• Mûladhara, l'Ancre et la Racine (2)

    Pour revenir à la première page

     

    Organes subtils, physiologie mystique et Kundalini

    Pour mieux appréhender ce qui va suivre, il est nécessaire de passer par quelques compléments d'informations. Mais, afin de ne pas alourdir l'article de ces notions certes importantes, utiles pour aller plus loin, mais trop complexes pour être expliquées en quelques lignes sans "assommer" le lecteur, un lien est proposé...

    LÀ ! (pdf)

    (D'après Centres et Corps subtils, Omraam Mikhaël Aïvanhov
     
    et Patañjali et le Yoga, Mircea Eliade)

    Voyez aussi

    Amis Chakra présentez-vous ! (à propos notamment des noms des chakra, leur place, leur fonction)
    Bonjour, Chakra ! (énergie vitale, glandes endocrines, nâdî, Sushumna, Ida et Pingala, Prâna...)

     

     

     

    Voyez la fiche Stūpa

     

     

    Chakra fonctionnement

    Le Chakra-Racine est donc en rapport avec l’Élément TERRE et sa couleur est le ROUGE de l'énergie et de l'activité, du noyau intérieur de notre planète... par ICI, la suite ;-)

     

    Thérapeutiques

    ♦ La couleur thérapeutique

    Le Chakra-Racine peut être activé par un rouge clair et lumineux.

    Le rouge dynamise, redonne vitalité et stimule la joie de vivre. Procure courage et perspicacité pour supporter et surmonter les exigences de la vie.

    Cette couleur tonifie le corps. Elle facilite le flux sanguin et l'absorption des énergies cosmiques par le souffle - PRÂNA - et permet de les diriger et de les envoyer à bon escient.

    Un rayon rouge dirigé sur les pieds ou sous la plante des pieds, fortifie ce centre sensible, délicat et réceptif, et le remplit d'énergies. Il fortifiera également l'âme et dispensera le courage d'accomplir jusqu'au bout ses tâches.

    Si le rouge est mélangé à un peu de bleu, il permet de faire pénétrer en soi la force spirituelle dans des impulsions vitales.

    (Manuel des Chakras, Shalila Sharamon, Bodo J. Baginski
    Couleurs, Sources de Vie, Waltraud Maria Hulke)

    Voyez la page Couleurs (thérapie)

     

    Une façon simple de ré-équilibrer le Chakra-Racine

    « Voici un truc simple pour vous permettre d'équilibrer (ou à un ami) l'un de vos chakras les plus importants, le Chakra de Base(Chakra-Racine), relié à la fois à la sexualité et à votre instinct de survie.

    Utilisez la main ouverte, paume à environ 3 pouces [1] vers le corps.

    Faites des cercles dans le sens inverse des aiguilles d'une montre pendant 5 mn [2]

    Puis faites des cercles dans le sens des aiguilles d'une montre pendant 3 minutes.

    Vous pouvez utiliser indifféremment la main droite ou la main gauche.
    Cette méthode, qui prend moins de 10 minutes, vous allez en ressentir un grand apaisement. »

    Tous droits réservés. Olivier Magnan, Infopreneur, 6022 mignault, montreal, QC h1m1z3, CANADA
    Si ça vous intéresse... votre manuel gratuit de médecine énergétique sur http://www.energiesante.com

    --------------------------------------------

    [1] NOTE : 1 pouce = 2,54 cm (25,4 mm) - 3 pouces équivaudront donc à 7,62 cm

    [2] NOTE : dans le "sens inverse" par rapport à votre corps vu DE FACE, c'est-à-dire comme si une personne devant vous faisait le geste.
    En conséquence, vous devez tourner la main dans "le sens des aiguilles" si vous agissez pour vous-même.
    Puis inversement pour l'autre sens.
     

    oucharf

     

    Cliquez là : Les méditations de couleurs pour les Çakra
    Voyez aussi La visualisation ? C'est...
    et Ouvrez les Chakra !

     

    Des massages

    ♦ Le massage circulaire
    ... qui s'attarde sur le sacrum, un puissant centre énergétique, équilibre la Kundalini.

    dans le sens des aiguilles de montre : stimule
    dans le sens inverse : apaise

    (Manuel des Chakras, Shalila Sharamon, Bodo J. Baginski
    Couleurs, Sources de Vie, Waltraud Maria Hulke)

    Les Oiseaux par monts et par vaux

     

    ♦ Auto-massage des "reins" - lombaires -, masse sacro-lombaire

    Le tronc bascule à D quand la main G monte, de telle sorte que les mains montent et descendent alternativement, en effleurage (main largement ouverte, friction douce de la région)

    Puis, le pétrissage (effleurage plus appuyé, pouce d'un côté, autres doigts de l'autre, masses musculaires pincées sur toute leur épaisseur) se fait avantageusement en donnant des claques plus ou moins vigoureuses sur la région.

    Pendant le refoulage (charrie les déchets vers les centres d'évacuation, le milieu du corps, le cœur), n'appuyez la main qu'à la montée.

    (Traité pratique de massage pp 86-90)

     

    Mûla-bandha

    La contraction-Racine, la principale de toutes.
    Il faut arriver à l'exécuter quasi au-to-ma-ti-que-ment !

    Elle consiste à contracter fortement l'anus vers le haut - série d'une dizaine de "serrer-relâcher" - afin de combattre la tendance de l'énergie vitale à se soumettre à la pesanteur.

    De plus, elle contribue à tonifier cuisses et fesses, associée aux massages et à la marche !

    (Guide Marabout du Yoga, Julien Tondriau, Joseph Devondel)

    Voyez la fiche Mûla-bandha
    et l'article de Christian Tikhomiroff : Les bienfaits du mûla bandha

     

    Des postures

    Quand j'ai débuté en Yoga et appris l'existence des "chakra", j'ai cru dans un premier temps qu'il fallait absolument adopter telle posture pour "atteindre" tel chakra. Mais je me suis bien vite rendue compte qu'il n'en était rien, que ces dites postures aidaient mais n'étaient pas indispensables. Le travail sur les chakra peut s'effectuer autrement, par la concentration, la relaxation...

    En ce qui concerne les postures, certaines paraissent plus indiquées que d'autres pour prendre conscience de tel ou tel chakra. Ainsi, pour Mûladhara, nous avons par exemple, dans un tableau récapitulatif que vous pourrez consulter ci-dessous, la Charrue ou la demi-Charrue (où un seul pied touche le sol derrière la tête) mais aussi d'autres dont quelques-unes sont évoquées plus bas.

    Rappelons toutefois que ceci n'est pas un impératif, juste une suggestion, que d'autres postures peuvent être proposées... ou aucune ;-)

    Voyez La visualisation ? C'est...

    Bestioles  

    Cliquez sur la posture de la Charrue pour visionner le tableau récapitulatif - et comparatif - sur les chakra !

     

     

    ♦ L'Aigle Garuda

    Posture d'équilibre, l'Aigle aide à l'ancrage, au recentrage sur soi donc à la concentration.
    En outre, cette posture accélère le drainage lymphatique qui élimine rondeurs et capitons logés sur les hanches, les cuisses et les genoux.

    Le chakra concerné est bien évidemment le Chakra-Racine (Mulâdhara).

    Garuda étant le véhicule de Vishnou, cette posture est également reliée au Centre du Cœur (Anahata) ainsi qu'à l'aspect préservateur de la divinité.

     

    En appui sur la jambe D bien "enracinée" dans le sol et à demi-fléchies, enroulez par-devant la jambe G autour du genou D, cuisse G sur cuisse D.
    Le pied G passe derrière le mollet D et les orteils reviennent vers l'avant.
    Gardez le dos bien droit.

    Les Oiseaux par monts et par vaux

     

    Quand vous avez stabilisé la posture sur la jambe (D), pliez les avant-bras à hauteur des épaules et entourez le bras D autour du bras G (photo G) ou inversement (photo D), paumes de mains bien l'une contre l'autre à hauteur des yeux.
    Les 2 pouces viennent s'accrocher l'un à l'autre.

    Respirez (inspir / expir) 6 à 8 fois et reprenez sur l'autre jambe : après quelques instants de décontraction, préparez l'enracinement de la jambe G.

    Remarque : selon l'option choisie pour le placement des bras, n'oubliez pas d'inverser celui-ci quand vous effectuerez la posture sur l'autre jambe !

    Voyez Les Oiseaux par monts et par vaux et aussi Équilibre, équilibres (Arbre)

     

    Parlant "ancrage" (voyez la première page : une Racine bien ancrée), qui évoque la "stabilité" tant psychologique que physique. Pour ce dernier point, plus... terre-à-terre, on applique également la notion "d'ancrage" à celui des postures : à titre d'introduction, retrouvez dans cet extrait d'un pdf de Donna Fahri - professeur de Yoga reconnue mondialement et forte de 35 années de pratiques yogiques - quelques conseils pour "Ancrer les postures...".

    Pour ce qui est des équilibres, précisons que Mûla-bandha (surtout pour les équilibres debout) et la respiration Ujjayi (dans tous les équilibres) aident grandement à l'ancrage.

    Et un bon ancrage facilite la tenue de l'équilibre : ce que nous en disons dans le domaine psychologique, nous le retrouvons dans le domaine physique, et vice versa.

     

    ♦ Les Postures du Gardien, du Bouvier, du Garde des Vaches Gorakshâsana

    Go c'est la vache, la connaissance - Raksha c'est le gardien
    Gorakshâsana c'est "la posture qui garde la connaissance"

    Cette posture du Gardien fait partie de la famille des ouvertures (assises) : l'écartement des aines est porté à son paroxysme. On obtient un grand assouplissement latéral du cou des pieds.

    Bestioles  

    Asseyez-vous, pieds joints rapprochés vers soi (à l'aide des mains), talons réunis vers le milieu du corps le plus près possible du périnée, plantes vers le haut. Une option consiste à placer les mains derrière le dos, afin de prendre plus conscience des ischions (os des fesses) sur le sol et ainsi rendre l'assise parfaite.
    Sinon, laissez les mains sur les pieds (orteils coiffés des pouces / doigts) et gardez le dos droit (dans les 2 cas !)

    Paupières baissées, portez l'attention au bas de la colonne vertébrale.
    Essayez de visionner la tonalité rouge.
    Inspirez normalement, expirez lentement : 3 fois
    Inspirez normalement, expirez en un soupir : 3 fois.

    Si vous aviez les mains derrière le dos, ramenez celles-ci sur les pieds. Tendez les bras et maintenez la posture en exerçant une forte traction sur les muscles adducteurs (côté interne des cuisses).

    Respiration : 3 (inspir) - 2 (rétention) - 5 (expir) - 2 (à vide d'air)
    À l'inspir, contractez le périnée : Mûla-bandha
    À l'expir, abaissez plus encore les genoux vers le sol.

    Remarques

    La posture peut être intensifiée si vous portez le tronc en flexion avant, tête vers le tapis.

    La posture se métamorphose en "Papillon" dès lors que vous exercez de petits mouvements battants de haut en bas avec les genoux, comme une paire d'ailes.
    Une technique consiste à "caler" le mouvement sur la respiration : les genoux se lèvent sur l'inspiration et s'abaissent pendant l'expiration, un peu plus chaque fois...
    pour qu'un jour vous puissiez toucher le sol avec les genoux... comme sur la photo !? ;-)

    Voyez Bestioles

     

    Cette autre posture du Gardien, ou "Posture de qui se tend vers le combat" (Samikatanâsana), permet, outre un travail avec le Chakra Racine (Mûla-bandha), une focalisation et une concentration sur "l'axe" (la colonne vertébrale).
    Posture d'unité, elle fait monter les énergies de Mûladhara (la base) et trouver l'unité entre Mûladhara et Vishuddha (Chakra de la Gorge) qui libère le souffle.

    Remarque. Ce Gardien est une posture de base, une forme de linga : la position des jambes dessine un triangle assimilé au sexe féminin et la colonne vertébrale dressée évocatrice du sexe masculin.

     

     

    Allez plus loin avec la "torsion Badagorak" !
    Le souffle : 1 (inspir) / 4 (rétention) / 2 (expir) / 0 (pas d’arrêt en vacuité) dans mûladhara ou dans l'axe en visualisant le souffle qui monte dans l'axe.
    Le regard : convergent médian.
    Le bijà-mantra * : RAM à l'inspiration / KSHAM à l'expiration.
    Remarque. Cette torsion peut soulager la sciatique (hors crise) : asseyez-vous si possible entre les talons. Commencez toujours vers la D (bon pour les intestins). Inversez.

    Voyez les articles Guerrières !
    Crocodile et les Torsions
    (3/5)
    * Bijà et Mantra et La visualisation ? C'est...

     

    ♦ Dans la Chandelle -ou Posture sur les Épaules ou du Corps Entier (Sarvangâsana), l'afflux sanguin est augmenté créant une circulation plus intense dans cette région, stimulant les glandes thyroïde et para-thyroïdes.
      Les veines des jambes sont libérées de toute congestion sanguine, leur donnant plus d'élasticité.
    Utile, entre autres vertus, en cas d'insomnie (voyez Relaxations), migraine, vertiges, ptôse (position anormalement basse d'un organe ou sa descente consécutive au relâchement des muscles ou ligaments assurant sa fixation), prolapsus de l'utérus, règles douloureuses (mais ne pas pratiquer pendant), constipation, des bienfaits sur les reins, le foie...
    Mais déconseillée en cas de hernie discale, spondylite (inflammation d'une vertèbre)
    Évitez raideur et contraction en voulant être trop droit... et le retour brutal en vous laissant retomber ! Chakras intéressés : tous. C'est dire que nous la retrouverons !

     

    Pour aller à la troisième page

     

    Haut de page

     

    Enregistrer