche énergétique". Intimement lié à notre expression personnelle, il concerne non seulement notre expression orale (communication verbale), dépendante de la respiration, mais aussi de "l'expression de soi", de notre personnalité profonde.
    Plus nous sommes épanouis, exploitant à fond notre potentiel, plus le Chakra de la Gorge rayonne.
    - OUVERT : vous n'avez aucun problème à vous exprimer, vous pourriez le faire en tant qu'artiste.
    - SOUS-ACTIF : vous avez tendance à ne pas parler beaucoup et êtes probablement introverti et trop réservé. Ne pas dire la vérité peut bloquer ce chakra.
    - SUR-ACTIF : vous tendez à parler trop, généralement pour dominer les gens et les garder à distance. À l'occasion, vous êtes un mauvais auditeur.
    6 - Chakra du Troisième-Œil ou frontal
    (Ajnâ) entre les sourcils
    Connecté avec la glande hypophyse (pituitaire) et l'hypothalamus, il concerne la perspicacité et la visualisation : en rapport direct avec les deux zones de visualisation psychique situées derrière les oreilles, nous pourrions l'imaginer comme la pointe d'un triangle dont la base serait une ligne joignant ces 2 zones.
    Subissant leurs actions, le Chakra du Troisième-Œil les influence à son tour, en "contrôlant" les têtes des "serpents d'énergie" qui montent du premier chakra (Racine), exerçant sur elles des vertus modératrices...
    - OUVERT : vous avez une bonne intuition. Vous avez tendance à rêver éveillé (attention ! dans le bon sens du terme...).
    - SOUS-ACTIF : vous n'êtes pas doué pour penser par vous-même et pouvez avoir tendance à vous fier aux opinions d'autorités. Votre pensée peut être "rigide" et trop se fonder sur la croyance. Vous pouvez devenir facilement confus.
    - SUR-ACTIF : vous pouvez vivre à l'excès dans un monde d’imagination. Dans les cas extrêmes, des hallucinations sont possibles.
    7 - Chakra-Couronne ou coronal
    (Sahasrâra) au sommet de la tête
    Il établit une connexion avec la glande épiphyse (pinéale) et notre guide spirituel. Souvent représenté par l'auréole des saints, dans les imageries populaires chrétiennes, ce chakra "échappe" au corps physique, même au corps éthérique primaire (le réceptacle d'énergie pour notre corps physique). Il est également la pointe d'un triangle dont la base serait la ligne unissant les 2 zones de visualisation psychique (derrière les oreilles).
    Il est l'illustration parfaite de la conscience universelle divine, transcendant l'action de tous les autres chakra.
    Le Chakra-Couronne concerne la sagesse et le sentiment d'unité avec le monde.
    - OUVERT : vous êtes sans préjugés et conscient du monde, de vous-même.
    - SOUS-ACTIF : vous n'êtes pas très conscient de la spiritualité. Votre pensée est probablement assez "rigide".
    - SUR-ACTIF : vous intellectualisez probablement trop les choses. Vous pouvez être "intoxiqué" à la spiritualité et ignorez probablement vos besoins corporels.

     

    Droits et émotions

     

    Pour des Chakra "heureux"

    Les 7 chakra dits "principaux" régissent nos propriétés psychologiques.
    Ceux situés sur la partie la plus basse de notre corps (les 4 premiers, correspondant respectivement aux 4 éléments : Terre, Eau, Feu et Air) sont notre côté instinctuel (et sentimental), sur la plus haute, notre côté mental (et spirituel : Éther...).
    Les chakra peuvent avoir plusieurs niveaux d'activité.
    Quand ils sont "ouverts", nous considérons qu'ils fonctionnent normalement.

    Idéalement, TOUS les chakra devraient contribuer à notre être

    Nos instincts devraient collaborer avec nos sentiments et notre pensée. Mais ce n'est généralement pas le cas, certains chakra ne sont pas assez ouverts ("sous-actifs") et, pour compenser, d'autres sont sur-actifs : l'état idéal est celui où les chakra sont équilibrés.

     

    Tester les chakra

    D'abord, vérifier l'état de la machine...

     

    Le test digital pour trouver le "maillon faible" (à 2)

    La personne testée serre pouce et index (de la main D) avec suffisamment de force.

     

    Elle place ensuite la main G sur le premier chakra (sur le périnée)

    La personne qui teste essaie d'ouvrir le cercle en tirant avec son index.

    - Le cercle ne s'ouvre pas facilement car les doigts offrent un maximum de résistance : CHAKRA BIEN ÉNERGISÉ

    - Il est très facile de briser le cercle : CHAKRA TESTÉ FAIBLE

    Continuer de tester ainsi les autres chakra, jusqu'au septième (Couronne)

    Noter le ou les chakra faible(s) : en effet, quelquefois, il y en a plusieurs...
    Il suffira alors de le(s) dynamiser.

    Remarque : il existe un test similaire concernant Mulâ-bandha (la contraction-Racine, voir À propos de "Souffle"-Svara, Muladhara, Mula-bandha). Une personne exécute la contraction et en même temps forme avec ses pouce et index de la main D le fameux cercle. Une autre personne essaie d'écarter les deux doigts : plus cela lui est difficile, mieux la contraction est exécutée par son partenaire et s'il lui est impossible de bouger les doigts, c'est que la contraction est des plus efficaces...

     

    2 tests kinésiologiques (à 2)

    La kinésiologie (du grec ancien κίνησις, kinēsis, "mouvement" et λόγος, logos, "parole") est un terme qui désigne l'étude des mouvements humains, « la science du mouvement qui s'intéresse, en particulier, à l'utilisation thérapeutique des mouvements du corps ». Selon la Fédération des Kinésiologues du Québec, « le kinésiologue est un professionnel de formation universitaire diplômé en kinésiologie qui, par le biais d’une intervention personnalisée et sécuritaire en activité physique, contribue au maintien ou à l’amélioration de la santé des individus ». En France, le kinésiologue est davantage un thérapeute alternatif aux assises scientifiques plus diffuses et le terme "kinésiologie" y est communément utilisé pour désigner divers courants de kinésiologie appliquée, un système de diagnostic et de traitement mis au point par le chiropraticien américain George Goodheart à la fin des années 1960 et dont la principale caractéristique est l'utilisation de tests musculaires manuels pour déceler les déséquilibres de l'organisme (voir YogAZ : Différentes disciplines)

     

    1. Chercher le "maillon faible". Assise, la personne testée porte le bras D sur le côté...

     

    ... à 90° par rapport au tronc (parallèlement au sol)

    Elle place ensuite la main G sur le premier chakra (périnée)

    La personne qui teste essaie d'abaisser ce bras levé et tendu.

    La personne testée doit s'opposer à cet abaissement par une résistance maximale.

    - La personne résiste bien à la poussée : le chakra testé peut être considéré comme BIEN ÉNERGISÉ

    - La résistance est faible : le chakra est aussi considéré comme FAIBLE

    Noter le ou les chakra faible(s) : en effet, quelquefois, il y en a plusieurs...
    Il suffira alors de le(s) dynamiser.

    Les grands Secrets de l'Énergie qui guérit, Dr Jacques Staehle (pp 135... 158...)

     

    2. Chercher la couleur qui convient. Placer un filtre coloré sur la région douloureuse

     

    La personne testée lève le bras à 30° face à elle.

    la personne qui teste exerce une légère pression pour contrôler la force musculaire du bras.

    - Le bras résiste bien à la pression : la couleur sera bienfaisante.

    - Cette pression suffit à faire "tomber" le bras : la couleur ne convient pas.

    Recommencer avec chaque couleur.

    Les couleurs sélectionnées seront utilisées pour le traitement.

     

    Un test radiesthésique pour trouver la couleur qui convient (à 2)

    Reprenons notre "pendule"... (voir plus haut : Découvrir le "chi" des chakra (à 2))
    Étaler différents filtres colorés sur un feuille de papier blanc.

     

    Demander à la personne testée de placer la main successivement sur chaque filtre et poser mentalement la question :
    "Est-ce que Madame / Monsieur... a besoin de cette couleur ?" ou
    "Est-ce que cette couleur peut la / le soigner ?"

    - Évidemment, le pendule "répondra" OUI ou NON (dans ce cas, il se peut qu'il ne bouge même pas) selon votre convention mentale établie au préalable "avec" le pendule.

     

    Tester les besoins des chakra en couleur (à 2)

    La personne testée est allongée confortablement sur le sol, se relaxe et pratique quelques respirations.
    Elle pose la main D sur le premier chakra (sur le périnée) puis lève le bras G à 30° du sol et l'y maintient normalement.

    En se concentrant sur la question "Est-ce que ce premier chakra est suffisamment énergisé ?", le testeur exerce une pression sur le bras vers le sol pour apprécier sa résistance.

    - La résistance est bonne : la réponse à la question est OUI

    - Le bras tombe facilement : la réponse est évidemment NON

    Dans ce dernier cas, le testeur place un filtre rouge sur le chakra et recommence l'opération :

    - la résistance est plus forte, il convient de projeter un faisceau lumineux rouge sur le chakra ;

    - la résistance n'est toujours pas suffisante, le test est repris avec du rouge plus fort ou plus doux.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Test visuel

    Fixez, par exemple, la couleur rouge exclusivement pendant 1 minute, puis fixez une feuille de papier ou un mur blancs : vous verrez apparaître une couleur verte, complémentaire du rouge (inversement si vous regardez du vert...)

    Répétez l'opération avec chaque couleur.
    À chaque fois, vous devez voir apparaître sa complémentaire sur support blanc.

    L'organisme neutralise systématiquement les apports colorés dont il n'a pas besoin, en produisant lui-même la couleur complémentaire neutralisante.

    - C'est pourquoi celle-ci apparaît si vous n'en avez pas besoin

    - En revanche, elle n'apparaîtra pas si vous en avez besoin

    Par conséquent, si une couleur ne laisse pas apparaître sa complémentaire, il faudra l'apporter à l'organisme.

     

    Purifier et stimuler

    Il existe bon nombre de techniques pour équilibrer les chakra

    La plupart du temps, nous employons des techniques pour les ouvrir.
    Il est illogique d'essayer de rendre tels chakra moins "sur-actifs" car ils en compensent d'autres : pour rétablir la compensation, ils redeviendraient "sur-actifs" en un rien de temps...
    Pour qu'ils s'arrêtent de compenser, les chakra qu'ils compensent doivent être ouverts.

     

    La "colorothérapie" *

    * Voir aussi la fiche : Couleurs (thérapies)

    Au fait, et avant de continuer, il est temps de s'exercer aux petits jeux de  !

    Avez-vous le coup d’œil "coloré" ? (cliquez sur le titre entre "" pour accéder au jeu)

     

    Après cet intermède récréatif, il faut savoir que...

    nous pouvons stimuler les chakra par les couleurs de plusieurs façons

     

    Voici donc une liste, non exhaustive, de pratiques "colorées" à essayer 

    - Porter un vêtement de la couleur appropriée au chakra ayant besoin d'être stimulé, en contact direct avec la peau (en matière naturelle, il va sans dire, de coton de préférence)

    - Intégrer la couleur dans son environnement (décoration...)

    - "Manger" la couleur, en choisissant des aliments de la teinte recherchée.

    - Boire chaque jour ½ verre d'eau pure (faiblement minéralisée : Mont-Roucous, Volvic, Périgny...) ayant séjourné dans une bouteille teintée de la couleur voulue et exposée aux rayons dynamisants du soleil pendant 1-2 jours. L'eau doit être à température ambiante, jamais glacée.
    Il est recommandé de commencer la cure à la Nouvelle-Lune ("Lune noire") et de la poursuivre quotidiennement pendant 21 jours.
    Il ne faut traiter qu'un seul chakra à la fois pendant toute la cure, en commençant par le plus faible.

    - Diriger une lumière colorée sur le chakra pendant 10 minutes, de préférence le matin à jeun, directement sur la peau nue :

    • soit à l'aide d'une lampe "colorilumineuse" qui diffuse, au choix, l'une des 7 couleurs par l'intermédiaire de filtres colorés ;
    • soit, plus simplement, en plaçant devant une lampe de poche une feuille de papier coloré transparent.

    - Visualiser la couleur sur le chakra. C'est une technique que les Yogis utilisent le plus volontiers, mais qui demande une bonne maîtrise de la concentration...

    - Utiliser les pierres et cristaux colorés...

     

    La thérapie par les pierres

    D'après Les Chakras. L'Énergie-Santé de David Garaud

     

    Les pierres précieuses et fines, les cristaux, sont parfaitement adaptés au traitement des chakra : les gemmes constituent de puissants transformateurs d'énergie, qui rayonnent et émettent des vibrations colorées spécifiques.

    On peut donc les utiliser comme instruments de guérison, de purification et d'harmonisation, tout comme on le pratiquait déjà dans l'Antiquité, en Chaldée, en Égypte et en Grèce. De nos jours, la médecine ayurvédique prodigue encore couramment des soins basés sur les pouvoirs curatifs des pierres.

    Il existe de nombreuses techniques permettant de soigner les chakra par le truchement des pierres précieuses et l'on trouvera ci-dessous les plus simples et les plus couramment utilisées.
    Toutefois, étant donné que cet outil thérapeutique obéit à des règles parfois subtiles, il est conseillé de s'adresser à un spécialiste compétent (voir plus bas, le tableau "Travail sur les Çakra : quelques pistes". Il donne à titre indicatif quelques correspondances chakra / pierres)

     

    La pose des pierres sur le corps

    - On pose la pierre qui convient sur le chakra suspecté de blocage ou...

    - on pose un cristal de roche sur tous les chakra.

    Le cristal de roche, contenant dans sa couleur blanche le potentiel énergétique
    des 7 couleurs de l'arc-en-ciel, peut être utilisé pour stimuler n'importe quel chakra

    Le cristal de roche en pendentif à même la peau

    - Il est à cet égard particulièrement bénéfique car il renforce le rayonnement protecteur de l'aura.

    - Il serait efficace contre de nombreuses maladies, plus particulièrement en cas de troubles rénaux et de la thyroïde.

    Précaution indispensable : ne porter que des cristaux de roche polis (sans pointes) !

     

    L'eau "magnétisée"

    - On l'obtient en laissant séjourner une pierre dans un verre d'eau toute la nuit.
    Puis on la boit au petit matin (à jeun)

     

     

     

     

    Conclusion...

    Il n'y a pas de mal à vouloir se faire du bien !

    ... comme je le pense souvent.

     

    Autrement dit, les exercices et conseils évoqués ci-dessus peuvent sembler illusoires, sans aucun intérêt voire stupides.

    Mais ceci ne concerne que la sensibilité et la conviction propre à chacun ; personne n'a le droit de (ni ne peut, du reste) prétendre que ces pratiques ne sont que superstition ou "de primitifs".

    Partant du principe que la couleur est vibration, il est plus que probable qu'elle entre en interaction avec les énergies des êtres vivants. La couleur appartient au sens de la vue.
    Concernant celui de l’ouïe, pour prendre un exemple plus tangible, nous pouvons aisément constater qu'un son trop fort "casse les oreilles", donne mal à la tête, surexcite, une musique harmonieuse apaise et "régale l'esprit", une chanson belle ou triste favorise des remontées émotionnelles parfois intenses : les vibrations sonores influent donc sur l'état somatique et psychologique de l'être.
    Et il en va ainsi des autres sens comme l'odorat, le goût, le toucher... qui ont chacun leur façon bien à eux d'exprimer leur satisfaction, leur frustration et/ou d'évoquer des souvenirs....

    De plus, la suggestion joue un rôle important ; on pourrait dire qu'elle est, elle aussi, comme les organes sensoriels et leurs "sens", l'un des moyens qu'utilise le corps pour communiquer à l'esprit son fort désir de plus de bien-être, de moins de stress... mais en plus lui donne des "idées" pour le faire. Ce que d'aucuns appellent "intuition"...

    "Il n'y a pas de mal à vouloir se faire du bien !"

     

     Voir Bonjour, Chakra !

     

    « Salutation à la LuneDes produits ''éco...'' pour ma maison (1) »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :