• ☯ La résilience

    Page créée début août 2020 

    La résilience

    À l'origine, il s'agit d'un terme utilisé en physique pour désigner la résistance aux chocs d'un métal. Par extension, le terme a été utilisé dans divers domaines, pour désigner l'aptitude à rebondir ou à subir des chocs sans être détruit.

    Sisyphe

    Sisyphe

    La résilience est un phénomène qui consiste, pour un individu atteint par un traumatisme, à avoir connaissance du traumatisme pour ne plus vivre dans la dépression. La résilience serait rendue possible grâce à la réflexion, à la parole (encadrement médical, thérapie...). Elle représente donc la capacité à réussir à vivre, à se développer en dépit de l'adversité.

    ----------

    Voir aussi La dépression à l'approche de Noël

    En psychologie, elle est le fait d'accepter ce qui ne peut être changer. La reconnaissance de sa fragilité et de la souffrance occasionnée. Elle n'est pas un état d'être mais un processus à mettre en place afin de comprendre sa souffrance. Chaque être a son propre ressenti ; un trauma vécu n'engendre pas forcément un traumatisé. 

    La résilience prend des définitions différentes selon la perception et l'interprétation de chacun. Pour certain, elle est synonyme de courage, pour d'autres elle est une grande adaptation aux changements et un accueil de qui l'on est vraiment et surtout de ce que l'on veut.

    Un accueil du déclic de la prise de conscience où chaque situation différente permet de revenir à l'intérieur de soi afin de mettre fin à des choses qui font mal, tout en y mettant de l'amour. Elle permet d'aller au-delà de la souffrance et de pouvoir parler - sans tristesse - de son histoire. Elle représente également les "ressources" dont l'être humain dispose suivant les situations de souffrance vécues.

    Pour Bernard Werber "chaque hêtre humain peut se considérer comme résilient avec des handicaps à dépasser". Selon lui, les problèmes, les épreuves peuvent être transformés à travers l'écriture, la peinture, etc.

    Pour Jacques Ferber "c'est revenir à l'état antérieur, et souvent bien meilleur que l'état antérieur, en montant d'un niveau de conscience, en se trouvant dans une trajectoire pour devenir des êtres conscients et reliés".

    Pour Jean-Luc De Wachter "La réponse à la résilience est l'amour dans un acte de foi, de courage, en faisant des choix d'amour et de paix et non de peurs".

    Pour Yannick Vérité, il y a un sens spirituel pour chaque épreuve. En passant par le détachement, en libérant ses émotions, en travaillant sur ses blessures de naissances et avec un peu de recul, on trouve le véritable sens de ses épreuves.

    Enfin pour Thierry Vissac "Toute la vie est un chemin de résilience avec un chemin spirituel et une ouverture de compréhension de ce que l'on a vécu afin de vivre une sorte de renaissance, c'est un processus de guérison global".

    Les facteurs de la résilience

    L'accueil : le premier élément nécessaire est une attitude d'accueil bienveillant. L'attitude bienveillante a pour effet de réveiller les manques et la souffrance accumulée. Cet accueil est difficile pour la personne qui se retrouve souvent face à un déni massif et à tous les mécanismes de clivages mis en place pour sa survie.

    L'expression : la personne a besoin de raconter son histoire. C'est un moyen de transformer les événements vécus en un récit. Celui-ci est essentiel dans la démarche de reconstruction afin de se réapproprier l'expérience et de l'intégrer à son identité. Sinon, le non-dit reste bloqué, plutôt que de continuer à évoluer avec la personne (évitez donc les secrets de famille). L'expression est nécessaire parce qu'elle permet de devenir actif et de reprendre sa place au centre de sa vie, y compris dans l'expérience traumatique elle-même.

    La constellation-familiale est un outil idéal pour ça.

    La reconstruction : c'est la personne elle-même qui fournit l'essentiel de la motivation et l'énergie nécessaire. Pour y arriver, il faut regagner l'estime de soi-même et sa liberté, ce qui n'est pas toujours une tâche facile. 

    Chez plusieurs, l'expression artistique sert de véhicule pour y parvenir. En permettant de réinvestir son expérience pour la transformer avec la peinture, l'écriture, le chant, la musique qui facilite une sublimation bénéfique permettant de transcender en grande partie la négativité de l'expérience initiale.

    L'Aigle noir de Barbara est un bon exemple.

    ----------

    Voir aussi

    paroles de L'Aigle noir

    l'histoire sordide du plus grand tube de Barbara [archive sans vidéo]

    Il serait donc souhaitable de fournir un espace de créativité aux personnes traumatisées. Des occasions de relever des défis à leur mesure afin de regagner leur fierté en reconstruisant leur confiance.

    "Créatif", "créative", est celui, celle, qui trouve des images, des solutions, originales.
    C'est le qualificatif de qui sait écouter et suivre sa propre voix intérieure.

    "Créateur", "créatrice", est celui, celle, qui crée une chose, quelle qu'elle soit et non vue auparavant.
    C'est le qualificatif de l'inventeur, qui extériorise en le réalisant ce qu'il a pensé.

    Notre visualisation est donc "créative", car elle permet, par le biais d'images (imagination), d'apporter des solutions à nos problèmes et à les mettre en œuvre (si nous écoutons notre intuition)

    Lu dans Visualisation créative

    ----------

    Voir

    émotions et pensées négatives

    Vivre "LIBRE" ?

    Lâcher-prise et créativité

    La visualisation des chakra dans les postures

    PS : pour vous faire une petite idée des "roues à rayons", cliquez !.

    Résilience "En résumé" dans Ateliernaturo89

     

    Source : Ateliernaturo89 (01/08/2020) [archive]

     

    Quand la Nature en ville permet la résilience

    "Regarde, je ne pleure plus". Ce livre-album montre qu’une rencontre peut être aussi belle et fragile qu’un coquelicot qui pousse sur la bordure d’un trottoir. À lire et à semer. Dans cet album sensible, un personnage attristé après une séparation se déplace dans la ville, voyage et observe la nature urbaine. Il découvre ainsi une multitude de petites plantes qui poussent dans les endroits les plus inattendus (...)

    Résilience exemple images livre Regarde, je ne pleure plus

    Lire la suite (Tela Botanica 18/06/2015) [archive]

     

    Haptonomie et résilience

    La recherche haptonomique a mis en évidence l’existence d’échanges intra-utérins importants entre la mère et son enfant très tôt pendant la grossesse. Se développent également de tels échanges entre les deux parents et l’enfant par des contacts affectifs, psychotactiles très doux et verbaux, internes et externes, pratiqués dans cet ordre.

    C’est là que s’enracinent des vies complètes, incomplètes ou mutilées. L’épanouissement d’une vie libre, épanouie, est donc dans une large mesure préconditionnée et prédéterminée par le vécu avant la naissance.

    Cela ne veut pas dire que les erreurs d’origine ne sont pas rattrapables. La résilience reste toujours possible, mais elle sera d’autant plus facile à construire que les circonstances ultérieures de la vie familiale et extra-familiale y contribueront.

    Un accueil glacial privé d’amour – premier abandon, première solitude – peut être vécu et engrammé dans les toutes premières cellules encore totipotentes, celles qui font mémoire (...)

    Lu et voir la suite dans Préparez votre accouchement : Haptonomie

     

    ----------

    Voir aussi

    Parenthèse politique

     

     

     

    haut de page